CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Fern Andra
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Susi Nicoletti



Date et Lieu de naissance : 3 septembre 1918 (Munich, Empire Allemand)
Date et Lieu de décès : 5 juin 2005 (Vienne, Autriche)
Nom Réel : Suzanne Emilie Luise Adele Habersack

ACTRICE

C’est à Munich, capitale bavaroise de l’Empire Allemand, que Suzanne Emilie Luise Adele Habersack voit le jour le 3 septembre 1918, quelques semaines avant la fin de la première guerre mondiale et l’abdication du dernier empereur Guillaume II. Fille d’un armateur et de l’actrice Consuela Nicoletti, elle passe sa petite enfance à Amsterdam où son père dirige sa société. En 1927, la famille Habersack retourne à Munich. Parallèlement à sa scolarité, la petite Suzanne suit des cours de danse au Kammerspielen et se produit à plusieurs reprises sur la scène de l’Opéra munichois.

Au milieu des années trente, encouragée par sa mère, elle suit les cours de comédie de Magda Lina au «Maximilianeum» et entame une carrière sur scène dans la troupe du «Die Weißblaue Drehorgel», sous le nom de Susi Nicoletti. Rapidement, elle décroche des contrats avec les théâtres de Munich et de Nuremberg. En 1940, elle est engagée au célèbre Burgtheater de Vienne pour jouer, aux côtés de Paul Hörbiger, dans «Der Franzl», une pièce de Hermann Bahr. Elle débute ainsi une carrière théâtrale des plus prestigieuses. Elle se produira notamment dans plus de cent pièces jusqu’au début du vingt-et-unième siècle. Un parcours jalonné de succès où elle sert les plus grands auteurs, de William Shakespeare à Oscar Wilde, en passant par Arthur Schnitzler et Pirandello.

En 1939, son talent ne passe pas inaperçu aux yeux de Gustav Ucicky qui lui propose un rôle dans «Une mère», un drame avec Käthe Dorsch et Wolf Albach-Retty. Mais la guerre incite Susi Nicoletti à se cantonner à ses prestations théâtrales. En effet, elle refuse systématiquement toute participation à des films de propagande et n’apparaît, par conséquent, que dans cinq comédies sans grand intérêt. En 1948, avec la reprise de l’industrie cinématographique en Allemagne, Susi reprend le chemin des studios. Jusqu’à la fin des années cinquante, elle alterne les rôles principaux et secondaires dans une cinquantaine de productions. Elle tourne notamment pour Géza von Bolváry, Ernst Marischka et Kurt Hoffmann, mais également dans plusieurs comédies de Franz Antel : «La maison chantante» (1948), «Kleiner schwindel am Wolfgangsee» (1949), «Hallo dienstmann» (1951), «Ideale frau gesucht» (1952), «Rosen aus dem Süden» (1954), «Ja, so ist das mit der liebe» (1958) et «Das ist die liebe der matrosen» (1962).

Dès la deuxième moitié des années cinquante jusqu’à la fin des années quatre-vingt-dix, Susi Nicoletti devient l’un des professeurs d’art dramatique et de danse, les plus renommés, au fameux Max-Reinhardt-Seminar qui voit défiler tous les plus grands noms de la nouvelle génération de comédiens, parmi lesquels: Senta Berger, Albert Fortell, Monika Bleibtreu, Ute Lemper et Hans Neuenfelds.

Les dernières années de la carrière de Susi Nicoletti sont surtout marquées par ses apparitions dans des dizaines de productions télévisées qui accroissent considérablement sa popularité. En 1997, elle publie son autobiographie: «Nicht alles war Theater» et incarne pour le grand écran Madame Grunbaum dans «Les harmonistes» de Joseph Vilsmaier. Honorée à plusieurs reprises par l’Etat Autrichien pour sa remarquable carrière théâtrale, Susi meurt le 5 juin 2005, à l’hôpital Général de Vienne des suites d’une opération du cœur. Ainsi s’éteint l’une des plus grandes dames de la scène germanique.

© Philippe PELLETIER

copyright
1938 CM Schwarz und blond – de Philipp von Zeska avec O.W. Fischer
1939Une mère ( mutterliebe ) de Gustav Ucicky avec Wolf Albach-Retty
Das jüngste gericht – de Franz Seitz avec Hans Holt
1941Ah ! Ces hommes ( Oh, diese männer ) de Hubert Marischka avec Georg Alexander
1942Amour d’été ( sommerliebe ) de Erich Engel avec O.W. Fischer
1943Der zweite schuß – de Martin Fric avec Gustav Waldau
1945Philine ( ein mädel für frohe stunden ) de Theo Lingen avec Winnie Markus
Liebesheirat – de Theo Lingen avec Beppo Brem
1947Un détour pour vous ( umwege zu dir ) de Hans Thimig avec Victor Janson
1948Gottes engel sind überall – de Hans Thimig avec Attila Hörbiger
La maison chantante ( das singende haus ) de Franz Antel avec Hans Moser
1949Rien que des coïncidences ( nichts als zufälle ) de E.W. Emo avec Fritz Kampers
Mein Freund, der nicht nein sagen konnte – de Alfred Stöger avec Hans Olden
Kleiner schwindel am Wolfgangsee – de Franz Antel avec Gunther Philipp
DO À Salzbourg ( Salzburg / das Salzburger welttheater ) de Wilfried Fraß & Max Zehenthofer avec Werner Krauss
    Seulement apparition
1950Une femme de cœur ( eine frau mit herz ) de Rudolf Jugert avec Gustav Knuth
Treize heures sonna ( jetzt schlägt’s 13 / es schlägt 13 ) de E.W. Emo avec Josef Meinrad
Un été sans péché / L’optimiste est roi ( auf der alm, da gibt´s ka sünd´ ) de Franz Antel avec Inge Egger
Le vieux pécheur ( der alte sünder ) de Franz Antel avec Inge Konradi
1951Frühlingsstimmen – de Hans Thimig avec Paul Hörbiger
Eve hérite du paradis ( Eva erbt das paradies... ein abenteuer im salzkammergut ) de Franz Antel avec Maria Andergast
Hello Dienstmann ! ( Hallo Dienstmann ! ) de Franz Antel avec Hans Moser
1952Ideale frau gesucht – de Franz Antel avec Inge Egger
Moi et ma femme ( ich und mein frau ) de Eduard von Borsody avec Paula Wessely
Irène dans le besoin ( Wirbel um Irene / Irene in nöten ) de E.W. Emo avec Bruni Löbel
1953Voyage de noces ( hochzeit auf reisen ) de Paul Verhoeven avec Karlheinz Böhm
Der feldherrenhügel – de Ernst Marsichka avec Fritz Imhoff
1954Roses du Sud ( rosen aus dem Süden ) de Franz Antel avec Gustav Fröhlich
Manœuvres imperiales ( kaisermanöver ) de Franz Antel avec Rudolf Prack
Schützenliesel – de Rudolf Schündler avec Sepp Rist
La princesse du Danube Bleu ( an der schönen blauen Danau ) de Hans Schweikart avec Hardy Kruger
1955Sonnenschein und wolkenbruch – de Rudolf Nussgruber avec Jester Naefe
Eine frau genügt nicht – de Ulrich Erfurth avec Hans Söhnker
Ainsi va l’amour ( ja, so ist das mit der liebe / ehesanatorium ) de Franz Antel avec Adrian Hoven
Mam’zelle Cri-Cri / Parade de printemps ( die deutschmeister ) de Ernst Marischka avec Romy Schneider
Ja, ja, die liebe in Tirol – de Géza von Bolváry avec Gerhard Riedmann
Ein mann muß nicht immer schön sein – de Hans Quest avec Peter Alexander
Symphonie en or ( symphonie in gold ) de Franz Antel avec Germaine Damar
1956Ein tolles hotel – de Hans Wolff avec Doris Kirchner
L’amour est une mélodie ( die rosel vom Schwarzwald ) de Rudolf Schündler avec Helmuth Schneider
Les mensonges ont de jolies jambes ( lügen haben hübsche beine ) de Erik Ode avec Thomas Hörbiger
Liebe, die den kopf verliet – de Thomas Engel avec Paul Hubschmid
…Und wer küßt mich ? / Ein herz und eine seele – de Max Nosseck avec Liane Augustin
Je cherche un millionnaire ( uns gefällt die welt ) de Robert A. Stemmle avec Rudolf Vogel
Die schöne meisterin – de Rudolf Schündler avec Herta Staal
La confession d’un escroc / Les confessions du chevalier d’industrie Félix Krull ( die bekenntnisse des hochstaplers Felix Krull ) de Kurt Hoffmann avec Horst Buchholz
1957Zwei herzen voller seligkeit – de Josef A. Holmann avec Fita Benkhoff
Auguste le demi-sel / Auguste le blouson noir ( August, der halbstarke ) de Hans Wolff avec Oskar Sima
Die winzerin von Langenlois – de Hans H. König avec Paul Hörbiger
Wie schön, daß es dich gibt – de Thomas Engel avec Ingrid Andree
Die liebe familie – de Helmut Weiss avec Karl Schönböck
Junger mann, der alles kann – de Thomas Engel avec Georg Thomolla
Le comte de Luxembourg ( der graf von Luxemburg ) de Werner Jacobs avec Renate Holm
Egon, le coureur de jupons ( Egon, der frauenheld ) de Hans Albin avec Theo Lingen
1958Whisky, wodka, wienerin – de Helmut Weiss avec Margit Saad
Man ist nur zweimal jung – de Helmut Weiss avec Wolf Albach-Retty
La marche de Radetzky ( hoch klingt der Radetzkymarsch / Radetzkymarsch ) de Géza von Bolváry avec Lotte Lang
Ein amerikaner in Salzburg – de Helmut Weiss avec Margit Saad
Lixie ( im prater blüh’n wieder die bäume ) de Hans Wolff avec Marte Harell
Le cœur a toujours vingt ans ( man müßte nochmal zwanzig sein ) de Hans Quest avec Ewald Balser
1959Hula-Hopp, Conny – de Heinz Paul avec Harald Juhnke
Immer die mädchen – de Fritz Remond avec Hans-Joachim Kulenkampff
Traumrevue – de Eduard von Borsody avec Michael Cramer
1960Kriminaltango – de Géza von Cziffra avec Vivi Bach
Brigitte et les hommes ( ich heirate herrn direktor ) de Wolfgang Liebeneiner avec Gerhard Riedmann
Mariandl – de Werner Jacobs avec Cornelia Froboess
1961Vivent les teenagers ! ( …Und du, mein schatz, bleibst hier ) de Franz Antel avec Hans von Borsody
Une étoile descend du ciel ( ein stern fällt vom himmel ) de Géza von Cziffra avec Hubert von Meyerinck
Les aventures du comte Bobby ( die abenteuer des grafen Bobby ) de Géza von Cziffra avec Bill Ramsey
La chauve-souris ( die fledermaus ) de Géza von Cziffra avec Marianne Koch
1962Die türkischen gurken – de Rolf Olsen avec Ruth Stephan
Les fiançailles de Mariandl ( Mariandls heimkehr ) de Werner Jacobs avec Waltraut Haas
Das ist die liebe der matrosen – de Franz Antel avec Helga Schlack
1963Les premières folies du soldat Schwejk / L’âge ingrât de Schwejk ( Schwejk’s flegeljahre ) de Wolfgang Liebeneiner avec Lotte Ledl
1964L’héritage de mon père ( das hab’ ich von papa gelernt ) de Axel von Ambesser avec Willy Fritsch
1971Was geschah auf schloß Wildberg / Sie nannten ihn Krambambuli – de Franz Antel avec Michael Schanze
1975Auch mimosen wollen blühen – de Helmut Meewes avec Curd Jürgens
1994Das zehnte jahr – de Käthe Kratz avec Matthias Habich
1995Tödliche liebe – de Houchang Allahyari avec Mathieu Carrière
1996Les harmonistes ( comedian harmonist ) de Joseph Vilsmaier avec Ben Becker
2001Am anderen ende der brücke – de Mei Hu avec Nina Proll
AUTRES PRIX :
      
    Romy de Platine au Gala Romy, Autriche ( 2000 )
Fiche créée le 21 juin 2005 | Modifiée le 23 août 2017 | Cette fiche a été vue 8858 fois
PREVIOUSRoger Nicolas || Susi Nicoletti || Claude NicotNEXT