CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Georges Bever
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Darry Cowl



Date et Lieu de naissance : 27 août 1925 (Vittel, France)
Date et Lieu de décès : 14 février 2006 (Neuilly-sur-Seine, France)
Nom Réel : André Pierre Darricau

ACTEUR
Image
1957 Le triporteur – de Jacques Pinoteau avec Béatrice Altariba, Pierre Mondy, Roger Carel & Jean Ozenne
Image
1963 Les combinards – de Jean-Claude Roy avec Michel Serrault, Maria Pacôme & Mathilde Casadesus
Image
1983 Ça va pas être triste! – de Pierre Sissier avec Catherine Lachens, Daniel Russo & Hubert Deschamps
Image
2003 Pas sur la bouche – de Alain Resnais avec Sabine Azéma, Audrey Tautou, Pierre Arditi & Lambert Wilson

André Pierre Darricau naît le 27 août 1925, à Vittel dans les Vosges. Il passe une enfance de chenapan blagueur dans une famille très stricte, son père appartient à la haute bourgeoisie basque. Il ne connaîtra le nom de sa mère naturelle qu’à l’adolescence. Traumatisé, à huit ans, par une gouvernante qui le suspendit dans le vide par les pieds, il en gardera un zozotement toute sa vie.

En 1951, le jeune homme à la silhouette filiforme, aux cheveux frisés et au regard malicieux derrière de fines lunettes, débute comme pianiste, sous le nom de Darry Cowl, au cabaret «Les Trois Baudets», à Paris. Il accompagne les débuts de Georges Brassens, Jacques Brel, Bourvil, Léo Ferré, Charles Aznavour …. À la demande de Jacques Canetti, le propriétaire, il joue des petits sketches comiques entre deux tours de chant. Dès 1955, il fait des apparitions au cinéma pour, entre autres, Norbert Carbonnaux, Maurice Cam et André Berthomieu. C’est au cabaret que Sacha Guitry le remarque et lui offre un rôle qui lance sa carrière, en 1956, dans «Assassins et voleurs» aux côtés de Michel Serrault et Jean Poiret. En 1957, «Le triporteur», réalisé par Jacques Pinoteau, le révèle au grand public et lui ouvre les portes du succès et de la célébrité. Il se trouve propulsé au premier rang des plus grandes vedettes comiques. Cette année là, il apparaît dans une douzaine de films.

Par la suite, Darry Cowl compose un personnage de pitre bégayant dans de nombreuses comédies vite filmées et aussitôt oubliées. Flambeur invétéré, il ne cesse de tourner pour payer ses dettes de jeux. Il fait de mémorables apparitions notamment dans: «Archimède le clochard» (1958) de Gilles Grangier, «Les livreurs» (1961) de Jean Girault, «Les tribulations d’un chinois en Chine» (1965) de Philippe de Broca, «Elle cause plus… elle flingue» (1971) de Michel Audiard, etc…. Quelques grands cinéastes flairent en lui cette faculté à improviser à partir de pas grand-chose. Marco Ferreri le premier, il offre en 1971, le rôle du loufoque Major Archibald dans «Touche pas à la femme blanche» auprès de Catherine Deneuve et Marcello Mastroianni. Suivent, Jean-Pierre Mocky, qui l’emploi pour des rôles de composition remarquables dans: «Les saisons du plaisir» (1987), «Une nuit à l’Assemblée Nationale» (1988) et «Ville à vendre» (1991); puis Claude Lelouch pour «Les misérables / Les misérables du vingtième siècle» (1994) et Anne Fontaine pour «Augustin, roi du kung-fu» (1998).

Malgré une filmographie souvent indigne de son talent, Darry Cowl reste un acteur populaire et très aimé de son public. Outre ses participations au cinéma, il joue au théâtre, à la télévision et compose musique et chansons. En 2001, il est enfin consacré par ses pairs, en recevant un César d’Honneur pour l’ensemble de sa carrière. Deux ans plus tard, Alain Resnais lui confie le rôle du concierge dans «Pas sur la bouche», qui lui vaudra un César du meilleur second rôle. En 2005, il publie un livre de souvenirs «Mémoires d’un canaillou» et apparaît une dernière fois dans deux films: «La vie privée» de Mehdi Ben Attia et Zina Modiano et «L’homme qui rêvait d’un enfant» de Delphine Gleize.

Très affaibli par un cancer du poumon depuis plusieurs années, Darry Cowl s’éteint dans son appartement de Neuilly-sur-Seine, le 14 février 2006.

© Philippe PELLETIER

copyright
1955Quatre jours à Paris – de André Berthomieu avec Jane Sourza
Paris canaille / Paris coquin / La soupe à la grimace / Oh, la-la chéri ! – de Pierre Gaspard- Huit avec Mary Marquet
Cette sacrée gamine – de Michel Boisrond avec Brigitte Bardot
Ces sacrées vacances – de Robert Vernay avec Pauline Carton
Bonjour sourire / Sourire aux lèvres – de Claude Sautet avec Annie Cordy
Les Duraton – de André Berthomieu avec Danik Patisson
1956La joyeuse prison – de André Berthomieu avec Paulette Dubost
Paris Palace Hôtel – de Henri Verneuil avec Françoise Arnoul
En effeuillant la marguerite – de Marc Allégret avec Nadine Tallier
Courte tête – de Norbert Carbonnaux avec Micheline Dax
À la Jamaïque – de André Berthomieu avec Luis Mariano
Cinq millions comptant – de André Berthomieu avec Geneviève Kervine
Fric-frac en dentelles – de Guillaume Radot avec Peter van Eyck
Les lumières du soir – de Robert Vernay avec Gaby Morlay
Assassins et voleurs – de Sacha Guitry avec Magali Noël
L’amour descend du ciel – de Maurice Cam avec Dora Doll
1957L’ami de la famille – de Jacques Pinoteau avec Pascale Audret
À pied, à cheval et en voiture – de Maurice Delbez avec Noël-Noël
CM Ce joli monde – de Carlo Rim avec Noël Roquevert
Les lavandières du Portugal ( las lavanderas de Portugal ) de Pierre Gaspard-Huit & Ramón Torrado avec Anne Vernon
Fumée blonde – de Robert Vernay avec Sophie Desmarets
Le triporteur – de Jacques Pinoteau avec Béatrice Altariba
Dites 33 ( Totò, Vittorio e la dotoressa ) de Camillo Mastrocinque avec Vittorio De Sica
Les trois font la paire – de Sacha Guitry & Clément Duhour avec Michel Simon
Le naïf aux quarante enfants – de Philippe Agostini avec Sylva Koscina
Le temps des œufs durs – de Norbert Carbonnaux avec Suzanne Dehelly
1958Sois belle et tais-toi – de Marc Allégret & Henri Verneuil avec Mylène Demongeot
Chéri, fais-moi peur ! – de Jacques Pinoteau avec Sophie Daumier
L’école des cocottes – de Jacqueline Audry avec Odette Laure
Le petit prof – de Carlo Rim avec Rosy Varte
À pied, à cheval et en Sputnick – de Jean Dréville avec Denise Grey
Archimède le clochard – de Gilles Grangier avec Jean Gabin
Le train de huit heures quarante-sept – de Jacques Pinoteau avec Jean Richard
L’increvable – de Jean Boyer avec Line Renaud
1959Vous n’avez rien à déclarer ? – de Clément Duhour avec Marie-José Nat
Les affreux – de Marc Allégret avec Pierre Fresnay
Robinson et le triporteur ( Hola, Robinson ) de Jacques Pinoteau avec Béatrice Altariba
Bouche cousue – de Jean Boyer avec Judith Magre
1960La Française et l’amour – de Christian-Jaque, Henri Decoin, René Clair, Michel Boisrond, Jean Delannoy, Henri Verneuil & Jean-Paul Le Chanois avec Dany Robin
Les pique-assiette – de Jean Girault avec Francis Blanche
Les moutons de Panurge – de Jean Girault avec Pascale Roberts
Un martien à Paris – de Jean-Daniel Daninos avec Henri Vilbert
Les fortiches – de Georges Combret avec Jacqueline Danno
Les amours de Paris – de Jacques Poitrenaud avec Nicole Courcel
1961Les Parisiennes – de Marc Allégret, Claude Barma, Michel Boisrond & Jacques Poitrenaud avec Catherine Deneuve
Les petits matins / Mademoiselle Stop – de Jacqueline Audry avec Pierre Brasseur
Les livreurs – de Jean Girault avec Claire Maurier
Les lions sont lâchés – de Henri Verneuil avec Michèle Morgan
Le crime ne paie pas – de Gérard Oury avec Edwige Feuillère
1962Tartarin de Tarascon – de Francis Blanche avec Bourvil
Les veinards – de Jean Girault, Philippe de Broca & Jacques Pinoteau avec Mireille Darc
Les bricoleurs – de Jean Girault avec Valérie Lagrange
L’abominable homme des douanes – de Marc Allégret avec Marcel Dalio
Mandrin / Mandrin, bandit gentilhomme – de Jean-Paul Le Chanois avec Jeanne Valérie
Les saintes nitouches – de Pierre Montazel avec Bernard Blier
1963Strip-tease – de Jacques Poitrenaud avec Nico
Le bon roi Dagobert – de Pierre Chevalier avec Gino Cervi
Les pissenlits par la racine – de Georges Lautner avec Louis De Funès
Les gros bras – de Francis Rigaud avec Francis Blanche
Les combinards – de Jean-Claude Roy avec Monique Tarbès
1964Jaloux comme un tigre – de Darry Cowl avec Jean Poiret
    + dialogues, scénario & musique
Les terreurs de l’Ouest ( i magnifici brutos del West / los brutos en el Oeste ) de Marino Girolami avec Emma Pennela
La bonne occase – de Michel Drach avec Marie-France Boyer
Déclic et des claques / L’esbroufe – de Philippe Clair avec Annie Girardot
Les gorilles – de Jean Girault avec Maria Pacôme
Les baratineurs – de Francis Rigaud avec Jean Tissier
1965Les tribulations d’un Chinois en Chine – de Philippe de Broca avec Ursula Andress
La tête du client – de Jacques Poitrenaud avec Caroline Cellier
Les bons vivants / Un grand seigneur – de Gilles Grangier & Georges Lautner avec Andréa Parisy
Les malabars sont au parfum – de Guy Lefranc avec Henri Salvador
La bourse et la vie – de Jean-Pierre Mocky avec Fernandel
Le lit à deux places ( the double bed / raccont i a due piazze ) de François Dupont-Midy, Jean Delannoy & Gianni Puccini avec Jean Parédès
    + scénario – Segment « La répétition » de Jean Delannoy
1966Le grand bidule – de Raoul André avec Michel Serrault
1967Ces messieurs de la famille – de Raoul André avec Eddie Constantine
    + musique
Salut Berthe ! – de Guy Lefranc avec Fernand Raynaud
1969Le bourgeois gentil mec – de Raoul André avec Bella Darvi
    + musique
Poussez pas grand-père dans les cactus – de Jean-Claude Dague avec Marielle Goitschell
1970Ces messieurs de la gâchette – de Raoul André avec Anne Carrère
    + musique
1971Elle cause plus… elle flingue – de Michel Audiard avec Annie Girardot
Touche pas à la femme blanche – de Marco Ferreri avec Marcello Mastroianni
1972L’heptaméron / Ah ! Si mon moine voulait… / Joyeux compères – de Claude Pierson avec Catherine Rouvel
Le concierge – de Jean Girault avec Alice Sapritch
    Seulement musique
1973La gueule de l’emploi – de Jacques Rouland avec Jean Carmet
1974Y’a un os dans la moulinette – de Raoul André avec Daniel Prévost
C’est jeune et ça c’est tout ! / Y’a pas de mal à ce faire du bien / L’éducatrice – de Claude Mulot avec Daniel Ceccaldi
1975Trop c’est trop – de Didier Kaminka avec Claude Jade
1976Le jour de gloire – de Jacques Besnard avec Jean Lefebvre
    + musique
1977Un oursin dans la poche – de Pascal Thomas avec Bernard Menez
Arrête ton char… bidasse ! – de Michel Gérard avec Rémi Laurent
    + musique
1978Général… nous voilà ! – de Jacques Besnard avec Pierre Tornade
    + musique
1979Les Borsalini – de Michel Nerval avec Robert Castel
1980Voulez-vous un bébé Nobel ? – de Robert Pouret avec Jean-Pierre Marielle
Les surdoués de la première compagnie – de Michel Gérard avec Hubert Deschamps
1981Qu’est-ce qui fait craquer les filles ? – de Michel Vocoret avec Katia Tchenko
Le bahut va craquer – de Michel Nerval avec Dany Carrel
T’es folle ou quoi ? – de Michel Gérard avec Fabrice Luchini
1982Pour cent briques t’as plus rien ! – de Edouard Molinaro avec Anémone
On s’en fout… nous on s’aime – de Michel Gérard avec Jackie Sardou
On l’appelle catastrophe – de Richard Balducci avec Michel Lebb
    + musique
Deux heures mois le quart avant Jésus-Christ – de Jean Yanne avec Coluche
1983L’attrapeur ( liebe läßt alle blumen blühen ) de Marco Serafini avec Jean-Claude Pascal
Ça va pas être triste ! – de Pierre Sissier avec Catherine Lachens
Mon curé chez les Thaïlandaises – de Robert Thomas avec Maurice Risch
1984Liberté, égalité, choucroute – de Jean Yanne avec Catherine Alric
1985Le téléphone sonne toujours deux fois – de Jean-Pierre Vergne avec Clémentine Célarié
1986Suivez mon regard – de Jean Curtelin avec Andréa Ferréol
1987Les saisons du plaisir – de Jean-Pierre Mocky avec Charles Vanel
1988Une nuit à l’Assemblée Nationale – de Jean-Pierre Mocky avec Michel Blanc
1991Ville à vendre – de Jean-Pierre Mocky avec Jacqueline Maillan
1994Les misérables / Les misérables du vingtième siècle – de Claude Lelouch avec Jean-Paul Belmondo
1995Ma femme me quitte – de Didier Kaminka avec Miou-Miou
1996Droit dans le mur – de Pierre Richard avec Véronique Genest
1998Augustin, roi du kung-fu – de Anne Fontaine avec Maggie Cheung
1999 CM Scénario sur la drogue – de Emmanuelle Bercot, Diane Bertrand, Jean Bocheux, Laurent Bouhnik, Manuel Boursinhac, Guillaume Canet, Antoine de Caunes, Étienne Chatiliez, Franck Chiche, Isabelle Dinelli, Jean-Teddy Filippe, Françoise Huguier, Fred Journet, Henri-Paul Korchia, Georges Lautner, Seb Lelouch, Simon Lelouch, Guillaume Nicloux, Santiago Otheguy, Vincent Perez, Jean-Christophe Pagnac, Bernard Shoukroun, Arnaud Sélignac & Jean-Louis Tribes avec Sophie Hardie
    Court métrage « La purée » de Seb Lelouch & Simon Lelouch
2001Le nouveau Jean-Claude – de Didier Tronchet avec Clotilde Courau
Ah ! Si j’étais riche – de Michel Munz & Gérard Bitton avec Valeria Bruni Tedeschi
2002 CM Les gens honnêtes vivent en France – de Bob Decout avec Sylvie Testud
2003Pas sur la bouche – de Alain Resnais avec Sabine Azéma
    César du meilleur second rôle masculin, France

Le coup de la girafe – de Safy Nebbou avec Claude Rich
2004Les Dalton – de Philippe Haïm avec Eric Judor
2005L’homme qui rêvait d’un enfant – de Delphine Gleize avec Artus de Penguern
La vie privée – de Zina Modiano avec Marilyne Canto
AUTRES PRIX :
      
    César d’honneur, France ( 2001 )
Fiche créée le 16 février 2006 | Modifiée le 21 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 10166 fois
PREVIOUSEmile Couzinet || Darry Cowl || Buster CrabbeNEXT