CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Mary Nolan
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Stewart Granger



Date et Lieu de naissance : 6 mai 1913 (Londres, Royaume-Uni)
Date et Lieu de décès : 16 août 1993 (Santa Monica, Californie, USA)
Nom Réel : James Lablanche Stewart

ACTEUR

Stewart Granger naît James (Lablanche) Stewart le 6 mai 1913 à Londres. Après de solides études secondaires il envisage de devenir médecin, mais s’oriente finalement vers le théâtre. Il fait aussi de la figuration au cinéma et apparaît notamment dans le film d’espionnage de Edmond T. Gréville, «Mademoiselle Docteur» (1937), avec Erich von Stroheim et Dita Parlo. L’année suivante, il épouse, une comédienne, Elspeth March, qui lui donnera deux enfants. Mobilisé pendant la seconde guerre mondiale, James est rendu à la vie civile deux ans plus tard, mais doit désormais prendre le pseudonyme de Stewart Granger car un autre acteur nommé James Stewart, commence à faire parler de lui outre-Atlantique. Durant cette période Stewart Granger a souvent comme partenaire James Mason et il donne la réplique à Vivien Leigh dans «César et Cléopâtre» (1945) de Gabriel Pascal d’après la pièce de George Bernard Shaw. S’il est le très tourmenté Philip Thorn de «Jusqu’à ce que la mort sans suive» (1947) de Marc Allégret, il est aussi devenu l’archétype du séducteur britannique, élégant et plein d’humour mais un brin désabusé. Il montre ainsi tout son charme dans «Les ennemis amoureux» (1948) de Terence Young, avec Edwige Feuillère et surtout «Adam et Evelyne» (1949) de Harold French, film qu’il interprète avec une actrice de seize ans sa cadette, Jean Simmons, qui devient son épouse en 1950 et la mère de son troisième enfant.

La Metro Goldwyn Mayer lui fait alors un pont d’or pour qu’il traverse l’Atlantique. Au charme discret des productions britanniques en noir et blanc va succéder la démesure du technicolor avec un Stewart Granger tout droit sorti d’extraordinaires livres d’aventure comme «Les mines du roi Salomon» (1950) et «Le prisonnier de Zenda» (1952) de Richard Thorpe, deux films avec Deborah Kerr, mais aussi «Les contrebandiers de Moonfleet» de Fritz Lang, avec le jeune acteur écossais Jon Whiteley. Granger aura encore de prestigieuses partenaires comme Rita Hayworth, Elizabeth Taylor, Grace Kelly, Ava Gardner. Mais si l’acteur a acquis une immense renommée internationale, les films qu’il tourne ne trouvent pas grâce à ses yeux. Au début des années soixante, après un nouveau divorce, Granger quitte Hollywood. Il apparaît alors dans des coproductions européennes sévèrement critiquées mais qui méritent d’être réexaminées comme «Sodome et Gomorrhe» (1961) de Robert Aldrich et Sergio Leone, avec Anouk Aimée; «Héros sans retour» de Frank Wisbar, un film brûlant d’actualité en 1962, où le comédien devenu capitaine de la Légion Étrangère capture un chef rebelle algérien, aidé de vétérans interprétés notamment par Dietmar Schönherr et Alfredo Mayo; ou bien encore «Le dernier safari» (1967) de Henry Hathaway.

À partir des années soixante-dix, Stewart Granger qui a divorcé de sa troisième épouse, la jeune Belge Caroline Lecerf, mère de la petite Samantha, devient un acteur régulier de feuilletons télévisés réalisés outre-Atlantique. Il fait encore partie de l’impressionnante distribution des «Oies sauvages» (1977) de Andrew V. McLaglen. Puis en 1987, il interprète un producteur de vin de Xérès, dans un dernier film «Oro fino» de José Antonio de la Loma.

Stewart Granger, cet artiste original et talentueux mais terriblement exigeant n’estima la valeur de sa carrière qu’à ses premières prestations théâtrales, et cultiva une solide réputation de misanthrope misogyne. Il s’éteint des suites d’un cancer, le 16 août 1993, à Santa Monica en Californie.

© Caroline HANOTTE

copyright
1933Fille du sud ( a southern maid / love wins again ) de Harry Hughes avec Bebe Daniels
1934Give her a ring / Giving you the stars – de Arthur B. Woods avec Wendy Barrie
Over the garden wall – de John Daumery avec Marion Marsh
1937Mademoiselle Docteur ( under secrets orders ) de Edmond T. Greville avec Dita Parlo
1939So this is London – de Thornton Freeland avec George Sanders
1940Convoi ( convoy ) de Pen Tennyson avec Clive Brook
1942Service secret ( secret mission ) de Harold French avec Michael Wilding
1943Thursday’s child – de Rodney Ackland avec Sally Ann Howes
L’homme en gris ( the man in grey ) de Leslie Arliss avec Margaret Lockwood
Combat éternel / Au service d’autrui ( the lamp still burns ) de Maurice Elvey avec Rosamund John
1944L’homme fatal / Fin de siècle ( fanny by gaslight / man of evil ) de Anthony Asquith avec Phyllis Calvert
Romance d’amour ( love story / a lady surrenders ) de Leslie Arliss avec Patricia Roc
La madone aux deux visages ( Madonna of the seven moons ) de Arthur Crabtree avec Jean Kent
Un soir de rixe ( Waterloo Road ) de Sidney Gilliat avec John Mills
1945César et Cléopâtre ( Caesar and Cleopatra ) de Gabriel Pascal avec Vivien Leigh
Caravane ( caravan ) de Arthur Crabtree avec Dennis Price
1946L’archet magique ( the magic bow ) de Bernard Knowles avec Phyllis Calvert
1947Capitaine Boycott ( captain Boycott ) de Frank Launder avec Kathleen Ryan
Jusqu’à ce que mort s’en suive ( blanche fury ) de Marc Allégret avec Valerie Hobson
1948Sarabande / Les amants de l’au-delà ( saraband for dead lovers /saraband ) de Basil Dearden avec Françoise Rosay
Les ennemis amoureux ( woman hater ) de Terence Young avec Edwige Feuillère
1949Adam et Evelyne ( Adam and Evelyne / Adam and Evalyn ) de Harold French avec Jean Simmons
1950Les mines du roi Salomon ( king Salomon’s mines ) de Andrew Marton & Compton Bennett avec Deborah Kerr
Trois troupiers ( soldiers three ) de Tay Garnett avec Walter Pidgeon
1951Miracle à Tunis ( the light touch ) de Richard Brooks avec Pier Angeli
Au pays de la peur ( the wild North / the big North ) de Andrew Marton avec Cyd Charisse
1952Scaramouche – de George Sidney avec Eleanor Parker
Le prisonnier de Zenda ( the prisoner of Zenda ) de Richard Thorpe avec Jane Greer
Salomé ( Salome / Salome : The dance of the seven veils ) de William Dieterle avec Rita Hayworth
1953La reine vierge ( young Bess ) de George Sidney avec Charles Laughton
La perle noire ( all the brothers were valiant ) de Richard Thorpe avec Ann Blyth
1954Le beau Brummell ( Beau Brummell ) de Curtis Bernhardt avec Elizabeth Taylor
L’émeraude tragique ( green fire ) de Andrew Marton avec Grace Kelly
1955Les contrebandiers de Moonfleet ( Moonfleet ) de Fritz Lang avec Joan Greenwood
Des pas dans le brouillard / Les pervers ( footsteps in the fog ) de Arthur Lubin avec Belinda Lee
1956La dernière chasse ( the last hunt ) de Richard Brooks avec Debra Paget
La croisée des destins ( Bhowani Junction ) de George Cukor avec Ava Gardner
1957La petite hutte ( the little hut ) de Mark Robson avec David Niven
Terreur dans la vallée ( gun glory ) de Roy Rowland avec Rhonda Fleming
1958Le crime était signé / Le crime ne paie pas ( the whole truth ) de John Guillermin & Dan Cohen avec Donna Reed
Harry Black et le tigre ( Harry Black and the tiger / Harry Black ) de Hugo Fregonese avec Barbara Rush
1960Scotland Yard contre X ( the secret partner ) de Basil Dearden avec Haya Harareet
Le grand Sam / A nous la bagarre ( north to Alaska ) de Henry Hathaway avec Capucine
1961Sodome et Gomorrhe ( Sodoma e Gomorra / Sodom and Gomorrah / the last days of Sodom and Gomorrah ) de Robert Aldrich & Sergio Leone avec Anouk Aimée
Le mercenaire ( lo spadaccimo di Siena / la congiura dei dieci ) de Etienne Périer avec Sylva Koscina
1962Héros sans retour ( marcia o crepa / commando / the legion’s last patrol / marcia o muere / marschier und krepier / sprung in die hölle ) de Frank Wisbar avec Dorian Gray
Le jour le plus court ( il giorno più corto / il giorno più corto commedia umoristica ) de Sergio Corbucci avec Antonella Lualdi
1963L’invasion secrète ( the secret invasion ) de Roger Corman avec Raf Vallone
1964Parmi les vautours ( unter geiern / among vultures / frontier hellcat / là dove scende il sole / medju jastrebovima ) de Alfred Vohrer avec Elke Sommer
The crooked road – de Don Chaffey avec Nadia Gray
1965Mission à Hong Kong ( das geheimnis der drei dschunken / a 009 missione Hong Kong / code name alpha / red dragon / mission Hong Kong ) de Ernst Hofbauer avec Rosanna Schiaffino
Winnetou et l’appât de l’or noir ( der ölprinz / rampage at Apache Wells / kralj petroleja ) de Harald Philipp avec Macha Méril
Old surehand / Flaming frontier / Lavirint smrti / Old surehand I. teil – de Alfred Vohrer avec Laetitia Román
1966Le carnaval des barbouzes ( gern hab’ich frauen gekiltt / killer’s arnival / spie contro il mondo/spy against the world / where are you taking that woman ) de Alberto Cardone, Louis Sarlanes, Sheldon Reynolds & Robert Lynn avec Pascale Petit
Guet-apens à Téhéran ( geheimnis der gelben mönche / how to a lady / wie tötet man eine dame / target to killing / The secret of the yellow monks ) de Manfred R. Köhler avec Curd Jürgens
Un certain monsieur Bingo ( requiem per un agente segreto / der chef schickt seinen besten mann / consigna : Tánger 67 : requiem for a secret agent ) de Sergio Sollima avec Peter van Eyck
Le signe du Trigone ( the Trygon factor / das geheimnis der weißen nonne ) de Cyril Frankel avec Robert Morley
1967Le dernier safari ( the last safari ) de Henry Hathaway avec Kaz Garaz
1977Les oies sauvages ( the wild geese ) de Andrew V. McLaglen avec Richard Harris
1986Hell hunters – de Ernst R. von Theumer avec Maud Adams
1987Fine gold / Oro fino – de José Antonio de la Loma avec Andrew Stevens
1990 DO The tales of Helpmann – de Don Featherstone avec Margot Fonteyn
    Seulement apparition
AUTRES PRIX :
      
    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1949 )

    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1950 )

    Plaque d’Or aux prix David di Donatello, Italie ( 1956 )
Fiche créée le 5 février 2007 | Modifiée le 14 mars 2017 | Cette fiche a été vue 10197 fois
PREVIOUSFarley Granger || Stewart Granger || Gilles GrangierNEXT