CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Warren Clarke
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Totò



Date et Lieu de naissance : 15 février 1898 (Naples, Italie)
Date et Lieu de décès : 15 avril 1967 (Rome, Italie)
Nom Réel : Antonio Vincenzo Stefano Clemente

ACTEUR

Le futur comique italien Totò naît Antonio Clemente le 15 février 1898 dans le quartier Sanità du centre historique de Naples. Fils naturel d’un aristocrate impécunieux, Giuseppe de Curtis, il est déclaré à la naissance sous le nom de sa mère la jeune Anna Clemente. Devenu adulte, il se fait «adopter» par un aristocrate, le marquis Francesco Maria Gagliardi Focas, qui, dit-on, lui lègue ses quartiers de noblesse, en échange d’une rente. Son vrai père ne le reconnaîtra qu’en 1941 et peu de temps avant de mourir. L’acteur Totò, n’a alors de cesse d’obtenir l’autorisation légale de porter les multiples noms et titres de ses ancêtres dont celui de prince de Constantinople. Mais au-delà de l’anecdote très révélatrice du passé d’enfant bâtard du grand Totò, attachons-nous plutôt à évoquer la carrière de cet extraordinaire artiste napolitain.

Après une scolarité médiocre et une passion pour le pugilat, Antonio Clemente commence encore adolescent, à faire des imitations dans les petits théâtres de sa ville natale. Il gagne Rome dans les années vingt. La décennie suivante, devenu un célèbre comique, il fonde sa propre compagnie théâtrale et il travaillera notamment avec Anna Magnani. Il épouse, en 1935, Diana Bandini Rogliani mère de leur petite fille Liliana de Curtis, mais le couple se séparera très vite dans un pays où le divorce n’existe pas. Il tourne un premier film en 1937 «Bas les pattes!» de Gero Zambuto, puis encore cinq longs métrages jusqu’à la destitution de Mussolini en 1943, dont «Animaux fous» (1939) de Carlo Ludovico Bragaglia, avec Luisa Ferida et «Le joyeux fantôme» (1941) de Amleto Palermi.

En 1945, il devient définitivement un acteur du grand écran en interprétant le rôle d’un directeur d’une troupe de théâtre dans «L’enlèvement des Sabines» de Mario Bonnard. Il va alors apparaître dans une centaine de films où il sera très souvent «Totò», un petit monsieur, tiré à quatre épingles, mais pourtant de guingois, et à l’existence particulièrement agitée. Ce personnage aux aventures loufoques et souvent parodiques sera parfois exploité à outrance par les producteurs. Citons quelques titres comme «Totò au tour d’Italie» (1948) avec le grand cycliste Fausto Coppi, «Totò et Cléopâtre» (1963) avec Magali Noël, «Totò d’Arabie» (1964) de José Antonio de la Loma avec Georges Rigaud. Le comédien retrouve aussi sa ville natale dans notamment «L’or de Naples» (1954) de Vittorio De Sica. Il rédige parfois des scénarii comme celui de «Totò en couleur» (1952) produit par Carlo Ponti, et premier long métrage italien justement en couleur. Il écrit des recueils de poèmes en langue napolitaine. Il compose également des chansons («Malafemmina» - 1951), et la musique de certains de ses films comme «Parisien malgré lui» (1958) de Camillo Mastrocinque avec Fernand Gravey. Il tourne à l’international avec de nombreux acteurs, Jean-Claude Pascal, le petit Pablito Calvo, Fernandel, Yves Montand, Ginette Leclerc, Josephine Baker, Walter Pidgeon et tellement d’autres encore. Et même le cinéaste tourmenté Pier Paolo Pasolini le dirige dans «Des oiseaux petits et gros» (1966) et «Caprices à l’italienne» l’année suivante. Toujours en 1967, Totò fait quelques émissions télévisées. Il commence «Jeux d’adultes» de Nanni Loy mais il meurt à Rome dans sa soixante-dixième année, le 15 avril 1967, terrassé par une crise cardiaque. Ugo Tognazzi reprendra son rôle. Mais les films de Totò, cet extraordinaire artiste italien, méritent vraiment d’être vus et revus et si possible en version originale!

© Caroline HANOTTE

copyright
1937Bas les pattes ! ( fermo con le mani ! ) de Gero Zambuto avec Tina Pica
1939Animaux fous ( animali pazzi ) de Carlo Ludovico Bragaglia avec Luisa Ferida
1940Totò, apôtre et martyre / Saint-Jean décapité ( San Giovanni decollato ) de Amleto Palermi avec Giacomo Almirante
1941Le joyeux fantôme ( l’allegro fantasma ) de Amleto Palermi avec Paolo Stoppa
1943Deux cœurs parmi les fauves ( due cuori fra le belve / Totò nella fossa dei leoni ) de Giorgio Simonelli avec Vera Carmi
1945L’enlèvement des Sabines ( il ratto delle Sabine / il ratto delle Sabine – Professor Trombone ) de Mario Bonnard avec Aldo Castellani
1947Les deux orphelines ( i due orfanelli ) de Mario Mattoli avec Carlo Campanini
1948Arènes en folie / Arènes trouillardes ( fifa e arena ) de Mario Mattoli avec Cesare Fantoni
Totò au tour d’Italie ( Totò al Giro d’Italia ) de Mario Mattoli avec Fausto Coppi
Les pompiers chez les pin-up / Les pompiers de Viggiù ( i pompieri di Viggiù ) de Mario Mattoli avec Carlo Campanini
1949Yvonne la nuit – de Giuseppe Amato avec Gino Cervi
Totò cherche un appartement / Totò cherche une maison ( Totò cerca casa ) de Steno & Mario Monicelli avec Folco Lulli
Totò le Moko – de Carlo Ludovico Bragaglia avec Gianna Maria Canale
L’empereur de Capri ( l’imperatore di Capri ) de Luigi Comencini avec Yvonne Sanson
1950Naples millionnaire ( Napoli milionaria ) de Eduardo De Filippo avec Carlo Ninchi
Figaro-ci, Figaro-là ( Figaro qua, Figaro là ) de Carlo Ludovico Bragaglia avec Franca Marzi
Totò Tarzan ( Totòtarzan ) de Mario Mattoli avec Marilyn Buferd
Les femmes de Barbe Bleue / Les six femmes de Barbe Bleue ( le sei moglie di Barbablù ) de Carlo Ludovico Bragaglia avec Isa Barzizza
Totò cherche une épouse ( Totò cerca moglie ) de Carlo Ludovico Bragaglia avec Nerio Bernardi
Deux légionnaires au harem ( Totò sceicco ) de Mario Mattoli avec Tamara Lees
47 le mort qui parle ( 47 morto che parla ) de Carlo Ludovico Bragaglia avec Silvana Pampanini
1951Totò troisième homme ( Totò terzo uomo ) de Mario Mattoli avec Franca Marzi
Sept heures de malheur ( sette ore di guai ) de Vittorio Metz & Marcello Marchesi avec Giulietta Masina
Totò et les rois de Rome ( Totò e i re di Roma ) de Steno & Mario Monicelli avec Anna Carena
Gendarmes et voleurs ( guardie e ladrie ) de Steno & Mario Monicelli avec Aldo Fabrizi
    Ruban d’Argent du meilleur acteur par le syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie
1952Où est la liberté ? ( dov’è la libertà… ? ) de Roberto Rossellini avec Vera Molnar
Totò et les femmes ( Totò e le donne ) de Steno & Mario Monicelli avec Clelia Matania
Totò en couleur ( Totò a colori ) de Steno avec Galeazzo Benti
    + sujet & scénario
L’homme, la bête et la vertu ( l’uomo, la bestia e la virtù ) de Steno avec Orson Welles
1953Un turc napolitain ( un turco napoletano ) de Mario Mattoli avec Aldo Giuffre
Une de celles là ( na di quelle / Totò, Peppino e… una di quelle ) de Aldo Fabrizi avec Aldo Fabrizi
Le spectacle le plus comique du monde ( il più comico spettacolo del mondo ) de Mario Mattoli avec May Britt
Totò et Carolina ( Totò e Carolina ) de Mario Monicelli avec Anna Maria Ferrero
Nous les femmes ( siamo donne ) de Luigi Zampa, Gianni Franciolini, Luchino Visconti & Roberto Rossellini avec Ingrid Bergman
1954Le médecin des fous ( il medico dei pazzi ) de Mario Mattoli avec Carlo Ninchi
    + scénario
Totò cherche la paix ( Totò cerca pace ) de Mario Mattoli avec Isa Barzizza
C’est la vie ( questa è la vita ) de Luigi Zampa, Mario Soldati, Giorgio Pastina & Aldo Fabrizi avec Lucia Bosè
Totò misère et noblesse ( miseria e nobiltà ) de Mario Mattoli avec Sophia Loren
Quelques pas dans la vie ( tempi nostri / Zibaldone N. 2 ) de Alessandro Blasetti avec Yves Montand
Totò en enfer ( Totò all’inferno ) de Camillo Mastrocinque avec Franca Faldini
    + sujet & scénario
Les trois voleurs ( i tre ladri ) de Lionelle De Felice avec Jean-Claude Pascal
    + musique
L’or de Naples ( l’oro di Napoli ) de Vittorio De Sica avec Silvana Mangano
1955Les mauvais garçons / Histoires romaines /Cette folle jeunesse ( racconti romani ) de Gianni Franciolini avec Vittorio De Sica
Le courage ( il coraggio ) de Domenico Paolella avec Gianna Maria Canale
Sommes-nous des hommes ou des caporaux ? ( siamo uomini o caporali ? ) de Camillo Mastrocinque avec Sylva Koscina
    + sujet & scénario
Destination Piovarolo ( destinazione Piovarolo ) de Domenico Paolella avec Marisa Merlini
1956Carrousel des variétés ( carosello del varietà ) de Aldo Quinti & Aldo Bonaldi avec Josephine Baker
La bande des honnêtes ( la banda degli onesti ) de Camillo Mastrocinque avec Ginette Leclerc
Totò quitte ou double ( Totò, lascia o raddoppia ? ) de Camillo Mastrocinque avec Rosanna Schiaffino
Totò, Peppino et les hors-la-loi ( Totò, Peppino e i… fuorilegge ) de Camillo Mastrocinque avec Franco Interlenghi
Totò, Peppino et la mauvaise femme ( Totò, Peppino e … la malafemmina ) de Camillo Mastrocinque avec Nino Manfredi
    + musique
1957Dites 33 ( Totò, Vittorio e la dottoressa ) de Camillo Mastrocinque avec Vittorio De Sica
Mon gosse / Totò et Marcellino ( Totò e Marcellino ) de Antonio Musu avec Memmo Carotenuto
La loi c’est la loi ( la legge è legge ) de Christian-Jaque avec Fernandel
Totò, Peppino et les fanatiques ( Totò, Peppino e le fanatiche ) de Mario Mattoli avec Peppino De Filippo
1958Jambes d’or ( gambe d’oro ) de Turi Vasile & Antonio Margheriti avec Elsa Merlini
Totò dans la lune ( Totò nella luna ) de Steno avec Sandra Milo
Le pigeon ( i soliti ignoti ) de Mario Monicelli avec Marcello Mastroianni
Parisien malgré lui ( Totò a Parigi / Totò innamorato ) de Camillo Mastrocinque avec Fernand Gravey
    + musique
Un coup fumant / Totò à Madrid ( Totò, Eva e il pennello proibito / la culpa fue de Eva ) de Steno avec Louis De Funès
1959Les voleurs ( i ladri ) de Lucio Fulci avec Giovanna Ralli
Brèves amours ( vacanze d’inverno ) de Camillo Mastrocinque avec Christine Kauffmann
Fripouillard et compagnie ( i tartassati ) de Steno avec Fernand Sardou
Débrouillez-vous ! ( arrangiatevi ! ) de Mauro Bolognini avec Laura Adani
La traite ( la cambiale ) de Camillo Mastrocinque avec Ugo Tognazzi
Nous les durs ( noi duri ) de Camillo Mastrocinque avec Scilla Gabel
1960On naît homme du monde ( signoro si nasce ) de Mario Mattoli avec Angela Luce
Totò, Fabrizi et les jeunes d’aujourd’hui ( Totò Fabrizi e i giovani d’oggi ) de Mario Mattoli avec Aldo Fabrizi
Celui qui s’arrête est perdu ( chi si ferma è perduto ) de Sergio Corbucci & Enzo Barboni avec Jacqueline Pierreux
Le lit à trois places ( letto a tre piazze ) de Steno avec Nadia Gray
Totò ciak – de Daniele d’Anza avec Anna Identici
Larmes de joie ( risate di gioia ) de Mario Monicelli avec Anna Magnani
1961Son excellence s’est arrêté pour dîner ( sua eccellenza s i fermò a mangiare ) de Mario Mattoli avec Lauretta Masiero
Les deux brigadiers ( i due marescialli ) de Sergio Corbucci avec Vittorio De Sica
Totò, Peppino e la dolce vita – de Sergio Corbucci avec Peppino De Felippo
Totò l’embrouille ( Totòtruffa’ 62 ) de Camillo Mastrocinque avec Estella Blain
Totò diabolicus – de Steno avec Béatrice Altariba
1962Totò et Peppino divisés à Berlin ( Totò e Peppino divisi a Berlino / Totò e Peppino a Berlino ) de Giorgio Bianchi avec Peppino De Felippo
L’amnésique de Collegno ( lo smemorato di Collegno ) de Sergio Corbucci avec Nino Taranto
Totò la nuit numéro 1 ( Totò di notte numero 1 ) de Mario Amendola avec Margaret Lee
Totò contre Maciste ( Totò contro Maciste ) de Fernando Cerchio avec Nino Taranto
Les deux colonels ( i due colonnelli ) de Steno avec Walter Pidgeon
Le jour le plus court ( il giorno più corto / il giorno più corto commedia umoristica ) de Sergio Corbucci avec Pierre Brice
Le religieux de Monza ( il monaco di Monza ) de Sergio Corbucci avec Adriano Celantano
1963Totò et Cléopâtre ( Totò e Cleopatra ) de Fernando Cerchio avec Magali Noël
Totò contre les quatre ( Totò contro i quattro ) de Steno avec Danny Paris
Les motorisés ( le motorizzate ) de Marino Girolami avec Sophie Desmarets
Totò sexy – de Mario Amendola avec Erminio Macario
Les députés ( gli onorevoli ) de Sergio Corbucci avec Walter Chiari
Le commandant ( il comandante ) de Paolo Heusch avec Britt Ekland
1964Totò contre le pirate noir ( Totò contro il pirata nero ) de Fernando Cerchio avec Mario Petri
Qu’est-il arrivé à Baby Totò ? ( che fine ha fatto Totò Baby ? ) de Ottavio Alessi avec Goffredo Alessandrini
Les belles familles ( le belle famiglie ) de Ugo Gregoretti avec Sandra Milo
Totò d’Arabie ( Totò d’Arabia ) de José Antonio de la Loma avec Georges Rigaud
1965La mandragore ( la mandragola ) de Alberto Lattuada avec Jean-Claude Brialy
Les amants latins ( gli amanti latini ) de Mario Costa avec Annie Gorassini
Rita, la fille américaine ( Rita, la figlia americana ) de Piero Vivarelli avec Rita Pavone
1966Opération San Gennaro ( operazione San Gennaro ) de Dino Risi avec Nino Manfredi
Des oiseaux petits et gros ( uccellacci e uccellini ) de Pier Paolo Pasolini avec Ninetto Davoli
    Ruban d’Argent du meilleur acteur par le syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie

Les sorcières ( le streghe ) de Luchino Visconti, Pier Paolo Pasolini, Franco Rossi & Mauro Bolognini avec Silvana Mangano
1967Caprices à l’italienne / La contestation ( capriccio all’italiana ) de Pier Paolo Pasolini, Mauro Bolognini, Mario Monicelli, Franco Rossi, Pino Zac & Steno avec Laura Betti
Jeux d’adultes ( il padre di famiglia ) de Nanni Loy avec Leslie Caron
    Inachevé – Rôle terminé par Ugo Tognazzi
AUTRES PRIX :
      
    Mention spéciale pour sa performance d’acteur au festival du cinéma de Cannes, France ( 1966 )
Fiche créée le 12 juin 2007 | Modifiée le 16 novembre 2015 | Cette fiche a été vue 10819 fois
PREVIOUSMiguel Torruco || Totò || Jackee TotoNEXT