CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Louis Seigner
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Yolanda Varela



Date et Lieu de naissance : 30 mars 1930 (Hidalgo del Parral, Chihuahua, Mexique)
Date et Lieu de décès : 29 août 2009 (Mexico, District Fédéral, Mexique)
Nom Réel : Carmen Yolanda Sainz Reyes

ACTRICE
Image
1952 Dos tipos de ciudado – de Ismael Rodríguez avec Jorge Negrete, Pedro Infante & Carmelita González
Image
1954 L’ombre de Cruz Diablo (la sombra de Cruz Diablo) de Vicente Oroná avec César del Campo
Image
1955 Mauvaises fréquentations (con quién andan nuestras hijas) de Emilio Gómez Muriel avec Silvia Derbez
Image
1959 La sœur blanche (la hermana blanca) de Tito Davison avec Jorge Mistral & Andrea Palma

Belle brune au teint clair, Yolanda Varela est née Carmen Yolanda Sainz Reyes, le 30 mars 1930, à Hidalgo del Parral, ville de l’état mexicain du Chihuahua. Dès son plus jeune âge, elle étudie la danse à l’Institut National des Beaux Arts de Mexico. Grâce à son charme naturel, elle se fait remarquer et décroche un petit rôle auprès de Lina Montes et Andrés Soler dans le film de Miguel Morayta «Les souvenirs de ma vallée» en 1946, elle n’a pas encore seize ans.

Yolanda Varela fait encore quelques apparitions à l’écran, mais c’est un concours de photographie, organisé par la télévision mexicaine naissante, qui attire l’attention du réalisateur et producteur Ismael Rodríguez. C’est ainsi qu’elle trouve véritablement sa place parmi les stars du Septième Art mexicain avec la comédie musicale «Dos tipos de cuidado» (1953), dans lequel elle côtoie deux idoles masculines de l’époque, Jorge Negrete et Pedro Infante, le seul film où les deux acteurs sont réunis. Par la suite, elle est l’interprète de, entre autres, «Mujer o fiera» (1954) un drame de Agustín P. Delgado avec Roberto Cañedo et María Elena Marqués; «Qu’est-il arrivé à Samson» (1955) parodie du film de Cecil B. DeMille réalisée par Gilberto Martínez Solares avec Germán Valdés dans le rôle du héros biblique; «Les amoureux» (1956) une comédie romantique de Benito Alazraki, «Les fous dangereux» (1957) où elle retrouve Germán Valdés; «Escuela de rateros» (1957) un film policier où elle incarne la maitresse de Pedro Infante; «Les enfants du divorce» (1958) un drame larmoyant de Mauricio de la Serna tiré de la pièce de Miguel Bravo Reyes, «Isla para dos» (1959) un film sentimental avec Arturo de Córdova; «Amor en la sombra» (1960) où elle joue à jeu égal avec Libertad Lamarque.

En 1960, Yolanda Varela épouse le producteur Fernando de Fuentes-Reyes, Fils du célèbre cinéaste Fernando de Fuentes, à qui elle donnera quatre enfants: Yolanda, Gabriela, Fernando et Fernanda. Désormais, elle se consacre principalement à la vie de famille. On la revoit encore au cinéma dans la coproduction hispano-mexicaine «L’enfant et le mur» (1965) de Ismael Rodríguez, où elle partage l’affiche avec le Français Daniel Gélin, et dans «Departamento de soltero» (1971) de René Cardona Jr.. Son parcours cinématographique s’achève avec une brève apparition dans «Diana, René y El Tibiri» (1988). Le titre le plus curieux de sa filmographie est sans doute «Face of the Screaming Werewolf» (1964), monté à partir de scènes extraites de deux films mexicains, «La momia azteca» (1957) et «La casa del terror» (1959), auxquelles ont été ajoutés quelques plans tournés aux Etats-Unis afin d’essayer de donner une certaine cohérence à l’ensemble. Le résultat, fruit de l’imagination de Jerry Warren, producteur américain de séries Z, nous présente une histoire assez gratinée de momie et de loup-garou et semble avoir quelques fans parmi les amateurs de navets improbables. Yolanda Varela, qui avait été la vedette féminine de «La casa del terror», se retrouve donc involontairement à l’affiche de cette bizarrerie hybride et se voit rebaptisée «Landa Varle» au générique.

En 1991, son mari la laisse veuve, Yolanda Varela reste ensuite à l’écart de la vie publique. Elle décède le 29 août 2009, à l’âge de 79 ans, victime d’un accident vasculaire cérébral, son corps est incinéré et ses cendres déposées dans l’église de la Covadonga de Polanco à Mexico.

© Marlène PILAETE & Pascal DONALD

copyright
1946Les souvenirs de ma vallée ( recuerdos de mi valle ) de Miguel Morayta avec Andrés Soler
1949Escuela para casadas – de Miguel Zacarías avec Silvia Pinal
1952Prefiero a tu papá – de Roberto Rodríguez avec Fernando Soler
Acuérdate de vivir – de Roberto Gavaldón avec Libertad Lamarque
Dos tipos de ciudado – de Ismael Rodríguez avec Jorge Negrete
1954¿ Mujer... o fiera ? – de Agustín P. Delgado avec Roberto Cañedo
Au diable les femmes ( al diablo las mujeres ) de Miguel M. Delgado avec Luis Aguilar
L’ombre de Cruz Diablo ( la sombra de Cruz Diablo ) de Vicente Oroná avec César del Campo
1955La force des pauvres ( fuerza de los humildes ) de Miguel Morayta avec Joaquín Cordero
Qu’est-il arrivé à Samson ( lo que le pasó a Sansón ) de Gilberto Martínez Solares avec Germán Valdés
El 7 leguas – de Raúl de Anda avec Linda Cristal
Una movida chueca – de Rogelio A. González avec Antonio Espino
Mauvaises fréquentations ( con quién andan nuestras hijas ) de Emilio Gómez Muriel avec Silvia Derbez
El sultán descalzo – de Gilberto Martínez Solares avec Germán Valdés
La perverse / Suprême sacrifice / Passion criminelle / À cœur ouvert ( la herida luminosa ) de Tulio Demicheli avec Arturo de Córdova
Trois Filles tombent du ciel ( llamas contra el viento ) de Emilio Gómez Muriel avec Víctor Junco
1956 Vive la jeunesse ! ( viva la juventud! ) de Fernando Cortés avec Andy Russell
Les amoureux ( los amantes ) de Benito Alazraki avec Agustín Fernández
Les assassins de la nuit ( asesinos de la noche ) de Miguel M. Delgado avec Armando Silvestre
1957Les fous dangereux ( locos peligrosos ) de Fernando Cortés avec Julio Villarreal
La torre de marfil – de Alfonso Corona Blake avec Guillermo Álvarez Bianchi
Escuela de rateros – de Rogelio A. González avec Pedro Infante
1958Quiero ser artista / El cartero del barrio – de Tito Davison avec Adalberto Martínez
Les enfants du divorce ( los hijos del divorcio ) de Mauricio de la Serna avec Enrique Rambal
Le droit à la vie ( el derecho a la vida ) de Mauricio de la Serna avec Manolo Fábregas
1959Isla para dos – de Tito Davison avec Arturo de Córdova
Le fossoyeur de la pleine lune ( la casa del terror / house of terror ) de Gilberto Martínez Solares avec Lon Chaney Jr.
Trois anges noirs ( tres angelitos negros ) de Fernando Cortés avec Pedro Vargas
Amor en la sombra – de Tito Davison avec Libertad Lamarque
La sœur blanche ( la hermana blanca ) de Tito Davison avec Jorge Mistral
1962Face of the screaming werewolf – de Gilberto Martínez, Rafael Portillo & Jerry Warren avec Steve Conte
1964L’enfant et le mur ( el niño y el muro ) de Ismael Rodríguez avec Daniel Gélin
1970Departamento de soltero – de René Cardona Jr. avec Mauricio Garcés
1988Diana, René, y El Tíbiri – de Roberto G. Rivera avec Pedro Armendáriz Jr.
    Seulement apparition
Fiche créée le 22 septembre 2014 | Modifiée le 25 septembre 2014 | Cette fiche a été vue 2201 fois
PREVIOUSAgnès Varda || Yolanda Varela || Jacques VarennesNEXT