CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Henri Fescourt
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

William Bendix



Date et Lieu de naissance : 14 janvier 1906 (New York, New York, USA)
Date et Lieu de décès : 14 décembre 1964 (Los Angeles, Californie, USA)
Nom Réel : William Bendix

ACTEUR
Image
1944 La belle et la brute (the hairy ape) de Alfred Santell avec Susan Hayward & Dorothy Comingore
Image
1946 Révolte à bord (two years before the mast) de John Farrow avec Alan Ladd & Barry Fitzgerald
Image
1952 Le paradis des mauvais garçons (Macao) de Josef von Sternberg avec Jane Russell & Robert Mitchum
Image
1955 L’enfer du Pacifique (battle stations) de Lewis Seiler avec John Lund, Keefe Brasselle & Richard Boone

Né à Manhattan le 14 janvier 1906, William Bendix est le fils unique de Oscar Bendix, musicien dans plusieurs orchestres de New-York et ancien combattant de la Guerre Hispano-américaine de 1898, et de son épouse Hilda née Carnell, femme au foyer. Son oncle Max Bendix, est violoniste au Metropolitan Opera. Diplômé de l’école publique N°5 du Bronx, le jeune William poursuit ses études à la «Townsend Harris High School» pour une brève période. À quinze ans, il est engagé comme «bat boy» dans l’équipe de baseball new-yorkaise des Yankees où joue le fameux Babe Ruth. Après une visite au «Henry Street Settlement», un établissement de services sociaux du Lower East Side de Manhattan qui fournit à la fois des soins et des activités artistiques aux personnes défavorisées, il décide d’intégrer la troupe de comédiens de cet organisme. En octobre 1927, il épouse Theresa Stefanotti, mais, sans travail fixe, son beau-père l’associe pour la gestion d’une épicerie dans le New-Jersey.

Au milieu des années trente, alors que les ravages de la Grande Dépression a fait sombrer son entreprise, William Bendix décide de reprendre son métier de comédien. Il fait de la figuration puis joue des petits rôles dans quelques pièces à Broadway avant de rencontrer son premier succès avec la comédie de William Saroyan, «The time of your life», entre octobre 1939 et avril 1940. Son interprétation du policier Krupp est remarquée par le producteur Hal Roach qui lui signe un contrat pour Hollywood.

Un an plus tard, William Bendix fait ses premiers pas au cinéma (à 5 ans, il aurait fait une figuration avec son père, dans un film perdu dont Lillian Walker était la vedette). En 1941, il tourne aux côtés de Katharine Hepburn et Spencer Tracy dans «La femme de l’année» (1941) de George Stevens. Un an plus tard, son interprétation du Soldat Smacksie Randall dans «La sentinelle du Pacifique», un film de guerre de John Farrow, lui permet de décrocher une nomination pour l’Oscar du meilleur second rôle (l’Académie lui préfère cette année là Van Heflin pour «Johnny, roi des voleurs»). Sa carrière au cinéma est lancée, William Bendix va imposer sa stature imposante dans une soixantaine d’autres productions cinématographiques. On le voit, entre autres, dans «Lifeboat» (1943) de Alfred Hitchcock; «La belle et la brute» (1944) avec Susan Hayward; «Le dahlia bleu» (1945) avec Veronica Lake et Alan Ladd; «L’homme le plus aimé» (1948) de Roy Del Ruth où il incarne son héros de jeunesse Babe Ruth; «Le paradis des mauvais garçons» (1952) de Josef von Sternberg avec Jane Russell et Robert Mitchum, etc.

Entre-temps, William Bendix devient très populaire en 1944, avec «La vie de Riley», une émission radiophonique qui va faire le bonheur des auditeurs pendant neuf ans. Un film est adapté de ce programme en 1948 «Monsieur tout le monde» ainsi qu’une série télévisée diffusée sur la chaîne NBC entre 1953 et 1958. Jusqu’à la fin de sa vie, il alterne cinéma, radio et télévision, il revient même à Broadway en 1960, pour remplacer Jackie Gleason dans la pièce «Take me alone».

Souffrant d’une maladie chronique de l’estomac, William Bendix est emporté par une pneumonie le 14 décembre 1964, à Los Angeles, laissant veuve sa femme Theresa et leurs deux filles, Lorraine et Stefanie. Il est inhumé au cimetière de la Mission à San Fernando, en Californie.

© Pascal DONALD

copyright
1941La femme de l’année ( woman of the year ) de George Stevens avec Katharine Hepburn
La reine de Brooklyn / Une reine de Brooklyn ( Brooklyn orchid ) de Kurt Neumann avec Marjorie Woodworth
1942Sentinelle du Pacifique ( Wake Island ) de John Farrow avec Robert Preston
La clé de verre ( the glass key ) de Stuart Heisler avec Veronika Lake
Deux nigauds détectives ( who done it ? ) de Erle C. Kenton avec Lou Costello
Au pays du rythme ( star spangled rhythm ) de George Marshall avec Dorothy Lamour
Les as de Brooklyn ( the McGuerin from Brooklyn / two mugs from Brooklyn ) de Kurt Neumann avec Grace Bradley
La boule de cristal ( the crystal ball ) de Elliott Nugent avec Paulette Goddard
1943Taxi, Mister – de Kurt Neumann avec Grace Bradley
Le défilé de la mort / Sur la route de Shanghai ( China ) de John Farrow avec Loretta Young
Les otages de la Moldau ( hostages ) de Frank Tuttle avec Luise Rainer
Guadalcanal ( Guadalcanal diary ) de Lewis Seiler avec Lloyd Nolan
Lifeboat – de Alfred Hitchcock avec Tallulah Bankhead
    + chansons
1944La belle et la brute / Le diable noir / Passion sauvage ( the hairy ape ) de Alfred Santell avec Susan Hayward
Abroad with two yanks – de Allan Dwan avec Helen Walker
Montmartre à New York / L’histoire de Greenwich Village ( Greenwich Village ) de Walter Lang avec Carmen Miranda
    + chansons
La cinquième chaise ( it’s in the bag ! / the fifth chair ) de Richard Wallace avec Fred Allen
CM Skirmish on the home front – de Charles Brackett avec Betty Hutton
1945Don Juan Quilligan – de Frank Tuttle avec Ann Revere
Une cloche pour Adano / Pour que sonne la cloche ( a bell for Adano ) de Henry King avec Gene Tierney
La taverne de la folie ( Duffy’s Tavern ) de Hal Walker avec Paulette Goddard
    Seulement apparition
Voyage sentimental / Conflit sentimental ( sentimental journey ) de Walter Lang avec Maureen O’Hara
Le dahlia bleu ( the blue dahlia ) de George Marshall avec Veronica Lake
1946Révolte à bord ( two years before the mast ) de John Farrow avec Alan Ladd
L’impasse tragique ( the dark corner ) de Henry Hathaway avec Lucille Ball
White tie and tails / The swindlers – de Charles Barton avec Ella Raines
Mon cœur t’appartient ( I’ll be yours ) de William A. Seiter avec Deanna Durbin
1947Hollywood en folie ( Variety Girl ) de George Marshall avec Barbara Stanwyck
    Seulement apparition
Meurtres à Calcutta ( Calcutta ) de John Farrow avec Gail Russell
La flamme du midi / Ils étaient quatre frères ( blaze of noon ) de John Farrow avec Anne Baxter
Le traquenard ( the web ) de Michael Gordon avec Ella Raines
À vos ordres, ma générale / Le dauphin égaré ( where there’s life ) de Sidney Lanfield avec Signe Hasso
1948Le bar aux illusions ( the time of your life ) de H.C. Potter avec James Cagney
    + chansons
L’homme le plus aimé ( the Babe Ruth story ) de Roy Del Ruth avec Claire Trevor
    + chansons
La nuit désespérée ( Race Street ) de Edwin L. Marin avec George Raft
L’indésirable monsieur Donovan ( cover-up ) de Alfred E. Green avec Barbara Britton
Monsieur tout le monde / Une famille toute simple ( the life of Riley ) de Irvin Brecher avec Beulah Bondi
Un yankee à la cour du roi Arthur ( a Connecticut Yankee in king Arthur’s court / a Yankee in king Arthur’s court ) de Tay Garnett avec Rhonda Fleming
    + chansons
CM 10,000 kids and a cop – de Charles Barton avec Bud Abbott
    Seulement apparition
1949La chevauchée de l’honneur ( streets of Laredo ) de Leslie Fenton avec Mona Freeman
Ça commence à Vera Cruz / La grande bagarre ( the big steal ) de Don Siegel avec Jane Greer
Le marché des voleurs / Les bas-fonds de Frisco ( thieve’s highway / collision / hard bargain / the thieves’ market ) de Jules Dassin avec Valentina Cortese
    Seulement apparition
Prison de la liberté ( Johnny Holiday ) de Willis Goldbeck avec Greta Granstedt
1950Kill the umpire – de Lloyd Bacon avec Una Merkel
Jeux clandestins ( gambling house ) de Ted Tetzlaff avec Terry Moore
1951Histoire de détectives ( detective story ) de William Wyler avec Kirk Douglas
Duel sous la mer ( submarine command / the submarine story ) de John Farrow avec William Holden
1952Une fille dans chaque port ( a girl in every port ) de Chester Erskine avec Groucho Marx
    + chansons
Le paradis des mauvais garçons ( Macao ) de Josef von Sternberg avec Jane Russell
Barbe Noire le pirate ( Blackbeard the pirate ) de Raoul Walsh avec Linda Darnell
1953Mission périlleuse ( dangerous mission / rangers of the north ) de Louis King avec Piper Laurie
1954Les assassins meurent aussi ( crashout ) de Lewis R. Foster avec Arthur Kennedy
1955L’enfer du Pacifique ( battle stations ) de Lewis Seiler avec John Lund
1957En patrouille ( the deep six ) de Rudolph Maté avec Dianne Foster
1958Tire au flanc au régiment ( idle on parade / idol on parade ) de John Gilling avec Anne Aubrey
A luz vem do alto – de Henrique Campos avec Maria Brandão
    Seulement scénario
1959Les seins de glace ( the rough and the smooth / portrait of a sinner ) de Robert Siodmak avec Nadja Tiller
1961Johnny Nobody – de Nigel Patrick avec Aldo Ray
Toller hecht auf krummer tour – de Ákos Ráthony avec Christine Kaufmann
1962Garçonnière pour quatre / Une garçonnière pour quatre ( boys’ night out ) de Michael Gordon avec Kim Novak
1963Trois filles à marier ( for love or money / three on a match / the three-way match ) de Michael Gordon avec Mitzi Gaynor
Evasion en Corée ( the young and the brave ) de Francis D. Lyon avec Rory Calhoun
Condamné à être pendu ( law of lawless / invitation to a hanging ) de William F. Claxton avec Yvonne De Carlo
1964Furie sur le Nouveau-Mexique ( young fury ) de Christian Nyby avec Virginia Mayo
Fiche créée le 8 octobre 2011 | Modifiée le 20 juillet 2016 | Cette fiche a été vue 2929 fois
PREVIOUSAdel Bencherif || William Bendix || Norma BengellNEXT