CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Ingrid Pitt
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Yasujiro Ozu



Date et Lieu de naissance : 12 décembre 1903 (Tokyo, Japon)
Date et Lieu de décès : 12 décembre 1963 (Tokyo Japon)
Nom Réel : Ozu Yasujirō (小津安二郎)

REALISATEUR
Image
1949 Printemps tardif (banshun / 晩春) de Yasujiro Ozu avec Chishû Ryû, Setsuko Hara & Yumeji Tsukioka
Image
1951 Eté précoce (bakushû / 麦秋) de Yasujiro Ozu avec Setsuko Hara, Chishû Ryû & Chikage Awashima
Image
1953 Voyage à Tokyo (Tôkyô monogatari / 東京物語) de Yasujiro Ozu avec Chieko Higashiyama & Chishû Ryû
Image
1960 Fin d’automne (akibiyori / 秋日和) de Yasujiro Ozu avec Setsuko Hara, Yôko Tsukasa & Mariko Okada

Fils d’un directeur d’une entreprise d’engrais, Yasujiro Ozu voit le jour dans le quartier populaire Furukawa de Tokyo, le 12 décembre 1903, sous le règne de l’empereur Yoshihito Taishō. Cadet de cinq enfant, il est envoyé par son père à Matsusaka pour faire ses études où il découvre le cinéma. En 1921, il échoue aux examens d’entrée à l’Ecole de Commerce de Kobe et part en qualité d’instituteur suppléant dans un petit village rural. De retour dans la capitale nippone l’année suivante, il intègre brièvement l’Université de Waseda avant de décrocher, avec l’aide de son oncle, un poste d’assistant-caméraman aux studios Kamata de Shōchiku. Très vite, il assiste les cinéastes du studio, notamment Tadamoto Okubo, et se passionne pour toutes les techniques cinématographiques.

En 1927, Yasujiro Ozu passe à la réalisation avec «Le sabre de pénitence», un «jidai jeki» (drame historique), adapté de son propre script, écrit en collaboration avec Kogo Noda qui deviendra son scénariste attitré tout au long de sa carrière. En plein tournage, le jeune cinéaste est appelé sous les drapeaux pour effectuer son service militaire. Le film est achevé par Torajiro Saito. À son retour Ozu ne reconnaît pas son œuvre et refuse que sont nom soit associé au générique, se sera sont unique film en costumes. Dès lors, Yasujiro Ozu, influencé par Ernst Lubitsch, dirige plusieurs comédies, puis en 1929, il alterne avec des «shomin geki» (drames sur la classe ouvrière). Ses réalisations, telle que: «La vie d’un employé de bureau» (1929), «Et pourtant nous sommes nés» (1932), «Histoire d’herbes flottantes» (1934) et «Une auberge à Tokyo» (1935), sont à bien des égards des films qui anticipe le néoréalisme de Vittorio De Sica et de son «Voleur de bicyclettes» (1948). Ozu est alors le réalisateur le plus célèbre du Japon mais sa notoriété ne dépassera les frontières de son pays que bien après sa mort.

Lorsque la seconde guerre sino-japonaise éclate en 1937, Yasujiro Ozu est mobilisé et part en Chine. Deux ans plus tard, il revient au Japon le temps de réaliser deux films en 1941 et 1942 et repart servir l’armée à Singapour. En 1945, il est fait prisonnier et est placé dans un camp britannique pendant six mois. En février 1946, il retrouve Tokyo fortement endommagé par la guerre et reprend sa carrière un an plus tard. Il reste l’un des maîtres du cinéma japonais avec des chefs-d’œuvre tels que: «Printemps tardif» (1949), «Eté précoce» (1951), «Le goût du riz au thé vert» (1952), «Voyage à Tokyo» (1953) et «Printemps précoce» (1956). En 1958, Yasujiro Ozu fait un pas de géant dans son monde cinématographique en acceptant de filmer en couleur «Fleurs d’équinoxe» une vision attentive de la vie de famille, présentée du point de vue de la jeune génération. En 1962, il réalise son cinquante-quatrième et dernier film, «Le goût du saké», très largement inspiré par la récente mort de sa mère, l’histoire d’un homme veuf et vieillissant, interprété par Chishu Ryu, qui pend peu à peu conscience qu’il doit marier sa fille et la libérer de son emprise paternelle.

Yasujiro Ozu meurt le jour de son soixantième anniversaire, emporté par un cancer. Passionné de poésie et de littérature et souffrant d’alcoolisme toute au long de sa vie, il ne se maria jamais et vécu toujours auprès de sa mère. Son seul grand amour fut l’actrice Setsuko Hara, héroïne de plusieurs de ses films, et qui abandonna sa carrière peu après la disparition du grand cinéaste.

© Philippe PELLETIER

copyright
1925Mahjong – de Tadamoto Okubo avec Shoichi Kofujita
    Seulement assistant réalisateur
Don Kyûnoshin – de Tadamoto Okubo avec Kiyono Sasaki
    Seulement assistant réalisateur
1926Café no joô – de Tadamoto Okubo avec Yoshie Kashiwa
    Seulement assistant réalisateur
Mura no isha to modern girl – de Tadamoto Okubo avec Dekao Yoko
    Seulement assistant réalisateur
1927Le sabre de pénitence ( zange no yaiba / 懺悔の刃 ) de Yasujiro Ozu avec Kunimatsu Ogawa
    + scénario
Rêves de jeunesse ( wakodo no yume / 若人の夢 ) de Yasujiro Ozu avec Kenji Oyama
    + scénario
1928Femme perdue ( nyobo funshitsu / 女房紛失 ) de Yasujiro Ozu avec Kunimatsu Ogawa
    + scénario – Non crédité
La citrouille ( kabocha / カボチャ ) de Yasujiro Ozu avec Tatsuo Saito
    + sujet & scénario
Un couple déménage ( hikkoshi fufu / 引越し夫婦 ) de Yasujiro Ozu avec Atsushi Watanabe
    + scénario – Non crédité
Un corps magnifique ( nikutaibi / 肉体美 ) de Yasujiro Ozu avec Chishu Ryu
    + scénario
1929La montagne au trésor ( takara no yama / 宝の山 ) de Yasujiro Ozu avec Tokuji Kobayashi
    + sujet & scénario
La vie d’un employé de bureau ( kaishain seikatsu / 会社員生活 ) de Yasujiro Ozu avec Mitsuko Yoshikawa
    + sujet & scénario
Jours de jeunesse ( gakusei romance: Wakaki hi / 学生ロマンス 若き日 ) de Yasujiro Ozu avec Ichirô Yuki
    + scénario
Amis de combat ( wasei kenka tomodachi / 和製喧嘩友達 ) de Yasujiro Ozu avec Eiko Takamatsu
    + scénario – Non crédité
J’ai été diplômé, mais… ( daigaku wa deta keredo / 大学は出たけれど ) de Yasujiro Ozu avec Eiko Takamatsu
    + scénario – Non crédité
Un garçon honnête ( tokkan kozo / 突貫小僧 ) de Yasujiro Ozu avec Tatsuo Saito
    + scénario – Non crédité
Introduction au mariage ( kekkon-gaku nyûmon / 結婚学入門 ) de Yasujiro Ozu avec Sumiko Kurishima
    + scénario – Non crédité
1930L’épouse de la nuit / La femme d’une nuit ( sono yo no tsuma / その夜の妻 ) de Yasujiro Ozu avec Ichirô Yuki
    + scénario
Marcher joyeusement ( hogaraka ni ayume / 朗かに歩め ) de Yasujiro Ozu avec Hiroko Kawasaki
    + scénario – Non crédité
J’ai été recalé, mais… ( rakudai wa shita keredo / 落第はしたけれど ) de Yasujiro Ozu avec Kaoru Futaba
    + sujet & scénario
L’esprit vengeur d’Eros ( Erogami no onryo / エロ神の怨霊 ) de Yasujiro Ozu avec Hikaru Hoshi
    + scénario – Non crédité
La chance a touché mes jambes (ashi ni sawatta koun / 足に触った幸運 ) de Yasujiro Ozu avec Mitsuko Ichimura
    + scénario – Non crédité
Mademoiselle / Jeune demoiselle ( ojosan / お嬢さん ) de Yasujiro Ozu avec Sumiko Kurishima
    + scénario – Non crédité
1931Le chœur de Tokyo (Tokyo no kôrasu / 東京の合唱 ) de Yasujiro Ozu avec Tokihiko Okada
    + scénario – Non crédité
La dame et les barbes / La femme et les favoris ( shukujo to hige /淑女と髭 ) de Yasujiro Ozu avec Tokihiko Okada
    + scénario
Les malheurs de la beauté ( bijin aishu / 美人と哀愁 ) de Yasujiro Ozu avec Tatsuo Saito
    + scénario
Le printemps vient des femmes ( haru wa gofujin kara / 春は御婦人から ) de Yasujiro Ozu avec Jiro Shirota
    + scénario – Non crédité
1932Et pourtant nous sommes nés / Je suis né, mais… / Gosses de Tokyo ( otona no miru ehon – Umarete wa mita keredo /大人の見る絵本 生れてはみたけれど ) de Yasujiro Ozu avec Tomio Aoki
    + scénario
    Prix Kinema Junpo du meilleur film d’un film étranger aux Prix Kinema Junpo, Japon

Où sont les rêves de jeunesse ? ( seishun no yume imaizuko / 青春の夢いまいづこ ) de Yasujiro Ozu avec Ureo Egawa
    + scénario
Jusqu’à notre prochaine rencontre (mata au hi made / また逢ふ日まで ) de Yasujiro Ozu avec Yoshiko Okada
    + scénario – Non crédité
1933Une femme de Tokyo ( Tokyo no onna / 東京の女 ) de Yasujiro Ozu avec Yoshiko Okada
    + scénario
Femmes au combat ( hijosen no onna / 非常線の女 ) de Yasujiro Ozu avec Joji Oka
    + scénario
Cœur capricieux / Le caprice / Caprice passager / Un caprice au cœur ( dekigokoro / 出来ごころ ) de Yasujiro Ozu avec Takeshi Sakamoto
    + scénario
    Prix Kinema Junpo du meilleur film d’un film étranger aux Prix Kinema Junpo, Japon
1934Une femme devrait être aimée ( haha wo kowazuya / 母を恋はずや ) de Yasujiro Ozu avec Mitsuko Yoshikawa
    + scénario – Non crédité
Histoire d’herbes flottantes / Histoire d’un acteur ambulant ( ukikusa monogatari / ukigusa monogatari / 浮草物語 ) de Yasujiro Ozu avec Chouko Iida
    + nouvelle & scénario
    Prix Kinema Junpo du meilleur film d’un film étranger aux Prix Kinema Junpo, Japon

Une jeune fille pure ( hakoiri musume /箱入娘 ) de Yasujiro Ozu avec Kinuyo Tanaka
    + scénario – Non crédité
Kawaraban kachikachi yama – de Kintaro Inoue avec Kitsunosuke Bando
    Seulement scénario – Non crédité
1935Une auberge à Tokyo ( Tokyo no yado / 東京の宿 ) de Yasujiro Ozu avec Yoshiko Okada
    + scénario – Non crédité
Tokyo est un endroit agréable / Le collège est un endroit agréable ( daigaku yoitoko / 大学よいとこ ) de Yasujiro Ozu avec Toshiaki Konoe
    + scénario – Non crédité
CM Danse du lion ( kagamijishi / kikugoro no kagamijishi / 菊五郎の鏡獅子 ) de Yasujiro Ozu avec Kikugoro Onoe
    + scénario – Non crédité
1936Le fils unique ( hitori musuko / 一人息子 ) de Yasujiro Ozu avec Shinichi Himori
    + sujet & scénario
1937Qu’est-ce que la dame a oublié ? ( shukujo wa nani o wasureta ka / 淑女は何を忘れたか ) de Yasujiro Ozu avec Sumiko Kurishima
    + scénario
Kagirinaki zenshin – de Tomu Uchida avec Hisako Takihana
    Seulement sujet
1941Les frères et les sœurs Toda / Les frères Toda ( Todake no kyodai / 戸田家の兄妹 ) de Yasujiro Ozu avec Mieko Takamine
    + scénario
    Prix Kinema Junpo du meilleur film d’un film étranger aux Prix Kinema Junpo, Japon
1942Il était un père ( chichi ariki / 父ありき ) de Yasujiro Ozu avec Chishu Ryu
    + scénario
1947Récit d’un propriétaire ( nagaya shinshiroku /長屋紳士録 ) de Yasujiro Ozu avec Chouko Iida
    + scénario
1948Une poule dans le vent ( kaze no naka no mendori / 風の中の牝鶏 ) de Yasujiro Ozu avec Shûji Sano
    + scénario
1949Printemps tardif / La fin du printemps ( banshun / 晩春 ) de Yasujiro Ozu avec Setsuko Hara
    + scénario
    Prix Kinema Junpo du meilleur film aux Prix Kinema Junpo, Japon

    Prix Mainichi du meilleur film au concours Mainichi du cinéma de Tokyo, Japon

    Prix Mainichi du meilleur réalisateur au concours Mainichi du cinéma de Tokyo, Japon

    Prix Mainichi du meilleur scénario au concours Mainichi du cinéma de Tokyo, Japon
1950Les sœurs Munakata ( Munekata kyoudai / 宗方姉妹 ) de Yasujiro Ozu avec Hideko Takamine
    + scénario
1951Eté précoce / Début d’été ( bakushû / 麦秋 ) de Yasujiro Ozu avec Chikage Awashima
    + scénario
    Prix Ruban Bleu du meilleur réalisateur aux prix des rubans bleus de Tokyo, Japon

    Prix Kinema Junpo du meilleur film d’un film étranger aux Prix Kinema Junpo, Japon

    Prix Mainichi du meilleur film au concours Mainichi du cinéma de Tokyo, Japon
1952Le goût du riz au thé vert ( ochazuke no aji / お茶漬の味 ) de Yasujiro Ozu avec Shin Saburi
    + scénario
1953Voyage à Tokyo / Conte de Tokyo ( Tôkyô monogatari / 東京物語 ) de Yasujiro Ozu avec Chieko Higashiyama
    + scénario
    Trophée Sutherland aux prix de l’Institut du Cinéma Britannique, Grande-Bretagne
1956Printemps précoce / Début de printemps ( soshun /早春) de Yasujiro Ozu avec Chikage Awashima
    + scénario
1957Crépuscule à Tokyo ( Tôkyô boshoku / 東京暮色 ) de Yasujiro Ozu avec Ineko Arima
    + scénario
1958Fleurs d’équinoxe ( higanbana / 彼岸花 ) de Yasujiro Ozu avec Kinuyo Tanaka
    + scénario
1959Bonjour ( ohayô / お早よう ) de Yasujiro Ozu avec Keiji Sada
    + scénario
Herbes flottantes ( ukigusa / 浮草 ) de Yasujiro Ozu avec Machiko Kyô
    + scénario
1960Fin d’automne ( akibiyori / 秋日和 ) de Yasujiro Ozu avec Yôko Tsukasa
    + scénario
    Meilleur film au festival du cinéma Asia-Pacific, Asie
1961Dernier caprice / L’automne de la famille Kohayagawa ( Kohayagawa-ke no aki /小早川家の 秋 ) de Yasujiro Ozu avec Ganjiro Nakamura
    + scénario
1962Le goût du saké (sanma no aji / 秋刀魚の味 ) de Yasujiro Ozu avec Chishu Ryu
    + scénario
AUTRES PRIX :
      
    Prix Spécial pour sa carrière, à titre posthume, au concours Mainichi du cinéma de Tokyo, Japon ( 1964 )
Fiche créée le 26 mars 2009 | Modifiée le 15 août 2017 | Cette fiche a été vue 6086 fois
PREVIOUSMadeleine Ozeray || Yasujiro Ozu || Georg Wilhelm PabstNEXT