CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Mira Stupica
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Tony Leblanc



Date et Lieu de naissance : 7 mai 1922 (Madrid, Espagne)
Date et Lieu de décès : 24 novembre 2012 (Villaviciosa de Odón, Espagne)
Nom Réel : Ignacio Fernández Sánchez

ACTEUR

C’est dans une annexe du musée madrilène du Prado où son père exerce le métier de concierge, que Tony Leblanc est né le 7 novembre 1922 sous le nom de Ignacio Fernández Sánchez. Enfant, quand il ne va pas à l’école, il travaille comme groom au Prado. Dans son adolescence, il se passionne pour le théâtre et pour la boxe devenant ainsi champion amateur des poids légers de Castille. Il a également joué au football en troisième division au «Real Club Deportivo Carabanchel».

Au début des années quarante, Tony Leblanc fait ses débuts professionnels au théâtre dans la troupe de Celia Gámez, suivis peu après par ses premières apparitions au cinéma, notamment dans «Los ultimos de Filipinas» (1945) de Antonio Román, «Barrio» (1946) de Ladislao Vajda ou «La cigale» (1948) de Florián Rey auprès de la grande vedette Imperio Argentina. Par la suite, sur scène, il accède à la notoriété dans de nombreuses pièces et revues, parmi lesquelles «Te espero en el Eslava» (1957-1958) et «Ven y ven...al Eslava» (1958-1959), toutes deux avec Nati Mistral. Des succès qui l’incitent à écrire ses propres spectacles: «¡Todos contra todos!» (1962) avec Juanito Navarro et «Todos con ella» (1963). En 1955, il épouse Isabel Páez de la Torre, la mère de ses huit enfants (dont l’acteur Tony Leblanc hijo et Silvia Leblanc également actrice), avec qui il reste uni jusqu’à son dernier jour.

Après avoir tourné aux côtés de Maria Félix dans «Faustina» (1956) de José Luis Saénz de Heredia, Tony Leblanc accède au vedettariat principalement avec ses rôles dans bons nombres de comédies très populaires en Espagne. Il partage souvent l’affiche avec d’autres comiques reconnus comme José Luis López Vázquez, Rafael Alonso et José Isbert. En 1960, le double rôle qu’il joue dans «Don Lucio y el hermano Pio» de José Antonio Nieves Conde lui vaut le prix du meilleur acteur par le Cercle des Ecrivains d’Espagne. Au début des années 1960, il passe à la mise en scène avec trois comédies qu’il ne se contente pas de réaliser, il en est également le producteur, l’acteur, le scénariste et le compositeur de la musique. À cette époque, pour la télévision, on le voit dans des séries, des émissions de variétés et des spectacles comiques par dizaines. Au milieu des années 1970, il s’éloigne des plateaux et se retire en banlieue madrilène. En mai 1983, un grave accident de voiture le laisse lourdement handicapé. Il sort de sa retraite le 21 janvier 1994 pour recevoir un Goya d’Honneur au Palais des Congrès de Madrid. Après plus de quinze ans loin des projecteurs, l’acteur-réalisateur Santiago Segura lui offre un rôle dans «Torrente» (1997), une performance récompensée par un Goya du meilleur second rôle en janvier 1999. Un retour presque miraculeux pour une personne qui a passé plusieurs années en fauteuil roulant. Il restera un personnage récurant dans les trois autres chapitres de cette saga policière.

En 2005, l’acteur publie ses mémoires sous le titre «Esta es mi vida». Victime d’un infarctus deux ans plus tard, Tony Leblanc se fait de plus en plus rare. En 2010, il revient une dernière fois au cinéma pour le quatrième volet de «Torrente». L’année suivante, le Cercle des Écrivains du cinéma l’honore d’un prix pour sa carrière. Il est décédé le 24 novembre 2012, à son domicile à Villaviciosa de Odón, près de Madrid, des suites d’une crise cardiaque. Quelques mois avant sa disparition, il était apparu dans quelques épisodes de la série «Cine de barrio» animée par Concha Velasco.

© Pascal DONALD

copyright
1944Eugenia de Montijo – de José López Rubio avec Amparo Rivelles
1945Los ultimos de Filipinas – de Antonio Román avec Armando Calvo
La próxima vez que vivamos – de Enrique Gómez avec Ana Mariscal
1946Por el gran premio – de Pierre-Antoine Caron avec Paola Barbara
Barrio / Viela : Rua Sem Sol – de Ladislao Vajda avec Irene Caba Alba
Fuenteovejuna – de Antonio Román avec Fernando Rey
1947Dos cuentos para dos – de Luis Lucia avec María Isbert
Alhucemas – de José López Rubio avec Sara Montiel
1948La cigale ( la cigarra ) de Florián Rey avec Imperio Argentina
Et la fête continue ( la fiesta sigue ) de Enrique Gómez avec Roberto Font
Currito de la Cruz – de Luis Lucia avec Pepín Martín Vázquez
39 cartas de amor – de Francisco Rovira Beleta avec Antonio Riquelme
1949La révoltée ( la revoltosa ) de José Díaz Morales avec Carmen Sevilla
¡ Fuego ! – de Arthur Duarte & Alfredo Etchegaray avec Aida Baptista
1951Servicio en la mar – de Luis Suárez de Lezo avec Carolina Jiménez
La danza del corazón – de Ignacio F. Iquino & Raúl Alfonso avec Isabel de Castro
1952Segúndo López ( Segúndo López, aventurero urbano ) de Ana Mariscal avec Antonia Montes
1953El pescador de coplas – de Antonio del Amo avec Francisco Bernal
1954Historias de la radio – de José Luis Sáenz de Heredia avec Francisco Rabal
1955Hôpital d’urgence ( hospital de urgencia ) de Antonio Santillán avec Claude Godard
Manolo gardien de la paix ( Manolo guardia urbano ) de Rafael J. Salvia avec Ángel de Andrés
1956Un abrigo a cuadros – de Alfredo Hurtado avec Rafael Bardem
Faustina – de José Luis Saénz de Heredia avec Maria Félix
1957Muchachas de azul / Las muchachas de azul – de Pedro Lazaga avec Lucía Prado
El tigre de Chamberí – de Pedro Luis Ramírez avec José Luis Ozores
Los ángeles del volante – de Ignacio F. Iquino avec Fernando Fernán Gómez
Secretaria para todo – de Ignacio F. Iguino avec Frank Latimore
Les filles de la Croix-Rouge ( las chicas de la Cruz Roja ) de Rafael J. Salvia avec Concha Velasco
Histoires de Madrid ( historias de Madrid ) de Ramón Comas avec Licia Calderón
CM Arte popular V – de Julián de la Flor
CM Arte popular VI – de Julián de la Flor
1958Entierro de un funcionario en primavera – de José María Zabalza avec Rosa Palomar
Vida sin risas – de Rafael J. Salvia avec Marisa Prado
Luna de verano – de Pedro Lazaga avec Analía Gadé
Parque de Madrid – de Enrique Cahen Salaberry avec Walter Chiari
1959Le temps du Charleston ( y después del cuplé ) de Ernesto Arancibia avec Carlota Bilbao
El día de los enamorados – de Fernando Palacios avec Georges Rigaud
Les tontons Malabars ( los tramposos ) de Pedro Lazaga avec Antonio Ozores
Juicio final – de José María Ochoa avec Magdalena Castro
Baïonnette au canon / Assaut colline 408 / Colline 408 ( la fiel infantería ) de Pedro Lazaga avec Laura Valenzuela
El hombre que perdió el tren / Marcelino perdio el tren – de León Klimovsky avec Rosa Arenas
1960Días de feria – de Rafael J. Salvia avec Pilar Cansino
Amor bajo cero – de Ricardo Blasco avec Matilde Muñoz Sampedro
Don Lucio y el hermano pio – de José Antonio Nieves Conde avec Ana María Custodio
    Prix du meilleur acteur aux prix du syndicat national du spectacle, Espagne

091 Policía al habla – de José María Forqué avec José Luis López Vázquez
Quand la graine de champion se fâche ( los económicamente débiles ) de Pedro Lazaga avec Marisa Paredes
1961Ma nuit de noces ( mi noche de bodas / el gallo giro en España ) de Tulio Demicheli avec Concha Velasco
Julia y el celacanto – de Antonio Momplet avec Virgilio Teixeira
Fantasmas en la casa – de Pedro Luis Ramírez avec Luz Márquez
El pobre García – de Tony Leblanc avec Lina Morgan
    + sujet, scénario, musique & production
Tres de la Cruz Roja – de Fernando Palacios avec Mara Cruz
Los pedigüeños – de Tony Leblanc avec Gracita Morales
    + sujet, scénario, musique & production
Las estrellas – de Miguel Lluch avec María del Sol Arce
1962Una isla con tomate – de Tony Leblanc avec Carmen Martín
    + sujet, scénario, musique & production
Torrejón City – de León Klimovsky avec May Heatherly
Sabían demasiado – de Pedro Lazaga avec José Isbert
1963La revoltosa – de José Díaz Morales avec Teresa Lorca
1964Historias de la televisión – de José Luis Sáenz de Heredia avec Alfredo Landa
    + chansons
1966Hoy como ayer – de Mariano Ozores avec Perla Cristal
1967Los subdesarrollados – de Fernando Merino avec Laura Valenzuela
1968Los que tocan el piano – de Javier Aguirre avec José Sazatornil
La dinamita está servida – de Fernando Merino avec Manolo Gómez Bur
Una vez al año ser hippy no hace daño – de Javier Aguirre avec Rafael Alonso
CM Flash 16 – de Félix Martialay avec Rocío Dúrcal
    Seulement apparition
1970El hombre que se quiso matar – de Rafael Gil avec Elisa Ramírez
El dinero tiene miedo / Cómo atrapar a un Don Juan – de Pedro Lazaga avec Rosanna Yanni
El astronauta – de Javier Aguirre avec Francisco Cano
El sobre verde – de Rafael Gil avec Esperenza Roy
1971La maison des Martinez ( la casa de los Martínez ) de Agustín Navarro avec Julia Martínez
1972Ligue story – de Alfonso Paso avec Diana Lorys
1973Celos, amor y Mercado Común – de Alfonso Paso avec María Luisa Ponte
1974Tres suecas para tres Rodríguez – de Pedro Lazaga avec Helga Liné
1975Canciones de nuestra vida – de Eduardo Manzanos Brochero avec Alfredo Mayo
1997Torrente, le bras gauche de la loi ( Torrente, el brazo tonto de la ley ) de Santiago Segura avec Chus Lampreave
    Goya du meilleur second rôle masculin, Espagne
2000Torrente 2 : Mission à Marbella ( Torrente 2 : Misión en Marbella ) de Santiago Segura avec Inés Sastre
2005Torrente 3 : Le protecteur ( Torrente 3 : El protector ) de Santiago Segura avec Yvonne Sciò
2010Torrente 4 – de Santiago Segura avec Carlos Areces
AUTRES PRIX :
      
    Goya d’honneur, Espagne ( 1994 )

    Prix CEC pour l’ensemble de sa carrière par le cercle des écrivains de cinéma, Espagne ( 2011 )
Fiche créée le 25 novembre 2012 | Modifiée le 15 juillet 2017 | Cette fiche a été vue 2826 fois
PREVIOUSNicole Leblanc || Tony Leblanc || Yvette LebonNEXT