CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Anna Karina
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Ultra Violet



Date et Lieu de naissance : 6 septembre 1935 (La Tronche, France)
Date et Lieu de décès : 14 juin 2014 (New York, New York, USA)
Nom Réel : Isabelle Collin Dufresne

ACTRICE
Image
1968 Macadam cowboy (midnight cowboy) de John Schlesinger avec Dustin Hoffman & Jon Voight
Image
1970 Taking off – de Milos Forman avec Lynn Carlin, Buck Henry, Georgia Engel & Tony Harvey
Image
1972 Sauvages (savages) de James Ivory avec Lewis J. Stadlen, Anne Francine, Thayer David & Sam Waterston
Image
1977 Une femme libre (an unmarried woman) de Paul Mazursky avec Jill Clayburgh, Alan Bates & Michael Murphy

Née Isabelle Collin Dufresne le 6 septembre 1935 à La Tronche prés de Grenoble, la future artiste Ultra Violet grandit dans une famille bourgeoise française dans le respect des bonnes manières et de la religion. Elle connait une éducation très stricte dans des écoles catholiques. En 1953, elle décroche son baccalauréat en Art, à l’Institution du Sacré-Cœur de Saint-Jean-de-Moirans. Ses études terminées, elle quitte rapidement la France pour rejoindre sa sœur aînée à New-York.

Quelques mois après son arrivée aux Etats-Unis, la jeune fille de vingt ans rencontre le peintre surréaliste espagnol Salvador Dalí. Très vite, elle devient son élève, son assistante et sa muse. À cette époque, elle fréquente beaucoup d’artistes issus de la culture Pop’art, parmi lesquels Jasper Johns, Robert Rauschenberg et James Rosenquist. En 1963, Dalí lui présente Andy Warhol. Isabelle évolue alors dans l’orbite de son nouveau mentor et s’installe à la «Factory», le fameux atelier situé sur la 47ème Rue de New York. Un an plus tard, elle adopte définitivement le pseudonyme Ultra Violet comme nom d’artiste, une suggestion de Warhol. Elle côtoie alors de nombreuses personnalités issues de la culture underground: Lou Reed, John Chamberlain, John Cale, Roy Lichtenstein ou David Hockney, mais aussi des célébrités comme Rudolf Noureev, Howard Hughes, Maria Callas, John Lennon, Yoko Ono, Man Ray, etc.

En 1965, Ultra Violet fait sa première apparition à l’écran pour Andy Warhol dans «The life of Juanita Castro», un film underground qui a pour sujet Fidel Castro et sa famille. Le film a pour toile de fond les emprisonnements, les tortures et les exécutions particulièrement sur les homosexuels à Cuba. Deux ans plus tard, elle joue dans «I, a man» de Warhol et Paul Morrissey, un film expérimental aux scènes sexuellement explicites, où elle croise Nico, Tom Baker, Valerie Solanas et Ingrid Superstar, des habitués des œuvres de Andy Warhol. Toujours en 1967, elle donne la réplique à Brigid Berlin, Ondine, Taylor Mead et Joe Dallesandro dans «Four stars», puis elle s’éloigne progressivement de la Factory, détrônée de son statut de favorite de Warhol au profit de Viva. Par la suite, Ultra Violet tourne dans une dizaines de films d’auteur à petit budget, tels que «The secret life of Hernando Cortez» (1968) de John Chamberlain ou «Maidstone» (1970) de Norman Mailer. Elle apparaît aussi dans des productions commerciales, notamment dans «Macadam cowboy» (1968) de John Schlesinger avec Dustin Hoffman et Jon Voight, «Taking off» (1970) de Milos Forman, «Sauvages» (1972) de James Ivory et «Une femme libre» (1977) de Paul Mazursky avec Jill Clayburgh.

Dans les années 1980, Ultra Violet s’éloigne progressivement de la scène médiatique pour travailler son art de façon autonome. Elle écrit une pièce «You are who you eat» et une comédie musicale «Tabernacle of clay». En 1988, elle publie son autobiographie «Famous for 15 minutes: My years with Andy Warhol». Deux ans plus tard, elle s’installe à Nice où elle créée le mouvement artistique Ultratique. Elle expose beaucoup à travers le monde et donne des conférences. À la fin de sa vie, elle participe a des documentaires et répond à des interviews sur ses années avec Salvador Dalí et à la «Factory». En 2010, David Gerson lui consacre un documentaire. Après une longue bataille avec le cancer, Ultra Violet décède le 14 juin 2014 à New York, à l’âge de 78 ans.

© Pascal DONALD – Remerciements à Christophe COMPARIN

copyright
1965The life of Juanita Castro – de Andy Warhol avec Marie Menken
1967I, a man – de Andy Warhol & Paul Morrissey avec Tom Baker
Four stars / The twenty-four hour movie / **** – de Andy Warhol avec Ondine
1968Macadam cowboy ( midnight cowboy ) de John Schlesinger avec Dustin Hoffman
The secret life of Hernando Cortez – de John Chamberlain avec Taylor Mead
1969Cleopatra – de Michel Auder avec Viva
Le sphinx ( the sphynx ) de Lee H. Katzin avec Michael Ansara
1970Brand X – de Win Chamberlain avec Sam Shepard
    + musique
Dinah East – de Gene Nash avec Andy Davis
Simon, king of the witches – de Bruce Kessler avec Angus Duncan
Taking off – de Milos Forman avec Buck Henry
Maidstone – de Norman Mailer avec Rip Torn
    Seulement apparition
1971The telephone book – de Nelson Lyon avec Jill Clayburgh
Believe in me – de Stuart Hagman avec Michael Sarrazin
1972Curse of the headless horseman / Valley of the headless horseman – de Leonard Kirtman avec Marland Proctor
Sauvages ( savages ) de James Ivory avec Sam Waterston
Bad Charleston Charlie – de Ivan Nagy avec John Carradine
1977Une femme libre / La femme libre ( an unmarried woman ) de Paul Mazursky avec Alan Bates
1988 CM Cinématon #1084 – de Gérard Courant
1990 DO Superstar : The life and times of Andy Warhol – de Chuck Workman avec David Hockney
    Seulement apparition
1991 DO La collection secrète de Salvador Dali ( Die geheime sammlung des Salvador Dalí ) de Otto Kelmer avec Toni Barcelo
    Seulement apparition
1994Blackout – de Paulita Sedgwick avec Guy Beckett
2005 DO Vies et morts d’Andy Warhol – de Jean-Michel Vecchiet avec Paul Warhola
    Seulement interview
2009 DO New York conversations – de Pierre-Paul Puljiz avec Elvis Mitchell
    Seulement apparition
2010 DO Full circle : Before they were famous – de Brian Bayerl avec Taylor Mead
    Seulement apparition
CM Ultra Violet for sixteen minutes – de David Gerson avec Edward Ruscha
2013 DO Wie ich lernte, die Zahlen zu lieben – de Oliver Sechting & Max Taubert avec Tom Tykwer
    Seulement apparition
Fiche créée le 22 juin 2014 | Modifiée le 25 juin 2014 | Cette fiche a été vue 1926 fois
PREVIOUSLenore Ulric || Ultra Violet || Miyoshi UmekiNEXT