CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Marian Nixon
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Susan Hayward



Date et Lieu de naissance : 30 juin 1918 (Brooklyn, New York, USA)
Date et Lieu de décès : 14 mars 1975 (Beverly Hills, Californie, USA)
Nom Réel : Edythe Marrener

ACTRICE
Image
1949 Tulsa – de Stuart Heisler avec Robert Preston, Pedro Armendariz, Chill Wills, Ed Begley & Lola Albright
Image
1952 Un refrain dans mon cœur (with a song in my heart) de Walter Lang avec Rory Calhoun & Thelma Ritter
Image
1955 Une femme en enfer (I’ll cry tomorrow) de Daniel Mann avec Eddie Albert, Richard Conte & Jo Van Fleet
Image
1958 Je veux vivre (I want to live!) de Robert Wise avec Simon Oakland, Virginia Vincent & Theodore Bikel

Susan Hayward, de son vrai nom Edythe Marrener, naît à New-York dans le quartier populaire de Brooklyn, le 30 juin 1918. D’origine irlandaise par son père employé dans une entreprise de transport, suédoise par ses grands parents maternels, et cadette d’une famille de trois enfants, elle grandit dans une relative pauvreté. Dotée d’une petite formation en comptabilité mais surtout animée du volonté farouche de réussir, elle commence à poser pour des gravures de mode avant de gagner Hollywood où elle fait partie de la cohorte de postulantes au rôle de Scarlett O’Hara dans «Autant en emporte le vent» (1939). Non retenue, elle fait néanmoins de la figuration dans six films dès 1938. L’année suivante, elle devient la partenaire de Gary Cooper, engagé dans la légion étrangère dans «Beau Geste» de William A. Wellman.

Pendant la première partie des années quarante, la jeune actrice tourne une quinzaine de films dont notamment: «Les naufrageurs des mers du sud» (1942) de Cecil B. DeMille, un long métrage aux saisissantes scènes de tempêtes, avec Paulette Godard, John Wayne et Ray Milland; et la comédie de René Clair, «Ma femme est une sorcière» (1942), où elle interprète la désagréable Estelle Masterson que doit épouser Fredric March. En 1944, Susan Hayward épouse un acteur de films de série B d’un certain renom, Jess Barker, originaire de Caroline du Sud. Le mariage se termine dix ans plus tard avec un retentissant divorce et une tentative de suicide de l’actrice qui conserve néanmoins la garde de ses deux jumeaux, Timothy et Gregory nés en 1945.

Mais c’est surtout après la seconde guerre mondiale que Susan Hayward montre l’étendue de son talent en abordant le registre dramatique. Elle compose à trois reprises une femme ravagée par l’alcool: une chanteuse de night-club dans «Une vie perdue» (1947) de Stuart Heisler, la femme mal mariée de «Tête folle» (1949) de Mark Robson et surtout Lilian Roth, enfant star devenue une jeune femme sans repère dans «Une femme en enfer» (1955) de Daniel Mann (Prix d’interprétation à Cannes). Et elle est sans doute plus remarquable en meurtrière marquée par la fatalité et condamnée à mort dans «Je veux vivre» (1958), d’après la véritable histoire de Barbara Graham. Elle reçoit à cette occasion le très mérité Oscar de la meilleure actrice. Elle fonde alors sa propre compagnie de production la «Carrollton Productions» du nom d’une ville de Géorgie où elle réside et d’où est originaire son second mari, l’homme d’affaires Floyd Eaton Chalkley.

Dans les années soixante, Susan Hayward est moins présente sur les grands écrans. Citons néanmoins «Guêpier pour trois abeilles» avec Rex Harrison, une très réjouissante comédie réalisée par Joseph L. Mankiewicz, en 1966, l’année où l’actrice perd son second mari décédé prématurément d’une hépatite. Durement éprouvée, elle s’éloigne des caméras. Elle est néanmoins en 1972 l’héroïne d’un dernier téléfilm au titre prédestiné «Say Goodbye, Maggie Coll». Mais atteinte d’un cancer des poumons que certains dirons aggravé par l’exposition aux effets d’essais nucléaires lors du tournage dans le Utah du film «Le conquérant» (1955) avec John Wayne et Pedro Armendariz, Susan Hayward loin des studios lutte courageusement contre la maladie pour finalement s’éteindre dans sa cinquante-septième année le 14 mars 1975, à Beverly Hills, en Californie. C’est une très grande dame du cinéma qui disparaît.

© Caroline HANOTTE

copyright
1938 CM Campus Cinderella – de Noel M. Smith avec Stuart Holmes
Le mystérieux docteur Clitterhouse ( the amazing Dr. Clitterhouse ) de Anatole Litvak avec Claire Trevor
    Seulement apparition
Caprice d’un soir ( comet over Broadway ) de Busby Berkeley avec Kay Francis
Hollywood Hotel – de Busby Berkeley avec Dick Powell
Nuit de bal ( the sisters ) de Anatole Litvak avec Bette Davis
Jeunes filles en surveillance ( girls on probation ) de William C. McGann avec Ronald Reagan
1939Beau Geste – de William A. Wellman avec Gary Cooper
Our leading citizen – de Alfred Santell avec Charles Bickford
$1000 a touchdown – de James P. Hogan avec Joe E. Brown
1940La famille Stoddart / Adam avait quatre fils ( Adam had four sons ) de Gregory Ratoff avec Warner Baxter
1941Sis Hopkins – de Joseph Santley avec Bob Crosby
Among the living – de Stuart Heisler avec Albert Dekker
Les naufrageurs des mers du sud ( reap the wild wind ) de Cecil B. DeMille avec Ray Milland
1942La fille de la forêt / Cœurs en flammes ( the forest rangers ) de George Marshall avec Fred MacMurray
J’ai épousé une sorcière / Ma femme est une sorcière ( I married a witch ) de René Clair avec Fredric March
Au pays du rythme ( star spangled rhythm ) de George Marshall avec Bing Crosby
Futures vedettes ( young and willing / out of the frying pan ) de Edward H. Griffith avec William Holden
CM A letter from Bataan / Paramount victory short No. T2-1 : A letter from Bataan – de William H. Pine avec Richard Arlen
1943Hit parade of 1943 / Change of heart – de Albert S. Rogell avec John Carroll
Alerte aux marines / Ceux du Pacifique ( the fighting seabees / Donovan’s army ) de Edward Ludwig avec John Wayne
La vie aventureuse de Jack London ( Jack London / the adventures of Jack London / the life of Jack London / the story of Jack London ) de Alfred Santell avec Michael O’Shea
1944La belle et la brute / Le diable noir / Passion sauvage ( the hairy ape ) de Alfred Santell avec William Bendix
Le bonheur est pour demain ( and now tomorrow ) de Irving Pichel avec Alan Ladd
CM Skirmish on the home front – de Charles Brackett avec William Bendix
1946Deadline at dawn – de Harold Clurman avec Paul Lukas
Le passage du canyon ( Canyon Passage ) de Jacques Tourneur avec Brian Donlevy
Une vie perdue ( smash-up – the story of a woman / smash-up ) de Stuart Heisler avec Lee Bowman
1947Ils ne voudront pas me croire / Son dernier crime ( they won’t believe me ) de Irving Pichel avec Robert Young
Moments perdus ( the lost moment ) de Martin Gabel avec Robert Cummings
1948Le sang de la terre / Et tant que la terre vivra / L’héroïque résistance ( tap roots ) de George Marshall avec Van Heflin
The saxon charm – de Claude Binyon avec John Payne
1949Tulsa – de Stuart Heisler avec Robert Preston
La maison des étrangers / La maison de la haine ( house of strangers ) de Joseph L. Mankiewicz avec Edward G. Robinson
Tête folle / Cruel bonheur ( my foolish heart ) de Mark Robson avec Dana Andrews
1951L’épreuve du bonheur ( I’d climb the highest mountain ) de Henry King avec William Lundigan
Vendeur pour dames / Haute couture ( I can get it for you wholesale / only the best / this is my affair ) de Michael Gordon avec Dan Dailey
L’attaque de la malle-poste ( rawhide / desperate siege ) de Henry Hathaway avec Tyrone Power
David et Bethsabée ( David and Bathsheba ) de Henry King avec Gregory Peck
1952Les neiges du Kilimanjaro ( the snows of Kilimanjaro ) de Henry King avec Ava Gardner
Un refrain dans mon cœur ( with a song in my heart ) de Walter Lang avec Rory Calhoun
    Golden Globe de la meilleure actrice de cinéma catégorie musical ou comédie, USA

    Star féminine la plus populaire par les Photoplay Awards, USA

Les indomptables ( the lusty men ) de Nicholas Ray avec Arthur Kennedy
1953Le sel de la terre / Général invincible / Sa seule passion ( the president’s lady ) de Henry Levin avec Charlton Heston
La sorcière blanche ( white witch doctor ) de Henry Hathaway avec Robert Mitchum
1954Les gladiateurs ( Demetrius and the gladiators ) de Delmer Daves avec Victor Mature
Le jardin du diable ( garden of evil ) de Henry Hathaway avec Richard Widmark
Tant que soufflera la tempête / Caravane vers le Sud ( untamed ) de Henry King avec Richard Egan
1955Le conquérant ( the conqueror / the conqueror of the desert ) de Dick Powell avec John Wayne
Le rendez-vous de Hong Kong ( soldier of fortune ) de Edward Dmytryk avec Clark Gable
Une femme en enfer ( I’ll cry tomorrow ) de Daniel Mann avec Eddie Albert
    Prix d’interprétation féminine au festival du cinéma de Cannes, France
1956Affaire ultra secrète ( top secret affair / their secret affair ) de H.C. Potter avec Kirk Douglas
1957 CM Screen snapshots: The Walter Winchell party – de Ralph Staub avec Walter Winchell
    Seulement apparition
1958Je veux vivre ( I want to live ! ) de Robert Wise avec Theodore Bikel
    Oscar de la meilleure actrice, USA

    Golden Globe de la meilleure actrice de cinéma catégorie drame, USA

    Prix du jury de la meilleure actrice au festival du cinéma de Mar del Plata, Argentine

    Prix NYFCC de la meilleure actrice par le cercle des critiques de cinéma de New York, USA
1959Angoisse de mère / La ferme des hommes brûlés ( woman obsessed ) de Henry Hathaway avec Stephen Boyd
Caravane vers le soleil ( thunder in the sun ) de Russell Rouse avec Jeff Chandler
1961Le manège du ménage / Carrousel conjugal ( the marriage-go-round ) de Walter Lang avec James Mason
Le troisième homme était une femme ( Ada ) de Daniel Mann avec Dean Martin
Histoire d’un amour / L’amour dans l’ombre ( Back Street ) de David Miller avec John Gavin
1962Choc en retour ( I thank a fool ) de Robert Stevens avec Peter Finch
1963Les heures brèves ( stolen hours / summer flight ) de Daniel Petrie avec Michael Craig
1964Rivalités ( where love has gone ) de Edward Dmytryk avec Michael Connors
1966Guêpier pour trois abeilles ( the honey pot / anyone for Venice ? / the honeypot / it comes up murder / Mr. Fox of Venice ) de Joseph L. Mankiewicz avec Rex Harrison
1967La vallée des poupées ( valley of the dolls ) de Mark Robson avec Tony Scotti
CM Think twentieth – de Richard Fleischer avec Julie Andrews
    Seulement apparition
1972La poursuite sauvage ( the revengers ) de Daniel Mann avec Ernest Borgnine
AUTRES PRIX :
      
    Golden Globe de l’actrice favorite dans le monde aux Golden Globes, USA ( 1953 )

    Plaque d’Or aux prix David di Donatello, Italie ( 1959 )
Fiche créée le 25 juillet 2007 | Modifiée le 25 août 2015 | Cette fiche a été vue 7928 fois
PREVIOUSLouis Hayward || Susan Hayward || Rita HayworthNEXT