CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jean Servais
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

W.C. Fields



Date et Lieu de naissance : 29 janvier 1880 (Philadelphie, Pennsylvanie, USA)
Date et Lieu de décès : 25 décembre 1946 (Pasadena, Californie, USA)
Nom Réel : William Claude Dukenfield

ACTEUR
Image
1926 Un conte d’apothicaire (it’s the old army game) de A. Edward Sutherland avec Louise Brooks
Image
1934 Dollar et whisky (you’re telling me!) de Earle C. Kenton avec Buster Crabbe, Joan Marsh & Louise Carter
Image
1936 Poppy – de A. Edward Sutherland avec Rochelle Hudson, Catherine Doucet & Richard Cromwell
Image
1940 Mon petit poussin chéri (my little Chickadee) de Edward F. Cline avec Mae West & Joseph Calleia

W.C. Fields, de son vrai nom William Claude Fields, est né le 29 janvier 1880 à Darby, en Pennsylvanie. Chassé de chez lui à onze ans, il est contraint de faire des petits boulots pour vivre: marchand de journaux ou de glaces, employé de grand magasin ou d’une une académie de billard. Et puis, c’est la dure école du music-hall: il apprend à jongler, puis, au milieu des années 1890, fait partie de la troupe itinérante de Jim Fulton. En 1905, on le retrouve aux Folies-Bergère, à Paris et, en 1915, et durant dix ans, c’est la consécration, puisque W.C. Fields devient une vedette des célèbres Ziegfeld Follies. L’influence du music-hall se retrouve dans ses films (la fameuse partie de billard de «Pool sharks» (1915) de Edwin Middleton, le premier film de Fields) ou dans son goût des phrases absurdes.

W.C. Fields est pour moi, avec Totò et les Marx Brothers, un des plus grands génies comiques du cinéma. Il sait, comme Charles Chaplin ou Buster Keaton, créer un véritable personnage, celui d’un excentrique bougon et cynique. Il est vrai qu’il n’a pas réalisé ses films, même s’il en a souvent écrit les scénarios (sous des pseudonymes improbables, comme Mahatma Kane Jeeves!), mais il est pourtant le véritable auteur de ses films, bien davantage que les Edward F. Cline et A. Edward Sutherland, qui ont signé la mise en scène. Avec son gros nez et ses chapeaux claques, ses crises d’éthylisme et sa légendaire misanthropie, avec son goût immodéré pour les aphorismes provocateurs («Un homme qui déteste les enfants et les animaux ne peut être mauvais») il est à l’écran comme dans la vie.

D’où son sens de l’humour très particulier, mélange presque surréaliste de «nonsense» et d’esprit de contradiction. Il en a fait profiter le cinéma. Ainsi, dans «Folies olympiques» (1931) de Edward F. Cline, on voit la statue du penseur de Rodin s’animer, pour prier d’étranges conspirateurs de le laisser penser en paix, alors que dans «International house» (1933) de A. Edward Sutherland, W.C. Fields coule à coups de revolver un cuirassé apparu sur son écran de télévision. De même, dans «Passez muscade» (1941) de Edward Cline, il cherche à vendre des noix de muscade à une colonie d’émigrés russes, avant de plonger dans le vide, d’un avion, à la poursuite d’une bouteille de whisky qui le conduit sur une montagne habitée par une jeune fille qui n’a jamais vu d’homme! W.C. Field adore les aphorismes et les dialogues inattendus, dont voici un exemple entre mille: dans «Poppy» (1936), de A. Edward Sutherland, il incarne un charlatan, vendeur de potions miracles; sa fille, qui réprouve ses méthodes, lui demande des explications: «Je vole aux riches pour donner aux pauvres. -Quels pauvres? S’étonne-t-elle- Nous!».

Ce misanthrope endurci est souvent persécuté: par les enfants, qu’il abhorre, comme dans «La parade du rire» (1934) de William Beaudine, où il décoche un vigoureux coup de pied au gamin qui lui envoie de la bouillie au visage, ou par ses belles-mères de cinéma, comme dans «Les joies de la famille» (1935) de Clyde Bruckman ou «Mines de rien» (1940) de Edward F. Cline. Il arrive à W.C. Fields d’interpréter des rôles plus traditionnels: il est ainsi le Humpty-Dumpty de l’«Alice au pays des merveilles» (1933) de Norman Z. McLeod. Cet ivrogne devant l’Eternel, dont un cygne alcoolique évoluait dans sa piscine d’Hollywood, finit par succomber, le jour de Noël 1946, à Pasadena, en Californie. Il aurait, paraît-il, voulu léguer sa fortune à un orphelinat! Ultime pied de nez de ce grand farceur.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1915 CM Pool sharks – de Edwin Middleton avec Bud Ross
    + scénario
CM His lordship’s dilemma – de William F. Haddock avec Bud Ross
1924Janice Meredith ( the beautiful rebel ) de E. Mason Hopper avec Marion Davies
1925Sally fille de cirque ( Sally of the sawdust ) de David Wark Griffith avec Carol Dempster
Détresse ( that Royle girl ) de David Wark Griffith avec Carol Dempster
1926Un conte d’apothicaire ( it’s the old army game ) de A. Edward Sutherland avec Louise Brooks
    + sujet & scénario
Aïe, mes aïeux ( so’s your old man ) de Gregory La Cava avec Alice Joyce
Papa spécule ( the Potters ) de Fred C. Newmeyer avec Mary Alden
1927Dans la peau d’un lion / Dans la peau du lion ( running wild ) de Gregory La Cava avec Mary Brian
Two flaming youths – de John Waters avec Chester Conklin
CM A trip through the Paramount Studio – de ? avec Mary Astor
    Seulement apparition
1928Ce bon monsieur Hunter ( fools for luck ) de Charles Reisner avec Sally Blane
Tillie’s punctured romance – de A. Edward Sutherland avec Louise Fazenda
1930Sa majesté l’amour ( her majesty, love ) de William Dieterle avec Marilyn Miller
CM The family Ford – de Bryan Foy avec Marion Harkins
    Seulement sujet
CM The golf specialist / Broadway headliners : The golf specialist – de Monte Brice avec Naomi Casey
    + scénario
1931Folies olympiques ( million dollar legs ) de Edward F. Cline avec Jack Oakie
1932Si j’avais un million ( if I had a million) de Norman Taurog, Ernst Lubitsch, Stephen Roberts, Norman Z. McLeod, James Cruze, William A. Seiter & H. Bruce Humberstone avec Gary Cooper
CM Le dentiste ( the dentist ) de Leslie Pearce avec Dorothy Granger
    + scénario – Non crédité
CM Hip action – de George Marshall avec Bobby Jones
    Seulement apparition
CM The singing boxer – de Leslie Pearce avec Donald Novis
    Seulement scénario
CM Too many highballs – de Clyde Bruckman avec Lloyd Hamilton
    Seulement scénario – Non crédité
1933International house – de A. Edward Sutherland avec Stuart Erwin
Poker party / Six d’une sorte / les six extravagants ( six of a kind ) de Leo McCarey avec George Burns
Tillie et Gus / Poker party ( Tillie and Gus ) de Francis Martin avec Alison Skipworth
    + scénario & chansons
Alice au pays des merveilles ( Alice in Wonderland ) de Norman Z. McLeod avec Cary Grant
CM The pharmacist / The druggist / Buy America / The chemist / The drug store – de Arthur Ripley avec Elise Cavanna
CM The fatal glass of beer / It ain’t a fit night ot for man or beast – de Clyde Bruckman avec Rosemary Theby
    + scénario
CM The barber shop / The barber – de Arthur Ripley avec Harry Watson
    + scénario
CM Hollywood on parade No. A-9 – de Louis Lewyn avec Bebe Daniels
    Seulement apparition
CM How to break 90 #3 : Hip action – de George Marshall avec Bobby Jones
    Seulement apparition
1934Dollar et whisky / Dollars et whisky ( you’re telling me ! ) de Earle C. Kenton avec Buster Crabbe
    + scénario – Non crédité
Mrs. Wiggs of the Cabbage Patch – de Norman Taurog avec ZaSu Pitts
La parade du rire / Parade et rire ( the old-fashioned way ) de William Beaudine avec Judith Allen
    + sujet
Une riche affaire ( it’s a gift ) de Norman Z. McLeod avec Kathleen Howard
    + sujet original
David Copperfield ( the personal history, adventure, experience & observation of David Copperfield the younger ) de George Cukor avec Freddie Bartholomew
    + chansons
CM Hollywood on parade No. B-7 – de Louis Lewyn avec Chico Marx
    Seulement apparition
1935Les joies de la famille / L’homme sur le trapeze volant ( the man of the flying trapeze / the memory expert ) de Clyde Bruckman avec Mary Brian
    + sujet, chansons & réalisation de quelques scènes – Non crédité
Mississippi – de A. Edward Sutherland avec Bing Crosby
    + chansons
1936Poppy – de A. Edward Sutherland avec Rochelle Hudson
    + chansons
1937The big broadcast of 1938 – de Mitchell Leisen avec Dorothy Lamour
1939Le cirque en folie ( you can’t cheat an honest man ) de George Marshall avec Constance Moore
    + sujet
1940Mon petit poussin chéri ( my little Chickadee ) de Edward F. Cline avec Mae West
    + scénario
Mine de rien ( the bank dick / the bank detective ) de Edward F. Cline avec Grady Sutton
    + scénario
1941Passez muscade ( never give a sucker an even break / what a man ! ) de Edward F. Cline avec Gloria Jean
    + sujet original & chansons
1943 DO Show business at war / The march of time volume IX, issue 10 – de Louis de Rochemont avec Darryl F. Zanuck
    Seulement apparition
1944Hollywood parade / Suivez les gars ! ( follow the boys / three cheers for the boys ) de A. Edward Sutherland avec George Raft
    Seulement apparition
Hollywood mélodie ( song of the open road ) de S. Sylvan Simon avec Jane Powell
    Seulement apparition
Sensations ( sensation of 1945 ) de C. Andrew Stone avec Eleanor Powell
    Seulement apparition
Fiche créée le 26 janvier 2010 | Modifiée le 4 décembre 2014 | Cette fiche a été vue 3596 fois
PREVIOUSGracie Fields || W.C. Fields || Sylvette FillacierNEXT