CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Roland Toutain
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Woody Strode



Date et Lieu de naissance : 25 juillet 1914 (Los Angeles, Californie, USA)
Date et Lieu de décès : 31 décembre 1994 (Glendora, Californie, USA)
Nom Réel : Woodrow Wilson Woolwine Strode

ACTEUR
Image
1960 Sergent noir (sergeant Rutledge) de John Ford avec Jeffrey Hunter, Constance Towers & Billie Burke
Image
1960 Spartacus – de Stanley Kubrick avec Kirk Douglas, Jean Simmons, Laurence Olivier & Tony Curtis
Image
1968 Black Jésus (seduto alla sua destra) de Valerio Zurlini avec Jean Servais, Franco Citti & Pier Paolo Capponi
Image
1969 Che ! – de Richard Fleischer avec Omar Sharif, Jack Palance, Robert Loggia & Frank Silvera

C’est à Los Angeles que Woodrow Wilson Woolwine Strode voit le jour le 25 juillet 1914. Mélange de sang indien Creek et Pied-noir par son père et métissé noir et Cherokee par sa mère, il étudie à l’«University of California, Los Angeles» et participe à l’«Alpha Phi Alpha» organisation inter collégial pour les afro-américains. Ses extraordinaires capacités sportives font de lui un champion en athlétisme de l’université. En 1936, il pose nu pour un tableau de Hubert Stowitts pour d’une série de portraits d’athlètes présentée lors de l’exposition des Jeux Olympiques de Berlin.

À la fin des années trente, avec Kenny Washington, Jackie Robinson et Ray Bartlett, Woody Strode et l’un des rares joueurs de couleur à intégrer l’épique universitaire semi-pro de football américain de l’UCLA. Woody et Kenny seront les deux premiers footballeurs afro-américains à jouer en Ligue Nationale professionnelle pour la prestigieuse équipe californienne des «Rams» en 1946. Strode jouera par la suite plusieurs saisons pour les canadiens «Stampeders» de Calgary avant de revenir aux Etats-Unis pour se consacrer pleinement au cinéma. Entre temps, il épouse Luukialuana Kalaeloa, une princesse hawaiienne, descendante de Lili’uokalani, la dernière Reine de l’île. Parents de Woody Jr. et de June, le couple restera uni jusqu’à la mort de Luana en septembre 1980. Woody se marie une seconde fois, le 10 mai 1982, avec Tina qui sera sa veuve.

Après un parcours sportif exemplaire, Woody Strode, qui a déjà fait quelques figurations dans des films au cours des années quarante, s’oriente définitivement vers le Septième Art. En 1951, il fait des apparitions dans «Bride of the gorilla» de Curt Siodmak et «The lion hunters» de Ford Beebe, des productions à petit budget. Puis, il impose sa carrure olympienne (presque deux mètres pour plus de cent kilos) pour interpréter des personnages exotiques dans des grands films historiques ou d’aventures, tels que «Androclès et le lion» (1952) avec Victor Mature, «Les gladiateurs» (1953) avec Susan Hayward, «Le combat mortel de Tarzan» (1958) avec Gordon Scott. Cecil B. DeMille lui offre deux rôles, un prince éthiopien et un esclave, dans ses «Dix commandements» (1955), et Lewis Milestone celui du lâche soldat Franklin dans «La gloire et la peur» (1959) auprès de Gregory Peck. En 1960, il accède au vedettariat grâce à son interprétation du Sergent Rutledge accusé à tord de viol dans «Sergent noir » de John Ford, mais également pour son rôle de gladiateur face à Kirk Douglas dans le «Spartacus» de Stanley Kubrick. Cette prestation toute en muscle lui vaut une nomination aux Goldens Globes.

Par la suite, Woody Strode retrouve son ami John Ford à trois reprises et travaille pour la télévision, notamment dans les séries «Rawhide» (1961), «Batman» (1966) et «Tarzan» (1966/68). Il tourne beaucoup en Italie dans bon nombre de «westerns spaghetti», dont le fameux «Il était une fois dans l’Ouest» (1968) de Sergio Leone, où il ce fait vite refroidir par Charles Bronson. De retour d’Europe dans les années quatre-vingts, le public peut encore apprécier sa présence dans quelques films, dont «Cotton Club» (1984) de Francis Ford Coppola et «Colère en Louisiane» (1987) de Volker Schlöndorff. Affaibli par un cancer du poumon, Woody Strode fait une dernière apparition auprès de Sharon Stone dans «Mort ou vif», avant de s’éteindre le 31 décembre 1994, à son domicile californien de Glendora.

© Philippe PELLETIER

copyright
1938La chevauchée fantastique ( stagecoach ) de John Ford avec John Wayne
    Seulement figuration
1941Crépuscule ( sundown ) de Henry Hathaway avec Gene Tierney
1942Au pays du rythme ( star spangled rhythm ) de George Marshall avec Veronica Lake
    + chansons
Une dangereuse aventure ( no time for love ) de Mitchell Leisen avec Claudette Colbert
1951La femme du gorille ( bride of the gorilla / queen of the Gorillas ) de Curt Siodmak avec Raymond Burr
Bomba contre les chasseurs de lions ( the lion hunters / the Bomba and the lion hunters ) de Ford Beebe avec Johnny Sheffield
1952Le trésor des Caraïbes ( Caribbean / Caribbean gold ) de Edward Ludwig avec Arlene Dahl
Bomba et le trésor africain ( Africa treasure / Bomba and the Africa treasure ) de Ford Beebe avec Lyle Talbot
Androclès et le lion ( Androcles and the lion ) de Chester Erskine avec Jean Simmons
1953La cité sous la mer ( city beneath the sea ) de Budd Boetticher avec Robert Ryan
Les gladiateurs ( Demetrius and the gladiators ) de Delmer Daves avec Susan Hayward
1954Jungle gents – de Edward Bernds avec Clint Walker
Les aventuriers de la jungle ( jungle man-eaters ) de Lee Sholem avec Johnny Weissmuller
La sirène de Bâton-Rouge ( the gambler from Natchez ) de Henry Levin avec Debra Paget
1955Le fils de Sinbad ( son of Sinbad / nights in a harem ) de Ted Tetzlaff avec Dale Robertson
Les dix commandements ( the ten commandments ) de Cecil B. DeMille avec Charlton Heston
Buruuba – de Shigeyoshi Suzuki avec Yoshihiro Hamaguchi
1958Le combat mortel de Tarzan ( Tarzan’s fight for life ) de H. Bruce Humberstone avec Gordon Scott
Les boucaniers ( the buccaneer ) de Anthony Quinn avec Charles Boyer
1959La gloire et la peur ( Pork Chop Hill ) de Lewis Milestone avec Gregory Peck
1960Sergent noir / Capitaine Buffalo ( sergeant Rutledge ) de John Ford avec Jeffrey Hunter
Panique à bord ( the last voyage ) de Andrew L. Stone avec Robert Stack
Au péril de sa vie ( the sins of Rachel Cade ) de Gordon Douglas avec Angie Dickinson
Spartacus – de Stanley Kubrick avec Kirk Douglas
1961Les deux cavaliers ( two rode together ) de John Ford avec James Stewart
1962L’homme qui tua Liberty Valance ( the man who shot Liberty Valance ) de John Ford avec John Wayne
1963Le défi de Tarzan ( Tarzan’s three challenges ) de Robert Day avec Jock Mahoney
1964Genghis Khan ( Dschingis Khan / Dzingis-Kan ) de Henry Levin avec Françoise Dorléac
1966Frontière chinoise ( 7 women / seven women ) de John Ford avec Margaret Leighton
Les professionnels ( the professionals ) de Richard Brooks avec Claudia Cardinale
1967Tarzan est en difficulté ( Tarzan and the perils of Charity Jones ) de Alex Nicol avec Ron Ely
1968Black Jésus ( seduto alla sua destra / out of darkness / seated at his right / super brother ) de Valerio Zurlini avec Jean Servais
Shalako – de Edward Dmytryk avec Brigitte Bardot
Il était une fois dans l’Ouest ( c’era una volta il West / once upon a time in the West ) de Sergio Leone avec Henry Fonda
1969La colline des bottes / Trinita va tout casser / L’or de Liberty Ville ( la collina degli stivali / Boot Hill / Trinity rides again ) de Giuseppe Colizzi avec Terence Hill
Che ! – de Richard Fleischer avec Jack Palance
Les dynamiteros ( la spina dorsale del diavolo / the deserter ) de Burt Kennedy & Niksa Fulgosi avec Richard Crenna
1970Tarzan’s deadly silence – de Robert L. Friend avec Ron Ely
The last rebel – de Denys McCoy avec Jack Elam
Le bâtard de Dodge City ( Ciak Mull / Ciakmull : L’uomo della vendetta / Chuck Moll / the unholy four ) de Enzo Barboni avec George Eastman
King Gun ( the gatling gun ) de Robert Gordon avec John Carradine
1971Scipione detto anche l’africano – de Luigi Magni avec Silvana Mangano
1972La poursuite sauvage ( the revengers ) de Daniel Mann avec William Holden
L’empire du crime / Passeport pour deux tueurs ( la mala ordina ) de Fernando Di Leo avec Silva Koscina
DO Black rodeo – de Jeff Kanew avec Archie Wycoff
    Seulement narration
1974Les aventures d’une air-hôtesse / Ursula l’anti-gang ( colpo di canna ) de Fernando Di Leo avec Ursula Andress
Le faucon blanc ( winterhawk ) de Charles B. Pierce avec Leif Erickson
1975Trinita nous voilà ! ( noi non siamo angeli ) de Gianfranco Parolini avec John Ireland
1976Keoma ( the violent breed / Keoma il vindicatore / desperado / Django rides again ) de Enzo G. Castellari avec Franco Nero
Oil ( cuibul salamandrelor / the billion dolla r fire / the billion dollar fire / il nido delle salamandre ) de Mircea Dragan avec Ray Milland
1977L’horrible invasion ( kingdom of the spiders ) de John Bud Cardos avec William Shatner
1978 CM Cowboysan / Cowboy-San ! – de Susan Oliver avec Will Sampson
1979Ravagers – de Richard Compton avec Richard Harris
Nom de code : Jaguar ( Jaguar lives ! ) de Ernest Pintoff avec John Huston
Cuba crossing / Assignment : Kill Castro / Key West crossing / Kill Castro / Sweet dirty Tony / The mercenaries / Sweet violent Tony – de Chuck Workman avec Robert Vaughn
1980Scream ( the outing ) de Byron Quisenberry avec Ethan Wayne
1981Les aventuriers de l’or perdu / Safari cannibale ( horror safari / safari of no return / invaders of the lost gold ) de Alan Birkenshaw avec Stuart Whitman
Angkor ( Angkor : Cambodia Express / Cambodia Express / Kampuchea Express ) de Lek Kitaparaporn avec Robert Walker Jr.
1982Vigilante : Justice sans sommation ( vigilante / street gang ) de William Lustig avec Carol Lynley
Le retour de l’étalon noir ( the black stallion returns ) de Robert Dalva avec Teri Garr
1983L’ultimo guerriero / The final executioner / The last warrior – de Romolo Guerrieri avec Marina Costa
Razza violenta / Violent breed – de Fernando Di Leo avec Henry Silva
Les guerriers de la jungle ( jungle warriors / euer weg fuhrt durch die Hölle ) de Ernst von Theumer avec Sybil Danning
1984Cotton Club ( the Cotton Club ) de Francis Ford Coppola avec Richard Gere
1985Lust in the dust – de Paul Bartel avec Cesar Romero
1987Colère en Louisiane ( a gathering of old men / murder on the Bayou ) de Volker Schlöndorff avec Richard Widmark
1989Bronx executioner ( il giustiziere del Bronx / cyborg executioners ) de Vanio Amici avec William Mang
1991Storyville, tout est à vendre ( Storyville ) de Mark Frost avec Piper Laurie
1993La revanche de Jesse Lee ( Posse ) de Mario Van Peebles avec Pam Grier
1994Mort où vif ( the quick and the dead ) de Sam Raimi avec Sharon Stone
AUTRES PRIX :
      
    Botte d’Or aux Golden Boot Awards, USA ( 1987 )
Fiche créée le 10 janvier 2009 | Modifiée le 29 août 2017 | Cette fiche a été vue 5766 fois
PREVIOUSViera Strnisková || Woody Strode || Annette StroybergNEXT