CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Monique Rolland
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Xavier Saint-Macary



Date et Lieu de naissance : 7 juin 1948 (Orléans, France)
Date et Lieu de décès : 13 mars 1988 (Paris, France)
Nom Réel : Xavier Pierre Bernard Saint-Macary

ACTEUR

Né le 7 juin 1948 à Orléans, Xavier Saint-Macary est le fils du Lieutenant Saint-Macary, pilote au sein de différentes patrouilles acrobatiques à l’origine de la «Patrouille de France». Renonçant à la tradition familiale de militaire, il s’inscrit au Cours de René Simon. Aîné de sa famille, son frère le comédien Hubert Saint-Macary et sa sœur Anne Saint-Macary, monteuse, poursuivent dans la même voie.

En 1971, Xavier Saint-Macary débute sur les planches dans «La logeuse» de Jacques Audiberti mis en scène par Georges Vitaly. Il est le partenaire de Claude Rich dans «Jean de La Fontaine» (1973) de Sacha Guitry au Théâtre Montparnasse. Crédité sous le nom de Xavier Macary, il apparaît pour la première fois dans «La nuit américaine» (1973) de François Truffaut en incarnant l’amant de Jean-Pierre Aumont. Il enchaîne en composant celui de Micheline Presle dans «L’oiseau rare» de Jean-Claude Brialy. Au cours d’un dîner avec Alain Cavalier, il présente au réalisateur Patrick Bouchitey, Etienne Chicot et Bernard Crombey. Touché par la complicité entre les quatre comédiens qui se sont connus au Cours Simon, Alain Cavalier décide de les réunir pour écrire un scénario. «Le plein de super» (1975), l’histoire d’un type chargé de convoyer une voiture du nord vers la Méditerranée qui embarque un copain puis deux autostoppeurs. Toujours pour Alain Cavalier, il devient producteur du film expérimental «Ce répondeur ne prend pas de messages» (1978). Xavier Saint-Macary et Alain Cavalier poursuivent leur collaboration avec «Martin et Léa» au moment où la compagne de Xavier la comédienne Isabelle Hô vient d’accoucher de leur fille. Ce moment personnel donne naissance à la chronique sensible et intimiste de la vie d’un couple.

Cantonné dans le cinéma d’auteur, Xavier Saint-Macary participe à «Dites lui que je l’aime» de Claude Miller avec Gérard Depardieu et Miou-Miou ou «Pourquoi pas !» de Coline Serreau avec Sami Frey en 1977. Au début des années quatre-vingts, sa carrière va finalement s’orienter vers un cinéma plus populaire. En 1981, il obtient un second rôle dans la comédie à succès «Les hommes préfèrent les grosses» de Jean-Marie Poiré, avec Josiane Balasko qui adapte ici sa propre pièce. On le retrouve ensuite dans «Ma femme s’appelle reviens» (1981) avec Michel Blanc et Anémone ou «Signes extérieurs de richesse» (1983) avec Josiane Balasko et Claude Brasseur. Dans le même registre, il incarne le mari de Danièle Evenou dans la série policière comique «Marie Pervenche» de 1983 à 1986, Alain Doutey reprendra son rôle après sa disparition prématurée. Entre-temps, il compose Dorante dans «Le bourgeois gentilhomme» (1981) de Roger Coggio avec Michel Galabru dans le rôle-titre et retrouve François Truffaut pour son dernier film «Vivement dimanche !» (1982) auprès de Fanny Ardant et Jean-Louis Trintignant.

Le 13 mars 1988 à Paris, Xavier Saint-Macary décède brutalement d’une crise cardiaque à l’aube de ses quarante ans. Il est inhumé dans sa ville natale d’Orléans. La mère de sa fille, Isabelle Hô, meurt du sida en 1991. Après son décès, sortent ses deux derniers qui illustrent la dichotomie de sa filmographie. Une remarquable comédie dramatique de Claude Sautet «Quelques jours avec moi» (1987) avec Daniel Auteuil et Sandrine Bonnaire et une piètre comédie écrite par Jacques Vilfrid et réalisée par André Halimi, «Corps z’à corps» (1987), avec Philippe Khorsand et Stéphane Audran.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1973La nuit américaine – de François Truffaut avec Jacqueline Bisset
L’oiseau rare – de Jean-Claude Brialy avec Barbara
CM Motostory – de Charles Palouzie avec Hubert Saint-Macary
1975Le plein de super – de Alain Cavalier avec Nathalie Baye
    + scénario
1976La Coccinelle à Monte Carlo ( Herbie goes to Monte Carlo ) de Vincent McEveety avec Julie Sommars
1977Dites-lui que je l’aime – de Claude Miller avec Miou-Miou
L’animal – de Claude Zidi avec Raquel Welch
Pourquoi pas ? – de Coline Serreau avec Christine Murillo
1978Le cavaleur – de Philippe de Broca avec Danielle Darrieux
Martin et Léa – de Alain Cavalier avec Isabelle Ho
    + scénario
Ce répondeur ne prend pas de messages – de Alain Cavalier
    + production
La mémoire courte – de Edouardo de Gregorio avec Bulle Ogier
1979À nous deux – de Claude Lelouch avec Catherine Deneuve
Le point douloureux – de Marc Bourgeois avec Prudence Harrington
Ras le cœur – de Daniel Colas avec Silke Humel
Loulou – de Maurice Pialat avec Isabelle Huppert
1980Du blues dans la tête – de Hervé Palud avec Christine Boisson
1981Les hommes préfèrent les grosses – de Jean-Marie Poiré avec Josiane Balasko
Ma femme s’appelle reviens – de Patrice Leconte avec Anémone
Le bourgeois gentilhomme – de Roger Coggio avec Michel Galabru
1982 CM Le permis télé – de Pierre Jolivet avec Frédérique Tirmont
1983Vivement Dimanche ! – de François Truffaut avec Fanny Ardant
Signes extérieurs de richesse – de Jacques Monnet avec Claude Brasseur
CM L’ordre ou le juste milieu – de Ulysse Laugier
1984Détective – de Jean-Luc Godard avec Johnny Hallyday
CM Voyage pour demain – de Daniel Vigne avec Nane Germon
1985Le débutant – de Daniel Janneau avec Francis Perrin
1987Corps z’à corps – de André Halimi avec Stéphane Audran
Quelques jours avec moi – de Claude Sautet avec Sandrine Bonnaire
Fiche créée le 9 septembre 2013 | Modifiée le 18 septembre 2013 | Cette fiche a été vue 5391 fois
PREVIOUSYves Saint-Laurent || Xavier Saint-Macary || S.Z. SakallNEXT