CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Berta Drews
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Vilma Bánky



Date et Lieu de naissance : 9 janvier 1898 (Nagyrodog, Empire Austro-Hongrois)
Date et Lieu de décès : 18 mars 1991 (Los Angeles, Californie, USA)
Nom Réel : Vilma Konsics Bánky

ACTRICE
Image
1926 Le fils du sheik (the son of the sheik) de George Fitzmaurice avec Rudolph Valentino & Montagu Love
Image
1926 La conquête de Barbara Worth (the winning of Barbara Worth) de Henry King avec Ronald Colman
Image
1928 Le masque de cuir (two lovers) de Fred Niblo avec Ronald Colman, Noah Beery & Paul Lukas
Image
1928 L’innocente (the awakening) de Victor Fleming avec Walter Byron, Louis Wolheim & George Davis

Vilma Konsics Bánky voit le jour le 9 janvier 1898 à Nagydorog, petite ville hongroise, non loin de Paks, à deux cents kilomètres au sud de Budapest. Certaines biographies la font naître Vilma Lonchit entre 1898 et 1904. On connaît peu de choses de sa jeunesse si ce n’est qu’elle est une très belle jeune femme et fréquente beaucoup le milieu artistique austro-hongrois de la fin des années dix. Remarquée par le réalisateur allemand Carl Boese, elle fait ses premiers pas au cinéma sous sa direction en 1919.

Dans la première moitié des années vingt, Vilma Bánky tourne dans plusieurs productions hongroises, autrichiennes, allemandes et françaises et devient rapidement une grande vedette du cinéma européen. Dans son pays natal, elle travaille pour Géza von Bolváry et Béla Balogh, en Allemagne pour Manfred Noa, Franz Osten et Max Neufeld, puis avec le Franco-belge Jacques Feyder. Elle partage notamment l’affiche avec Max Linder dans «Le roi du cirque» (1923), Hans Albers dans «La belle aventure» (1923) et Jean Angelo dans «Hotel Potemkin» (1924).

En 1925, Vilma Bánky rencontre Samuel Goldwyn de passage à Budapest. Emerveillé par la blondeur et les jolis yeux violets de la comédienne, l’associé de Louis B. Mayer dans la toute nouvelle Metro-Golwyn-Mayer lui signe un contrat. La belle Hongrois quitte le vieux continent, s’installe à Hollywood et tourne «L’ange des ténèbres» son premier film américain aux côtés de Ronald Colman. Lancée à grands renforts de publicité, elle partage ensuite l’affiche avec Rudolph Valentino dans «L’aigle noir» de Clarence Brown. L’année suivante, elle retrouve le grand séducteur pour «Le fils du sheik» de George Fitzmaurice. Devenue l’une des plus grandes stars féminines de l’époque, on la surnomme alors «La rhapsodie hongroise». Avec Ronald Colman, elle reforme un couple romantique à quatre reprises: «La conquête de Barbara Worth» (1926) de Henry King, avec aussi Gary Cooper débutant; «La nuit d’amour» (1926) de George Fitzmaurice; «La flamme d’amour» (1927) de Henry King et «Le masque de cuir» (1928) de Fred Niblo. En juin 1927, elle épouse Rod La Rocque, autre très célèbre acteur du cinéma muet. Leur mariage mis en scène telle une superproduction hollywoodienne par Samuel Goldwyn, restera dans les mémoires comme la fête la plus extravagante et fastueuse de cette époque. Le couple restera uni jusqu’à la mort de Rod en 1969.

L’avènement du parlant est néfaste à la carrière de l’actrice. Vilma Bánky fait entendre sa voix dans «This is heaven» (1929) de Alfred Santell et «Une femme à aimer» (1929) de Victor Sjöström, dont elle tourne aussi une version en allemand, «Die sehnsucht jeder frau». Mais son accent déroute le public anglophone. Sa filmographie s’achève avec «Le rebelle» (1932), co-production américano-allemande réalisée en Europe par Luis Trenker et Edwin H. Knopf, pour le compte de la Universal.

Riche et célèbre, Vilma Bánky se retire définitivement du monde du spectacle pour vivre discrètement auprès de son mari dans leur maison de Beverly Hills. Passionnée de golf, elle sera même irritée que l’on s’intéresse à elle et à sa carrière dans les années quatre-vingts et refusera tout interview. Elle meurt à Los Angeles, le 18 mars 1991, des suites de problèmes cardio-respiratoires.

© Marlène PILAETE & Philippe PELLETIER

copyright
1919Au dernier moment ( im letzten augenblick ) de Carl Boese avec Grete Hollmann
1920Veszélyben a pokol – de Béla Balogh avec Iván Petrovich
1921Tavaszi szerelem – de Géza von Bolváry avec Norbert Dán
Galathea – de Béla Balogh avec Iván Petrovich
1922Schttenkinder des glücks – de Franz Osten avec Ferdinand Martini
Kauft mariett-aktien – de Alexander Antalffy avec Paul Morgan
A halott szerelme / Das auge des toten – de Carl Boese avec Theo Shall
1923 CM Le roi du cirque ( der zirkuskönig / clown aus liebe ) de Max Linder & Edouard Violet avec Max Linder
Das verbotene land / Das leben des Dalai Lama – de Friedrich Feher avec Hugo Thimig
La belle aventure ( das schöne abenteuer / die dame von Paris ) de Manfred Noa avec Georg Alexander
1924Hotel Potemkin ( die letzte stunde ) de Max Neufeld avec Jean Angelo
L’image ( das bildnis ) de Jacques Feyder avec Arlette Marchal
Soll man heiraten ? / Intermezzo einer ehe in sieben tagen – de Manfred Noa avec Max Landa
1925L’ange des ténèbres ( the dark angel ) de George Fitzmaurice avec Ronald Colman
L’aigle noir ( the eagle ) de Clarence Brown avec Louise Dresser
1926Le fils du sheik ( the son of the sheik ) de George Fitzmaurice avec Rudolph Valentino
La conquête de Barbara Worth / Barbara fille du désert ( the winning of Barbara Worth ) de Henry King avec Gary Cooper
La nuit d’amour ( the night of love ) de George Fitzmaurice avec Natalie Kingston
1927La flamme d’amour ( the magic flame ) de Henry King avec Gustav von Seyffertitz
1928Le masque de cuir ( two lovers ) de Fred Niblo avec Paul Lukas
L’innocente ( the awakening ) de Victor Fleming avec Walter Byron
1929This is heaven – de Alfred Santell avec James Hall
Une femme à aimer / Le désir de chaque femme ( a lady to love ) de Victor Sjöström avec Edward G. Robinson
Une femme à aimer ( die sehnsucht jeder frau ) de Victor Sjöström avec Joseph Schildkraut
    Version allemande de « A lady to love »
1932Le rebelle ( the rebel ) de Edwin H. Knopf & Luis Trenker avec Luis Trenker
Fiche créée le 29 mai 2007 | Modifiée le 28 août 2016 | Cette fiche a été vue 4319 fois
PREVIOUSTallulah Bankhead || Vilma Bánky || Ian BannenNEXT