CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jean-Louis Foulquier
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Ulu Grosbard



Date et Lieu de naissance : 9 janvier 1929 (Anvers, Belgique)
Date et Lieu de décès : 19 mars 2012 (New York, New York, USA)
Nom Réel : Israel Grosbard

REALISATEUR

Israël «Ulu» Grosbard est né le 9 janvier 1929 à Anvers, dans une famille juive de négociants diamantaires. En 1943, la famille fuit le nazisme et commence un voyage périlleux à travers la France et l’Espagne où elle embarque pour Cuba. Les Grosbard passent cinq ans à La Havane jusqu’à l’obtention de leur visa pour les Etats-Unis en 1948. Ulu est aussitôt inscrit en section Beaux-arts à l’Université de Chicago où il décroche une licence puis une maîtrise. Ulu Grosbard poursuit ses études à l’école de Théâtre de Yale d’où il sort diplômé. C’est à Yale qu’il rencontre en 1953 l’apprentie comédienne Rose Gregorio. Il l’épousera douze ans plus tard et le couple restera uni jusqu’au décès du metteur en scène.

Au début des années soixante, Ulu Grosbard assiste des cinéastes aussi prestigieux que Robert Wise, Elia Kazan, Arthur Penn et Sidney Lumet. En 1962, il monte sa première pièce importante off-Broadway «The days and nights of Bee Bee Fenstermaker» de William Snyder, avec sa femme Rose Gregoria en tête d’affiche et Robert Duvall débutant. En 1964, il créé au Royal Theatre de Broadway, «The subject was roses» le chef-d’œuvre de Frank D. Gilroy. La pièce est un succès critique et commercial et obtient cinq nominations pour les Tony Awards, remportant ceux de la meilleure pièce et du meilleur acteur pour Jack Albertson. L’auteur se voit décerné l’année suivante le prix Pulitzer de l’œuvre théâtrale. En 1968, l’adaptation cinématographique est confiée à Ulu Grosbard. Patricia Neal remplace Irene Dailey, Martin Sheen et Jack Albertson reprennent leur rôle respectif.

Entre 1971 et1998, Ulu Grosbard réalisé seulement six films pour le cinéma. En 1971, il dirige «Qui est Harry Kellerman?» une comédie dramatique avec Dustin Hoffman, acteur qu’il retrouve en 1978 pour le film policier «Le récidiviste» d’après le roman autobiographique de Edward Bunker. Il tourne ensuite deux films avec Robert De Niro. Dans le premier «Sanglantes confessions» (1980), De Niro est un policier qui enquête sur le trafic de films pornographiques et qui découvre que son frère ecclésiastique, interprété par Robert Duvall, est mêlé à cette affaire. Pour le second, «Falling in love» (1983) l’acteur incarne un architecte qui rencontre dans le métro une dessinatrice, Meryl Streep, et qui se heurtent à leur vie de couple respective. Avec «Georgia» (1994) le cinéaste raconte l’histoire de deux sœurs fanatiques de musique, Jennifer Jason Leigh et Mare Winningham, que tout sépare dans la vie, il reçoit le Grand Prix des Amériques au festival des films du monde de Montréal. Pour sa dernière réalisation, en 1998, il réunit Michelle Pfeiffer et Treat Williams dans «Aussi profond que l’océan», un mélodrame sur les angoisses d’un couple face à la disparition de leur enfant et de son retour dix ans plus tard.

Mais Ulu Grosbard reste avant tout un homme de théâtre. Il triomphe à New York avec deux pièces de Arthur Miller: «Vue du pont» en 1965 à la Playhouse Sheridan Squareet «Le prix» de 1968 à 1969. «American Buffalo» de David Mamet en 1977, lui vaut encore deux nominations aux Tony Awards, et sa mise en scène de «The floating light bulb» de Woody Allen est saluée par le New York Times.

Ulu Grosbard meurt dans la nuit du 18 au 19 mars 2012 à l’hôpital Langone Medical Center in Manhattan. Il avait quatre-vingt-trois ans.

© Pascal DONALD

copyright
1960La fièvre dans le sang ( splendor in the grass / splendour in the grass ) de Elia Kazan avec Warren Beatty
    Seulement assistant réalisateur
1961Maniaque à la mitraillette ( Mad Dog Coll ) de Burt Balaban avec Telly Savalas
    Seulement assistant réalisateur
L’arnaqueur / Les requins de la grande ville ( the hustler ) de Robert Rossen avec Paul Newman
    Seulement assistant réalisateur
West Side Story – de Robert Wise & Jerome Robbins avec Natalie Wood
    Seulement assistant réalisateur
1962Miracle en Alabama / Sous un autre soleil ( the miracle worker ) de Arthur Penn avec Anne Bancroft
    Seulement assistant réalisateur
1964Le prêteur sur gages ( the pawnbroker ) de Sidney Lumet avec Rod Steiger
    Seulement directeur de production
1968Trois étrangers ( the subject was roses )de Ulu Grosbard avec Martin Sheen
DO Pat Neal is back – de Edward Beyer avec Patricia Neal
    Seulement apparition
1971Qui est Harry Kellerman ? ( who is Harry Kellerman and why is he saying those terrible things about me ) de Ulu Grosbard avec Jack Warden
    + production
1978Le récidiviste ( straight time ) de Ulu Grosbard avec Dustin Hoffman
1980Sanglantes confessions ( true confessions ) de Ulu Grosbard avec Robert De Niro
1983Falling in love – de Ulu Grosbard avec Meryl Streep
1994Georgia – de Ulu Grosbard avec Jennifer Jason Leigh
    + production
    Grand Prix des Amériques au festival des films du monde de Montréal, Canada

DO Cinema cinema – de Maani Petgar avec John C. Reilly
    Seulement apparition
1998Aussi profond que l’océan ( the deep end of the ocean ) de Ulu Grosbard avec Michelle Pfeiffer
2010 DO JacK Waltzer: On the craft of acting – de Antoine Levannier, Christophe Dimitri Réveille, Juan Diego Solanas & Joëlle Séchaud avec Robert Duvall
    Seulement apparition
Fiche créée le 22 mars 2012 | Modifiée le 27 mars 2012 | Cette fiche a été vue 2265 fois
PREVIOUSRichard Griffiths || Ulu Grosbard || Barthélemy GrossmannNEXT