CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Djimon Hounsou
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Una O’Connor



Date et Lieu de naissance : 23 octobre 1880 (Belfast, Royaume-Uni)
Date et Lieu de décès : 4 février 1959 (New York, New York, USA)
Nom Réel : Agnes Teresa McGlade

ACTRICE
Image
1934 Miss Ba (the Barretts of Wimpole Street) de Sidney Franklin avec Fredric March & Norma Shearer
Image
1936 Le petit Lord Fauntleroy (little Lord Fauntleroy) de John Cromwell avec Freddie Bartholomew
Image
1942 Prisonniers du passé (random harvest) de Mervyn LeRoy avec Ronald Colman & Greer Garson
Image
1946 L’assassin ne pardonne pas (the corpse came C.O.D.) de Henry Levin avec George Brent & Joan Blondell

Le visage émacié et un long nez osseux, Una O’Connor, telle une souris trotte-menue, file d’un coin de l’écran à l’autre. La voilà qui, avertie d’un danger prochain agite ses bras maigres et fait tournoyer ses yeux mobiles, poussant, de sa voix suraiguë, de petits cris perçants qui vrillent les oreilles. Née Agnes Teresa McGlade à Belfast, en Irlande, le 23 octobre 1880, Una O’Connor a surtout joué les vieilles filles excentriques et les servantes ronchonneuses et dures d’oreille. C’est avant tout une actrice de théâtre, qui a fait ses classes au prestigieux Abbey Theatre de Dublin, avant de paraître, au milieu des années 1910, sur les scènes londoniennes, jouant par exemple dans la pièce pour enfants de Violet Pearn, «The starlight express». Avant de s’installer à Hollywood, au début des années 1930, elle a l’occasion de se produire plusieurs fois à Broadway: on la voit dès 1911 dans «The playboy of the western world», de John Millington Synge, aux côtés de Sara Allgood, puis, en 1924, dans «The fake» de Frederick Lonsdale. En 1945, elle paraît dans «The Ryan girl», écrite et dirigée par Edmund Goulding. Puis c’est «The shop at Sly corner» (1949) de Edward Percy ou encore «The starcross story» (1954) de Diana Morgan.

Son accent irlandais et ses mimiques clownesques lui valent surtout, au cinéma, des rôles comiques, notamment dans des classiques du film d’horreur. C’est ainsi que le grand James Whale, qui l’apprécie, fait souvent appel à elle: dans «L’homme invisible» (1933), avec Claude Rains, elle interprète la femme de l’aubergiste et, dans l’admirable «Fiancée de Frankenstein» (1935), avec Boris Karloff, c’est elle qui, la première, rencontre le monstre et qui, éperdue de terreur, se précipite en hurlant pour avertir des villageois. Coiffe blanche sur la tête et tablier de dentelle, Una O’Connor joue souvent les bonnes, comme dans «Cavalcade» (1932) de Frank Lloyd, où elle sert la riche famille Marryot depuis la guerre des Boers jusqu’au lendemain de la Première Guerre mondiale; «La passagère» (1934) de Clarence Brown, où elle est la domestique de Joan Crawford; ou encore «The Barrets of Wimpole Street» (1934) de Sidney Franklin, où elle campe la femme de chambre de Norma Shearer, qui répond au nom étrange de Wilson et soutient sa maîtresse dans son intention de s’enfuir avec Fredric March. Et comment oublier, dans son dernier rôle, cette servante sourde qui, dans «Témoin à charge» (1957) de Billy Wilder, prétend avoir entendu, malgré son infirmité, une conversation murmurée dans une autre pièce?

Mais Una O’Connor a parfois déserté l’office et rangé son plumeau au placard. Elle personnifie ainsi une aristocrate excentrique dans «The poor rich» (1933) de Edward Sedgwick et, dans «Father Brown detective» (1934) du même réalisateur, d’après Chesterton, elle incarne Mrs Boggs, robe noire austère et grand col de dentelle, qui n’hésite pas à donner des conseils au brave ecclésiastique campé par Walter Connolly. Elle incarne aussi la tante de Tyrone Power qui, dans «Le pacte» (1936) de Henry King, campe un des artisans de la prospérité de la fameuse compagnie d’assurances au temps des guerres napoléoniennes. Una O’Connor sait même émouvoir, comme dans «Le mouchard» (1935) de John Ford, où elle pleure son fils capturé par les Anglais. Dans les années 1950, elle fait beaucoup de télévision, jouant dans sept épisodes de «Studio one» (1949/52), avec Betty Furness, ou dans les pièces télévisées proposées par «Kraft television theatre» (1949/54), où, dans des rôles parfois en vedette, elle peut donner toute la mesure de son talent. Una O’Connor s’éteint le 4 février 1959, à New York.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1929Dark red roses – de Sinclair Hill avec Stewart Rome
1930Meurtre ( murder ! ) de Alfred Hitchcock avec Herbert Marshall
To oblige a lady – de H. Manning Hayes avec Warwick Ward
1932Cavalcade – de Frank Lloyd avec Clive Brook
1933Timbuctoo – de Walter Summers avec Henry Kendall
Une croisière de plaisir / Croisère de plaisir ( pleasure cruise ) de Frank Tuttle avec Roland Young
Deux de la chevalerie / Cow-boys en vadrouille ( horse play ) de Edward Sedgwick avec Andy Devine
Mary Stevens, M.D. – de Lloyd Bacon avec Lyle Talbot
L’homme invisible ( the invisible man ) de James Whale avec Claude Rains
Pauvres riches ( the poor rich ) de Edward Sedgwick avec Edward Everett Horton
Orient Express – de Paul Martin avec Ralph Morgan
1934All men are enemies – de George Fitzmaurice avec Hugh Williams
Stingaree – de William A. Wellman avec Richard Dix
La passagère ( chained ) de Clarence Brown avec Clark Gable
Miss Ba ( the Barretts of Wimpole Street / forbidden alliance ) de Sidney Franklin avec Fredric March
Father Brown, detective – de Edward Sedgwick avec Paul Lukas
David Copperfield ( the personal history, adventure, experience & observation of David Copperfield the younger ) de George Cukor avec W.C. Fields
1935La fiancée de Frankenstein ( bride of Frankenstein / the bride of Frankenstein ) de James Whale avec Boris Karloff
Thunder in the night – de George Archainbaud avec Edmund Lowe
Le mouchard ( the informer ) de John Ford avec Victor McLaglen
Un parfait gentleman ( the perfect gentleman / the imperfect lady ) de Tim Whelan avec Frank Morgan
Rose-Marie ( indian love call ) de W.S. Van Dyke avec Nelson Eddy
1936Le petit Lord Fauntleroy ( little Lord Fauntleroy ) de John Cromwell avec Freddie Bartholomew
Une belle blonde ( Suzy ) de George Fitzmaurice avec Cary Grant
Le pacte ( Lloyd’s of London ) de Henry King avec Tyrone Power
Révolte à Dublin / Révolte en Irlande ( the plough and the stars ) de John Ford avec Barbara Stanwyck
1937Valet de cœur ( personal property / the man in possession ) de W.S. Van Dyke avec Robert Taylor
Une journée de printemps ( call it a day ) de Archie Mayo avec Ian Hunter
1938Les aventures de Robin des Bois ( the adventures of Robin Hood ) de Michael Curtiz & William Keighley avec Olivia de Havilland
Return of the frog / Nobody knows – de Maurice Elvey avec Gordon Harker
1939Nous ne sommes pas seuls ( we are not alone ) de Edmund Goulding avec Paul Muni
    + chansons
Deuxième à gauche ( all women have secrets ) de Kurt Neumann avec Virginia Dale
His brother’s keeper – de Roy William Neill avec Clifford Evans
1940Le rendez-vous de minuit ( it all came true ) de Lewis Seiler avec Humphrey Bogart
Le roman de Lillian Russell ( Lillian Russell ) de Irving Cummings avec Henry Fonda
L’aigle des mers ( the sea hawk ) de Michael Curtiz avec Errol Flynn
Et l’amour vînt… ( he stayed for breakfast ) de Alexander Hall avec Melvyn Douglas
Un dimanche après-midi ( the strawberry blonde ) de Raoul Walsh avec James Cagney
1941Her first Beau – de Theodore Reed avec Jackie Cooper
Le mort fictive ( three girls about town ) de Leigh Jason avec Joan Blondell
Kisses for breakfast – de Lewis Seiler avec Dennis Morgan
Toujours dans mon cœur ( always in my heart ) de Jo Graham avec Walter Huston
    + chansons
1942Des espions partout / Mon espionne favorite ( my favorite spy ) de Tay Garnett avec Kay Kyser
Prisonniers du passé ( random harvest ) de Mervyn LeRoy avec Ronald Colman
Et la vie recommence ( forever and a day ) de René Clair, Edmund Goulding, Frank Lloyd, Cedric Hardwicke, Victor Saville, Robert Stevenson & Herbert Wilcox avec Charles Laughton
1943Vivre libre ( this land is mine ) de Jean Renoir avec Maureen O’Hara
Deux grains de beauté / Sacré mariage / Barbu et digne ( holy matrimony) de John M. Stahl avec Laird Cregar
L’exubérante Smokey ( government girl ) de Dudley Nichols avec Sonny Tufts
1944Le fantôme des Canterville ( the Canterville ghost ) de Jules Dassin avec Robert Young
Mon ami le loup ( my pal, Wolf ) de Alfred L. Werker avec Jill Esmond
Indiscrétion ( Christmas in Connecticut / indiscretion ) de Peter Godfrey avec Sidney Greenstreet
1945Les cloches de Sainte-Marie ( the bells of St. Mary’s ) de Leo McCarey avec Bing Crosby
1946La folle ingénue ( Cluny Brown ) de Ernst Lubitsch avec Jennifer Jones
L’emprise ( of human bondage ) de Edmund Goulding avec Paul Henreid
Child of divorce – de Richard Fleischer avec Regis Toomey
Le retour de Monte Cristo ( the return of Monte Cristo / Monte Cristo’s revenge ) de Henry Levin avec Louis Hayward
Le mystérieux visiteur ( unexpected guest ) de George Archainbaud avec William Boyd
L’assassin ne pardonne pas ( the corpse came C.O.D. ) de Henry Levin avec George Brent
1947Dernière lune de miel ( lost honeymoon ) de Leigh Jason avec Franchot Tone
Mon chien et moi ( Banjo ) de Richard Fleischer avec Jacqueline White
Le crime de madame Lexton / Le crime d’Ivy ( Ivy ) de Sam Wood avec Joan Fontaine
1948Les mauvaise garçons ( fighting father Dunne ) de Ted Tetzlaff avec Pat O’Brien
Les aventures de Don Juan ( adventures of Don Juan / the new adventures of Don Juan ) de Vincent Sherman avec Viveca Lindfors
1951Les millions de Don Calogero ( hada veni… Don Calogero ! / il filo d’erba / l’inganno della sposa ) de Vittorio Vassarotti avec Barry Fitzgerald
1957Témoin à charge ( witness for the procecution ) de Billy Wilder avec Marlene Dietrich
Fiche créée le 19 avril 2014 | Modifiée le 9 avril 2016 | Cette fiche a été vue 1355 fois
PREVIOUSDonald O’Connor || Una O’Connor || Fritz OdemarNEXT