CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Warren Beatty
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Tulio Demicheli



Date et Lieu de naissance : 15 août 1914 (Buenos Aires, Argentine)
Date et Lieu de décès : 25 mai 1992 (Madrid, Espagne)
Nom Réel : Tulio Bartolomé Demicheli

REALISATEUR

De son nom complet Tulio Bartolomé Demicheli, ce réalisateur argentin est né à Buenos Ayres le 15 août 1914 mais, il est comme beaucoup de ses compatriotes d’origine italienne. Il commence à travailler dans les studios de son pays natal dans les années quarante comme scénariste mais aussi monteur et assistant réalisateur. Il écrit son premier scénario en 1944, «24 horas de la vida de una mujer» du Chilien Carlos F. Borcosque. Deux ans plus tard, il participe à l’écriture mais aussi à la mise en scène de «Celos» de Mario Soffici, une adaptation de la «Sonate à Kreuzer» de Léon Tolstoï.

En 1950, Tulio Demicheli réalise son premier film en solo, «Arrabalera» avec Marga López, adapté d’un roman de Samuel Eichelbaum, et dont il coécrit le scénario avec Ulises Petit de Murat. Dans les années cinquante, il dirige également des productions mexicaines ou hispano-mexicaines comme «La herida luminosa» (1955) avec Amparo Rivelles et Arturo de Córdova, «El hombre que me gusta» (1958), également avec Arturo de Córdova, ou «Charlestón» (1959) avec Silvia Pinal. Puis, le cinéaste s’établit définitivement en Espagne et tourne alors essentiellement dans ce pays, même si parfois il déplace ses caméras en Italie et au Portugal.

Tulio Demicheli va ainsi réaliser en près de quarante ans de carrière un peu moins d’une soixantaine de films aux sujets très variés, et écrire un nombre de scénarios au moins égal. Il produit d’ailleurs trois de ses films dont «077 intrigue à Lisbonne» (1965), codirigé avec Federico Aicardi également producteur, avec notamment dans un rôle secondaire Daniel Ceccaldi. Mais on lui doit aussi quelques titres où il dirige la célèbre Sara Montiel comme dans «Carmen de Granada» (1959) qui a pour cadre les guerres napoléoniennes en Espagne, avec Maurice Ronet et Jorge Mistral, et «La femme perdue» (1966), avec Giancarlo del Duca. Citons encore «Le fils du Capitaine Blood» (1962) avec Sean Flynn, bien évidemment fils du célèbre acteur hollywoodien; «Ricco» (1973), coécrit avec José Gutiérrez Maesso, et avec Christopher Mitchum dans le rôle-titre.

Tulio Demicheli participe également activement à la réalisation de westerns spaghetti, parmi lesquels «Duel à Rio Bravo» (1965) avec Guy Madison, «Viva Sabata» (1970) avec l’acteur brésilien Antonio De Teffè (aussi connu sous le nom d’Anthony Steffen), mais aussi Peter Lee Lawrence et Alfredo Mayo, pour ne citer que les principaux protagonistes de l’histoire. Le réalisateur argentin tourne également des films policiers de la veine italienne du «giallo». Il fait aussi des films musicaux comme «Préstamela esta noche» (1978) avec Manolo Escobar, Antonio Garisa et Mary Santpere.

Dans les années quatre-vingts, il réalise de nouveau un film au Mexique mais surtout il met en scène un long documentaire (coproduction hispano-argentine) sur une figure emblématique de son pays natal: «El misterio Eva Perón» (1987) dont le titre en Argentine est: «Ne pleures pas pour moi, Argentine». Ce sera son dernier travail cinématographique. En effet après avoir consacré toute sa vie au Septième Art, tout au moins en artisan consciencieux et efficace, si certains ne lui reconnaissent pas de talent, Tulio Demicheli décède dans sa soixante-douzième année d’un cancer, à Madrid, le 25 mai 1992.

© Caroline HANOTTE

copyright
194424 horas en la vida de una mujer – de Carlos F. Borcosque avec Lola Márquez
    Seulement scénario
Allá en el setenta y tantos – de Francisco Múgica avec Silvana Roth
    Seulement scénario
1945La amarga verdad – de Carlos F. Borcosque avec Maria Teresa Squella
    Seulement scénario
Cuando en el cielo pasen lista – de Carlos F. Borcosque avec Narciso Ibáñez Menta
    Seulement scénario
    Condor d’Argent du meilleur scénario original par l’association des critiques du cinéma argentin, Argentine

El pecado de Julia – de Mario Soffici avec Amelia Bence
    Seulement scénario
1946Celos – de Mario Soffici avec Julia Sandoval
    Seulement scénario & assistant réalisateur
    Condor d’Argent du meilleur scénario original par l’association des critiques du cinéma argentin, Argentine

Mirad los lirios del campo – de Ernesto Arancibia avec Mercedes Llambí
    Seulement scénario
1947La secta del trébol – de Mario Soffici avec Martha Atoche
    Seulement scénario
La chatte ( la gata ) de Mario Soffici avec Zully Moreno
    Seulement scénario
1948Le mendiant de minuit ( Dios se lo pague ) de Luis César Amadori avec Arturo de Córdova
    Seulement scénario
Con el sudor de tu frente – de Román Viñoly Barreto avec Armando Bo
    Seulement scénario
1949L’affaire de Buenos Aires ( apenas un delincuente ) de Hugo Fregonese avec Tito Grassi
    Seulement scénario & montage
Lejos del cielo – de Catrano Catrani avec Aída Luz
    Seulement scénario
1950Arrabalera – de Tulio Demicheli avec Marga López
    + sujet & scénario
Mi vida por la tuya – de Roberto Gavaldón avec Mecha Ortiz
    Seulement scénario
La comedia inmortal – de Catrano Catrani avec María del Río
    Seulement scénario
1951Julia ( vivir un instante ) de Tulio Demicheli avec Tita Merello
    + scénario
Sala de guardia – de Tulio Demicheli avec Carlos Thompson
1952La melodía perdida – de Tulio Demicheli avec Amalia Sánchez Ariño
    + scénario
1953La voz de mi ciudad – de Tulio Demicheli avec Santiago Gómez Cou
    + scénario
Dock sud – de Tulio Demicheli avec María Esther Podestá
    + scénario
1954Un extraño en la escalera – de Tulio Demicheli avec Silvia Pinal
    + adaptation &scénario
Más fuerte que el amor / Doctor Crimen – de Tulio Demicheli avec Miroslava Stern
    + adaptation &scénario
1955La perverse / Suprême sacrifice / Passion criminelle / À cœur ouvert ( la herida luminosa ) de Tulio Demicheli avec Amparo Rivelles
    + scénario
No me olvides nunca – de Juan José Ortega avec Luis Aguilar
    Seulement sujet
Folie passionnelle ( locura pasional ) de Tulio Demicheli avec Carlos López Moctezuma
    + scénario
1956Une leçon d’amour ( una lección de amor ) de Juan José Ortega avec Christiane Martel
    Seulement sujet
La sublime mélodie ( sublime melodía ) de Tulio Demicheli avec Ana Bertha Lepe
    + sujet, adaptation &scénario
La adúltera – de Tulio Demicheli avec Alberto de Mendoza
    + adaptation &scénario
La dulce enemiga – de Tito Davison avec Silvia Pinal
    Seulement adaptation
Dios no lo quiera – de Tulio Demicheli avec Luis Manuel Pelayo
    + adaptation &scénario
Feliz año amor mío – de Tulio Demicheli avec Marga López
1957Bambalinas – de Tulio Demicheli avec Libertad Lamarque
    + scénario
Desnúdate, Lucrecia – de Tulio Demicheli avec Gustavo Rojo
    + adaptation &scénario
Ama a tu prójimo – de Tulio Demicheli avec Elsa Aguirre
    + scénario
Préstame tu cuerpo – de Tulio Demicheli avec Julio Villarreal
1958Cuatro copas – de Tulio Demicheli avec Miguel Manzano
    + scénario
Una golfa – de Tulio Demicheli avec Sergio Bustamante
    + scénario
El hombre que me gusta – de Tulio Demicheli avec Arturo de Córdova
    + adaptation & scénario
Hay alguien detrás de la puerta – de Tulio Demicheli avec Aurora Bautista
    + sujet & scénario
1959La locuras de Bárbara – de Tulio Demicheli avec Rubén Rojo
    + scénario
Charlestón – de Tulio Demicheli avec Silvia Pinal
    + scénario
Carmen de Grenade ( Carmen la de ronda ) de Tullio Demicheli avec Sara Montiel
    + scénario
L’amour que je t’ai donné ( el amor que yo te di ) de Tulio Demicheli avec Amparo Rivelles
1960El cielo dentro de la casa – de Tulio Demicheli avec José Luis López Vázquez
Noël en juin ( Navidades en junio ) de Tulio Demicheli avec Alberto Closas
    + adaptation & scénario
1961Ma nuit de noces ( mi noche de bodas / el gallo giro en España ) de Tulio Demicheli avec Concha Velasco
    + scénario
1962Le fils du capitaine Blood ( il figlio del capitano Blood ) de Tulio Demicheli avec Sean Flynn
La guerre des mômes ( la banda de los ocho / la pandilla y su perro ) de Tulio Demicheli avec Mari Loli Cobos
1963Los elegidos – de Tulio Demicheli avec Manuel Guitián
1964La primera aventura / El niño y el ladrón – de Tulio Demicheli avec José Calvo
    + production
1965Duel à Rio Bravo ( sfida a Rio Bravo / dasafío en Río Bravo / duel at Rio Bravo / gunmen of Rio Bravo / Jennie Lees ha una nuova pistola ) de Tulio Demicheli avec Guy Madison
    + sujet & scénario
077 intrigue à Lisbonne ( misión Lisboa / da 077 : Intriguo a Lisbona ) de Tulio Demicheli avec Fernando Rey
    + scénario & production
Colorado, un maudit de plus ( la resa dei conti / account rendered / the big gundown / el halcón y la presa ) de Sergio Sollima avec Lee Van Cleef
    Seulement scénario – Non crédité
1966Deux garces pour un tueur ( Nuestro agente en Casablanca ) de Tulio Demicheli avec Lang Jeffries
    + sujet, scénario & production
La femme perdue ( la mujer perdida ) de Tulio Demicheli avec Massimo Serato
    + scénario
Un homme, un colt ( un hombre y un colt / un uomo e una colt / man and a colt / Dakota Joe ) de Tulio Demicheli avec Claudio Undari
    + scénario
1967Le requin est au parfum ( segretissimo ) de Fernando Cerchio avec Gordon Scott
    Seulement adaptation de la version espagnole
1969Dracula contre Frankenstein ( los monstruos del terror / el hombre que vino de Ummo / assignment terror/ Dracula vs. Frankenstein / Dracula jagt Frankenstein / the man who came from Ummo / operation terror ) de Tulio Demicheli, Eberhard Meischner & Hugo Fregonese avec Karin Dor
    Seulement réalisation de quelques scènes – Non crédité
1970Viva Sabata ( arriva Sabata! / reza por tu alma...y muere / dollars to die for / Sabata the killer ) de Tulio Demicheli avec Antonio De Teffè
    + scénario
1971Ella – de Tulio Demicheli avec Alberto Fernández de Rosa
1972Les deux visages de la peur ( i due volti della paura / coartada en disco rojo / two faces of terror ) de Tulio Demicheli avec Luciana Paluzzi
Ricco ( un tipo con una faccia strana ti cerca ucciderti / ajuste de cuentas / cauldron of death / the dirty mob / Gangland / mean machine ) de Tulio Demicheli avec Christopher Mitchum
1973Les anges mangent aussi des fayots ( anche gli angeli mangiano fagioli / even angels eat beans / también los ángeles comen judías ) de Enzo Barboni avec Giuliano Gemma
    Seulement scénario
Per amore Ofelia – de Flavio Mogherini avec Françoise Fabian
    Seulement sujet &scénario
Tequila ! ( uno, dos, tres... dispara otra vez / Fuzzy the hero ) de Tulio Demicheli avec Roberto Camardiel
1974Simone e Matteo: Un gioco da ragazzi – de Giuliano Carnimeo avec Paul L. Smith
    Seulement sujet &scénario
Shoshena – de Tulio Demicheli avec Ágata Lys
1975Eva, ¿qué hace ese hombre en tu cama? / Qué bravas son las solteras – de Tulio Demicheli avec Iris Chacón
    + scénario
Bienvenido, Mister Krif – de Tulio Demicheli avec Ángel de Andrés
Juego sucio en Panamá – de Tulio Demicheli avec Mickey Rooney
1976Convoy buddies – de Arthur Pitt avec Karin Blake
    Seulement scénario
1977La llamada del sexo / Dulcimente moriras por amor – de Tulio Demicheli avec George Hilton
Ángel negro – de Tulio Demicheli avec Carlos Bracho
    + scénario
Préstamela esta noche – de Tulio Demicheli avec Narciso Ibáñez Menta
    + dialogues & scénario
1978Sept filles dangereuses ( siete chicas peligrosas / sette ragazze di classe ) de Pedro Lazaga avec Janet Agren
    Seulement scénario
1979Alejandra, mon amour ( Alejandra, mi amor /contacto en la Argentina / Operación comando ) de Julio Saraceni avec María de los Ángeles Medrano
    Seulement sujet & scénario
1980Novia, esposa y amante – de Tulio Demicheli avec Pedro Armendáriz Jr.
1981Los ojos de un niño – de Tulio Demicheli avec Jorge Luke
    + scénario
1982Con el cuerpo prestado – de Tulio Demicheli avec Sasha Montenegro
    + adaptation & scénario
1983Ya nunca más – de Abel Salazar avec Gonzalo Vega
    Seulement scénario
Los renglones torcidos de Dios – de Tulio Demicheli avec Lucía Méndez
1984El sexo de los ricos / Triunfo sucio / El triunfador – de Tulio Demicheli avec Susana Dosamantes
    + scénario
1987 DO Ne pleure pas pour moi, Argentine ( el misterio Eva Perón / no llores por mí, Argentina ) de Tulio Demicheli
    + scénari
Fiche créée le 6 avril 2009 | Modifiée le 22 septembre 2014 | Cette fiche a été vue 4860 fois
PREVIOUSOrane Demazis || Tulio Demicheli || Irina DemickNEXT