CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Robert Lynen
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Vladimir Sokoloff



Date et Lieu de naissance : 26 décembre 1889 (Moscou, Empire Russe)
Date et Lieu de décès : 15 février 1962 (West Hollywood, Californie, USA)
Nom Réel : Vladimir Nikolaïevitch Sokoloff

ACTEUR
Image
1930 L’opéra de quat’sous – de Georg Wilhelm Pabst avec Florelle, Albert Préjean & Gaston Modot
Image
1937 Marie Walewska (conquest) de Clarence Brown avec Greta Garbo, Charles Boyer & May Whitty
Image
1952 Le paradis des mauvais garçons (Macao) de Josef von Sternberg avec Jane Russell & Robert Mitchum
Image
1960 Les sept mercenaires (the magnificent seven) de John Sturges avec Steve McQueen & Yul Brynner

Les yeux un peu bridés, un regard pénétrant, dont la cruauté est compensée par un sourire paternel, la figure émaciée, aux pommettes saillantes, Vladimir Sokoloff a un visage un peu chafouin de Caucasien ou de Mongol des steppes. Né le 26 décembre 1889, à Moscou, il étudie à l’Université de cette ville, puis suit les cours de la «Académie russe des arts du théâtre», avant d’intégrer le prestigieux «Théâtre d’art de Moscou», où, élève de Stanislavski, il devient aussi assistant à la mise en scène.

En 1923, Vladimir Sokoloff quitte la Russie soviétique pour se réfugier en Allemagne où, comme beaucoup d’artistes, il doit fuir le nazisme, trouvant refuge en France, en 1932, puis, cinq ans plus tard, aux Etats-Unis où il s’installe pour le reste de sa vie. Avant cette date, il avait cependant eu l’occasion de débuter à Broadway, notamment dans «La mort de Danton» (1927), une pièce du dramaturge allemand Buchner, où il incarne Robespierre, un personnage central, qu’il reprendra en 1938. Il interprète aussi un général dans «The flowers of virtue» (1942) de Marc Connelly, avant de camper un juge d’instruction dans la version de Rodney Ackland de «Crime et châtiment» (1947) de Dostoïevski, avec sir John Gielgud et Lilian Gish. On peut enfin l’applaudir dans «La folle de Chaillot» (1947/50) de Jean Giraudoux, avec une superbe Martita Hunt dans le rôle titre.

La carrière de Vladimir Sokoloff au cinéma commence dès le milieu des années 1920, avec quelques films en Autriche ou en Allemagne, dont certains pour George Wilhelm Pabst, qui le fait tourner dans «L’amour de Jeanne Ney» (1927), ou «Quatre de l’infanterie» (1930), mais aussi dans des chefs-d’œuvre comme «L’opéra de quat’sous» (1930) ou «L’Atlantide» (1932), avec Brigitte Helm. Maurice Tourneur l’engage aussi dans «Le navire des hommes perdus» (1929) avec Marlene Dietrich, où il joue un cambusier, et Robert Siodmak dans «Adieux» (1930), où il campe un baron. À partir de 1937, Vladimir Sokoloff paraît dans des dizaines de films américains. Son physique typé le cantonne dans des rôles «ethniques» et il incarne, bien sûr, de nombreux Russes: Dimitri, un des voleurs de poissons de «Les gars du large» (1938) de Henry Hathaway, Glinka dans «Ride a crooked mile» (1938) de Alfred E. Green, ou encore Alexander Meschkov dans un film de propagande anti-nazi, «Song of Russia» (1943) de Gregory Ratoff. Mais, pour les producteurs hollywoodiens, le faciès «exotique» de Vladimir Sokoloff peut tout aussi bien s’appliquer à un Chinois dans «À l’est de Shanghai» (1937) de John Farrow, avec Boris Karloff, un Mexicain dans le «Juarez» (1939) de William Dieterle, un chef philippin dans «La glorieuse aventure» (1939) de Henry Hathaway, un Marocain dans «En route vers le Maroc» (1942) de David Butler, ou encore un prêtre grec dans «Mr Lucky» (1943) de H.C. Potter, avec Cary Grant.

Mais, sous la couche de fard et les postiches, quelques personnages plus marquants émergent: Anselmo, le républicain espagnol qui sert de guide à Gary Cooper dans «Pour qui sonne le glas» (1943) de Sam Wood ou le sage paysan des «Sept mercenaires» (1960) de John Sturges. À la fin des années 50, Vladimir Sokoloff se consacre à la télévision, paraissant dans des épisodes de séries comme «Johnny Staccato» (1959), «Maverick» (1961), «Les incorruptibles» (1960/61) ou «La quatrième dimension » (1961/62). Il meurt d’une crise cardiaque, le 15 février 1962, à son domicile de West Hollywood.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1926Les aventures d’un billet de dix marks ( die abenteuer eines zehnmarkscheines / K.13513 ) de Berthold Viertel avec Mary Nolan
1927Le fils du Hagar ( der sohn der hagar ) de Fritz Wendhausen avec Mady Christians
L’amour de Jeanne Ney ( die liebe der Jeanne Ney ) de Georg Wilhelm Pabst avec Edith Jéhanne
Napoléon / Napoléon Bonaparte / Napoléon vu par Abel Gance – de Abel Gance avec Albert Dieudonné
    Seulement voix de Nicolas Koline dans la version sonore de 1935
1928La sonate blanche ( die weiße sonate / das geheimnis der Villa Saxenburg ) de Louis Seeman avec Vivian Gibson
1929Drame dans le jardin d’hiver ( sensation im wintergarten / arena des todes / ihr sohn ) de Gennaro Righelli avec Erna Morena
Le navire des hommes perdus ( das schiff der verlorenen menschen ) de Maurice Tourneur avec Marlene Dietrich
Danseuse de corde / Sang de nomade ( Katharina Knie / die seiltanzerin / seiltanzer ) de Karl Grune avec Carmen Boni
1930Quatre de l’infanterie ( Westfront 1918 / vier von der infanterie ) de Georg Wilhelm Pabst avec Fritz Kampers
Moral um Mitternacht – de Marc Sorkin avec Camilla Horn
Adieux ( abschied / so sind die menschen ) de Robert Siodmak avec Brigitte Horney
Le chéri des dieux / Aimé des dieux ( liebling der götter /der große tenor ) de Hanns Schwartz avec Emil Jannings
Le concert de flûte de Sans-Souci ( das flötenkonzert von Sans-Souci ) de Gustav Ucicky avec Renate Müller
Kismet – de William Diertele avec Dita Parlo
L’opéra de quat’sous ( die drei groschenoper ) de Georg Wilhelm Pabst avec Rudolf Forster
L’opéra de quat’sous – de Georg Wilhelm Pabst avec Florelle
    Version française de « Die drei groschenopper»
1931La flamme sacrée ( die heilige flamme ) de Berthold Viertel & William Diertele avec Gustav Fröhlich
No man’s land / La zone de la mort ( Niemandsland ) de Victor Trivas avec Renée Stobrawa
1932Votre correspondant ne répond pas ( teilnehmer antwortet nicht ) de Rudolf Katscher & Marc Sorkin avec Gustav Diessl
L’Atlantide ( die herrin von Atlantis ) de Georg Wilhelm Pabst avec Brigitte Helm
L’Atlantide – de Georg Wilhelm Pabst avec Pierre Blanchar
    Version française de « die herrin von Atlantis»
Strafsache von geldern / Willi Vogel, der Ausbrecherkönig / Case Van Geldern – de Willi Wolff avec Elga Brink
Loup-garou ( gehetzte menschen / steckbrief Z ) de Frederich Feher avec Magda Sonja
Don Quichotte – de Georg Wilhelm Pabst avec Fédor Chaliapine Sr.
Don Quichotte ( Don Quixote / adventures of Don Quixote ) de Georg Wilhelm Pabst avec George Robey
    + scénario & production – Version anglaise de « Don Quichotte »
1933Dans les rues – de Victor Trivas avec Paulette Dubost
Du haut en bas – de Georg Wilhelm Pabst avec Margo Lion
1934Le secret des Woronzeff – de Arthur Robison & André Beucler avec Madeleine Ozeray
Le secret des Woronzeff ( fürst Woronzeff ) de Arthur Robison avec Brigitte Helm
    Version allemande de « Le secret des Woronzeff »
Lac aux dames – de Marc Allégret avec Simone Simon
1935Mayerling – de Anatole Litvak avec Danielle Darrieux
La vie est à nous – de Jean Renoir, Jacques Becker, Jacques B. Brunius, Maurice Lime, Jean- Paul Le Chanois, Henri Cartier-Bresson, André Zwoboda & Pierre Unik avec Madeleine Sologne
1936Sous les yeux d’Occident / Razumov – de Marc Allégret avec Danièle Parola
Mr. Flow / Les amants traqués – de Robert Siodmak avec Edwige Feuillère
Les bas-fonds – de Jean Renoir avec Suzy Prim
1937La vie de Emile Zola ( the life of Emile Zola ) de William Dieterle avec Paul Muni
L’île du diable ( Alcatraz Island ) de William C. McGann avec Ann Sheridan
Marie Walewska ( conquest ) de Clarence Brown avec Greta Garbo
À l’est de Shanghai ( west of Shanghai / war lord ) de John Farrow avec Boris Karloff
Expensive husbands – de Bobby Connolly avec Patric Knowles
Beg, borrow or steal – de Wilhelm Thiele avec Florence Rice
Cette nuit est la notre / Tovaritch ( Tovarich ) de Anatole Litvak avec Claudette Colbert
    Scènes coupées au montage
Le retour d’Arsène Lupin ( Arsène Lupin returns ) de George Fitzmaurice avec Virginia Bruce
1938Blocus ( blockade ) de William Dieterle avec Henry Fonda
Le mystérieux docteur Clitterhouse ( the amazing Dr. Clitterhouse ) de Anatole Litvak avec Edward G. Robinson
Les gars du large ( spawn of the north ) de Henry Hathaway avec John Barrymore
La faute d’un père ( ride a crooked mile / escape from yesterday ) de Alfred E. Green avec Frances Farmer
1939Juarez – de William Dieterle avec Bette Davis
La glorieuse aventure ( the real glory ) de Henry Hathaway avec Gary Cooper
CM Sons of liberty – de Michael Curtiz avec Claude Rains
    Seulement apparition
1940Camarade X ( comrade X ) de King Vidor avec Hedy Lamarr
1941Folie douce ( love crazy ) de Jack Conway avec Myrna Loy
1942Le mystérieux ambassadeur ( crossroads ) de Jack Conway avec Claire Trevor
En route vers le Maroc ( road to Morocco ) de David Butler avec Dorothy Lamour
1943Mission à Moscou ( mission to Moscow ) de Michael Curtiz avec Ann Harding
Mister Lucky / Pile ou face / À tout cœur ( Mr. Lucky ) de H.C. Potter avec Cary Grant
Pour qui sonne le glas ( for whom the bell tolls ) de Sam Wood avec Ingrid Bergman
Âmes russes ( song of Russia ) de Gregory Ratoff avec Robert Taylor
Cap sur Marseille / Passage pour Marseille / Passage à Marseille ( passage to Marseille ) de Michael Curtiz avec Michèle Morgan
1944Voyage sans retour / Ce n’est qu’un au revoir / Amour sans lendemain ( till we meet again) de Frank Borzage avec Ray Milland
Les conspirateurs ( the conspirators ) de Jean Negulesco avec Paul Henreid
Scandale à la cour ( a royal scandal / Czarina ) de Otto Preminger & Ernst Lubitsch avec Tallulah Bankhead
1945Retour aux Philippines / Retour à Bataan ( back to Bataan / the invisible army ) de Edward Dmytryk avec John Wayne
The blonde from Brooklyn – de Del Lord avec Lynn Merrick
Femmes traquées ( Paris underground / Madame Pimpernel ) de Gregory Ratoff avec Constance Bennett
La rue rouge / Chair maudite ( Scarlet Street ) de Fritz Lang avec Joan Bennett
1946Two smart people – de Jules Dassin avec Lucille Ball
Vidocq / Scandale à Paris ( a scandal in Paris / thieves’ holiday ) de Douglas Sirk avec Carole Landis
Cape et poignard ( cloak and dagger ) de Fritz Lang avec Lilli Palmer
1948Opium ( to the ends of the earth ) de Robert Stevenson avec Signe Hasso
1949Le baron de l’Arizona ( the baron of Arizona ) de Samuel Fuller avec Vincent Price
1952Le paradis des mauvais garçons ( Macao ) de Josef von Sternberg avec Jane Russell
1956La cinquième victime ( while the city sleeps ) de Fritz Lang avec Rhonda Fleming
Istamboul ( Istanbul ) de Joseph Pevney avec Errol Flynn
1957Les griffes du loup-garou ( I was a teenage werewolf ) de Gene Fowler Jr. avec Michael Landon
Sabu et l’anneau magique ( Sabu and the magic ring ) de George Blair avec Sabu
1958Crépuscule sur l’océan ( twilight for the gods ) de Joseph Pevney avec Cyd Charisse
Le monster de l’enfer vert ( monster from green hell ) de Kenneth G. Crane avec Jim Davis
1959Contre espionnage ( man on a string / confessions of a counterspy / ten years a counterspy ) de André De Toth avec Ernest Borgnine
Le voyageur de l’espace ( beyond the time barrier / the war of 1995 ) de Edgar G. Ulmer avec Robert Clarke
1960Les sept mercenaires ( the magnificent seven ) de John Sturges avec Steve McQueen
La ruée vers l’Ouest ( Cimarron ) de Anthony Mann avec Glenn Ford
1961Sardonicus ( Mr. Sardonicus ) de William Castle avec Audrey Dalton
Les fuyards de Zahrain ( escape from Zahrain ) de Ronald Neame avec Yul Brynner
Taras Boulba ( Taras Bulba ) de Jack Lee Thompson avec Tony Curtis
Fiche créée le 16 juillet 2011 | Modifiée le 30 août 2016 | Cette fiche a été vue 2510 fois
PREVIOUSKristina Söderbaum || Vladimir Sokoloff || Catherine SolaNEXT