CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Hanni Weisse
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Sterling Hayden



Date et Lieu de naissance : 26 mars 1916 (Upper Montclair, New Jersey, USA)
Date et Lieu de décès : 23 mai 1986 (Sausalito, Californie, USA)
Nom Réel : Sterling Relyea Walter

ACTEUR
Image
1949 Quand la ville dort (the asphalt jungle) de John Huston avec Marilyn Monroe, Louis Calhern & Jean Hagen
Image
1954 Johnny Guitar – de Nicholas Ray avec Joan Crawford, Scott Brady & Mercedes McCambridge
Image
1956 L’ultime razzia (the killing) de Stanley Kubrick avec Coleen Gray, Vince Edwards & Marie Windsor
Image
1963 Docteur Folamour (Dr. Starngelove) de Stanley Kubrick avec Peter Sellers & George C. Scott

Sterling Relyea Walter voit le jour le 26 mars 1916, à Upper Montclair dans le New Jersey. Il passe sa jeunesse auprès d’une mère pianiste et d’un père agent de publicité. Son père décède en 1925. Après le remariage de sa mère, il est adopté par son beau-père, James Hayden, et devient Sterling Walter Hayden. À 15 ans, il quitte la maison et s’engage comme pécheur sur les Grands Bancs de Terre-Neuve, puis pompier à bord d’un bateau à vapeur, matelot sur une goélette de négociation dans les Caraïbes et pour finir second sur de grands navires à voiles pour plusieurs tours du monde. À 21 ans il obtient son permis de navigation et devient capitaine de son propre bateau qu’il baptise Aldebaran. Pour payer ses voyages, sur la recommandation d’un ami journaliste, Sterling Hayden se présente à la Paramount. Son physique d’aventurier et ses yeux bleus séduisent, il est engagé sur le champ et tourne son premier film en 1941, «Virginia» de Edward H. Griffith, un drame romantique avec Madeleine Carroll, actrice qu’il épouse en 1942 pour divorcer en 1946. Fin 1947, il quitte Hollywood et rejoint le Corps des Marines des États-Unis en tant qu’agent au bureau des services stratégiques, sous le nom de John Hamilton.

Démobilisé, Sterling Hayden revient en force à l’écran en 1949, avec «Quand la ville dort» de John Huston, où il incarne un cerveau du crime fraîchement sorti de prison qui projette le cambriolage d’une bijouterie. Dans «Les portes de l’enfer» (1952) de Charles Marquis Warren, il est accusé à tort d’espionnage et de trahison, enfermé dans une geôle jusqu’au jour où une épidémie de peste s’abat sur la prison. Dans l’excellent film noir bien ficelé «La chasse au gang» (1953) de André De Toth, il est remarquable en lieutenant de police désabusé mâchonnant un cure dent (le tabac lui étant interdit), sa mission terminée il s’accorde une demi cigarette. Il joue de la guitare dans «Johnny Guitar» (1954) de Nicholas Ray, un western féministe où la rivalité et la haine, sont ici incarnées par deux femmes: Joan Crawford tenancière d’un saloon et Mercedes McCambridge la riche propriétaire de la ville, mais la jalousie les mènent à un duel final, malgré l’intervention de Johnny Guitar. Dans «L’ultime razzia» (1956) de Stanley Kubrick, il est Johnny Clay, un pitoyable truand traqué après un hold-up.

En 1958 désabusé par Hollywood, Sterling Hayden part faire le tour du monde en bateau et passe cinq ans loin des plateaux de cinéma. En 1963, il retrouve Stanley Kubrick pour la comédie satirique et antimilitariste «Docteur Folamour» (1964), il y incarne le général américain Jack D. Ripper, qui frappé de folie paranoïaque, envoie ses B-52 frapper l’URSS. Pour sa prestation, il est nommé pour le BAFTA du meilleur acteur étranger. Dans «Le saut de l’ange» (1971) de Yves Boisset, il tente d’arrêter son ami Louis Orsini, Jean Yanne, qui après l’assassinat de sa fille lâche ses hommes dans la ville, leur confrontation débouche sur un duel à mort. Il tourne encore une dizaine de films avec des rôles de qualité inégale comme celui du roi vieillissant Zharko dans une communauté gitane dans «Le roi des gitans» (1978) de Frank Pierson, ou le grand-père dans «Venin» (1982) de Piers Haggard.

Sterling Hayden est devenu acteur uniquement par besoin, il a souvent confessé son dégoût pour le septième art. Il meurt le 23 mai 1986. Sa vie privée était chaotique, il fut marié trois fois et avait six enfants, il luttait en permanence contre alcoolisme et sa consommation de haschisch.

© Gary RICHARDSON

copyright
1940Virginia – de Edward H. Griffith avec Madeleine Carroll
1941Sous le soleil de Polynésie ( Bahama Passage ) de Edward H. Griffith avec Flora Robson
1947La flamme du midi / Ils étaient quatre frères ( blaze of noon ) de John Farrow avec Anne Baxter
Hollywood en folie ( Variety Girl ) de George Marshall avec Barbara Stanwyck
    Seulement apparition
1949El Paso ville sans loi ( El Paso ) de Lewis R. Foster avec Gail Russell
L’homme au chewing-gum / Meurtre sans alibi ( manhandled ) de Lewis R. Foster avec Dorothy Lamour
Quand la ville dort ( the asphalt jungle ) de John Huston avec Marilyn Monroe
1951Journey into light / Skid Road – de Stuart Heisler avec Viveca Lindfors
1952Les flèches brûlées / Les démons rouges ( flaming feather ) de Ray Enright avec Arleen Whelan
Le fanal rouge / Les rivaux du rail ( Denver and Rio Grande ) de Byron Haskin avec Edmond O’Brien
Les portes de l’enfer ( hellgate ) de Charles Marquis Warren avec Joan Leslie
Le faucon d’or / L’épervier d’or ( the golden hawk ) de Sidney Salkow avec Rhonda Fleming
L’escadrille de l’enfer ( flat top / eagles of the fleet ) de Lesley Selander avec Richard Carlson
La star ( the star ) de Stuart Heisler avec Bette Davis
Terre sans loi ( Kansas Pacific ) de Ray Nazarro avec Eve Miller
1953La séductrice aux cheveux rouges ( take me to town ) de Douglas Sirk avec Ann Sheridan
Mon grand ( so big ) de Robert Wise avec Jane Wyman
Groupe de combat ( fighter attack ) de Lesley Selander avec Joy Page
La chasse au gang / La cité dans l’ombre ( crime wave / the city in dark ) de André De Toth avec Phyllis Kirk
1954Prince Vaillant ( prince Valiant ) de Henry Hathaway avec Janet Leigh
Le défi des flèches / La flèche de la mort ( arrow in the dust ) de Lesley Selander avec Coleen Gray
Johnny Guitar – de Nicholas Ray avec Joan Crawford
    + chansons
Dangereux alibi / Alibi meurtrier ( naked alibi ) de Jerry Hooper avec Gloria Grahame
Je dois tuer ( suddenly ) de Lewis Allen avec Frank Sinatra
L’escadrille du suicide ( battle taxi / operation air rescue ) de Herbert L. Strock avec Arthur Franz
La loi du plus fort ( Timberjack ) de Joseph Kane avec Vera Ralston
1955Pavillon de combat ( the eternal sea ) de John H. Auer avec Alexis Smith
Son dernier combat / Amour, fleur sauvage ( shotgun ) de Lesley Selander avec Yvonne De Carlo
Quand le clairon sonnera ( the last command / San Antonio de Bexar ) de Frank Lloyd avec Anna Maria Alberghetti
Duel à mort ( top gun ) de Ray Nazarro avec Karin Booth
1956Infamie ( the come-on ) de Russell Birdwell avec Anne Baxter
L’ultime razzia / Coup manqué ( the killing ) de Stanley Kubrick avec Marie Windsor
Meurtrière ambition ( crime of passion ) de Gerd Oswald avec Barbara Stanwyck
Le miroir aux secrets / Le miroir au secret ( five steps to danger ) de Henry S. Kesler avec Ruth Roman
Le shérif de fer ( the iron sheriff ) de Sidney Salkow avec Constance Ford
1957Valerie – de Gerd Oswald avec Anita Ekberg
Gun battle at Monterey – de Carl K. Hittleman & Sidney A. Franklin Jr. avec Pamela Duncan
À l’heure zéro ( zero hour ! ) de Hall Bartlett avec Carol Eden
1958Terreur au Texas ( terror in a Texas Town ) de Joseph H. Lewis avec Carol Kelly
Dix jours d’angoisse ( ten days to Tulara ) de George Sherman avec Grace Raynor
1963Docteur Folamour ( Dr. Starngelove / Dr. Strangelove or: How I learned to stop worrying and love the bomb ) de Stanley Kubrick avec Peter Sellers
1968Cet homme est prêt à tout ( hard contract ) de S. Lee Pogostin avec Lee Remick
1969Tendres chasseurs / Doux Chasseurs ( ternos caçadores / jailbird / sweet hunters ) de Ruy Guerra avec Susan Strasberg
Infidélité ( loving ) de Irvin Kershner avec Eva Marie Saint
1971Le saut de l’ange / Cobra – de Yves Boisset avec Senta Berger
Le parrain ( the godfather / Mario Puzo’s the godfather ) de Francis Ford Coppola avec Marlon Brando
1972Le grand départ – de Martial Raysse avec Anne Wiazemsky
Le privé ( the long goodbye ) de Robert Altman avec Elliott Gould
1973Les décimales du futur ( the last days of man on earth / the final program ) de Robert Fuest avec Jenny Runacre
1974Mortelle rencontre ( deadly strangers ) de Sidney Hayers avec Hayley Mills
Cipolla Colt ( il cipollaro / el cibollero / cry, Onion ! / los locos del oro negro / the smell of onion / spaghetti western / Zwiebel-Jack räumt auf ) de Enzo G. Castellari avec Franco Nero
19751900 ( novecento ) de Bernardo Bertolucci avec Robert De Niro
DO Bertolucci secondo il cinema – de Gianni Amelio avec Gérard Depardieu
    Seulement apparition
1977Qui a tué le président ? ( winter kills ) de William Richert avec Dorothy Malone
Mourir à Belfast ( the outsider ) de Tony Luraschi avec Elizabeth Begley
1978Le roi des gitans ( king of the gypsies ) de Frank Pierson avec Shelley Winters
1980Comment se débarrasser de son patron ? ( nine to five ) de Colin Higgins avec Jane Fonda
Gas – de Les Rose avec Susan Anspach
1981Charlie Chan et la course de la reine Dragon ( Charlie Chan and the curse of dragon queen ) de Clive Donner avec Angie Dickinson
1982Venin ( venom ) de Piers Haggard avec Klaus Kinski
1983 DO Lenchturm des chaos – de Wolf-Eckart Bühler & Manfred Bank avec Hannes Wader
    Seulement apparition
1984Der havarist – de Wolf-Eckart Bühler avec Kristina Van Eyck
    Seulement roman
Fiche créée le 16 janvier 2011 | Modifiée le 11 octobre 2018 | Cette fiche a été vue 4633 fois
PREVIOUSSessue Hayakawa || Sterling Hayden || Allison HayesNEXT