CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jean Bretonnière
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Cornel Wilde



Date et Lieu de naissance : 13 octobre 1915 (New York, New York, USA)
Date et Lieu de décès : 15 octobre 1989 (Los Angeles, Californie, USA)
Nom Réel : Cornelius Louis Wilde

ACTEUR
Image
1945 Péché mortel (leave her to heaven) de John M. Stahl avec Gene Tierney, Jeanne Crain & Vincent Price
Image
1955 Association criminelle (the big combo) de Joseph H. Lewis avec Richard Conte, Jean Wallace & Brian Donlevy
Image
1962 Lancelot chevalier de la reine (Lancelot and Guinevere) de Cornel Wilde avec Jean Wallace & Brian Aherne
Image
1970 Terre brûlée (no blade of grass) de Cornel Wilde avec Nigel Davenport, Jean Wallace & Lynne Frederick

Issu d’une famille d’origines hongroises, Cornelius Louis Wilde voit le jour le 13 octobre 1915, à New York (New York). Son père, ancien officier de l’armée impériale austro-hongroise devenu représentant en produits de beauté, emmène toute sa petite famille à Budapest, en 1920. Le jeune Cornelius passe son enfance en Hongrie, avant le retour définitif des Wilde aux Etats-Unis en 1932. Il étudie au New York College où il pratique l’escrime, puis décroche une bourse en médecine à l’Université de Columbia. En 1936, sa dextérité au fleuret lui vaut une inscription, au sein de l’équipe olympique américaine, pour les jeux de Berlin. Il renonce finalement à la compétition, préférant se consacrer à sa nouvelle passion: le théâtre. En 1937, il épouse la jeune actrice Patricia Knight.

En 1940, après plusieurs apparitions sur les scènes de Broadway et quelques figurations au cinéma, le jeune acteur est choisi par Laurence Olivier pour interpréter le rôle de Tybalt dans «Roméo et Juliette» sa nouvelle production théâtrale. Remarqué par Hollywood, la Warner Bros lui offre un contrat qu’il signe sans tarder. Cornel débute aussitôt avec un rôle secondaire dans «La femme aux cheveux rouge» aux côtés de Miriam Hopkins. L’année suivante, sous la direction de Raoul Walsh, il partage l’affiche avec Ida Lupino et Humphrey Bogart dans «La grande évasion», un classique du film noir.

Les années suivantes, Cornel Wilde enchaîne les films de cape et d’épée, les romances et les mélodrames, où malgré un talent un peu fade, il anime ce genre de productions par de véritables exploits athlétiques. Il incarne notamment: Freddy Austin, le chevalier servant de Sonja Henie, dans «Fleur d’hiver» (1943) de John Brahm, Frédéric Chopin dans «La chanson du souvenir» (1944) de Charles Vidor, Aladin dans «Aladin et la lampe merveilleuse» (1945) de Alfred E. Green et Robert de Nothingham dans «Le fils de Robin des Bois» (1946) de George Sherman et Henry Levin. Acteur très populaire, il accède au rang de star avec de grands films romanesques, tels que: «Péché mortel» (1945) avec Gene Tierney, «Ambre» (1947) avec Linda Darnell et «La femme aux cigarettes» (1948) avec Ida Lupino.

En 1951, Cornel Wilde est distribué dans la superproduction de Cecil B . DeMille : «Sous le plus grand chapiteau du monde», entouré d’une pléiade de vedettes. La même année, il divorce de Patricia Knight et épouse Jean Wallace. Au cours des deux décennies suivantes, le couple partage l’affiche à huit reprises. En 1955, Cornel crée sa propre compagnie de production, la Theodora Productions, et se lance dans la réalisation avec «Les visiteurs maudits», interprété par sa femme et Dan Duryea. La plupart de ses œuvres ne rencontrent guère de succès et sont souvent critiquées pour leur violence et pour l’image dégradante de la femme. On peut constater une certaine qualité de réalisation dans «Le sable était rouge» (1966) avec Jean Wallace et Rip Torn, un film de guerre au ton pacifiste.

Dans les années soixante-dix, Cornel Wilde réalise honorablement: «Terre brûlée» (1970) et «Requins» (1974). Puis, il s’éloigne progressivement des plateaux de cinéma. Il se contente de quelques apparitions pour le grand et le petit écran. En 1987, il écrit son autobiographie, «My very Wilde life». Cornel Wilde décède le 15 octobre 1989, à Los Angeles, emporté par une leucémie foudroyante.

© Philippe PELLETIER

copyright
1936 CM The rhythm party – de Fred Waller avec Sigmund Spaeth
1937Exclusive – de Alexander Hall avec Frances Farmer
    Seulement apparition
1940La femme aux cheveux rouges ( the lady with red hair ) de Curtis Bernhardt avec Miriam Hopkins
1941La grande évasion ( high sierra ) de Raoul Walsh avec Ida Lupino
Knockout / Right to the heart – de Williams Clemens avec Arthur Kennedy
Scandale à Honolulu / La précieuse ridicule ( the perfect snob ) de Ray McCarey avec Charlotte Greenwood
Kisses for breakfast – de Lewis Seiler avec Jane Wyatt
1942Manilla calling – de Herbert I. Leeds avec Carole Landis
La vie commence à 8 heures 30 ( life begins at 8 :30 / the light of heart ) de Irving Pichel avec Sara Allgood
1943Fleur d’hiver ( wintertime ) de John Brahm avec Sonja Henie
1944La chanson du souvenir ( a song to remember ) de Charles Vidor avec Merle Oberon
1945Aladin et la lampe merveilleuse / Les mille et une nuits ( a thousand and one nights / 1001 nights ) de Alfred E. Green avec Adele Jergens
Péché mortel ( leave her to heaven ) de John M. Stahl avec Gene Tierney
1946Le fil de Robin des Bois ( the bandit of Sherwood Forrest ) de George Sherman & Henry Levin avec Anita Louise
Quadrille d’amour ( centennial summer ) de Otto Preminger avec Jeanne Crain
1947Ambre ( forever Amber ) de Otto Preminger avec Linda Darnell
L’homme de mes rêves ( it had to be you ) de Don Hartman & Rudolph Maté avec Ginger Rogers
Stairway for a star – de avec Helen Beverly
L’amour au trot ( the homestretch ) de H. Bruce Humberstone avec Maureen O’Hara
1948La femme aux cigarettes ( road house ) de Jean Negulesco avec Celeste Holm
La ville empoisonnée ( the walls of Jericho ) de John M. Stahl avec Anne Baxter
Jenny femme marquée ( shockproof ) de Douglas Sirk avec Patricia Knight
1949Suzanne et son marin ( swiss tour / four days leave ) de Leopold Lindtberg avec Simone Signoret
1950Les rebelles de Fort Thorn ( two flags West ) de Robert Wise avec Joseph Cotten
1951Sous le plus grand chapiteau du monde ( the greatest show on earth / Cecil B. DeMille’s the greatest show on earth) de Cecil B. DeMille avec Betty Hutton
Les fils des mousquetaires ( at sword’s point / sons of the musketeers ) de Lewis Allen avec Nancy Gates
1952Californie en flammes ( California conquest ) de Lew Landers avec Teresa Wright
Operation secret – de Lewis Seiler avec Phyllis Thaxter
Le trésor du Guatemala ( the treasure of the golden condor ) de Delmer Daves avec Anne Bancroft
1953Main Street to Broadway – de Tay Garnett avec Agnes Moorehead
L’étoile des Indes ( star of India ) de Arthur Lubin avec Yvonne Sanson
Saadia – de Albert Lewin avec Rita Gam
1954Les femmes mènent le monde ( a woman’s world / woman’s world ) de Jean Negulesco avec Lauren Bacall
Tornade / Le fouet de la vengeance ( passion ) de Allan Dwan avec Yvonne De Carlo
Association criminelle ( the big combo ) de Joseph H. Lewis avec Richard Conte
1955Les visiteurs maudits ( storm fear ) de Cornel Wilde avec Dan Duryea
    + production
Duel d’espions ( the scarlet coat ) de John Sturges avec Anne Francis
CM Screen snapshots : Hollywood premiere – de Ralph Staub avec Gary Cooper
    Seulement apparition
1956L’ardente gitane ( hot blood / bad blood ) de Nicholas Ray avec Jane Russell
Au sud de Mombasa ( beyond Mombasa ) de George Marshall avec Donna Reed
1957Les amours de Omar Khayyam ( Omar Khayyam / the life, loves and adventures of Omar Khayyam / the loves of Omar Khayyam ) de William Dieterle avec Debra Paget
Le visage du diable ( the devil’s hairpin ) de Cornel Wilde avec Mary Astor
    + scénario & production
1958Tueurs de feux à Maracaibo / Flammes sur Maracaibo ( Maracaibo ) de Cornel Wilde avec Jean Wallace
    + production
1959Le secret du grand canyon ( edge of eternity ) de Don Siegel avec Victoria Shaw
1960Constantin le grand ( Constantino il grande / Constantine and the cross / Constantine the great ) de Lionello De Felice avec Belinda Lee
1962Lancelot chevalier de la reine ( Lancelot and Guinevere / sword of Lancelot ) de Cornel Wilde avec Brian Aherne
    + production
1965La proie nue ( the naked prey ) de Cornel Wilde avec Bella Randles
1966Le sable était rouge ( beach red ) de Cornel Wilde avec Rip Torn
    + scénario & production
1968The comic / Billy Bright – de Carl Reiner avec Dick Van Dyke
1970Terre brûlée ( no blade of grass ) de Cornel Wilde avec Nigel Davenport
    Seulement voix, production & réalisation
1974Requins / De l’or, des requins et des hommes ( sharks’ treasure ) de Cornel Wilde avec Yaphet Kotto
    + scénario & production
1977Le cinquième mousquetaire ( the fifth musketeers / behind the iron mask ) de Ken Annakin avec Olivia de Havilland
1978Thorvald le viking ( the norseman ) de Charles B. Pierce avec Lee Majors
1985Flesh and bullets – de Carlos Tobalina avec Cesar Romero
Fiche créée le 18 octobre 2005 | Modifiée le 17 septembre 2017 | Cette fiche a été vue 9459 fois
PREVIOUSMathias Wieman || Cornel Wilde || Billy WilderNEXT