CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Maria Casares
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Yvonne Yma



Date et Lieu de naissance : 5 mars 1887 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 11 février 1959 (Paris, France)
Nom Réel : Yvonne Adrienne Petit

ACTRICE
Image
1932 Maquillage – de Karl Anton avec Saint-Granier, Robert Burnier, Rosine Deréan & Edwige Feuillère
Image
1939 Pièges – de Robert Siodmak avec Maurice Chevalier, Pierre Renoir & Erich von Stroheim
Image
1948 Tabusse – de Jean Gehret avec Rellys, Marcel Lévesque, Paulette Andrieux & Robert Seller
Image
1955 Gas-oil – de Gilles Grangier avec Jean Gabin, Jeanne Moreau & Ginette Leclerc

Yvonne Yma, de son vrai nom Yvonne Adrienne Petit, est née à Paris le 5 mars 1887. Elle suit d’abord des cours de chant et devient, dans les années 1920, une artiste lyrique connue. Jusqu’au milieu des années 1930, elle se produit dans une dizaine d’opérettes, où sa figure replète et ses grâces un peu lourdes lui valent d’interpréter, déjà, des bourgeoises mûres. En 1919, elle paraît dans «Hello Charley!», une opérette de Vincent Scotto, avec Thérèse Dorny et Henri Vilbert, avant de figurer dans «Le million du Bouif» (1924) une œuvre tirée d’une des aventures du «Bouif», un célèbre personnage créé par le romancier Georges de La Fouchardière, auteur également de «La chienne», adaptée à l’écran par Jean Renoir. Dans cette opérette enlevée, elle campe une marchande des quatre-saisons, épouse du fameux «Bouif», interprété ici par le grand Félicien Tramel. Elle est aussi Mme Brocard dans une œuvrette de Jules Chancel, sur une musique de Paul Lincke, «Gri-Gri» (1924), avec deux futurs seconds rôles du cinéma français, et des plus savoureux, Georges Bever et de Paul Faivre. Dans «La hussarde» (1925), de Félix Fourdrain, le critique du «Gaulois» trouve que Yvonne Yma déploie «des effets comiques très sûrs».

Puis, l’âge venant, Yvonne Yma, comme tant d’autres de ses confrères, aborde le cinéma, qui est loin de rendre justice à ces artistes polyvalents du music-hall et de l’opérette, qui savent tout faire et qui, à l’écran, ne font presque rien. La voilà donc reléguée à des compositions fugitives de domestiques, comme dans «Moïse et Salomon parfumeurs» (1935), un film aux relents antisémites de André Hugon ou «Par la fenêtre» (1947) de Gilles Grangier, de concierges opulentes dans «Face au destin» (1939) de Henri Fescourt ou «Le silence est d’or» (1947) de René Clair ou encore d’habilleuse, comme dans «Jeunes filles en détresse» (1939) de Georg Wilhelm Pabst, ou «Andalousie» (1950), de Robert Vernay. Au cinéma, Yvonne Yma quitte rarement son tablier, indispensable pour trôner derrière ses fourneaux, dans «Le mariage de Chiffon» (1941) de Claude Autant-Lara ou «Le valet maître» (1941) de Paul Mesnier.

Et son visage plébéien, comme sa faconde de femme du peuple, la confinent souvent dans les emplois encore plus modestes mais davantage typés de «commères», comme dans «Un flic» (1947) de Maurice de Canonge ou «Miquette et sa mère» (1949) de Henri-Georges Clouzot, ou de voisines trop curieuses, comme dans «La Marie du port» (1949) de Marcel Carné. Parfois, on n’hésite pas à la réduire à ses rondeurs, pour jouer la «grosse spectatrice» de «Péchés de jeunesse» (1940) de Maurice Tourneur. Et puis, quand elle vieillit, elle devient tout bonnement «Mémée» pour «L’esclave» (1953) de Yves Ciampi. De temps à autre, pourtant, Yvonne Yma sort de l’anonymat, le temps par exemple d’incarner Marceline, ancienne maîtresse de Bartholo, le père de Figaro, dans l’adaptation du «Barbier de Séville» (1933), par Hubert Bourlon et Jean Kemm ou encore la femme de Charles Granval dans «L’homme de nulle part» (1937) de Pierre Chenal, d’après Pirandello. Elle tient aussi la vedette auprès du célèbre comique Bach dans «Bach en correctionnelle» (1939) de Henry Wulschleger, le roi du vaudeville militaire. Elle est encore la femme du geôlier Hubert (Pierre Labry) dans «L’affaire du collier de la Reine» (1946), de Marcel L’Herbier et, dans «Tabusse» (1949), de Jean Gehret, elle surveille de près un solitaire, entouré de ses chiens, joué par un Rellys inspiré, dans un de ses rares rôles en vedette. Jouant au cinéma jusqu’à la fin de sa vie, Yvonne Yma s’éteint le 11 février 1959, dans sa ville natale, Paris.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1931En bordée – de Joe Francis & Henry Wulschleger avec Suzette Comte
Papa sans le savoir – de Robert Wyler avec Noël-Noël
CM Olive se marie – de Maurice de Canonge avec Jean Sorbier
1932Hôtel des étudiants – de Victor Tourjansky avec Lisette Lanvin
Maquillage – de Karl Anton avec Saint-Granier
Maquillage – de Karl Anton avec Jean Weber
CM Riri et Nono mannequins – de Marc Didier avec Emile Riandreys
CM Le collier volé – de Jim Kay avec Max Révol
1933Le barbier de Séville – de Jean Kemm & Hubert Bourlon avec Fernand Charpin
Pêcheur d’Islande – de Pierre Guerlais avec Thomy Bourdelle
Fanatisme – de Gaston Ravel & Tony Lekain avec Pola Negri
1934Sidonie Panache – de Henri Wulschleger avec Florelle
Le zouave Chabidou – de Henry Wulschleger avec Antonin Artaud
Les époux scandaleux – de Georges Lacombe avec René Lefèvre
CM Un petit trou pas cher – de Pierre-Jean Ducis avec Julien Carette
CM Le coup de parapluie – de Victor de Fast avec Jean Tissier
1935Ferdinand le noceur – de René Sti avec Fernandel
La kermesse héroïque – de Jacques Feyder avec Jean Murat
Moïse et Salomon parfumeurs – de André Hugon avec Meg Lemonnier
Train de plaisir – de Léo Joannon avec Saturnin Fabre
1936J’arrose mes galons – de René Pujol avec Colette Darfeuil
Bach détective – de René Pujol avec Bach
Les jumeaux de Brighton – de Claude Heymann avec Raimu
La petite dame des wagons-lits / La petite dame du wagon-lit – de Maurice Cammage avec Paul Pauley
Ménilmontant – de René Guissart avec Marcel Mouloudji
Puits en flammes – de Victor Tourjansky avec Josseline Gaël
L’homme du jour – de Julien Duvivier avec Maurice Chevalier
Trois artilleurs au pensionnat – de René Pujol avec Raymond Cordy
1937L’homme de nulle part / Feu Mathias Pascal – de Pierre Chenal avec Isa Miranda
Abus de confiance – de Henri Decoin avec Valentine Tessier
Nuits de feu – de Marcel L’Herbier avec Victor Francen
Mirages / Si tu m’aimes – de Alexandre Ryder avec Michel Simon
CM Le concierge revient de suite – de Fernand Rivers avec Rivers-Cadet
1938Le joueur – de Gerhard Lamprecht & Louis Daquin avec Pierre Blanchar
La maison du Maltais – de Pierre Chenal avec Louis Jouvet
Le ruisseau – de Maurice Lehmann & Claude Autant-Lara avec Gaby Sylvia
Métropolitain – de Maurice Cam avec Albert Préjean
Prince Bouboule – de Jacques Houssin avec Georges Milton
Retour à l’aube – de Henri Decoin avec Danielle Darrieux
Rappel immédiat / Tango d’adieu – de Léon Mathot avec Bernard Lancret
1939Cavalcade d’amour – de Raymond Bernard avec Simone Simon
Bach en correctionnelle – de Henry Wulschleger avec Bach
Le dernier tournant – de Pierre Chenal avec Corinne Luchaire
Face au destin – de Henri Fescourt avec Gaby Sylvia
La piste du Nord / La loi du Nord – de Jacques Feyder avec Michèle Morgan
L’esclave blanche – de Marc Sorkin avec John Lodge
Jeunes filles en détresse – de Georg Wilhelm Pabst avec Micheline Presle
Ils étaient neuf célibataires – de Sacha Guitry avec Elvire Popesco
Les musiciens du ciel – de Georges Lacombe avec Michèle Morgan
Pièges – de Robert Siodmak avec Erich von Stroheim
Tempête / Révolte sur Paris / Tempête sur Paris – de Bernard-Deschamps avec Arletty
Miquette / Miquette et sa mère – de Jean Boyer avec André Lefaur
1940Péchés de jeunesse – de Maurice Tourneur avec Harry Baur
1941Le valet maître – de Paul Mesnier avec Roger Karl
Le mariage de Chiffon – de Claude Autant-Lara avec André Luguet
1945Le capitan – de Robert Vernay avec Jean Renoir
    Film en 2 parties
    1 : Flamberge au vent
    2 : Le chevalier du roi
Mission spéciale – de Maurice de Canonge avec Jean Davy
    Film en 2 parties
    1 : L’espionne
    2 : Réseau clandestin
1946L’affaire du collier de la reine – de Marcel L’Herbier & Jean Dréville avec Viviane Romance
Le château de la dernière chance – de Jean-Paul Paulin avec Jean Marchat
Macadam – de Jacques Feyder & Marcel Blistène avec Paul Meurisse
1947Le silence est d’or – de René Clair avec Maurice Chevalier
Clochemerle – de Pierre Chenal avec Saturnin Fabre
Danger de mort – de Gilles Grangier avec Fernand Ledoux
Par la fenêtre – de Gilles Grangier avec Suzy Delair
Un flic – de Maurice de Canonge avec Lucien Coëdel
1948Tabusse – de Jean Gehret avec Marcel Lévesque
Maya – de Raymond Bernard avec Viviane Romance
1949La Marie du port – de Marcel Carné avec Jean Gabin
Amédée – de Gilles Grangier avec Rellys
Miquette et sa mère / Miquette – de Henri-Georges Clouzot avec Danièle Delorme
Plus de vacances pour le Bon Dieu – de Robert Vernay avec Pierre Larquey
Rendez-vous de juillet – de Jacques Becker avec Daniel Gélin
1950Andalousie – de Robert Vernay avec Luis Mariano
Le gang des tractions-arrières – de Jean Loubignac avec Jules Berry
Passion – de Georges Lampin avec Paul Frankeur
Les mémoires de la vache Yolande – de Ernest Neubach avec Suzy Carrier
Souvenirs perdus – de Christian-Jaque avec Yves Montand
1951Les joyeux pèlerins – de Fred Pasquali avec Grégoire Aslan
Casque d’or – de Jacques Becker avec Simone Signoret
Le plus joli péché du monde – de Gilles Grangier avec Georges Marchal
Les sept péchés capitaux – de Yves Allégret, Eduardo De Filippo, Claude Autant-Lara, Jean Dréville, Roberto Rossellini, Georges Lacombe & Carlo Rim avec Viviane Romance
    Segment « La luxure » de Yves Allégret
Trois femmes / Trois femmes, trois âmes – de André Michel avec Michel Bouquet
La minute de vérité – de Jean Delannoy avec Daniel Gélin
1952Les crimes de l’amour : Mina de Vanghel – de Maurice Barry & Maurice Clavel avec Alain Cuny
La fête à Henriette – de Julien Duvivier avec Michel Auclair
1953L’esclave – de Yves Ciampi avec Maurice Biraud
1954Double destin ( das zweite leben ) de Victor Vicas avec Simone Simon
1955Gas-oil – de Gilles Grangier avec Ginette Leclerc
Le couturier de ces dames – de Jean Boyer avec Fernandel
1957L’amour est un jeu / Ma femme, mon gosse et moi – de Marc Allégret avec Robert Lamoureux
1958Faibles femmes – de Michel Boisrond avec Alain Delon
Fiche créée le 25 novembre 2010 | Modifiée le 5 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 3750 fois
PREVIOUSJosé Yepes || Yvonne Yma || Jean YonnelNEXT