CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Maria Zelenka
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Tony Curtis



Date et Lieu de naissance : 3 juin 1925 (New York, New York, USA)
Date et Lieu de décès : 29 septembre 2010 (Las Vegas, Nevada, USA)
Nom Réel : Bernard Schwartz

ACTEUR

Né Bernard Schwartz le 3 juin 1925 dans le Bronx, Tony Curtis est le fils d’un tailleur juif hongrois. De condition très modeste et brutalisé par une mère violente et psychologiquement instable, il connaît une jeunesse difficile. Après quelques larcins, il se prend de passion pour le métier d’acteur, et sait désormais qu’il fera tout pour réaliser son rêve. Il sert dans l’US Navy lors de la Seconde Guerre Mondiale, puis étudie l’art dramatique à New York. Repéré par un agent, il signe un contrat à la Universal en 1948 et, craignant l’antisémitisme, adopte un pseudonyme. Ses débuts au cinéma sont peu intéressants, l’acteur tournant dans des productions mineures, jusqu’à «Winchester 73» (1950), réalisé par Anthony Mann et interprété par James Stewart, où déjà, la photogénie de Tony Curtis fait sensation. On le voit dans deux films d’aventures exotiques, «Le voleur de Tanger» (1950) et «Le fils d’Ali Baba» (1951), mais il doit attendre «Trapèze» (1956), avec Burt Lancaster, pour lancer définitivement sa carrière. Il retrouve Lancaster un an plus tard, dans «Le grand chantage» de Alexander Mackendrick.

Le succès aidant, Tony Curtis devient un nouveau jeune premier de l’écran, où son regard et son profil de beau brun ténébreux et séducteur fait des ravages auprès de la gente féminine. Kirk Douglas le remarque et l’engage pour «Les Vikings» (1958) de Richard Fleischer, fastueux film d’aventures qui connaîtra un vrai triomphe populaire. Il donne la réplique à Janet Leigh, qu’il a épousé en 1951. La consécration ne fera que se confirmer avec la comédie «Certains l’aiment chaud» (1958) de Billy Wilder, avec Marilyn Monroe et Jack Lemmon, où il doit se travestir pour échapper à des truands. Démontrant ainsi ses capacités d’acteur, il semble alors voué à la comédie, ce que tend à prouver son rôle dans «Opération jupons» (1959). Mais il retrouve Kirk Douglas dans «Spartacus» (1960), somptueux péplum réalisé par Stanley Kubrick, puis se montre crédible dans «Taras Bulba» (1961) avec Yul Brynner. Se lançant parallèlement dans la production, il connaît un échec avec «Le dernier de la liste» (1963) de John Huston. «Une vierge sur canapé» (1964) et «La grande course autour du monde» (1965) confirment son aisance dans le film comique. Mais, désireux de se renouveler et de casser son image, il parvient à obtenir le rôle du tueur en série Albert DeSalvo dans «L’étrangleur de Boston» (1967), offrant ainsi une composition d’une grande intensité et montrant ainsi sa capacité à endosser des rôles plus complexes.

Par la suite, Tony Curtis se tourne vers la télévision, où la série «Amicalement vôtre…» donne un nouveau souffle à sa carrière. Il y interprète Danny Wilde aux côtés de Roger Moore, alias Brett Sinclair. Il apparaît dans les séries «Vegas» et «McCoy». Toutefois sa carrière cinématographique s’essouffle peu à peu, malgré sa participation au «Dernier nabab» (1975) de Elia Kazan, et les films qu’il interprète ne laissent pas un souvenir impérissable, dont «Le miroir se brisa» (1980). Il se reconvertit dans la peinture et la photographie, non sans réussite, révélant une nouvelle facette de son talent. Venu de nulle part, ce fils d’immigré a su compter sur son caractère et sa volonté pour réussir à se sortir de la pauvreté dans laquelle il était né. Marié à plusieurs reprises, ce séducteur, à l’aise dans la comédie et le film d’aventures, a prouvé qu’il fallait mieux que les rôles de jeunes premiers bondissant auxquels les producteurs voulaient le limiter. Sa fille, Jamie Lee Curtis, a repris le flambeau paternel avec le succès que l’on connaît. C’est le 29 septembre 2010 que Tony Curtis succombe, victime d’un arrêt cardiaque, à Las Vegas.

© Simon BENATTAR-BOURGEAY

copyright
1948Pour toi, j’ai tué ( criss cross ) de Robert Siodmak avec Yvonne De Carlo
1949Graine de faubourg ( city across the river ) de Maxwell Shane avec Thelma Ritter
Une femme joue son bonheur ( the lady gambles ) de Michael Gordon avec Barbara Stanwyck
Le faux pas ( take one false step ) de Chester Erskine avec Dorothy Hart
Johnny le mouchard ( Johnny stool pigeon ) de William Castle avec Shelley Winters
Francis / Francis, le mulet qui parle ( Francis the talking mule ) de Arthur Lubin avec ZaSu Pitts
CM How to smuggle a hernia across the border – de Jerry Lewis avec Janet Leigh
1950J’étais une voleuse ( I was a shoplifter ) de Charles Lamont avec Mona Freeman
La tête d’un innocent ( Sierra ) de Alfred E. Green avec Wanda Hendrix
Winchester 73 ( Montana Winchester ) de Anthony Mann avec James Stewart
Kansas en feu ( Kansas raiders ) de Ray Enright avec Marguerite Chapman
Le voleur de Tanger ( the prince who was a thief ) de Rudolph Maté avec Peggie Castle
1951La voix du cœur ( flesh and fury ) de Joseph Pevney avec Jan Sterling
Quand tu me souris ( meet Danny Wilson ) de Joseph Pevney avec Frank Sinatra
1952Le fils d’Ali Baba ( son of Ali Baba ) de Kurt Neumann avec Susan Cabot
Pas de chambre pour le marié ( no room for the groom ) de Douglas Sirk avec Piper Laurie
Houdini le grand magicien ( Houdini ) de George Marshall avec Janet Leigh
Le démon blond ( all american / the winning way ) de Jesse Hibbs avec Mamie Van Doren
1953Double filature / Femme à la dérive ( forbidden ) de Rudolph Maté avec Joanne Dru
La patrouille infernale ( beachhead ) de Stuart Heisler avec Mary Murphy
Les bolides de l’enfer / Le démon de la route ( Johnny Dark ) de George Sherman avec Don Taylor
1954Le chevalier du roi / Le bouclier noir ( the black shield of Falworth ) de Rudolph Maté avec Barbara Rush
Ça c’est Paris ( so this is Paris / so this is Paree / three gobs in Paris ) de Richard Quine avec Corinne Calvet
    + chansons
La police était au rendez-vous / Hold-up ( six bridges to cross ) de Joseph Pevney avec Julie Adams
1955Le cavalier au masque / Le masque pourpre ( the purple mask ) de H. Bruce Humberstone avec Angela Lansbury
La jungle des hommes ( the square jungle ) de Jerry Hooper avec Ernest Borgnine
Les années sauvages / Les pirates du fleuve ( the rawhide years ) de Rudolph Maté avec Colleen Miller
1956Trapèze ( trapeze ) de Carol Reed avec Gina Lollobrigida
L’extravagant M. Cory ( Mister Cory ) de Blake Edwards avec Martha Hyer
1957Le grand chantage ( sweet smell of success ) de Alexander Mackendrick avec Burt Lancaster
    + production
Rendez-vous avec une ombre / Suprême aveu ( the midnight story / appointment with a shadow ) de Joseph Pevney avec Marisa Pavan
Diables au soleil ( kings go forth ) de Delmer Daves avec Natalie Wood
1958Les Vikings ( the Vikings ) de Richard Fleischer avec Kirk Douglas
La chaîne ( the defiant ones ) de Stanley Kramer avec Sidney Poitier
Vacances à Paris ( the perfect furlough / strictly for pleasure ) de Blake Edwards avec Linda Cristal
Certains l’aiment chaud ! ( some like it hot ) de Billy Wilder avec Marilyn Monroe
1959Opération jupons ( operation pettycoat ) de Blake Edwards avec Cary Grant
Qui était donc cette dame ? ( who was that Lady ? ) de George Sidney avec Dean Martin
1960Pepe – de George Sidney avec Maurice Chevalier
    Seulement apparition
Les pièges de Broadway ( the rat race ) de Robert Mulligan avec Debbie Reynolds
Spartacus – de Stanley Kubrick avec Jean Simmons
1961Le roi des imposteurs ( the great impostor ) de Robert Mulligan avec Raymond Massey
Les héros d’Iwo Jima ( the outsider ) de Delbert Mann avec James Franciscus
Taras Boulba ( Taras Bulba ) de Jack Lee Thompson avec Yul Brynner
1962Paris qui pétille / Deux têtes folles ( Paris – When it sizzles ) de Richard Quine avec Marlene Dietrich
    Seulement apparition
Des ennuis à la pelle ( forty pounds of trouble ) de Norman Jewison avec Suzanne Pleshette
1963Le dernier de la liste ( the list of Adrian Messenger ) de John Huston avec George C. Scott
Le combat du capitaine Newman ( captain Newman, M.D. ) de David Miller avec Angie Dickinson
La mariée a du chien ( wild and wonderful ) de Michael Anderson avec Christine Kaufmann
1964Au revoir Charlie ( goodbye Charlie ) de Vincente Minnelli avec Ellen Burstyn
Une vierge sur canapé ( sex and the single girl ) de Richard Quine avec Lauren Bacall
1965La grande course autour du monde ( the great race/ Blake Edward’s the great race ) de Blake Edwards avec Jack Lemmon
Boeing Boeing – de John Rich avec Dany Saval
1966Cinq femmes sur les bras ( arriverderci baby ! / drop dead darling ) de Ken Hughes avec Rosanna Schiaffino
La chambre des horreurs ( chamber of horrors ) de Hy Averback avec Suzy Parker
    Seulement apparition
Deux minets pour Juliette / Surtout pas avec ma femme ( not with my wife, don’t you ! ) de avec Virna Lisi
1967Comment réussir en amour sans se fatiguer ? ( don’t make waves ) de Alexander Mackendrick avec Claudia Cardinale
La ceinture de chasteté ( la cintura di castità ) de Pasquale Festa Campanile avec Monica Vitti
1968L’étrangleur de Boston ( the Boston strangler ) de Richard Fleischer avec Hurd Hatfield
Le bébé de Rosemary ( Rosemary’s baby ) de Roman Polanski avec Mia Farrow
    Seulement voix
1969Gonflés à bloc / Le rallye de Monte Carlo / Montecarlo Rally ( those daring young men in their jaunty jalopsies / Monte Carlo or bust / Monte Carlo Rally / quei temerari sulle loro pazze, scatenate, scalcinate carriole / il ralleye di Montecarlo… e tutta quella confusione ) de Ken Annakin avec Mireille Darc
Les baroudeurs ( you can’t win’em all / the dubious patriots / soldiers of fortune ) de Peter Collinson avec Michèle Mercier
1970Un sacré baroud / Trois réservistes en java ( suppose they gave a war and nobody came ? / war games ) de Hy Averback avec Brian Keith
1974Lepke, le caïd ( Lepke ) de Menahem Golan avec Anjanette Comer
1975Le dernier nabab ( the last tycoon ) de Elia Kazan avec Jeanne Moreau
1976Treize femmes pour Casanova ( Casanova and Co / the rise and rise of Casanova / sex on the run / some like it cool) de Franz Antel avec Andréa Ferréol
1977Sextette – de Ken Hughes avec Mae West
Le faiseur d’épouvantes ( the manitou ) de William Girlder avec Ann Sothern
1978The bad news bears go to Japan – de John Berry avec Jackie Earl Haley
Double take – de Richard Quine avec Jackie Coogan
Deux affreux sur le sable / Après nous le déluge ( it rained all night the day I left ) de Nicolas Gessner avec Louis Gossett Jr.
1979Title shot – de Les Rose avec Susan Hogan
La puce et le grincheux ( little Miss Marker ) de Walter Bernstein avec Julie Andrews
1980Le miroir se brisa ( the mirror crack’d ) de Guy Hamilton avec Elizabeth Taylor
1981Othello ( Othello, el comando negro / black commando / Othello, the black commando ) de Max H. Boulois avec Joanna Pettet
1982BrainWaves / Mind games / Shadow of death – de Ulli Lommel avec Vera Miles
1983Où est Parsifal ? ( where is Parsifal ? ) de Henry Helman avec Orson Welles
1984Club life / King of the city – de Norman Thaddeus Vane avec Dee Wallace-Stone
Balboa ( rich and powerful ) de James Polakof avec Carol Lynley
1985Une nuit de réflexion ( insignifiance ) de Nicholas Roeg avec Theresa Russell
DO The fantasy film world of George Pal – de Arnold Leibovit avec Barbara Eden
    Seulement apparition
1986Banter ( the last of Philip Banter ) de Hervé Hachuel avec Lola Bayo
1987Welcome to Germany ( der passagier : Welcome to Germany ) de Thomas Brasch avec Alexandra Stewart
1988L’homme homard venu de Mars ( lobster man from Mars ) de Stanley Sheff avec Deborah Foreman
1989Walter & Carlo i Amerika – de Jarl Friis-Mikkelsen & Ole Stephensen avec Ghita Nørby
Midnight – de Norman Thaddeus Vane avec Lynn Redgrave
1990Prime target – de David Heavener & Phillip J. Roth avec Isaac Hayes
1991 DO Hugh Hefner : Once upon a time – de Robert Heath avec Hugh M. Hefner
    Seulement apparition
1992Le complot de l’araignée ( center of the web ) de David A. Pryor avec Robert Davi
1993Naked in New York – de Daniel Algrant avec Kathleen Turner
The mummy lives – de Gerry O’Hara avec Leslie Hardy
1994 DO Roger Moore : A matter of class – de avec Roger Moore
    Seulement apparition
DO A century of cinema – de Caroline Thomas
    Seulement apparition
1995The immortals – de Brian Grant avec Eric Roberts
DO Celluloid closet ( the celluloid closet ) de Rob Epstein & Jeffrey Friedman avec Whoopi Goldberg
    Seulement apparition
1996Hardball ( Bounty hunters 2 : Hardball / Bounty hunters II ) de George Erschbamer avec Michael Dudikoff
Brittle glory / The continued adventures of reptile man and his faithful sidekick tadpole / The continued adventures of reptile man – de Stewart Schill avec Arye Gross
1997Louis & Frank – de Alexandre Rockwell avec Steve Buscemi
Alien X factor – de Ulli Lommel avec Susan Anspach
1998Stargames – de Greydon Clark avec Trevor Clark
1999Les adversaires ( play it to the bone / play it ) de Ron Shelton avec Woody Harrelson
    Seulement apparition
2001Reflections of evil – de Damon Packard avec Joey Heatherton
    Seulement narration
2007 CM The blacksmith and the carpenter – de Chris Redish avec Robert Picardo
    Seulement voix
DO The Jill & Tony Curtis story – de Ian Ayres avec Bo Derek
2008David & Fatima – de Alain Zaloum avec Martin Landau
DO Hollywood renegade – de Aaron Brookner avec Patricia Neal
    Seulement apparition
2009 DO Secrets of life – de Tavia Dautartas, Tammi Sutton & Alain Zaloum avec Michael Lerner
    Seulement apparition
DO Marilyn Monroe : Tod einer Ikone – de Eckhart Schmidt avec Mickey Rooney
    Seulement apparition
DO Marilyn Monroe : Ich möchte geliebt werden – de Eckhart Schmidt avec Don Murray
    Seulement apparition
2010 DO Hollywood renegade – de Benn Schulberg avec Patricia Neal
    Seulement apparition
DO Tony Curtis, le gamin du Bronx ( Tony Curtis: Driven to stardom ) de Ian Ayres avec Jamie Lee Curtis
    Seulement apparition
CM Let it begin ! A filmmaker’s journey – de Tami Pivnick avec Anne Maera
    Seulement apparition
AUTRES PRIX :
      
    Prix Pomme d’Or de l’acteur le plus coopératif aux Golden Apple Awards, USA ( 1952 )

    Prix Henrietta de la star masculine favorite dans le monde, USA ( 1958 )

    Star masculine la plus populaire de l’année aux Photoplay Awards, USA ( 1958 )

    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1958 )

    Prix Pomme d’Or de l’acteur le plus coopératif aux Golden Apple Awards, USA ( 1958 )

    Prix Henrietta de la star masculine favorite dans le monde, USA ( 1961 )

    Prix Pomme Acide de l’acteur le moins coopératif par les Golden Apple Awards, USA ( 1964 )

    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1973 )

    Prix pour l’ensemble de sa carrière au festival international du cinéma de St. Louis, USA ( 1997 )

    Prix d’Honneur « Le Général » au festival Catalan international du cinéma de Sitges, Espagne ( 2000 )

    David Spécial, Italie ( 2001 )

    Caméra d’Or pour l’ensemble de sa carrière, Allemagne ( 2004 )

    Prix pour l’ensemble de sa carrière aux Empire Awards, Grande-Bretagne ( 2006 )

    Grand Prix Spécial des Amériques pour sa carrière au festival des films du monde de Montréal, Canada ( 2008 )
Fiche créée le 1 mars 2009 | Modifiée le 1 juin 2017 | Cette fiche a été vue 7183 fois
PREVIOUSLouise Currie || Tony Curtis || Michael CurtizNEXT