CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Gaby Sylvia
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Yves Arcanel



Date et Lieu de naissance : 13 juin 1928 (Vincennes, France)
Date et Lieu de décès : 15 mars 2009 (Paris, France)
Nom Réel : Claude Yves Marie Paul Faivre

ACTEUR
Image
1958 Le fauve est lâché – de Maurice Labro avec Lino Ventura, Estella Blain, Paul Frankeur & Jess Hahn
Image
1962 Ballade pour un voyou – de Jean-Claude Bonnardot avec Hildegard Knef, Laurent Terzieff & Michel Vitold
Image
1968 Sous le signe du taureau – de Gilles Grangier avec Jean Gabin, Suzanne Flon, Alfred Adam & Michel Auclair
Image
1980 Vivre vite (deprisa, deprisa) de Carlos Saura avec André Falcon, Berta Socuéllamos & Yves Barsacq

Issu d’une famille de militaires, Yves Arcanel est né le 13 juin 1928 à Versailles, ville résidentielle de la région parisienne. Après ses études, le jeune homme s’engage dans l’armée et part faire la guerre en Indochine au début des années cinquante. Rendu à la vie civile, passionné de théâtre, il suit les cours de formation théâtrale de René Simon.

Après quelques rôles sur scène, Yves Arcanel est distribué lors de la création, le 28 février 1957, de «La visite de la vieille dame» au Théâtre Marigny, avec Louis Sylvie dans le rôle-titre. À la fin de la même année, il joue dans l’adaptation de la pièce de Herman Wouk, «Ouragan sur le Caine», au Théâtre du Rond-Point. Entre-temps, il décroche des petits rôles d’inspecteur de police dans «Le dos au mur» de Edouard Molinaro avec Jeanne Moreau et «Le désert de Pigalle» de Léo Joannon avec Annie Girardot.

Yves Arcanel apparaît dans une vingtaine de productions cinématographiques entre 1957 et 1980. Uniquement des rôles secondaires où il interprète des policiers, notamment dans «Une balle dans le canon» (1958) de Charles Gérard et Michel Deville, «Le fauve est lâché» (1958) de Maurice Labro avec Lino Ventura, «Le Grand Restaurant» (1966) de Jacques Besnard avec Louis de Funès et «Le pacha» (1967) de Georges Lautner avec Jean Gabin, acteur qu’il avait déjà croisé en 1961 dans «Le Président» de Henri Verneuil et qu’il retrouvera dans «Sous le signe du taureau» (1968) de Gilles Grangier et «Le tueur» (1972) de Denys de La Patellière. Il est aussi le partenaire de vedettes mythiques, parmi lesquelles Michèle Morgan dans «Le puits aux trois vérités» (1962) de François Villiers et Bourvil dans «La grosse caisse» (1965) de Alex Joffé, «Trois enfants dans le désordre» (1966) de Léo Joannon et «Le cercle rouge» (1970) de Jean-Pierre Melville avec également Alain Delon et Yves Montand. En 1963, il fait partie de l’équipe du film culte «Les tontons flingueurs» de Georges Lautner.

Tout en poursuivant sa carrière au cinéma, Yves Arcanel trouve plus de satisfaction avec les rôles qu’il joue sur scène. En 1959, il se produit au Grand Théâtre de Bordeaux puis à l’Odéon avec «La petite Molière» de Jean Anouilh et Roland Laudenbach dans une mise en scène Jean-Louis Barrault. Pour Barrault, il va encore être l’interprète du «Rhinocéros» (1960) de Eugène Ionesco, «Le procès» (1961) de André Gide, «Le voyage» (1961) de Georges Schehadé et «Hamlet» (1962) de Shakespeare. Il travaille sous la direction d’autres metteurs en scène de renom comme Georges Wilson pour «Un otage» (1962) de Brendan Behan, Michel Fagadau pour «La crécelle» (1963) de Charles Dyer, Jean Leuvrais pour «Les Zykov» (1965) de Maxime Gorki, ou Claude Régy pour «Le retour» (1966) de Harold Pinter. Dès le début des années soixante, Yves Arcanel est aussi très présent à la télévision. On l’aperçoit dans des dramatiques et des épisodes de feuilletons populaires: «Le théâtre de la jeunesse», «Les enquêtes du commissaire Maigret» avec Jean Richard et «Les cinq dernières minutes» avec Raymond Souplex.

Après un dernier épisode de la série «Julien Fontanes, magistrat» en 1989 avec Jacques Morel, Yves Arcanel se retire des plateaux de tournage. Atteint d’un cancer, il meurt à Paris le 15 mars 2009. Il est inhumé au cimetière parisien de Montparnasse.

© Pascal DONALD

copyright
1957Le dos au mur – de Edouard Molinaro avec Jeanne Moreau
Le désert de Pigalle – de Léo Joannon avec Annie Girardot
Cette nuit-là – de Maurice Cazeneuve avec Mylène Demongeot
1958Une balle dans le canon – de Charles Gérard & Michel Deville avec Mijanou Bardot
Le fauve est lâché – de Maurice Labro avec Lino Ventura
1959La verte moisson – de François Villiers avec Dany Saval
1961Le président – de Henri Verneuil avec Bernard Blier
Le puits aux trois vérités – de François Villiers avec Michèle Morgan
1962Ballade pour un voyou – de Jean-Claude Bonnardot avec Hildegard Knef
1963Les tontons flingueurs – de Georges Lautner avec Bernard Blier
Coplan prend des risques / Coplan agent 005 – de Maurice Labro avec Virna Lisi
1965La grosse caisse – de Alex Joffé avec Bourvil
Quand passe les faisans / Quand passe les escrocs – de Edouard Molinaro avec Paul Meurisse
Un milliard dans un billard ( diamantenbilliard ) de Nicolas Gessner avec Jean Seberg
1966Le grand restaurant – de Jacques Besnard avec Louis de Funès
Trois enfants dans le désordre – de Léo Joannon avec Jean Lefebvre
1967Le pacha – de Georges Lautner avec Dany Carrel
1968Sous le signe du taureau – de Gilles Grangier avec Suzanne Flon
1970Le cercle rouge – de Jean-Pierre Melville avec Yves Montand
Justine de Sade / Justine – de Claude Pierson avec Alice Arno
1971Aminata / Les blancs oiseaux du Dioliba – de Claude Vermorel
    Seulement voix
1972Le tueur – de Denys de La Patellière avec Jean Gabin
1973Donnez-nous notre amour quotidien / La déchirure – de Claude Pierson avec Lucretia Love
1980Vivre vite ( deprisa, deprisa ) de Carlos Saura avec André Falcon
DO Ces malades qui nous gouvernent – de Claude Vajda
    Seulement voix
Fiche créée le 28 mars 2011 | Modifiée le 5 janvier 2015 | Cette fiche a été vue 3621 fois
PREVIOUSAllan Arbus || Yves Arcanel || Michel ArdanNEXT