CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Dennis O’Keefe
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Stanley Baker



Date et Lieu de naissance : 28 février 1928 (Ferndale, Royaume-Uni)
Date et Lieu de décès : 28 juin 1976 (Malaga, Espagne)
Nom Réel : William Stanley Baker

ACTEUR
Image
1954 Meurtre sur la Riviera (twist of fate) de David Miller avec Ginger Rogers, Herbert Lom & Jacques Bergerac
Image
1956 À tombeau ouvert (checkpoint) de Ralph Thomas avec Odile Versois & James Robertson Justice
Image
1963 Zoulou (Zulu) de Cy Enfield avec Ulla Jacobsson, James Booth, Jack Hawkins & Michael Caine
Image
1974 Zorro (el Zorro la belva del Colorado) de Duccio Tessari avec Alain Delon & Ottavia Piccolo

Fils d’un mineur de fond, William Stanley Baker naît le 28 février 1928 à Ferndale, un village situé dans les vallées de Rhondda au Pays de Galles. Plus jeune d’une famille très modeste de trois enfants, il est un élève indiscipliné qui pratique assidument le football et la boxe. Un de ses professeurs remarque malgré tout que ce jeune garçon a beaucoup de facilité pour la langue anglaise et une belle aisance quand il déclame des vers au cours de spectacles scolaires. À quatorze ans, il est repéré à cette occasion par un chercheur de talent des studios Ealing. Après des essais réussis, il fait ses débuts au cinéma dans «Undercover» (1943) de Sergei Nolbandov, un drame sur la guerre de Serbie. Six mois plus tard, l’adolescent apparaît dans une pièce présentée dans le West End de Londres, «The druid’s rest», auprès de Emlyn Williams et d’un autre débutant qui va lui aussi devenir célèbre, Richard Burton.

Par la suite, Stanley Baker travaille quelques temps comme apprenti-électricien avant d’intégrer la troupe du Birmingham Repertory Theatre en 1944 où il reste trois ans. Il fait son service militaire comme sergent dans la Royal Army Service Corps. Démobilisé en 1948, il s’installe à Londres et reprend sa carrière de comédien dans le West End, avec l’aide de son ami Richard Burton. Il travaille pour la télévision et joue quelques petits rôles pour le grand écran, avant de se faire remarquer avec son personnage du Second Maître d’équipage dans la production hollywoodienne «Capitaine sans peur» (1950) de Raoul Walsh avec Gregory Peck dans le rôle-titre. En 1952, son interprétation du très strict et un peu lâche Lieutenant Bennett dans «La mer cruelle» de Charles Frend, lui ouvre grandes les porte de Hollywood où il va exceller dans les rôles de méchants comme le traître Sir Mordred dans «Les chevaliers de la table ronde» (1953) ou le capitaine conspirateur dans «L’enfer en dessous de zéro» (1953).

Stanley Baker accède aux têtes d’affiche après que Laurence Olivier lui ait offert d’incarner Henri comte de Richmond (futur Henri VII) dans son «Richard III» (1955). En 1956, il a deux rôles importants dans des films en costume: Achille dans «Hélène de Troie» avec Rossana Podesta et Attale dans «Alexandre le Grand» avec Richard Burton. L’acteur enchaîne alors les tournages des deux côtés de l’Atlantique. On le voit dans des grands films populaires comme «La vallée de l’or noir» (1957) de Ralph Thomas, «Les canons de Navarone» (1960) de Jack Lee Thompson, «Sodome et Gomorrhe» (1961) de Robert Aldrich et Sergio Leone et «Zoulou» (1963) l’un des six films qu’il a tourné avec Cy Endfield et qui marque ses débuts dans la production. Dans les années 1970, Stanley Baker élargie ses activités en créant une télévison galloise, en produisant des émissions télévisées, des concerts, et en achetant des parts de la «British Lion Film» et des studios de Shepperton. Une opération financière désastreuse qui l’oblige, pour rembourser ses dettes, à tourner beaucoup de films, surtout en Italie.

En octobre 1950, Baker a épousé la comédienne Ellen Martin avec qui il restera uni jusqu’à sa mort. De ce mariage naissent quatre enfants, les jumeaux Martin et Sally, Glyn et Adam. Joueur compulsif, buveur invétéré et gros fumeur, l’acteur apprend en janvier 1976 qu’il est atteint d’un cancer avancé au poumon. Il subit une lourde opération le mois suivant mais le mal s’est propagé aux os, il part alors en convalescence à Malaga en Espagne, où il meurt le 28 juin de la même année à seulement 48 ans.

© Pascal DONALD

copyright
1943 Undercover / Underground guerrillas – de Sergi Nolbandov avec Michael Wilding
1948All over the town – de Derek Twist avec Sarah Churchill
1949L’obsédé / Scotland Yard en échec ( obsession / the hidden room ) de Edward Dmytryk avec Sally Gray
Something in the city – de Maclean Rogers avec Ellen Pollock
Your witness / Eye witness – de Robert Montgomery avec Patricia Wayne
1950The Rossiter case – de Francis Searle avec Helen Shingler
Capitaine sans peur ( captain Horatio Hornblower / captain Horatio Hornblower, R.N. ) de Raoul Walsh avec Gregory Peck
Lilli Marlene – de Arthur Crabtree avec Russell Hunter
Home to danger – de Terence Fisher avec Guy Rolfe
1951Cloudburst – de Francis Searle avec Robert Preston
Whispering Smith hits London / Whispering Smith vs. Scotland Yard – de Francis Searle avec Richard Carlson
1952La mer cruelle ( the crual sea ) de Charles Frend avec Donald Sinden
1953Les bérets rouges ( the red beret / paratrooper ) de Terence Young avec Alan Ladd
Les chevaliers de la table ronde ( knights of the round table ) de Richard Thorpe avec Robert Taylor
L’enfer en dessous de zéro ( hell below zero ) de Mark Robson avec Jill Bennett
Les bons meurent jeunes / L’engrenage ( the good die young ) de Lewis Gilbert avec Margaret Leighton
CM The tell-tale heart – de J.B. Williams
1954Meurtre sur la Riviera / Bel étranger ( twist of fate / beautiful stranger ) de David Miller avec Ginger Rogers
Richard III – de Laurence Olivier avec Claire Bloom
1955Hélène de Troie ( Helen of Troy / Elena di Troia ) de Robert Wise avec Rossana Podesta
Alexandre le grand ( Alexander the great ) de Robert Rossen avec Danielle Darrieux
1956Child in the house – de Cy Endfield & Charles De La Tour avec Phyllis Calvert
Commando en Corée / Les échappés de l’enfer ( a hill in Korea / hell in Korea ) de Julian Amyes avec Harry Andrews
À tombeau ouvert ( checkpoint ) de Ralph Thomas avec Odile Versois
1957Train d’enfer ( hell drivers / hard drivers ) de Cy Endfield avec Peggy Cummins
La vallée de l’or noir / Le royaume de Campbell ( Campbell’s kingdom ) de Ralph Thomas avec Dirk Bogarde
Jeune délinquante ( violent playground ) de Basil Dearden avec Anne Heywood
1958Requins de haute mer ( sea fury ) de Cy Endfield avec Victor McLaglen
Jet storm / Killing urge – de Cy Endfield avec Mai Zetterling
1959Section d’assaut sur le Sittang / La patrouille de la dernière chance ( yesterday’s enemy ) de Val Guest avec Edwina Cornell
Trahison à Athènes ( the angry hills ) de Robert Aldrich avec Elizabeth Muller
L’enquête de l’inspecteur Morgan ( blind date / chance meeting ) de Joseph Losey avec Micheline Presle
Un homme pour le bagne ( hell is a city ) de Val Guest avec Billie Whitelaw
1960Les criminels ( the criminal / The concrete jungle ) de Joseph Losey avec Margit Saad
Les canons de Navarone ( the guns of Navarone ) de Jack Lee Thompson avec Anthony Quinn
1961Sodome et Gomorrhe ( Sodoma e Gomorra / Sodom and Gomorrah / the last days of Sodom and Gomorrah ) de Robert Aldrich & Sergio Leone avec Anouk Aimée
1962Eva ( Eva, the devil’s woman / Eve ) de Joseph Losey avec Jeanne Moreau
Les clés de la citadelle ( a prize of arms ) de Cliff Owens avec Tom Bell
On ne réveille pas les morts ( the man who finally died ) de Quentin Lawrence avec Peter Cushing
1963À la française ( in the french style ) de Robert Parrish avec Jean Seberg
Zoulou ( Zulu ) de Cy Enfield avec Ulla Jacobsson
    + production
DO Showman – de Albert Maysles & David Maysles avec Sophia Loren
    Seulement apparition
1964Dingaka le sorcier ( Dingaka ) de Jamie Uys avec Juliet Prowse
CM One of them is named Brett – de Roger Graef
    Seulement voix & narration
1965Les sables de Kalahari ( sands of the Kalahari ) de Cy Enfield avec Susannah York
    + production
1966L’accident ( accident ) de Joseph Losey avec Jacqueline Sassard
Trois milliards d’un coup ( robbery ) de Peter Yates avec Joanna Pettet
    + production
1968La fille au pistolet ( la ragazza con la pistola ) de Mario Monicelli avec Monica Vitti
Where’s Jack ? – de James Clavell avec Tommy Steele
    + production
The other people / Sleep is lovely / I love you, I hate you – de David Hart avec Donald Pleasence
    Seulement production
1969La dernière grenade ( the last grenade ) de Gordon Fleming avec Honor Blackman
L’or se barre ( the Italian job ) de Peter Collinson avec Raf Vallone
    Seulement production
Les jeux ( the games ) de Michael Winner avec Ryan O’Neal
DO Colosseum and Juicy Lucy – de Tony Palmer
    Seulement production
1970L’arnaqueuse / Le coup du vendredi ( perfect Friday ) de Peter Hall avec Ursula Andress
    + production
Carole / Le venin de la peur / Les salopes vont en enfer ( una lucertola con la pelle di donna / schizoid / a lizard in a woman’s skin / una lagartija con piel de mujer ) de Lucio Fulci avec Florinda Bolkan
Popsy Pop ( the butterfly affair / fuori il malloppo / queen of diamonds ) de Jean Herman avec Claudia Cardinale
1972Nid d’espions à Istanbul / Brûlants appâts ( innocent bystanders ) de Peter Collinson avec Geraldine Chaplin
1974Zorro ( el Zorro la belva del Colorado / el Zorro ) de Duccio Tessari avec Alain Delon
1975Pepita Jiménez ( bride to be ) de Moreno Alba avec Sarah Miles
Fiche créée le 6 juillet 2012 | Modifiée le 22 décembre 2014 | Cette fiche a été vue 2680 fois
PREVIOUSKenny Baker || Stanley Baker || Tania BalachovaNEXT