CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jean-Pierre Jorris
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Valerie Hobson



Date et Lieu de naissance : 14 avril 1917 (Larne, Irlande)
Date et Lieu de décès : 13 novembre 1998 (Londres, Royaume-Uni)
Nom Réel : Babette Valerie Louise Hobson

ACTRICE
Image
1935 La fiancée de Frankenstein (bride of Frankenstein) de James Whale avec Boris Karloff
Image
1937 Alerte aux Indes (the drum) de Zoltan Korda avec Sabu, Raymond Massey & Roger Livesey
Image
1948 Noblesse oblige (kind, hearts and coronets) de Robert Hamer avec Alec Guinness & Dennis Price
Image
1954 Monsieur Ripoix – de René Clément avec Gérard Philipe, Joan Greenwood & Margaret Johnston

La carnation pâle, les bonnes manières et le maintien aristocratique de Valerie Hobson appartiennent au blason de l’Angleterre au même titre que le thé, les scones et le cricket. Et nul ne s’étonnera que cette grande dame du cinéma, qui, retirée des écrans, s’occupera d’œuvres charitables, soit honorée par la Reine d’un titre de CBE (Commander of the Order of the British Empire), qui lui va comme un gant. Fille d’un officier de la Navy, elle voit le 14 avril 1917. Attirée par la scène, elle entre à la «Royal Academy of Dramatic Arts» de Londres et fait ses débuts dans les théâtres de la capitale.

Remarquée par un «talent scout», Valerie Hobson part pour Hollywood en 1935 et, durant une année, joue pour la Universal des films pour la plupart bien oubliés. On la voit, bien sûr, dans des rôles de ladies: ainsi paraît-elle aux côtés du grand Claude Rains, dans une adaptation du roman inachevé de Dickens, «The mystery of Edwin Drood» (1934) de Stuart Walker ou dans «The great impersonation» (1935) de Allan Crosland, où elle campe la femme d’un aristocrate anglais dont l’identité a été usurpée par un espion allemand. Mais Valerie Hobson ne craint pas d’écorner son image de marque en incarnant des espionnes, comme dans «Le secret de Stamboul» (1936) de Andrew Marton, avec James Mason, ou des aventurières, comme dans «Les deux aventuriers» (1936) de Raoul Walsh, où, au surplus, elle s’acoquine avec un cambrioleur. Elle ne dédaigne pas non plus les films d’horreur et figure dans deux films emblématiques du genre, «La fiancée de Frankenstein» (1935) le chef-d’œuvre de James Whale, qui joue encore de la confusion entre le baron et sa créature, et «Le monstre de Londres» (1935) de Stuart Walker, qui est le premier film américain de loups-garous, précurseur d’une longue série.

En 1936, elle rencontre le producteur Alexander Korda qui, cherchant une actrice distinguée et typiquement anglaise, l’engage pour incarner la femme du capitaine Carruthers dans «Alerte aux Indes» (1937) de Zoltan Korda, hommage vibrant au Raj britannique. Puis Valerie Hobson est engagée dans des «screwball comedies» à l’anglaise, comme «This man is news» (1938) et «This man in Paris» (1939), deux films de David MacDonald. Mais c’est dans la comédie à l’anglaise, fondée sur le «non sense» et l’humour à froid, que l’actrice triomphe. Et d’abord, bien sûr, dans son personnage le plus populaire, cette vertueuse et raffinée Edith d’Ascoyne, dans «Noblesse oblige» (1948) de Robert Hamer, avec un Alec Guinness en Fregoli éblouissant. Et puis aussi dans le film de René Clément qui, dans «Monsieur Ripois» (1954), offre à Valerie Hobson son dernier rôle au cinéma, celui de la femme de Gérard Philipe.

Valerie Hobson donne encore vie au personnage sec et sans cœur d’Estella dans «Les grandes espérances» (1946), adaptation du roman de Dickens par David Lean ou encore à cette Blanche Fullerton, gouvernante ambitieuse, qui, dans «Blanche Fury» (1947) de Marc Allégret, finit par devenir la châtelaine du domaine de Fury. L’actrice tire sa révérence sur la scène du Théâtre royal de Drury Lane, où elle incarne, face à Herbert Lom en Roi de Siam, l’institutrice de la fameuse comédie musicale «Le Roi et moi». Mariée au ministre John Profumo, qui fut la cause, par sa relation inavouée avec une call-girl, d’un scandale d’un autre âge, Valerie Hobson, en grande dame qu’elle est, reste fidèle à son mari et se dévoue, avec lui, à la cause des lépreux. Elle meurt d’une crise cardiaque, à Londres, le 13 novembre 1998.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1932His lordeship – de Michael Powell avec Jerry Verno
1933For love of you – de Carmine Gallone avec Diana Napier
Eyes of fate – de Ivar Campbell avec Terence de Marney
The path of glory – de Dallas Bower avec Maurice Evans
1934Deux cœurs, une valse ( two hearts in waltz time ) de Carmine Gallone & Joe May avec Carl Brisson
Badger’s green – de Adrian Brunel avec Bruce Lister
Les grandes espérances ( great expectations ) de Stuart Walker avec Phillips Holmes
    Scènes coupées au montage
Une famille collante ( strange wives ) de Richard Thorpe avec Roger Pryor
The man who reclaimed his head – de Edward Ludwig avec Claude Rains
    Seulement apparition
Life returns – de Eugene Frenke & James P. Hogan avec Onslow Stevens
Le mystère d’Edwin Drood ( the mystery of Edwin Drood ) de Stuart Walker avec Douglass Montgomery
Rendezvous at midnight – de Christy Cabanne avec Ralph Bellamy
Oh ! what a night ! – de Frank Richardson avec James Carew
1935La fiancée de Frankenstein ( bride of Frankenstein / the bride of Frankenstein ) de James Whale avec Boris Karloff
Le loup-garou de Londres / Le monstre de Londres ( werewolf of London / unholy hour ) de Stuart Walker avec Henry Hull
Quartier Chinois / Chantage d’amour ( Chinatown squad ) de Murray Roth avec Lyle Talbot
The great impersonation – de Alan Crosland avec Edmund Lowe
August weekend / Weekend madness – de Charles Lamont avec Frank Melton
1936Le secret de Stamboul / Le secret d’Istanbul ( secret of Stamboul / the spy in white ) de Andrew Marton avec James Mason
Tugboat princess – de David Selman avec Clyde Cook
No escape – de Norman Lee avec Robert Cochran
Les deux aventuriers ( jump for glory / when thief meets thief ) de Raoul Walsh avec Douglas Fairbanks Jr.
1937Alerte aux Indes ( the drum / drums ) de Zoltan Korda avec Sabu
1938This man is new – de David MacDonald avec Barry K. Barnes
This man in Paris / Shadows of the underworld – de David MacDonald avec Alastair Sim
Nuages sur l’Europe / Armes secrètes ( Q planes / clouds over Europe ) de Tim Whelan & Arthur B. Woods avec Laurence Olivier
La bataille silencieuse ( the silent battle / Continental Express ) de Herbert Mason avec Rex Harrison
1939L’espion noir ( the spy in black / U boat 29 ) de Michael Powell avec Conrad Veidt
Espionne à bord ( contraband / blackout ) de Michael Powell avec Conrad Veidt
1940Atlantic Ferry / Sons of the sea – de Walter Forde avec Michael Redgrave
    + chansons
1941Unplublised story – de Harold French avec Richard Greene
1943Tartu ( sabotage agent / adventures of Tartu ) de Harold S. Bucquet avec Robert Donat
1946The years between – de Compton Bennett avec Michael Redgrave
Les grandes espérances ( great expectations ) de David Lean avec John Mills
1947Jusqu’à ce que mort s’en suive ( blanche fury ) de Marc Allégret avec Stewart Granger
1948Heures d’angoisse ( the small voice / hideout / the hideout ) de Burgess McDonnell & Fergus McDonnell avec Howard Keel
Noblesse oblige ( kind, hearts and coronets ) de Robert Hamer avec Alec Guinness
1949Train du destin ( train of events ) de Sidney Cole, Charles Crichton & Basil Dearden avec John Clements
    Segment « The composer » de Charles Crichton
The rocking horse winner – de Anthony Pelissier avec John Howard Davies
Voyage interrompu ( the interrupted journey ) de Daniel Birt avec Richard Todd
1951Trois dames et un as ( the card / the promoter ) de Ronald Neame avec Alec Guinness
1952The passionate sentry / Who goes there ? – de Anthony Kimmins avec Anthony Bushell
Meet me tonight / Fumed oak / Tonight at 8:30 – de Anthony Pelissier avec Nigel Patrick
The voice of Merrill / Murder will out – de John Gilling avec Edward Underdown
1953Background / Edge of divorce – de Daniel Birt avec Jeremy Spencer
1954Monsieur Ripoix / Monsieur Ripoix et son Némésis – de René Clément avec Gérard Philipe
Fiche créée le 16 mai 2010 | Modifiée le 14 mars 2017 | Cette fiche a été vue 3009 fois
PREVIOUSRose Hobart || Valerie Hobson || John HodiakNEXT