CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Saint-Granier
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Thomas Mitchell



Date et Lieu de naissance : 11 juillet 1892 (Elizabeth, New Jersey, USA)
Date et Lieu de décès : 17 décembre 1962 (Beverly Hills, Californie, USA)
Nom Réel : Thomas Mitchell

ACTEUR
Image
1938 La chevauchée fantastique (stagecoach) de John Ford avec Claire Trevor, John Wayne & George Bancroft
Image
1939 Monsieur Smith au sénat (Mr. Smith goes to Washington) de Frank Capra avec James Stewart & Jean Arthur
Image
1944 Les clefs du royaume (the keys of the kingdom) de John M. Stahl avec Gregory Peck & Vincent Price
Image
1954 Le secret des Incas (the secret of the Incas) de Jerry Hopper avec Charlton Heston & Robert Young

À l’écran, Thomas Mitchell, né le 11 juillet 1892 à Elizabeth, dans le New Jersey, est un type jovial et bon enfant, qui aime à se taper sur les cuisses quand il est content et qui ne crache pas sur la bouteille quand il en a l’occasion. En bref, lui dont les parents venaient de la verte Erin, ressemblait à ces Irlandais chers à John Ford, pochards et bagarreurs, mais le cœur sur la main. Comme beaucoup de membres de sa famille, il devient journaliste, tout en écrivant des histoires comiques pour les journaux.

C’est ainsi qu’il entre en contact avec le monde du spectacle et découvre le théâtre qui sera, finalement, la grande passion de sa vie. Il se frotte au répertoire shakespearien dans la compagnie dirigée par Charles Coburn. Thomas Mitchell écrit lui-même pour la scène et certaines de ses pièces, comme «Little accident», seront plusieurs fois adaptées au cinéma. Il débute à Broadway en 1916 et va s’y produire durant plus de quatre décennies. Il y aborde à nouveau un répertoire exigeant, jouant dans «Redemption» (1918) de Tolstoï ou dans la pièce de Arthur Miller, «Mort d’un commis voyageur» (1949) mise en scène par Elia Kazan. Thomas Mitchell dirige lui-même de nombreux spectacles, toujours à Broadway, comme «Cloudy with showers» (1931), une de ses pièces coécrite avec Floyd Dell, «Honeymoon» (1932) de Samuel Chotzinoff et George Backer ou encore «Twenty five dollars an hour» (1933), qu’il produit aussi. On lui doit encore, avec d’autres, les dialogues et les sketches de la revue «Calling all stars» (1934), jouée par une pléiade de vedettes.

Au cinéma, sa trogne fleurie et son sourire roublard inspirent les scénaristes, qui lui confient volontiers des rôles de bons vivants. Ses personnages ont d’ailleurs souvent le gosier en pente. Qui ne se souvient de son médecin ivrogne, chassé de sa ville par les dames patronnesses et trouvant refuge dans la diligence de «La chevauchée fantastique» (1938) de John Ford? C’est tout de même lui qui, brusquement dessoûlé, parvient, avec les moyens du bord, à accoucher Louise Platt qui, du coup, le regarde avec moins de hauteur. Dans «La rivière d’argent» ( 1948) de Raoul Walsh, il est encore l’avocat alcoolique qui aide Errol Flynn à bâtir son empire, avant de se retourner contre lui. Thomas Mitchell tient d’autres rôles éminents: c’est l’homme d’affaires ruiné de «Les horizons perdus» (1937) de Frank Capra, qui fait à nouveau appel à lui, deux ans plus tard, pour «Monsieur Smith au Sénat», c’est le père de Scarlett dans «Autant en emporte le vent» (1939) de Victor Fleming ou encore le meilleur ami du pilote Cary Grant dans «Seuls les anges ont des ailes» (1939) de Howard Hawks. Il est aussi remarquable en fils attentionné qui accueille sa vieille mère, Beulah Bondi, dans l’admirable film de Leo McCarey, «Place aux jeunes» (1937). N’oublions pas non plus son interprétation du fameux shérif Pat Garrett, toujours à la poursuite de Billy le Kid, Jack Buetel, dans «Le banni» (1942) de Howard Hughes ni sa composition de policier perspicace dans «La double énigme» (1946), excellent film noir de Robert Siodmak.

On a aussi beaucoup vu Thomas Mitchell sur le petit écran. Il incarne ainsi le fameux capitaine Nemo dans une adaptation télévisée de «Vingt mille lieues sous les mers» (1951/52) et il campe le maire Thomas Russell dans la série «Mayor of the town» (1954/55). Il personnifie également l’écrivain américain O. Henry dans «The O. Henry playhouse» (1957). Thomas Mitchell s’éteint le 17 décembre 1962.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1923Six cylinder love – de Elmer Clifton avec Florence Eldridge
1930Little accident – de William James Craft avec Douglas Fairbanks Jr.
    Seulement pièce
1931Papa sans le savoir – de Robert Wyler avec Pierre Brasseur
    Seulement pièce originale « Little accident »
1933All of me – de James Flood avec Miriam Hopkins
    Seulement dialogues & scénario
1936L’obsession de madame Craig ( Craig’s wife ) de Dorothy Arzner avec Rosalind Russell
Aventure à Manhattan ( adventure in Manhattan /Manhattan madness ) de Edmund Goulding avec Jean Arthur
Théodora devient folle ( Theodora goes wild ) de Richard Boleslawski avec Irene Dunne
Man of the people – de Edwin L. Marin avec Florence Rice
Sérénade / Le cœur en fête ( when you’re in love / for you alone ) de Robert Riskin avec Grace Moore
Les horizons perdus ( lost horizon ) de Frank Capra avec Jane Wyatt
1937Echec au crime ( I promise to paid ) de D. Ross Lederman avec Helen Mack
Place aux jeunes / Le crépuscule de la vie ( make way for tomorrow ) de Leo McCarey avec Beulah Bondi
Life begins with love – de Ray McCarey avec Jean Parker
    Seulement scénario
Hurricane / L’ouragan ( the hurricane ) de John Ford avec Mary Astor
Love, honor and behave – de Stanley Logan avec Priscilla Lane
1938La femme aux cigarettes blondes ( trade winds ) de Tay Garnett avec Joan Bennett
La chevauchée fantastique ( stagecoach ) de John Ford avec Claire Trevor
    Oscar du meilleur second rôle masculin, USA
1939Seul les anges ont des ailes ( only angels have wings ) de Howard Hawks avec Jean Arthur
Monsieur Smith au sénat ( Mr. Smith goes to Washington / Frank Capra’s Mr. Smith goes to Washington ) de Frank Capra avec James Stewart
Little accident – de Charles Lamont avec Baby Sandy
    Seulement pièce
Autant en emporte le vent ( gone with the wind ) de Victor Fleming avec Vivien Leigh
Quasimodo ( the hunchback of Notre Dame ) de William Dieterle avec Charles Laughton
Les Robinson des mers du Sud ( Swiss Family Robinson ) de Edward Ludwig avec Edna Best
1940Three cheers for the irish – de Lloyd Bacon avec Priscilla Lane
    + chansons
Une petite ville sans histoire / Notre village ( our town ) de Sam Wood avec Martha Scott
L’ange de Broadway ( angels over Broadway ) de Ben Hetch avec Rita Hayworth
Les hommes de la mer ( the long voyage home ) de John Ford avec John Wayne
Tu ne tueras point !... ( flight from destiny / I wish she was dead ) de Vincent Sherman avec Geraldine Fitzgerald
1941Out of the fog – de Anatole Litvak avec Ida Lupino
Tous les biens de la terre ( all that money can buy / the devil and Daniel Webster / a certain Mr. Scratch / Daniel and the devil / here is a man ) de William Dieterle avec Walter Huston
    Seulement apparition
Jeanne de Paris ( Joan of Paris ) de Robert Stevenson avec Michèle Morgan
Filles des îles / Hawaii ( song of the islands ) de Walter Lang avec Betty Grable
    + chansons
Le banni ( the outlaw ) de Howard Hughes avec Jane Russell
1942La péniche de l’amour ( moontide ) de Archie Mayo avec Jean Gabin
Âmes rebelles ( this above all ) de Anatole Litvak avec Joan Fontaine
Six destins / Histoires de Manhattan ( tales of Manhattan ) de Julien Duvivier avec Charles Boyer
Le cygne noir ( the black swan ) de Henry King avec Tyrone Power
Aventures en Libye / Le sergent immortel ( immortal sergeant ) de John M. Stahl avec Henry Fonda
1943Bataan – de Tay Garnett avec Robert Taylor
Obsessions ( flesh and fantasy / six destinies ) de Julien Duvivier avec Anna Lee
J’avais cinq fils ( the Sullivans / the fighting Sullivans ) de Lloyd Bacon avec Anne Baxter
Buffalo Bill – de William A. Wellman avec Maureen O’Hara
1944Wilson – de Henry King avec Alexander Knox
Eaux dormantes ( dark waters ) de André De Toth avec Merle Oberon
Casanova Brown – de Sam Wood avec Gary Cooper
    Seulement pièce
Les clefs du royaume ( the keys of the kingdom ) de John M. Stahl avec Gregory Peck
1945Capitaine Eddie ( captain Eddie ) de Lloyd Bacon avec Fred MacMurray
Murs d’expiation / Echec au crime ( within these walls ) de H. Bruce Humberstone avec Mary Anderson
L’aventure ( adventure ) de Victor Fleming avec Greer Garson
Three wise fools – de Edward Buzzell avec Margaret O’Brien
1946La double énigme / Le miroir des ténèbres ( the dark mirror ) de Robert Siodmak avec Olivia de Havilland
La vie est belle ( it’s a wonderfull life ) de Frank Capra avec Donna Reed
    + chansons
1947L’île enchantée ( high Barbaree ) de Jack Conway avec June Allyson
L’heure du pardon ( the romance of Rosie Ridge ) de Roy Rowland avec Janet Leigh
1948La rivière d’argent ( the Silver River ) de Raoul Walsh avec Errol Flynn
Un pacte avec le diable ( alias Nick Beal / the contact man ) de John Farrow avec Audrey Totter
1949Le grand départ ( the big wheel ) de Edward Ludwig avec Mickey Rooney
1951Journey into light / Skid Road – de Stuart Heisler avec Sterling Hayden
1952Le train sifflera trois fois ( high noon ) de Fred Zinnemann avec Grace Kelly
1954Le secret des Incas ( the secret of the Incas ) de Jerry Hopper avec Charlton Heston
La terreur des hommes ( destry ) de George Marshall avec Audie Murphy
1956La cinquième victime ( while the city sleeps ) de Fritz Lang avec Dana Andrews
1958Une ville passe en jugement ( handle with care ) de David Friedkin avec Dean Jones
1960Too young to love – de Muriel Box avec Jess Conrad
1961Par l’amour possédé ( by love possessed ) de John Sturges avec Lana Turner
Milliardaire pour un jour ( pocketful of miracles ) de Frank Capra avec Bette Davis
AUTRES PRIX :
      
    Emmy du meilleur acteur aux Emmy Awards, USA ( 1953 )
Fiche créée le 23 novembre 2011 | Modifiée le 12 décembre 2016 | Cette fiche a été vue 2744 fois
PREVIOUSKeith Mitchell || Thomas Mitchell || Warren MitchellNEXT