CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Andrés Soler
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Yves Massard



Date et Lieu de naissance : 15 juin 1923 (Sarrebruck, Allemagne)
Date et Lieu de décès : 1er mars 1996 (Saint-Raphaël, France)
Nom Réel : Yves Louis Paul Marie Vigneron

ACTEUR
Image
1953 La cage aux souris – de Jean Gourguet avec Dany Carrel, Dora Doll & Raymond Bussières
Image
1956 Grand’Rue (Calle Mayor) de Juan Antonio Bardem avec Betsy Blair, José Suárez, Luis Peña & Dora Doll
Image
1960 La belle du Tabarin (la reina del Tabarín) de Jesus Franco avec Mikaela, Dora Doll & Danielle Godet
Image
1962 Seul… à corps perdu – de Jean Maley & Raymond Bailly avec Giselle Pascal, Gérard Séty & Paulette Dubost

Yves Massard naît Yves Louis Paul Marie Vigneron, le 15 juin 1923 à Sarrebruck, capitale de la Sarre, région allemande, à l’époque, administrée par la Société des Nations (SN) et sous le contrôle de la France depuis la fin de la Grande Guerre. Il se forme sous la direction du grand Pierre Fresnay et commence une carrière théâtrale en interprétant avec succès différentes œuvres du répertoire tant national qu’étranger. À partir de la seconde moitié des années 1940 il a aussi des rôles secondaires au cinéma (même s’il n’apparaît pas toujours au générique) dont «La rose de la mer» (1946) adaptée d’un roman de Paul Vilar, avec Fernand Ledoux; «L’aigle à deux têtes» (1947) de Jean Cocteau, avec Edwige Feuillère et Jean Marais; «Maître après Dieu» (1950), une adaptation par Louis Daquin de la pièce de Jan de Hartog (Schipper naast God) avec Pierre Brasseur dans le rôle du comandant, quelque peu contrebandier, d’un navire marchand appareillant du port de Hambourg en 1938 avec des Israélites à bord; «Nez de cuir» (1951) d’après le célèbre roman de Jean de La Varende, avec Jean Marais dans le rôle-titre, mais aussi Françoise Christophe, Massimo Girotti, Bernard Noël.

À partir des années cinquante Yves Massard a ses premiers rôles importants au cinéma, en particulier celui d’un malfrat dans «La cage aux souris» (1953) de Jean Gourguet, avec Dany Carrel. Dans «Un missionnaire» (1955) de Maurice Cloche, il interprète un jeune prêtre de la mission catholique d’Affob (Guinée) où est installé, depuis 30 ans, le Père Gauthier joué par Charles Vanel. Il est également l’officier de police, héros de «À pleines mains» (1959) de Maurice Regamey, sans oublier quelques interprétations plus secondaires comme dans «Adorables démons» (1956) de Maurice Cloche, avec Claudine Dupuis, Jean Poiret et Michel Serrault; ou dans «SOS Noronha» (1957) de Georges Rouquier, qui raconte la singulière aventure d’Européens chargés d’une station radio dans une île brésilienne isolée de l’Atlantique. L’acteur travaille aussi d’une manière très notable en Espagne: Juan Antonio Bardem le dirige dans le rôle de Federico, fils à papa éternel étudiant et ami de José Suárez dans le célèbre film «Grand’Rue» (1956) avec Betsy Blair; puis le réalisateur argentin Juan Carlos Thorry dans le drame policier «La rue de la peur» (1958). Il est aussi le jeune premier et partenaire de la sublime chanteuse Mikaela, vedette des deux comédies musicales très réussies de Jesus Franco, «La belle du Tabarin» (1960) et «Certains l’aiment noire» (1962); et il est encore en première ligne dans «Los culpables» (1961) du réalisateur catalan José María Forn.

Durant les années 1960, Yves Massard se produit dans deux ou trois films et des feuilletons télévisés mais dans des rôles malheureusement peu importants. Il termine sa carrière dans les années 1980 avec ces films nuls au possible de l’époque, des productions avec pseudo-érotisme à tous les étages, pour un public peu exigeant, et plus spécialement sous la direction de Max Pécas. Pour nous consoler, nous dirons qu’il n’est pas le seul de cette époque, et parmi d’excellents, qui doivent survivre ainsi...

Yves Massard, un acteur sans doute parmi les plus doués de sa génération, mais insuffisamment employé par les réalisateurs de son époque, meurt totalement oublié de la profession, dans sa villa de la côté méditerranéenne, à Saint-Raphaël dans le Var, le 1er mars 1996. Il avait 73 ans.

© Caroline HANOTTE

copyright
1946Ruy Blas – de Pierre Billon avec Jean Marais
La rose de la mer – de Jacques de Baroncelli avec Denise Bosc
1947L’aigle à deux têtes – de Jean Cocteau avec Edwige Feuillère
1948Jean de la Lune – de Marcel Achard avec Danielle Darrieux
1950Maître après dieu – de Louis Daquin avec Pierre Brasseur
1951Nez de cuir – de Yves Allégret avec Valentine Tessier
1952Je suis un mouchard – de René Chanas avec Madeleine Robinson
Leur dernière nuit – de Georges Lacombe avec Jean Gabin
1953La cage aux souris – de Jean Gourguet avec Dany Carrel
1955Un missionnaire – de Maurice Cloche avec Albert Préjean
1956Soupçons – de Pierre Billon avec Roland Lesaffre
Grand’Rue ( Calle Mayor ) de Juan Antonio Bardem avec Betsy Blair
Adorables démons – de Maurice Cloche avec Claudine Dupuis
S.O.S. Noronha – de Georges Rouquier avec Jean Marais
1957Les suspects / Quand le soleil montera – de Jean Dréville avec Charles Vanel
La nuit des suspectes / Huit femmes en noir – de Victor Merenda avec Geneviève Kervine
La Tour, prends garde ! – de Georges Lampin avec Eleonora Rossi Drago
1958Rue de la peur ( los cobardes ) de Juan Carlos Thorry avec Nadine Tallier
1959À pleines mains – de Maurice Régamey avec Colette Riedinger
Quai du Point-du-Jour – de Jean Faurez avec Annette Poivre
1960Amour, autocar et boites de nuit / Paris, c’est l’amour – de Walter Kapp avec Danielle Godet
La belle du Tabarin / Marquita, la belle de Tabarin ( la reina del Tabarín ) de Jesus Franco avec Dora Doll
Le pain des Jules – de Jacques Séverac avec Bella Darvi
Les hommes veulent vivre / Le crime du docteur Chardin – de Léonide Moguy avec Jacqueline Huet
1961Les coupables ( los culpables ) de José María Forn avec Susana Campos
1962Seul… à corps perdu / À corps perdu – de Jean Maley & Raymond Bailly avec Giselle Pascal
Certains l’aiment noire ( vampiresas 1930 ) de Jesus Franco avec Lina Morgan
1967La femme écarlate – de Jean Valère avec Monica Vitti
1969Le passager de la pluie ( rider on the rain ) de René Clément avec Charles Bronson
La peau de Torpédo – de Jean Delannoy avec Lilli Palmer
1978Once in Paris… – de Frank D. Gilroy avec Gayle Hunnicutt
1981Les folies d’Elodie – de André Génovès avec Marthe Mercadier
1982Aphrodite ( Aphrodite – Im wendekreis der begierde ) de Robert Fuest avec Valérie Kaprisky
On n’est pas sorti de l’auberge – de Max Pécas avec Bernadette Lafont
1984Brigade des mœurs – de Max Pécas avec Pascale Roberts
Fiche créée le 7 janvier 2012 | Modifiée le 18 août 2017 | Cette fiche a été vue 3726 fois
PREVIOUSShirley Mason || Yves Massard || Lea MassariNEXT