CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Judy Canova
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Steve Forrest



Date et Lieu de naissance : 29 septembre 1925 (Huntsville, Texas, USA)
Date et Lieu de décès : 18 mai 2013 (Thousand Oaks, Californie, USA)
Nom Réel : Forrest Andrews

ACTEUR
Image
1953 Mon grand (so big) de Robert Wise avec Jane Wyman, Sterling Hayden, Nancy Olson & Martha Hyer
Image
1955 Boulevard de Paris (bedevilled) de Mitchell Leisen avec Anne Baxter, Simone Renant & Victor Francen
Image
1960 Les rôdeurs de la plaine (flaming star) de Don Siegel avec Elvis Presley, Dolores del Rio & John McIntire
Image
1981 Maman très chère (Mommie dearest) de Frank Perry avec Faye Dunaway & Howard Da Silva

Steve Forrest, de son vrai nom Forrest Andrews, est né le 29 septembre 1925 à Huntsville, au Texas. Fils d’un pasteur baptiste et douzième enfant d’une fratrie de treize, il est le frère cadet de Dana Andrews, à qui il ressemble beaucoup. Après la guerre, il est engagé comme machiniste à La Jolla Playhouse, un théâtre installé sur le campus de l’Université de Californie, à San Diego. Alors qu’il se dépense sans compter, faisant aussi office de charpentier et d’accessoiriste, il est remarqué par Gregory Peck, pensionnaire du théâtre, qui lui trouve un rôle de groom dans une pièce intitulée «Goodbye again». L’acteur lui arrange également un test aux studios de la MGM, qui le prend sous contrat pour de petits rôles et des emplois de frère du héros, ou bien de dur ou de bandit. Durant une dizaine d’années, de 1943 à 1953, Steve Forrest compose des silhouettes, pas toujours créditées au générique: ainsi, dans «Le clown» (1952), de Robert Z. Leonard, il joue le rôle épisodique d’un jeune homme, il est photographe dans «Cupidon photographe» (1953) de Don Weis, ou, dans «Tous en scène» (1953) de Vincente Minnelli, passager dans un train.

Très grand et bien bâti (il pose, au début de sa carrière, dans des revues culturistes), le visage franc et viril, Steve Forrest est parfois voué aux rôles antipathiques. Dans «Le fantôme de la rue Morgue» (1953) de Roy Del Ruth, avec Karl Malden, il est ainsi soupçonné du meurtre de plusieurs jeunes femmes et il incarne un joueur de poker doublé d’un pistoléro dans «La diablesse en collant rose» (1959) de George Cukor. Il revêt aussi souvent l’uniforme du soldat ou du policier. Il fait ainsi partie des GI’S emprisonnés dans des camps de Corée du Nord dont les conditions de détention sont dénoncées par l’officier américain incarné par Ronald Reagan dans «Prisonnier de guerre» (1954) de Andrew Marton. Le voilà sergent dans «Cinq femmes marquées» (1959) de Martin Ritt, ou capitaine dans «Le jour le plus long» (1962). Dans «Sur la trace du crime» (1954) de Roy Rowland, il incarne un policier honnête qui, ayant été le témoin d’un meurtre, refuse l’argent proposé par un gangster pour retirer son témoignage.

Des rôles de policiers ou de militaires, la télévision, à laquelle il consacre l’essentiel de son activité à partir du milieu des années 1950, lui en donne d’autres. Il est ainsi le major Anderson dans un épisode de «The DuPont show» (1961), le major Gaines dans un épisode de «La quatrième dimension» (1963) ou bien encore le shérif de Nottingham dans «The legend of Robin Hood» (1968) et le colonel Royce dans la série «Les règles du jeu» (1969/70). Dans un genre similaire, il endosse la défroque de l’agent britannique John Mannering dans la série «Alias le Baron» (1966).

Mais les producteurs ont perçu un côté moins martial chez Steve Forrest. Il se destine même à la prêtrise dans «Boulevard de Paris» (1955) de Mitchell Leisen et, dans deux productions Disney, «Rascal» (1969) de Norman Tokar et «Le pays sauvage» (1970) de Robert Totten, il incarne un père de famille au-dessus de tout soupçon. Il a d\\\\\\\'ailleurs plusieurs cordes à son arc: c’est aussi un chanteur reconnu, un golfeur fervent, qui se produit parfois sur les greens avec Bing Crosby et également un passionné d’apiculture. Il est décédé le 18 mai 2013 à Thousand Oaks, en Californie.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1943Requins d’acier ( crash dive ) de Archie Mayo avec Tyrone Power
Le vaisseau fantôme ( the ghost ship / ghost ship ) de Mark Robson avec Richard Dix
1951Le voilier maudit / L’équipage fantôme ( sealed cargo ) de Alfred L. Werker avec Dana Andrews
1952Geisha girl – de George P. Breakston avec Martha Hyer
Les ensorcelés ( the bad and the beautiful ) de Vincente Minnelli avec Lana Turner
Le clown ( the clown ) de Robert Z. Leonard avec Jane Greer
Le sabre et la flèche ( last of the Comanches / the sabre and the arrow ) de André De Toth avec Barbara Hale
Le cirque infernal ( battle circus ) de Richard Brooks avec Humphrey Bogart
1953Cupidon photographe ( I love Melvin ) de Don Weis avec Donald O’Connor
La femme rêvée ( dream wife ) de Sidney Sheldon avec Deborah Kerr
Tous en scène ! ( the band wagon ) de Vincente Minnelli avec Fred Astaire
Mon grand ( so big ) de Robert Wise avec Jane Wyman
    Golden Globe du meilleur espoir masculin, USA

Sergent la terreur ( take the high ground ! ) de Richard Brooks avec Richard Widmark
Le fantôme de la Rue Morgue ( phantom of the Rue Morgue ) de Roy Del Ruth avec Patricia Medina
1954Prisonnier de guerre ( prisoner of war ) de Andrew Marton avec Ronald Reagan
Sur la trace du crime ( rogue cop ) de Roy Rowland avec Janet Leigh
1955Boulevard de Paris ( bedevilled ) de Mitchell Leisen avec Simone Renant
CM 1955 Motion Picture Theatre Celebration – de ? avec George Murphy
    Seulement apparition
1956Viva Las Vegas ! ( meet me in Las Vegas ) de Roy Rowland avec Cyd Charisse
L’idole vivante ( the living idol ) de Albert Lewin & René Cardona avec Liliane Montevecchi
1959Train, amour et crustacés ( it happened to Jane / twinkle and shine / Jane from Maine ) de Richard Quine avec Doris Day
La diablesse en collants roses ( Heller in pink tighs ) de George Cukor avec Sophia Loren
Cinq femmes marquées ( five banded women / Jovanka e le altre ) de Martin Ritt avec Jeanne Moreau
1960Les rôdeurs de la plaine ( flaming star ) de Don Siegel avec Dolores del Rio
1961La coqueluche de l’Arizona / Les amours d’une veuve / La farfelue de l’Arizona ( the second time around ) de VincentSherman avec Debbie Reynolds
Le jour le plus long ( the longest day ) de Ken Annakin, Andrew Marton, Bernhard Wicki & Gerd Oswald avec John Wayne
1963Le canari jaune / Le mystère du canari jaune ( the yellow canary ) de Buzz Kulik avec Barbara Eden
1969Rascal – de Norman Tokar avec Elsa Lanchester
1970Le pays sauvage ( the wild country / the newcomers ) de Robert Totten avec Vera Miles
1971The late Liz – de Dick Ross avec Anne Baxter
1972 CM Le monde magique de Walt Disney World ( the magic of Walt Disney World ) de Tom Leetch
    Seulement voix & narration
1979Les taureaux de Dallas ( North Dallas forty ) de Ted Kotcheff avec Nick Nolte
1981Maman très chère ( Mommie dearest ) de Frank Perry avec Faye Dunaway
1982Sahara – de Andrew V. McLaglen avec Brooke Shields
1985Drôles d’espions ( spies like us ) de John Landis avec Dan Aykroyd
1986Cheeseburger film sandwich ( amazon women on the moon ) de Joe Dante, Carl Gottlieb, Peter Horton, John Landis & Robert K. Weiss avec Sybil Danning
    Segment « Amazon women on the moon » de Robert K. Weiss
1991Storyville – de Mark Frost avec James Spader
1996Killer, journal d’un assassin ( killer : A journal of murder / killer ) de Tim Metcalfe avec James Woods
2003S.W.A.T., unité d’élite ( S.W.A.T.) de Clark Johnson avec Colin Farrell
Fiche créée le 24 mai 2013 | Modifiée le 3 septembre 2017 | Cette fiche a été vue 2171 fois
PREVIOUSSally Forrest || Steve Forrest || John ForsytheNEXT