CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Ben Turpin
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Susan Cabot



Date et Lieu de naissance : 9 juillet 1927 (Boston, Massachusetts, USA)
Date et Lieu de décès : 10 décembre 1986 (Encino, Californie, USA)
Nom Réel : Harriet Shapiro

ACTRICE
Image
1950 La révolte des Sioux (Tomahawk) de George Sherman avec Van Heflin & Yvonne De Carlo
Image
1952 Le tueur du Montana (gunsmoke) de Nathan Juran avec Audie Murphy, Paul Kelly & Charles Drake
Image
1953 Chevauchées avec le diable (ride clear of Diablo) de Jesse Hibbs avec Audie Murphy & Dan Duryea
Image
1958 Mitraillette Kelly (Machine-Gun Kelly) de Roger Corman avec Charles Bronson & Morey Amsterdam

Susan Cabot, de son vrai nom Harriet Shapiro, est née le 9 juillet 1927 à Boston. Après une enfance agitée, où elle est placée plusieurs fois dans des familles d’accueil, elle se fixe à New-York et illustre des livres pour enfants. Très jolie brune, à la carnation un peu mate, elle commence, en 1950, une courte carrière au cinéma. Sous contrat avec Universal, elle joue surtout dans des westerns.

Son teint et la forme de son visage (mais aussi l’esprit routinier des producteurs) lui valent souvent des rôles d’Indienne, comme dans «La révolte des Sioux» (1950) de George Sherman, avec Van Heflin, «Au mépris des lois» (1952) de George Sherman, où Susan Cabot est la femme de Cochise ou encore «Fort Massacre» (1958) de Joseph M. Newman, qu’elle tourne pour un autre studio. Elle a déjà campé une jolie Polynésienne, amoureuse de Jon Hall, dans «Sur l’île de Samoa» (1950) de William Berke. Sinon, elle est associée à Audie Murphy dans une autre série de films: dans «Duel sans merci» (1952) de Don Siegel, elle incarne Dusty Fargo, une femme libre, aux allures de garçon manqué, dans «Le tueur du Montana» (1952) de Nathan Juran, elle campe la fille du rancher - Paul Kelly - que Audie Murphy doit tuer et elle le retrouve encore dans «Chevauchées avec le diable» (1953) de Jesse Hibbs. Susan Cabot apparaît aussi dans des turqueries comme «Les frères Barberousse» (1951) de Charles Lamont, avec Maureen O’Hara et Jeff Chandler ou «Le fils d’Ali Baba» (1952) de Kurt Neumann, avec Tony Curtis en prince des Mille et une nuits.

Et c’est enfin la rencontre avec Roger Corman, prince incontesté de la série B, qui lui propose des rôles de premier plan dans des bandes à petit budget, où elle peut exprimer une autre facette de son talent. Lassée des douces Indiennes, Susan Cabot prouve qu’elle peut composer des méchantes très convaincantes. Après «Carnival rock» (1956), où elle est une chanteuse de cabaret, elle campe, dans «Sorority girl» (1957), une fille riche et intelligente mais qui, élevée par une mère distante, devient peu à peu paranoïaque et s’en prend aux membres de son club d’étudiantes. Puis elle lutte contre une menace mystérieuse venue de l’espace dans «War of the satellites» (1958). Dans «The saga of the viking woman» (1957), elle entreprend, avec ses compagnes, de construire un drakkar et de se lancer sur les mers à la recherche de leurs compagnons disparus. Enfin, en 1959, elle incarne, dans son dernier film, «La femme guêpe» (si l’on excepte un bref «come back» en 1970 pour la télé), une femme d’affaires qui, pour rajeunir, s’injecte des doses massives d’un produit dérivé de la gelée royale. Et, tout comme Vincent Price, qui, dans le film de Kurt Neumann (1958), prenait l’apparence d’une mouche, voilà la pauvre Susan Cabot qui, peu à peu, se transforme en guêpe meurtrière!

À la télévision, Susan Cabot est apparue dans la série western «Have gun, will travel» (1958-1959), avec Richard Boone ou dans une série sur Hollywood, «Bracken’s world» (1970), avec Elizabeth Allen. Elle fut mariée à Martin Sacker, puis à Michael Roman, dont elle eut un fils, Timothy Scott. Il était atteint de nanisme et souffrait de troubles psychologiques. Le soir du 10 décembre 1986, alors que sa mère était endormie, il la tua à coups de barre de fer. Elle est enterrée au «Hillside Memorial Park Cemetery», à Los Angeles.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1947Le carrefour de la mort ( kiss of death ) de Henry Hathaway avec Victor Mature
1950Sur l’île de Samoa ( on the isle of Samoa ) de William A. Berke avec Jon Hall
La femme à abattre / Le dernier témoin ( the enforcer / murder, Inc. ) de Bretaigne Windust avec Humphrey Bogart
La révolte des Sioux ( Tomahawk / battle of Powder River ) de George Sherman avec Van Heflin
1951Le voleur de Tanger ( the prince who was a thief ) de Rudolph Maté avec Tony Curtis
Les frères Barberousse / Le cheikh d’Arabie ( flame of Araby ) de Charles Lamont avec Jeff Chandler
1952Au mépris des lois / La bataille d’Apache Pass ( the battle at Apache Pass ) de George Sherman avec John Lund
Duel / Duel sans merci ( the duel at Silver Creek / claim jumpers) de Don Siegel avec Stephen McNally
Le fils d’Ali Baba ( son of Ali Baba ) de Kurt Neumann avec Hugh O’Brian
Le tueur du Montana / Le tueur est en ville ( gunsmoke / a man’s country / roughshod ) de Nathan Juran avec Audie Murphy
1953Chevauchées avec le diable / La chevauchée du diable ( ride clear of Diablo / the Breckenridge story ) de Jesse Hibbs avec Dan Duryea
1956Carnival rock – de Roger Corman avec Brian G. Hutton
    + chansons
1957Sorority girl / The bad one / Sorority house – de Roger Corman avec Dick Miller
The saga of the Viking women and their voyage to the waters of the great Sea Serpent / the saga of the Viking / Undersea monster / Viking women / The Viking women and the Sea Serpent – de Roger Corman avec Abby Dalton
La péniche du bonheur ( houseboat ) de Melville Shavelson avec Cary Grant
1958Fort Massacre / Sergent Vinson ( Fort Massacre ) de Joseph M. Newman avec Joel McCrea
War of the satellites – de Roger Corman avec Richard Devon
Mitraillette Kelly ( Machine-Gun Kelly ) de Roger Corman avec Charles Bronson
1959Surrender : Hell ! / Blackburn’s guerrillas / Blackburn’s headhunters – de John Barnwell avec Keith Andes
La femme guêpe ( the wasp woman / insect woman / the bee girl ) de Roger Corman avec Anthony Eisley
Fiche créée le 2 septembre 2012 | Modifiée le 22 septembre 2014 | Cette fiche a été vue 2485 fois
PREVIOUSKathleen Byron || Susan Cabot || Mario CabréNEXT