CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Sarah Bernhardt
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Valérie Benguigui



Date et Lieu de naissance : 8 juillet 1961 (Oran, Algérie Française)
Date et Lieu de décès : 2 septembre 2013 (Paris, France)
Nom Réel : Valérie Clotilde Benguigui

ACTRICE
Image
2006 Pur week-end – de Olivier Doran avec Kad Merad, Bruno Solo, Anne Marivin & François Berléand
Image
2008 La famille Wolberg – de Axelle Ropert avec François Damiens, Jean-Luc Bideau & Jocelyn Quivrin
Image
2009 Tête de turc – de Pascal Elbé avec Roschdy Zem, Pascal Elbé, Simon Abkarian & Monique Chaumette
Image
2011 Le prénom – de Alexandre de La Patellière & Matthieu Delaporte avec Patrick Bruel & Charles Berling

Née à Oran le 8 juillet 1961, Valérie Benguigui suit la famille à Paris à la fin de la guerre d’Independence de l’Algérie. Son père, Pierre Isaac Benguigui ouvre un petit atelier de bonneterie. Très jeune, elle aime faire rire et rêve de devenir comédienne. Après ses études, elle suit une formation en classe libre au Cours Florent. Elle fait sa première apparition à l’écran, en 1986, dans «On a volé Charlie Spencer!» réalisé et interprété par Francis Huster avec Béatrice Dalle. À 24 ans, elle entre à l’école du Théâtre de Chaillot dirigé par Jérôme Savary où elle suit les cours de Andrzej Seweryn et Nina Klein.

À partir d’octobre 1988, Valérie Benguigui est distribuée dans la série télévisée de Jean-Michel Ribes «Palace» diffusée dans un premier temps sur Canal+ puis sur Antenne 2 où elle joue plusieurs personnages récurrents. Les années suivantes, elle privilégie la scène, on la voit, entre-autres, dans «Peines d’amour perdues» (1991) de William Shakespeare, mis en scène par Andrzej Seweryn au Théâtre de Gennevilliers et «La princesse d’Élide» (1992/94) de Molière avec la compagnie de Jean-Luc Revol; puis, plus tard dans «L’aquarium» de Louis Calaferte mis en scène par Gilles Cohen; «Pour ceux qui restent» (2005) de Pascal Elbé, mis en scène par Charles Berling au Théâtre de la Gaîté Montparnasse; «La mémoire de l’eau» (2007) de Shelagh Stephenson, mis en scène par Bernard Murat au Petit Théâtre de Paris; «Le prénom» (2010) de Matthieu Delaporte et Alexandre de La Patellière et «Le dindon» de Georges Feydeau, deux grands succès joués au Théâtre Edouard VII mis en scène par Bernard Murat. Elle met également en scènes des spectacles de Charlotte de Turckheim et Valérie Lemercier.

Entre-temps, Valérie Benguigui acquiert une certaine notoriété avec son personnage de l’avocate Nadia Botkine dans une cinquantaine d’épisodes de la série judiciaire «Avocats & associés» (1997/2000) puis avec celui de la voyante dans cinq volets du feuilleton humoristique de Alexandre Astier «Kaamelott» (2006/07). Pour le cinéma, Valérie Benguigui va rapidement s’imposer comme l’une des actrices de complément les plus talentueuses de sa génération. Elle est employée dans de nombreuses comédies telles que «La vérité si je mens !» (1996) de Thomas Gilou, «Jet set» (1999) de Fabien Onteniente, «Grégoire Moulin contre l’humanité» (2000) de Artus de Penguern ou «Le rôle de sa vie» (2003) de François Favrat. Elle accède au haut de l’affiche avec des films comme: «Comme t’y est belle!» (2005) avec Michèle Laroque et «Pur week-end» (2006) de Olivier Doran avec Kad Merad et Bruno Solo. Toujours juste dans son jeu, elle est également remarquable dans le drame notamment avec son rôle de la sexologue dans «Cavalcade» (2004) auprès de Marion Cotillard ou celui de Yelda dans le polar «Tête de turc» de et avec Pascal Elbé. Elle accède enfin à la consécration avec l’adaptation cinématographique du «Prénom» en 2011 aux côtés de Patrick Bruel, Charles Berling et Guillaume de Tonquedec, un de ses plus grands succès qui lui permet également de remporter le César de la meilleure actrice dans un second rôle.

Après une longue bataille contre un cancer du sein, Valérie Benguigui meurt prématurément à Paris le 2 septembre 2013, elle avait seulement 52 ans. Elle laisse dans le deuil ses deux fils, César et Abraham, et son mari Eric Wapler, comédien et restaurateur, qu’elle avait connu au cours Florent un quart de siècle plus tôt et a qui elle avait dédié son César.

© Pascal DONALD

copyright
1986On a volé Charlie Spencer ! – de Francis Huster avec Jean-Pierre Aumont
1992 CM Si vous dites à un Français... – de Alban Guitteny avec Dan Herzberg
1996La vérité si je mens ! – de Thomas Gilou avec Richard Bohringer
Droit dans le mur – de Pierre Richard avec Darry Cowl
CM I got a woman – de Yvan Attal avec Lionel Abelanski
    Seulement voix
1997 CM Échec au capital – de Michel Hazanavicius avec Philippe Hérisson
1998Mes amis – de Michel Hazanavicius avec Yvan Attal
Mon père, ma mère, mes frères et mes sœurs… – de Charlotte de Turckheim avec Alain Bashung
Le voyage à Paris – de Marc-Henri Dufresne avec François Morel
Chili con carne – de Thomas Gilou avec Antoine de Caunes
1999Jet set – de Fabien Onteniente avec Lambert Wilson
CM Accidents – de Pascal Laëthier avec Cyrille Josselyn
2000Chaos – de Coline Serreau avec Vincent Lindon
Grégoire Moulin contre l’humanité – de Artus de Penguern avec Didier Bénureau
Reines d’un jour – de Marion Vernoux avec Victor Lanoux
CM Ces jours heureux – de Olivier Nakache & Eric Toledano avec Omar Sy
CM Déçue – de Isabelle Dinelli avec Eva Darlan
2002Rire et châtiment – de Isabelle Doval avec José Garcia
2003Le rôle de sa vie – de François Favrat avec Agnès Jaoui
Le grand rôle – de Steve Suissa avec François Berléand
2004Je préfère qu’on reste amis – de Olivier Nakache & Eric Toledano avec Gérard Depardieu
Cavalcade – de Steve Suissa avec Marion Cotillard
2005Comme t’y est belle ! – de Lisa Azuelos avec Michèle Laroque
Selon Charlie – de Nicole Garcia avec Jean-Pierre Bacri
2006Pur week-end – de Olivier Doran avec Bruno Solo
Je déteste les enfants des autres – de Anne Fassio avec Arié Elmaleh
    + chansons
Deux vies… plus une – de Idit Cebula avec Gérard Darmon
2007La mémoire de l’eau – de Bernard Murat avec Charlotte Valandrey
La vie d’artiste – de Marc Fitoussi avec Sandrine Kiberlain
Entre les murs – de Laurent Cantet avec François Bégaudeau
    Seulement apparition
2008Baby Blues – de Diane Bertrand avec Karin Viard
Safari – de Olivier Baroux avec Kad Merad
Jusqu’à toi / C’est toujours mieux quand on sourit sur la photo – de Jennifer Devoldère avec Mélanie Laurent
La famille Wolberg – de Axelle Ropert avec François Damiens
2009La sainte Victoire – de François Favrat avec Christian Clavier
Tête de turc – de Pascal Elbé avec Roschdy Zem
Les invités de mon père – de Anne Le Ny avec Fabrice Luchini
L’italien – de Olivier Baroux avec Roland Giraud
2010Les Tuche – de Olivier Baroux avec Jean-Paul Rouve
2011Le prénom – de Alexandre de La Patellière & Matthieu Delaporte avec Patrick Bruel
    César du meilleur second rôle féminin, France
2012 CM Salopard – de Louis Delva avec Eric Wapler
2013Fiston – de Pascal Bourdiaux avec Franck Dubosc
Fiche créée le 3 septembre 2013 | Modifiée le 3 septembre 2016 | Cette fiche a été vue 2311 fois
PREVIOUSHabib Benglia || Valérie Benguigui || Heinz BennentNEXT