CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Cameron Boyce
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Eugene Deckers



Date et Lieu de naissance : 22 octobre 1913 (Anvers, Belgique)
Date et Lieu de décès : 13 juillet 1977 (Paris, France)►
Nom Réel : Eugeen-Theophiel Frans Deckers

ACTEUR
Image
1956 Port Afrique – de Rudolph Maté avec Philip Carey, Dennis Price, Pier Angeli & Anthony Newley
Image
1959 Aux frontières des Indes (flame over India) de Jack Lee Thompson avec Lauren Bacall & Kenneth More
Image
1960 Drame dans un miroir (crack in the mirror) de Richard Fleischer avec Juliette Gréco
Image
1967 Le dernier safari (the lost safari) de Henry Hathaway avec Kaz Garas, Stewart Granger & Gabriella Licudi

Fils de Eduardus Deckers et de Stephania (née Van Breda), Eugeen-Theophiel Frans Deckers, plus connu sous le nom de Eugene Deckers, voit le jour le 22 octobre 1912, à Anvers en Belgique. De son enfance et son adolescence nous ne savons rien, mais il est très probable qu’il ait suivi des cours de comédie. Juste avant la Seconde Guerre mondiale, il se produit sur scène dans des petits rôles dans son pays et en France. Après l’invasion de la Belgique, en mai 1940 par les troupes allemandes, le jeune flamand part s’installer en Angleterre.

Un an après la fin du conflit, Eugene Deckers débute au cinéma. Des petits rôles pour commencer, dans des films comme «Erreurs amoureuses» (1946), un drame romantique sur fond de guerre réalisé par Anthony Asquith; «Mrs. Fitzhebert» (1947) de Montgomery Tully, fresque historique sur les aventures amoureuses du Prince de Galles, futur George IV, et de la roturière catholique Maria Fitzhebert; «Les guerriers dans l’ombre» (1947), film de guerre sur la résistance en Belgique occupée dirigé par Charles Crichton, avec Simone Signoret. De film en film, les personnages qu’il interprète s’étoffent. On le voit en homme de main des Borgia dans «Echec à Borgia» (1949) de Henry King, où il croise Tyrone Power, Orson Welles et Wanda Hendrix. Les rôles de policiers ou de militaires lui siéent à merveille: il est chef de la police dans «La salamandre d’or» (1949) de Ronald Neame, auprès de Trevor Howard et Anouk Aimée; Commandant français dans «Capitaine sans peur» (1950) de Raoul Walsh; officier Spahi dans «Hotel Sahara» (1951) de Ken Annakin; officier de l’artillerie française au côté de Alec Guinness dans «Détective du bon dieu» (1953) de Robert Hamer; colonel dans «Port Afrique» (1956) de Rudolph Maté; inspecteur dans «A weekend with Lulu» (1960) de John Paddy Carstairs. Il tourne aussi en France dans «Le fauve est lâché» (1958) avec Lino Ventura, «Blague dans le coin» (1963) avec Fernandel, «Coplan prend des risques» (1963) avec Dominique Paturel et «Le grand restaurant» (1965) avec Louis de Funès.

La télévision anglaise lui apporte aussi une certaine notoriété. On aperçoit souvent le visage buriné et les cheveux drus et hirsutes de Eugene Deckers dans bon nombre de séries télévisées, notamment dans «Foreign intrigue» (1953), «Sherlock Holmes» (1954/55), «Bobby in France» (1955), «Le Saint» (1962) ou «The rat catchers» (1966). On le voit aussi sur scène en France, au milieu des années 60, dans «Richard III» (1964/64) de William Shakespeare, dans une mise en scène de Jean Anouilh au Théâtre Montparnasse, et dans «Don Carlos» (1966) de Friedrich von Schiller, mis en scène par Stephan Meldegg où il joue le duc d’Albe.

Après la Guerre, Eugene Deckers se marie dans le Sussex avec Charmian Mary Wauchope Dickinson. À la fin des années 60, après son dicorce, il s’installe à Paris. Il abandonne le cinéma et se consacre désormais à la peinture dans son immense atelier de l’Île Saint-Louis et expose régulièrement ses œuvres. Proche de l’écrivain Patrick Modiano, son personnage apparaît dans plusieurs des romans de l’auteur, dont «Chien de printemps», publié en 1993. Eugene Deckers meurt dans l’anonymat le 13 juillet 1977, chez lui, dans son appartement parisien du quai d’Anjou, à l’âge de 63 ans.

© Pascal DONALD

copyright
1946Erreurs amoureuses ( while the sun shines ) de Anthony Asquith avec Barbara White
De femme à femme ( woman to woman ) de Maclean Rogers avec Joyce Howard
Une fille du diable / Le cirque Barney / Crime non prouvé ( dual alibi ) de Alfred Travers avec Phyllis Dixey
1947Mrs. Fitzhebert – de Montgomery Tully avec Margaretta Scott
Les guerriers de la nuit / Les guerriers dans l’ombre ( against the wind) de Charles Crichton avec Simone Signoret
1948De Paris à Trieste / Wagons-lits pour Trieste ( the sleeping car to Trieste ) de John Paddy Carstairs avec Jean Kent
1949Echec à Borgia ( prince of foxes ) de Henry King avec Tyrone Power
La salamandre d’or ( golden salamander ) de Ronald Neame avec Anouk Aimée
Madeleine ( the strange case of Madeleine ) de David Lean avec Ann Todd
Si Paris l’avait su ( so long at the fair ) de Terence Fisher & Anthony Darnborough avec Jean Simmons
Le chevalier de Londres ( the elusive pimpernel / the fighting pimpernel ) de Michael Powell & Emeric Pressburger avec Margaret Leighton
1950Tony draws a horse – de John Paddy Carstairs avec Anne Crawford
Mission dangereuse ( highly dangerous ) de Roy Ward Baker avec Margaret Lockwood
Nuit sans étoiles ( night without stars ) de Anthony Pelissier avec Nadia Gray
Capitaine sans peur ( captain Horatio Hornblower / Captain Horatio Hornblower, R.N. ) de Raoul Walsh avec Virginia Mayo
1951De l’or en barre ( the Lavender Hill mob ) de Charles Crichton avec Alec Guinness
Hotel Sahara – de Ken Annakin avec Yvonne De Carlo
1953L’amour en loterie / La loterie de l’amour ( the love lottery ) de Charles Crichton avec Anne Vernon
Détective du bon dieu ( father Brown / the detective ) de Robert Hamer avec Joan Greenwood
1954Ceux de Colditz / Les indomptables de Colditz / La grande évasion ( the Colditz story ) de Guy Hamilton avec John Mills
1955Rendez-vous à Rio / Toubib à la mer / Toubib en mer ( doctor at sea ) de Ralph Thomas avec Brigitte Bardot
Norman diplomate ( man of the moment ) de John Paddy Carstairs avec Belinda Lee
Women without men / Blonde bait – de Elmo Williams & Herbert Glazer avec Hermione Baddeley
1956L’énigmatique monsieur D ( foreign intrigue ) de Sheldon Reynolds avec Robert Mitchum
Whisky, vodka et jupon de fer ( the iron petticoat / not for money ) de Ralph Thomas avec Katharine Hepburn
Port Afrique – de Rudolph Maté avec Pier Angeli
La maison des secrets ( house of secrets / triple deception ) de Guy Green avec Brenda de Banzie
Ma cousine d’Amérique ( let’s be happy ) de Henry Levin avec Vera-Ellen
1957Les sept tonnerres ( seven thunders / the beasts of Marseilles ) de Hugo Fregonese avec Stephen Boyd
1958L’habit fait le moine / La loi et la pagaille ( law and disorder ) de Charles Crichton avec Michael Redgrave
Le fauve est lâché – de Maurice Labro avec Lino Ventura
1959Aux frontières des Indes ( northwest frontier / flame over India ) de Jack Lee Thompson avec Lauren Bacall
1960Drame dans un miroir ( crack in the mirror ) de Richard Fleischer avec Juliette Gréco
A weekend with Lulu – de John Paddy Carstairs avec Shirley Eaton
1961Le jour le plus long ( the longest day ) de Bernhard Wicki, Ken Annakin, Andrew Marton & Gerd Oswald avec John Wayne
1963Blague dans le coin – de Maurice Labro avec Fernandel
Coplan prend des risques / Coplan agent 005 – de Maurice Labro avec Virna Lisi
1965Lady L. – de Peter Ustinov avec Sophia Loren
Le grand restaurant – de Jacques Besnard avec Louis de Funès
1966L’enfer est vide ( lascia passare per l’inferno / hell is empty ) de John Ainsworth & Bernard Knowles avec Martine Carol
1967Le dernier safari ( the lost safari ) de Henry Hathaway avec Stewart Granger
CM Contacts – de Dolorès Grassjan avec Bernard Fresson
1968Le ballet des espions ( the limbo line ) de Samuel Gallu avec Jean Marsh
Assassinats en tous genres ( the assassination bureau / the assassination bureau limited ) de Basil Dearden avec Diana Rigg
    Remerciements à Jean-Pascal Constantin pour ses recherches d’état-civil
Fiche créée le 18 février 2020 | Modifiée le 9 mars 2020 | Cette fiche a été vue 1941 fois
PREVIOUSCharles Dechamps || Eugene Deckers || Henri DecoinNEXT