CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Suzy Solidor
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Vera Ralston



Date et Lieu de naissance : 12 juillet 1919 (Prague, Tchécoslovaquie)
Date et Lieu de décès : 9 février 2003 (Santa Barbara, Californie, USA)
Nom Réel : Věra Helena Hrubá

ACTRICE
Image
1945 La femme du pionnier (Dakota) de Joseph Kane avec John Wayne, Walter Brennan, Ward Bond & Hugo Haas
Image
1948 La naufragée (I, Jane Doe) de John H. Auer avec John Carroll, Ruth Hussey, Gene Lockhart & John Howard
Image
1950 La belle du Montana (Belle Le Grand) de Allan Dwan avec John Carroll & Grant Withers
Image
1956 La forêt meurtrière (spoilers of the forest) de Joseph Kane avec Rod Cameron & Edgar Buchanan

Vera Helena Hruba naît en Tchécoslovaquie le 12 juillet 1919. Certains auteurs placent sa date de naissance en 1921 ou même en 1923. C’est une championne de patinage artistique, qui représente son pays aux jeux olympiques d’hiver de 1936, qui ont lieu en Allemagne. À cette occasion, à Hitler qui lui demande si elle veux «patiner pour la swastika», elle répond du tac au tac: «Je préférerais patiner sur la swastika». Voilà qui est envoyé! Celle qui s’appellera Vera Ralston doit toute sa carrière à Hollywood à la protection du tycoon Herbert Yates, qui dirige la petite compagnie Republic et qui, dans un premier temps, pense à en faire une nouvelle Sonja Henie. Il lui fait signer un contrat en 1943 et, jusqu’à la fin des années 50, elle va tourner 26 films pour la firme de celui qui deviendra son mari en 1952. Les talents d’actrice de Vera Ralston ne trouvèrent pas grâce auprès de ses confrères; ainsi Maureen Stapleton prétendait-elle qu’inquiète parfois pour son jeu, elle se rassurait en voyant un film de Vera Ralston, car, disait-elle, elle ne pouvait pas être plus mauvaise qu’elle. Quant à John Wayne, qui fut son partenaire, il refusa, à un certain moment, de paraître à ses côtés pour ne pas compromettre sa carrière.

Vera Ralston, qui ne mérite pas cet excès d’indignité, commence sa carrière en patinant, dans deux films, dont un de Bernard Vorhaus, «Ice-capades revue» (1942). On la voit par la suite dans des westerns où, accent oblige, elle joue la fille d’immigrants de fraîche date. Dans «Dakota» (1945) de Joseph Kane, elle incarne la fille d’un magnat du chemin de fer, qui s’enfuit avec un joueur professionnel interprété par John Wayne. Elle retrouve la star en 1949 dans un autre western, «Le bagarreur du Kentucky» de George Waggner, où elle campe une certaine Fleurette de Marchand (sic!), la fille d’un général français rescapé de Waterloo. Dans «Wyoming» (1947) de Joseph Kane, Vera Ralston prête vie à une courageuse pionnière qui meurt en couches. Et la voilà qui, sous le nom évocateur de Belle Le Grand, dirige un établissement de jeu dans «La belle du Montana» (1951) de Allan Dwan. Mais l’actrice fréquente aussi l’allée du mélodrame. Dans «L’homme que j’ai choisi» (1947) de John H. Auer, elle incarne une intrigante qui, devant épouser et tuer le demi-frère de son amant, finit par s’éprendre de sa victime. L’année suivante, elle campe encore une Française (à l’accent tchèque!) qui, dans «La naufragée», toujours de John H. Auer, se lance à la poursuite d’un mari bigame. Puis Vera Ralston s’essaie au film de guerre et s’engage dans l’armée pour les besoins d’un film de Allan Dwan, «Tonnerre sur le Pacifique» (1951). L’aventure lui sied d’ailleurs très bien; il n’est que de la voir, dans «A perilous journey» (1953) de R.G. Springsteen, aux commandes d’un navire dont l’équipage est composé de femmes qui voguent vers la Californie pour trouver un mari. C’est encore vers la Californie qu’elle fait route dans «La grande caravane» (1954) de son réalisateur favori, Joseph Kane, mais c’est à bord d’un chariot de pionniers!

Vera Ralston n’hésite pas même à jouer les indigènes pour les besoins du film «Toutes voiles sur Java», qui se passe en Indonésie. Mais elle préfère à nouveau l’ambiance du film noir et devient une vénéneuse chanteuse de cabaret, accusée de meurtre, dans «Accused of murder» (1956), de Joseph Kane. Après un dernier film en 1958, «The man who died twice», toujours de Joseph Kane, avec Rod Cameron et Mike Mazurki, elle se retire des écrans et, en 1966, à la mort d’Herbert Yates, hérite d’une jolie fortune, qui lui permet de vivre de ses rentes et de mourir à Santa Barbara, le 9 février 2003.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1941 Ice-capades / Music in the moonlight – de Joseph Santley avec James Ellison
1942Ice-capades revue / Ice-capades / Rhythm hits the ice – de Richard Vorhaus avec Richard Denning
1944La femme et le monstre / Le cerveau de Donovan ( the lady and the monster / the lady and the doctor / monster & tiger man / tiger man ) de George Sherman avec Erich von Stroheim
Tempête sur Lisbonne ( storm over Lisbon / inside the underworld ) de George Sherman avec Richard Arlen
    + chansons
Symphonie d’hiver ( Lake Placid serenade / winter serenade ) de Steve Sekely avec Eugene Palette
1945La femme du pionnier ( Dakota ) de Joseph Kane avec John Wayne
Meurtre au Music Hall ( murder in the Music Hall / midnight melody ) de John English avec William Marshall
1946The plainsman and the lady / Drumbeats over Wyoming – de Joseph Kane avec Bill Elliott
1947Týden v tichém domě – de Jirí Krejcík avec Blanka Waleská
Wyoming – de Joseph Kane avec George Gabby Hayes
L’homme que j’ai choisi ( the flame ) de John H. Auer avec Henry Travers
1948La naufragée ( I, Jane Doe / diary of a bride ) de John H. Auer avec Gene Lockhart
Tam-tam sur l’Amazone ( angel on the Amazon / drum along the Amazon ) de John H. Auer avec George Brent
1949Le bagarreur du Kentucky ( the fighting Kentuckian /a strange caravan ) de George Waggner avec Oliver Hardy
1950Surrender – de Allan Dwan avec John Carroll
La belle du Montana ( Belle Le Grand ) de Allan Dwan avec Grant Withers
1951Tonnerre sur le Pacifique ( the wild blue yonder / thunder across the Pacific ) de Allan Dwan avec Walter Brennan
Au royaume de la pègre / Au royaume des crapules ( Hoodlum Empire ) de Joseph Kane avec Brian Donlevy
1952Toutes voiles sur Java ( fair wind to Java ) de Joseph Kane avec Fred MacMurray
1953Cargo de femmes ( a perillous journey ) de R.G. Springsteen avec Scott Brady
    + chansons
1954La grande caravane ( Jubilee Trail ) de Joseph Kane avec Pat O’Brien
1955La loi du plus fort ( timberjack ) de Joseph Kane avec Sterling Hayden
1956Accused of murder – de Joseph Kane avec David Brian
    + chansons
La forêt meurtrière ( spoilers of the forest ) de Joseph Kane avec Edgar Buchanan
1957Gunfire at Indian Gap – de Joseph Kane avec George Macready
The notorious Mr. Monks – de Joseph Kane avec Paul Fix
1958L’homme qui est mort deux fois ( the man who died twice ) de Joseph Kane avec Rod Cameron
Fiche créée le 19 octobre 2010 | Modifiée le 17 février 2016 | Cette fiche a été vue 3022 fois
PREVIOUSJobyna Ralston || Vera Ralston || Jacques RamadeNEXT