CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Paula Raymond
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Yvonne Clech



Date et Lieu de naissance : 3 juin 1920 (Mousteru, France)
Date et Lieu de décès : 25 février 2010 (Paris, France)
Nom Réel : Yvonne Marie Clech

ACTRICE
Image
1963 Faites sauter la banque! – de Jean Girault avec Louis de Funès, Georges Wilson & Jean-Pierre Marielle
Image
1963 La foire aux cancres – de Louis Daquin avec Dominique Paturel, Christian Marin, René Lefèvre & Roger Carel
Image
1965 Quand passe les faisans – de Edouard Molinaro avec Bernard Blier, Jean Lefebvre & Paul Meurisse
Image
1983 Y a-t-il un pirate sur l’antenne? – de Jean-Claude Roy avec Paul Préboist, Guy Grosso & Bernard Musson

Née le 3 juin 1920 à Mousteru dans le canton de Guingamp des Côtes d’Armor, Yvonne Clech passe son enfance et son adolescence dans sa Bretagne natale. Munie de son baccalauréat, elle commence une licence d’anglais puis s’inscrit au Cours d’art dramatique de Charles Dullin à Paris.

À la Libération, Yvonne Clech intègre la Compagnie Grenier-Hussenot fondée par Jean-Pierre Grenier et Olivier Hussenot qui marqua le théâtre français de l’après-guerre. Mais la rencontre décisive de sa carrière théâtrale est celle de Jean-Marie Serreau qui la dirige dans «Amédée ou comment s’en débarrasser» (1954) de Eugène Ionesco et pour «Les bonnes» (1961) de Jean Genet. À la même époque, elle se produit sur la scène du TNP-Théâtre de Chaillot dans «Zoo» (1964) de Vercors. Par la suite, elle alterne avec des pièces de boulevard comme «L’enlèvement» (1968) de Francis Veber ou «Les bonshommes» (1970) de Françoise Dorin, et des auteurs contemporains comme Jean Anouilh pour «Les poissons rouges» (1970), André Roussin pour «La vie est trop courte» (1981) et «Les œufs de l’autruche» (1996) ou Eugène Labiche pour «Un chapeau de paille d’Italie» (1989).

Au cinéma, Yvonne Clech débute dans «L’étrange Madame X» (1950) de Jean Grémillon avec le couple vedette du moment Michèle Morgan et Henri Vidal. Rapidement sa carrière sur le grand écran s’oriente vers des comédies telles que: «Les hommes ne pensent qu’à ça» (1954) de Yves Robert, «Le grand chef» (1958) de Henri Verneuil avec Fernandel, acteur qu’elle retrouve dans «Relaxe-toi, chérie..!» (1964) de Jean Boyer. Elle côtoie également un autre grand comique de l’époque: Bourvil, dans «Le tracassin» (1961) de Alex Joffé. On remarque ses prestations dans des films plus marquants: l’automobiliste de «Zazie dans le métro» (1960) de Louis Malle qui la réemploie dans le drame «Le feu Follet» (1963) avec Maurice Ronet. Avec son physique de bourgeoise excentrique, elle se spécialise dans des rôles de femme écervelée ou farfelue. À ce titre, elle est à plusieurs reprises la partenaire de Louis de Funès, notamment dans «Faites sauter la banque» (1963) de Jean Girault qui la dirige de nouveau dans «Jo» (1971) où elle fait merveille dans le rôle de Madame Grunder un peu trop portée sur la boisson.

Mais à partir des années soixante-dix, ses apparitions sur le écran se raréfient se limitant à des comédies indignes de son talent comme «Le maestro» (1976) avec Jean Lefebvre ou «Y-a-t-il un pirate sur l’antenne?» (1982) avec Paul Préboist. Pour son dernier film, elle interprète la mère de Lambert Wilson dans «Suivez cet avion» (1988) de Patrice Ambard. Néanmoins, elle apparaît régulièrement à la télévision dans des téléfilms et dans des pièces de la célèbre émission de Pierre Sabbagh «Au théâtre ce soir». Elle est également de la distribution d’épisodes de séries comme «Maigret» ou «Une femme d’honneur», faisant ainsi de Yvonne Clech une figure familière du petit écran.

Même si elle monte une dernière fois sur scène dans «Emy’s view» (2001) de David Hare, mise en scène de Bernard Murat au Théâtre Hébertot, Yvonne Clech, quasiment oubliée, meurt le 25 février 2010 à l’Hôpital Broca de Paris, à presque quatre-vingt-dix ans, mais son décès n’est connu qu’avec la publication d’un avis dans le journal «Le Monde» du 4 mars 2010.

© Olivier SINQSOUS – Source : Christian LECIAGUECAHAR

copyright
1950L’étrange madame X – de Jean Grémillon avec Henri Vidal
1954Les hommes ne pensent qu’à ça – de Yves Robert avec Louis de Funès
1957 Ce joli monde – de Carlo Rim avec Darry Cowl
1958Le grand chef – de Henri Verneuil avec Gino Cervi
La moucharde – de Guy Lefranc avec Fernand Sardou
1959 CM Le second souffle – de Yannick Bellon avec Maurice Biraud
1960Saint-Tropez Blues – de Marcel Moussy avec Jacques Higelin
Zazie dans le métro / Zazie – de Louis Malle avec Philippe Noiret
1961Les livreurs – de Jean Girault avec Francis Blanche
Le tracassin / Les plaisirs de la ville – de Alex Joffé avec Bourvil
1962Arsène Lupin contre Arsène Lupin – de Edouard Molinaro avec Jean-Claude Brialy
Un clair de lune à Maubeuge – de Jean Chérasse avec Henri Salvador
Les veinards – de Jean Girault, Philippe de Broca & Jacques Pinoteau avec François Périer
1963L’assassin connaît la musique… – de Pierre Chenal avec Paul Meurisse
Copland prend des risques – de Maurice Labro avec Jacques Balutin
Faites sauter la banque ! – de Jean Girault avec Georges Wilson
Le feu follet – de Louis Malle avec Maurice Ronet
La foire aux cancres – de Louis Daquin avec René Lefèvre
La vie à l’envers – Alain Jessua avec Jean Yanne
L’honorable Stanislas, agent secret – de Jean-Charles Dudrumet avec Jean Marais
1964Les gros bras – de Francis Rigaud avec Roger Pierre
L’or et le plomb – de Alain Cuniot avec Michel Legrand
Relaxe-toi chérie ! – de Jean Boyer avec Fernandel
Pleins feux sur Stanislas – de Jean-Charles Dudrumet avec André Luguet
1965Quand passe les faisans / Quand passe les escrocs – de Edouard Molinaro avec Bernard Blier
1967Le grand dadais – de Pierre Granier-Deferre avec Jacques Perrin
1971Jo – de Jean Girault avec Louis de Funès
1972Le rempart des béguines – de Guy Casaril avec Venantino Venantini
1974Q [le gros lot] / Au plaisir des dames – de Jean-François Davy avec Jean Parédès
Soldat Duroc… ça va être ta fête ! – de Michel Gérard avec Pierre Tornade
CM Un train peut en cacher un autre – de Jacques Colombat avec Teddy Billis
1976Le maestro – de Claude Vital avec Jean Lefebvre
CM Le hasard mène le jeu – de Pierre Chenal avec Jean Bouise
1978Au bout du bout du banc – de Peter Kassovitz avec Victor Lanoux
Mireille dans la vie des autres – de Jean-Marie Buchet avec Michel Lechat
1979Comme une femme – de Christian Dura avec Philippe Nicaud
1983Y a-t-il un pirate sur l’antenne ? / Superflic se déchaîne – de Jean-Claude Roy avec Paul Préboist
1987À deux minutes prés – de Eric Le Hung avec Jacques Weber
1988Suivez cet avion ! – de Patrice Ambard avec Lambert Wilson
Fiche créée le 5 mars 2010 | Modifiée le 10 janvier 2016 | Cette fiche a été vue 10037 fois
PREVIOUSEthel Clayton || Yvonne Clech || Andrée ClémentNEXT