CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jeanne Helbling
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Teresa Ann Savoy



Date et Lieu de naissance : 18 juillet 1955 (Londres, Royaume-Uni)
Date et Lieu de décès : 6 janvier 2017 (Milan, Italie)
Nom Réel : Teresa Ann Savoy

ACTRICE
Image
1975 Salon Kitty (doppelspiel / madam Kitty) de Tinto Brass avec Helmut Berger, Ingrid Thulin & John Ireland
Image
1978 Caligula (io, Caligola) de Tinto Brass avec Malcolm McDowell, John Gielgud & Peter O’Toole
Image
1981 Le cœur du tyran (a zsarnok szíve, avagy Boccaccio Magyarországon) de Miklós Jancsó avec Ninetto Davoli
Image
1986 D’Annunzio – de Sergio Nasca avec Robert Powell, Stefania Sandrelli, Florence Guérin & Laurent Terzieff

Née le 18 juillet 1955 à Londres, Teresa Ann Savoy quitte ses parents à l’âge de seize ans pour s’installer dans une communauté hippie à Terrasini en Sicile. Blonde comme les blés, la bouche boudeuse, sa plastique parfaite et son charme androgyne ambigu lui permet de faire la une, seins nus, du magazine de charme italien «Playmen», en 1973.

Repérée par le réalisateur Alberto Lattuada, Teresa Ann Savoy compose une jeune attardée mentale dont s’éprend un avocat dans «Le faró da padre» (1973) aux côtés de Luigi Proietti et Irene Papas. Ses débuts remarqués lui valent d’être engagée par le cinéaste Hongrois Miklós Jancsó pour «Vices privés, vertus publique» (1975) avec Lajos Balázsovits. Présenté au Festival de Cannes en 1976, ce film a pour thème le drame de Mayerling, une version provocatrice des derniers jours de Rodolphe de Habsbourg et de Marie Vetsera qui scandalise à sa sortie en salles. Malgré elle, la jeune actrice se trouve dès lors cantonnée dans des films érotiques où sa beauté atypique séduit les réalisateurs. Tinto Brass l’engage pour «Salon Kitty» (1975) auprès de Helmut Berger et Ingrid Thulin, où elle incarne une prostituée, dans une maison close berlinoise vouée à espionner sa riche clientèle, qui tombe amoureuse d’un capitaine de la Luftwaffe hostile à Hitler.

Après le refus de Maria Schneider, Teresa Ann Savoy est de nouveau sollicitée par Tinto Brass pour le rôle de Drusilla dans «Caligula » (1976) avec Malcolm McDowell dans le rôle-titre. Des acteurs prestigieux comme Helen Mirren, Peter O’Toole et John Gielgud complètent la distribution de ce tournage qui va se dérouler sur dix-sept mois. Ce film conte la vie de Caligula lorsqu’il devint Empereur de Rome et aborde sa relation incestueuse avec sa sœur Drusilla, ainsi que son accession au pouvoir, sa folie meurtrière et sa paranoïa. En conflit avec les producteurs Franco Rossellini et Bob Guccione, Tinto Brass quitte rapidement le tournage. Cette fresque historique érotique se transforme en film pornographique qui fait l’objet de censures à sa sortie. En effet, la réalisation est reprise par le créateur du magazine «Penthouse» Bob Guccione avec l’ajout de scènes orgiaques et violentes. Á sa sortie en 1980, un montage expurgé est exploité parallèlement à une version hard.

En 1980, Teresa Ann Savoy est de nouveau sollicitée pour un film érotique «La désobéissance», réalisé par Aldo Lado, adapté d’un roman de Alberto Moravia qui évoque l’initiation érotico-sentimentale d’un jeune adolescent antifasciste durant la Seconde Guerre mondiale. Entourée de Stefania Sandrelli et Marie-José Nat, sa composition demeure sa dernière apparition sur les écrans français dans un genre cinématographique qui se meurt peu à peu terrassé par l’apparition de la vidéo. Par la suite, elle obtient des seconds rôles dans des séries, notamment dans une adaptation de «La chartreuse de Parme» (1981) de Stendhal par Mauro Bolognini avec Marthe Keller et le feuilleton d’espionnage «Capitaine X» (1982) de Bruno Gantillon avec Pierre Malet. En Italie, elle tourne quelques films ou téléfilms qui ne franchissent pas les Alpes avant de stopper sa carrière à la fin des années quatre-vingt. En 1999, elle est créditée pour la dernière fois au générique de «La fabbrica del vapore» de Ettore Pasculli. Mariée et mère de deux enfants, elle se retire à Milan où elle décède à l’âge de 61 ans des suites d’un cancer le 6 janvier 2017.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1973La bambina ( le farò da padre / bambina ) de Alberto Lattuada avec Gigi Proietti
1975Salon Kitty / Madame Kitty / Les nuits chaudes de Berlin ( doppelspiel / madam Kitty ) de Tinto Brass avec Helmut Berger
Vices privés, vertus publiques ( vizi privati, pubbliche virtù ) de Miklós Jancsó avec Lajos Balázsovits
1978Caligula ( Caligola / io, Caligola / Caligula, my son ) de Tinto Brass avec Malcolm McDowell
1980La désobéissance ( la disubbidienza ) de Aldo Lado avec Marc Porel
1981Le cœur du tyran ( a zsarnok szíve, avagy Boccaccio Magyarországon ) de Miklós Jancsó avec Ninetto Davoli
1984Il ragazzo di Ebalus – de Giuseppe Schito avec Riccardo Cucciolla
1985La donna del traghetto – de Amedeo Fago avec Philippe Leroy
1986Innocenza – de Villi Hermann avec Alessandro Haber
D’Annunzio – de Sergio Nasca avec Robert Powell
1999La fabbrica del vapore – de Ettore Pasculli avec Flavio Bonacci
Fiche créée le 13 janvier 2017 | Modifiée le 15 janvier 2017 | Cette fiche a été vue 562 fois
PREVIOUSSonia Saviange || Teresa Ann Savoy || John SaxonNEXT