CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Alberto Bevilacqua
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Capucine



Date et Lieu de naissance : 6 janvier 1928 (Saint-Raphaël, France)
Date et Lieu de décès : 17 mars 1990 (Lausanne, Suisse)
Nom Réel : Germaine Hélène Irène Lefebvre

ACTRICE

Née le 6 janvier 1928 à Saint-Raphaël, Germaine Lefebvre prend le pseudonyme de Capucine lorsqu’elle débute sa carrière de mannequin après des études aux Beaux-arts de Paris.

Au cinéma, elle débute furtivement sous le nom de Germaine Lefebvre dans «L’aigle à deux têtes» (1947) de Jean Cocteau puis obtient un petit rôle dans «Rendez-vous de Juillet» (1949) de Jacques Becker avec Daniel Gélin et un autre plus conséquent dans «Bertrand Cœur-de-Lion» (1951) de Robert Dhéry. Elle tourne ensuite des comédies construites autour des jeunes premières des années cinquante: «Frou-frou» (1954) de Augusto Genina avec Dany Robin ou «Mademoiselle de Paris» (1955) de Walter Kapps avec Giselle Pascal. Remarquée lors d’un défile de mode, une carrière internationale s’offre à elle et est engagée par la Columbia. Elle enchaîne: «Le bal des adieux» (1960) de George Cukor et Charles Vidor avec Dirk Bogarde, «Le grand Sam» (1960) de Henry Hathaway avec John Wayne et «La rue chaude» (1961) de Edward Dmytryk avec Laurence Harvey. Au cours de cette escapade hollywoodienne, elle a une liaison avec Willian Holden, son partenaire dans «Le lion» (1961) de Jack Cardiff et «La septième aube» (1963) de Lewis Gilbert. Mais son rôle le plus marquant de cette période reste l’épouse du Commissaire Clouseau dans «La panthère rose» (1963) de Blake Edwards avec Peter Sellers qu’elle retrouve l’année suivante dans «Quoi de neuf Pussycat?» de Clive Donner. Personnage de Madame Clouseau qu’elle reprend dans «À la recherche de la panthère rose» (1980) avec Peter Sellers qui décède au moment du tournage puis dans «L’héritier de la panthère rose» (1983) de Blake Edwards avec David Niven.

Après «Guêpier pour trois abeilles» (1965) de Joseph L. Mankiewicz avec Rex Harrison, Capucine effectue son retour en Europe tournant essentiellement en Italie avec Federico Fellini dans «Satyricon» (1969) mais surtout dans des films de série B. Des seconds rôles dans «Soleil rouge» (1971) Terence Young avec Alain Delon ou dans «L’incorrigible» (1975) de Philippe de Broca avec Jean-Paul Belmondo laissent espérer la renaissance de sa carrière mais elle erre dans des coproductions internationales souvent tournées en Italie comme «Les bluffeurs» (1976) de Sergio Corbucci avec Anthony Quinn, «De l’enfer à la victoire» (1978) de Umberto Lenzi avec George Peppard, «Mélodie meurtrière» (1978) de Sergio Corbucci avec Marcello Mastroianni ou «Mes premières quarante années» (1987) de Carlo Vanzina avec Jean Rochefort mais également pour la télévision comme «La griffe du destin» (1986) de Douglas Hickox avec Joan Collins. Au début des années quatre-vingts, elle effectue un retour discret en France avec un film d’auteur «Balles perdues» (1981) de Jean-Louis Comolli avec Maria Schneider en apparaissant dans des téléfilms comme «Les invités» (1981) de Roger Pigaut avec Michel Auclair ou un épisode de «Série noire» (1984) de Raymond Vuillamoz avec Agnès Soral. Plus curieusement, on retrouve également son nom au générique d’un film érotique «Aphrodite» (1982) de Robert Fuest où débute Valérie Kaprisky. Sa dernière apparition à l’écran est dans «Quartier Nègre» (1989) de Pierre Koralnik avec Fabienne Babe et Tom Novembre, film qui reste inédit avant d’être diffusé à la télévision en 1995.

Souffrant de dépression et se sentant délaissée par la profession, Capucine se suicide le 17 mars 1990 en se jetant par la fenêtre de son appartement de Lausanne où elle fut incinérée.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1947L’aigle à deux têtes – de Jean Cocteau avec Jean Marais
1949Rendez-vous de juillet – de Jacques Becker avec Daniel Gélin
Mon ami Sainfoin – de Marc-Gilbert Sauvajon avec Pierre Blanchar
DO Ce siècle a cinquante ans – de Denise Tual avec Jean Cocteau
    Seulement apparition
1951Bertrand Cœur-de-Lion – de Robert Dhéry avec Julien Carette
1954Frou-frou – de Augusto Genina avec Philippe Lemaire
1955Mademoiselle de Paris – de Walter Kapps avec Jean-Pierre Aumont
1960Le bal des adieux ( song without end / crecendo ) de George Cukor & Charles Vidor avec Dirk Bogarde
Le grand Sam / A nous la bagarre ( north to Alaska ) de Henry Hathaway avec John Wayne
1961La rue chaude ( walk on the wild side ) de Edward Dmytryk avec Laurence Harvey
Le triomphe de Michel Strogoff ( il trionfo di Michele Strogoff ) de Victor Tourjansky avec Curd Jürgens
Le lion ( the lion ) de Jack Cardiff avec Trevor Howard
1962Paradis des femmes / Paradis des hommes / Les Don Juan de la Côte d’Azur ( i Don Giovanni della Costa Azura / i dongiovanni della Costa Azzurra ) de Vittorio Sala avec Curd Jürgens
1963La panthère rose ( the pink panther ) de Blake Edwards avec Robert Wagner
La septième aube ( the seventh dawn ) de Lewis Gilbert avec William Holden
1964Quoi de neuf, Pussycat ? ( what’s new, Pussycat ? ) de Clive Donner avec Peter O’Toole
DO Follie d’Europa – de Libero Bizzarri avec Vittorio Congia
    Seulement apparition
1965Guêpier pour trois abeilles ( the honey pot / anyone for Venice ? / the honeypot / it comes up murder / Mr. Fox of Venice ) de Joseph L. Mankiewicz avec Rex Harrison
1966Les ogresses ( le fate ) de Mauro Bolognini, Antonio Pietrangeli, Luciano Salce & Mario Monicelli avec Anthony Steel
1968Fräulein doktor ( the betrayal / fraulein Doktor / gospodjica Doktor-Spijunka bez imena ) de Alberto Lattuada & Marcello Aliprandi avec Kenneth More
Une histoire d’une femme ( story of a woman / storia di una donna ) de Leonardo Bercovici avec Robert Stack
1969Les cruelles ( las crueles / el cadáver exquisito / the cruel women / the exquisite cadaver / the exquisite corpse / the cruel ones ) de Vincente Aranda avec Ray Lovelock
Satyricon ( Fellini Satyricon ) de Federico Fellini avec Alain Cuny
1970 DO Ciao, Federico ! – de Gideaon Bachman avec Federico Fellini
    Seulement apparition
1971Soleil rouge ( red sun / sol rojo / sole rosso ) de Terence Young avec Charles Bronson
1975Jackpot – de Terence Young avec Richard Burton
    Inachevé
L’incorrigible – de Philippe de Broca avec Jean-Paul Belmondo
1976Les bluffeurs / Bluff ( bluff storia di truffe e di imbroglioni / the con artists / the con man / il grande bluff / the switch ) de Sergio Corbucci avec Anthony Quinn
Per amore / For Love – de Mino Giarda avec Michael Craig
1977Mœurs cachés de la bourgeoisie ( ritratto di borghesia in nero ) de Tonino Cervi avec Ornella Muti
Ecco noi per esempio – de Sergio Corbucci avec Adriano Celentano
1978De l’enfer à la victoire ( da Dunkerque alla vittoria / contro quattro bandieri / from hell to victory ) de Umberto Lenzi avec George Peppard
Le trésor de la montagne sacrée ( arabian adventure ) de Kevin Connor avec Mickey Rooney
Mélodie meurtrière ( giallo napoletano ) de Sergio Corbucci avec Marcello Mastroianni
1979Nom de code : Jaguar ( Jaguar lives ! / el felino ) de Ernest Pintoff avec John Huston
1981À la recherche de la panthère rose ( trail of the pink panther ) de Blake Edwards avec David Niven
1982Aphrodite ( Aphrodite – Im wendekreis der begierde ) de Robert Fuest avec Horst Buchholz
Balles perdues – de Jean-Louis Comolli avec Andréa Ferréol
1983L’héritier de la panthère rose / Opération panthère rose ( curse of the pink panther ) de Blake Edwards avec Roger Moore
1986Delirium ( le foto di gioia / gioia’s photograph / photo of gioia / photos of Joy ) de Lamberto Bava avec George Eastman
1987Mes quarante premières années ( i miei primi quarant’anni ) de Carlo Vanzina avec Elliott Gould
1988Frames from the edge – de Adrian Maben avec Helmut Newton
1989Quartier nègre ( barrio negro ) de Pierre Koralnik avec Jean-Paul Roussillon
Fiche créée le 7 juin 2009 | Modifiée le 7 octobre 2013 | Cette fiche a été vue 7092 fois
PREVIOUSOlga Capri || Capucine || Lilli CaratiNEXT