CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de John Lodge
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Danny Aiello



Date et Lieu de naissance : 20 juin 1933 (New York, New York, USA)
Date et Lieu de décès : 12 décembre 2019 (?, New Jersey, USA)
Nom Réel : Daniel Louis Aiello Jr.

ACTEUR
Image
1984 La rose pourpre du Caire (the purple rose of Cairo) de Woody Allen avec Mia Farrow & Jeff Daniels
Image
1987 Eclair de lune (moonstruck) de Norman Jewison avec Cher, Nicolas Cage & Olympia Dukakis
Image
1988 Do the right thing – de Spike Lee avec John Turturro, Spike Lee, Ossie Davis, Ruby Dee & Giancarlo Esposito
Image
1991 Ruby – de John Mackenzie avec Sherilyn Fenn, Frank Orsatti, Jeffrey Nordling & Joe Viterelli

Son visage est plus connu que son nom. Acteur italo-américain, Daniel Louis, dit Danny, Aiello est né le 20 juin 1933 à New York. Cinquième d’une fratrie de six enfants dont la mère est couturière et le père ouvrier, il grandit dans un milieu qui flirte avec la pègre et adulte prend sa famille en charge, le père absent, en cumulant les petits boulots jusqu’à videur de boîte de nuit ou livreur de pizzas. Pas le chemin le plus gratifiant pour devenir acteur! Sa carrière cinématographique ne démarre d’ailleurs qu’à l’orée de ses 40 ans, après avoir découvert sur les planches qu’il avait quelque talent de comédien. Il est révélé par le film de John D. Hancock «Le dernier match» (1972), aux côtés de Robert de Niro, qu’il retrouve dans «Le parrain: Deuxième partie» (1974) de Francis Ford Coppola. Il y joue l’un des frères Rosato et ponctue la scène de tentative d’assassinat d’un autre mafieux d’une tirade improvisée, restée dans les annales: «Michael Corleone vous envoie le bonjour!». Danny Aiello est d’abord voué aux rôles secondaires, le plus souvent de brutes, d’escrocs, de ratés, taillés à la mesure de son physique rude et imposant. Chef de la police corrompu dans «Il était une fois en Amérique» (1982) de Sergio Leone, mari chômeur de Mia Farrow dans «La rose pourpre du Caire» (1984) de Woody Allen, il adoucit son image en fiancé déconfit de l’héroïne du film de Norman Jewison «Eclair de lune» (1987), auprès de Cher et de Nicolas Cage.

Mais c’est avec «Do the right thing» (1988) de Spike Lee que Danny Aiello déploie son talent en interprétant Sal, un charismatique propriétaire de pizzeria, confronté aux tensions raciales. L’acteur y décroche plusieurs prix et la reconnaissance de Hollywood pour la performance d’un acteur dépeint comme «instinctif», sans que le mot soit péjoratif, mais bien révélateur d’un jeu d’une véracité rarement égalée. La carrière de Danny Aiello explose avec près de trente films dans la seule décennie 1990! Auxquels s’ajoutent son goût pour la chanson, avec plusieurs albums à la clé, son constant amour du théâtre et le tournage de téléfilms, dont «A Family of Strangers» (1980). Les collaborations que noue l’acteur avec des cinéastes de renom diversifient ses rôles. Médecin au chevet d’un soldat mourant, assailli de cauchemars après la guerre du Vietnam, dans «L’échelle de Jacob» (1990) de Adrian Lyne, il campe, sous la direction de John Mackenzie, un Jack Ruby torturé qui tue Lee Harvey Oswald, dans le biopic «Ruby» (1991). L’acteur se frotte aussi à la comédie, semant la zizanie entre trois veuves sexagénaires dans «Les veuves joyeuses» (1992) de Bill Duke. Il renoue avec les milieux mafieux en donneur d’ordre du tueur à gages «Léon» (1993), joué par Jean Reno, dans le drame de Luc Besson. Et fait une apparition comique dans «Prêt-à-porter» (1994) de Robert Altman, qui confronte une kyrielle de grands acteurs, tels Marcello Mastroianni, Sophia Loren, Kim Basinger, à un assassinat en pleine semaine de la mode à Paris.

Films musicaux, comédies, drames, Danny Aiello investit le grand écran jusqu’à l’âge vénérable de 85 ans. Avec encore des prix décernés pour ses interprétations de haute volée. Dans ses mémoires, publiées en 2014, il avoue qu’il n’arrive à se connaître que lorsqu’il est quelqu’un d’autre. Jouant d’une personnalité qui peut tout autant intimider que se révéler sensible et non dépourvue d’humour. Marié, Danny Aiello a quatre enfants et dix petits-enfants! À l’annonce de son décès, le 12 décembre 2019, Robert de Niro, compagnon d’une carrière de près de 50 ans, a eu ces mots pour un homme de foi qui a su transcender son destin: «Je suis triste. À bientôt au Paradis, Danny».

© Isabelle MICHEL

copyright
1972Le dernier match ( Bang the drum slowly / the best ) de John D. Hancock avec Michael Moriaty
1973The godmothers – de William Grefe avec Mickey Rooney
1974Le parrain : Deuxième partie ( the godfather : Part II / Mario Puzo’s the godfather : Part II ) de Francis Ford Coppola avec Robert De Niro
1976Le prête-nom ( the front ) de Martin Ritt avec Woody Allen
Hooch – de Edward Mann avec Gil Gerard
1977Mélodie pour un tueur ( fingers ) de James Toback avec Jim Brown
Les chaînes de sang ( bloodbrothers / a father’s love ) de Robert Mulligan avec Richard Gere
1979Les massacreurs de Brooklyn / Un défi pour survivre ( defiance ) de John Flynn avec Art Carney
Disparition commandée / L’impossible témoin ( hide in plain sight ) de James Caan avec James Caan
1980Le policeman ( Fort Apache, the Bronx ) de Daniel Petrie avec Paul Newman
1981Chu Chu and the Philly Flash – de David Lowell Rich avec Jack Warden
1982Il était une fois en Amérique ( once upon a time in America / c’era una volta in America ) de Sergio Leone avec James Wood
1983Old enough – de Marisa Silver avec Susan Kingsley
1984La rose pourpre du Caire ( the purple rose of Cairo ) de Woody Allen avec Mia Farrow
Stuff / La substance ( the stuff ) de Larry Cohen avec Paul Sorvino
1985Le retour du Chinois ( the protector / wei long meng tan / 威龍猛探 ) de James Glickenhaus avec Jackie Chan
Key exchange – de Barnet Kellman avec Brooke Adams
1986Radio days – de Woody Allen avec Dianne Wiest
Daddy – de John Herzfeld avec Dermot Mulroney
Man on fire ( absynthe / un uomo sotto tiro ) de Elie Chouraqui avec Scott Glenn
Le dragueur ( the pick-up artist ) de James Toback avec Dennis Hopper
1987Eclair de lune ( moonstruck ) de Norman Jewison avec Cher
Russicum ( Russicum – I giorni del diavolo / the 3rd solution ) de Pasquale Squitieri avec F. Murray Abraham
Crack, putain de drogue ( white hot / crack in the mirror ) de Robby Benson avec Sally Kirkland
1988Calendrier meurtrier ( january man / the January man ) de Pat O’Connor avec Susan Sarandon
Do the right thing – de Spike Lee avec John Turturro
    Prix LAFCA du meilleur second rôle masculin par le cercle des critiques de cinéma de Los Angeles, USA

    Prix CFCA du meilleur second rôle masculin par l’association des critiques de cinéma de Chicago, USA

    Prix BSFC du meilleur second rôle féminin par la société des critiques de cinéma de Boston, USA

Shocktroop / Shock troop – de J. Christian Ingvordsen avec Lyle Alzado
DO Making : Do the ring thing – de St. Clair Bourne avec Spike Lee
    Seulement apparition
1989Les nuits de Harlem ( Harlem nights ) de Eddie Murphy avec Richard Pryor
The closer – de Dimitri Logothetis avec Michael Paré
CM He ain’t heavy – de Milan Cheylov avec Stellina Rusich
1990L’échelle de Jacob ( Jacob’s ladder / Dante’s inferno ) de Adrian Lyne avec Tim Robbins
Ce cher intrus ( once around ) de Lasse Hallström avec Holly Hunter
    + chansons
Hudson Hawk : Gentleman cambrioleur ( Hudson Hawk ) de Michael Lehmann avec Bruce Willis
Le masque de la mort ( deathmask / unknown ) de Richard Friedman avec Farley Granger
199129th Street – de George Gallo avec Robert Forster
Ruby – de John Mackenzie avec Sherilyn Fenn
Hollywood mistress ( mistress ) de Barry Primus avec Eli Wallach
1992Les veuves joyeuses ( the cemetery club / looking for a live one ) de Bill Drake avec Ellen Burstyn
The pickle / The adventures of the flying pickle – de Paul Mazursky avec Dyan Cannon
1993Kid et le truand ( me and the kid ) de Dan Curtis avec Joe Pantoliano
Léon – de Luc Besson avec Jean Reno
1994Prêt-à-porter ( ready to wear ) de Robert Altman avec Lauren Bacall
    Prix NBR d’interprétation pour l’ensemble de la distribution par la National Board of Review, USA

Abus de confiance ( power of attorney ) de Howard Himmelstein avec Elias Koteas
CM Save the rabbits – de Jean-Pierre Marois avec Teri Garr
    + scénario
1995Two much – de Fernando Trueba avec Melanie Griffith
City Hall – de Harold Becker avec Al Pacino
Mojave moon – de Kevin Dowling avec Anne Archer
CM Liberman in love – de Christine Lahti avec Nancy Travis
1996 Deux jours à Los Angeles ( two days in the valley ) de John Herzfeld avec James Spader
Bring me the head of Mavis Davis – de John Henderson avec Joanne Farrell
1997A Brooklyn State of mind – de Frank Rainone avec Rick Aiello
Wilbur Falls ( dead silence ) de Juliane Glantz avec Shanee Edwards
199818 shades of dust / Hitman’s journal / The sicilian code – de Danny Aielo III avec William Forsythe
1999Mambo Café – de Reuben Gonzales avec Mike Hodge
    + chansons
Dîner entre ennemis ( dinner rush ) de Bob Giraldi avec John Rothman
2000Prince of Central Park – de John Leekley avec Kathleen Turner
2001Off key – de Manuel Gómez Pereira avec Joe Mantegna
    + chansons
2002Mail order bride – de Robert Capelli Jr. & Jeffrey Wolf avec Artie Lange
DO Shorty – de Daniel F. Doyle & Michael Furno avec Walter Simms
    Seulement producteur exécutif
2003Zeyda and the hitman / Running with the Hitman – de Melanie Meyron avec Judd Hirsch
DO Unconventional – de Daniel F. Doyle & Michael Furno avec Gunnar Hansen
    Seulement producteur exécutif
2004Brooklyn Lobster – de Kevin Jordan avec Marisa Ryan
CM The fool – de Billie Mintz avec Sofie Holland
    Seulement voix
2005Slevin ( lucky number Slevin ) de Paul McGuigan avec Morgan Freeman
The last request / Last request – de John DeBellis avec Frank Vincent
A broken sole – de Antony Marsellis avec Judith Light
2007 DO Harry: A communication breakdown – de Jon Doscher & Francine Ganguzza avec Jon Doscher
    Seulement voix & narration
2008 DO A man among giants – de Rod Webber avec Jay Tunstall
    Seulement apparition
DO American psych ward – de Rod Webber avec Tiny The Terrible
    Seulement apparition
2009Stiffs – de Frank Ciota avec Jon Polito
DO One man show off – de Robert Cioffi avec Jay London
    Seulement apparition
DO Mulberry St. – de Abel Ferrara avec Matthew Modine
    Seulement apparition
2010 DO Just laugh! – de Anton Evangelista avec Pat Cooper
    Seulement apparition
DO Italy’s forgotten earthquake – de Bob Corna
    Seulement voix & narration
2011 CM Capone: The rehearsal – de Bob Giraldi avec Sara Bailin
    + production
2013 DA Henry & me – de Barrett Esposito
    Seulement voix
2014Bad luck ( reach me / out of sight ) de John Herzfeld avec Danny Trejo
2016The neighborhood – de Frank D’Angelo avec Franco Nero
2017Little Italy – de Donald Petrie avec Emma Roberts
DA Nothing to say – de Aubry Mintz
    Seulement voix
2018The last big save – de Frank D’Angelo avec Michael Paré
    Prix d’Or du meilleur acteur au festival international du cinéma de Chautauqua, New York, USA

Making a deal with the devil – de Frank D’Angelo avec Daniel Baldwyn
    Prix du meilleur second rôle masculin au festival international du cinéma d’Hoboken, New Jersey, USA

One moment – de Deirdre O’Connor avec Adria Tennor
2019The Italy Boys – de Mike Gunther avec Tom Sizemore
DO Stallone: Frank, that is – de Derek Wayne Johnson avec Sylvester Stallone
    Seulement apparition
CM Hereafter musical – de Vinnie Favale & Patrick Kendall avec Arlene Dahl
Fiche créée le 15 décembre 2019 | Modifiée le 29 mars 2020 | Cette fiche a été vue 1614 fois
PREVIOUSAnny Ahlers || Danny Aiello || Anouk AiméeNEXT