CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Delia Scala
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

France Anglade



Date et Lieu de naissance : 17 juillet 1942 (Constantine, Algérie Française)
Date et Lieu de décès : 28 août 2014 (La Verrière, France)
Nom Réel : Marie-France Anglade

ACTRICE
Image
1962 Clémentine Chérie – de Pierre Chevalier avec Claude Nicot, Jacques Dufilho, Mischa Auer & Jean Tissier
Image
1963 Comment trouvez-vous ma sœur? – de Michel Boisrond avec Claude Rich, Francis Blanche & Jacqueline Maillan
Image
1964 Le repas des fauves – de Christian-Jaque avec Francis Blanche, Antonella Lualdi, Claude Nicot & Claude Rich
Image
1967 Caroline Chérie – de Denys de La Patellière avec Vittorio De Sica, Bernard Blier & Charles Aznavour

France Anglade est née le 17 juillet 1942, à Constantine en Algérie Française, où son père est colonel dans le génie. Au gré des affectations paternelles, elle poursuit ses études à Lille, Montpellier ou Versailles avant de les achever à Châlons-sur-Marne. Venue passer des vacances à Schelles, elle se fait remarquer par un assistant qui l’engage pour faire de la figuration dans «Ginguette» (1958) de Jean Delannoy avec Zizi Jeanmaire.

À18 ans, France Anglade s’installe à Paris où elle suit les cours de Robert Manuel, elle fait des photos de mode notamment pour le magazine «Elle» avec Geneviève Grad. Au cinéma, elle débute réellement en jouant la fiancée de Michel Auclair dans «Le rendez-vous de minuit» (1961) de Roger Leenhardt. Par la suite, elle enchaîne les petits rôles dans les films à sketches qui sont légion à l’époque. Ainsi on la retrouve dans «Les parisiennes» (1961) de Marc Allégret, «Les sept péchés capitaux» (1961) de Edouard Molinaro et «Les veinards» (1962) de Jean Girault. On l’aperçoit en candidate au permis de conduire dans «Les bricoleurs» de Jean Girault ou en serveuse dans «Du mouron pour les petits oiseaux» de Marcel Carné. En 1962, elle est interprète le rôle-titre de «Clémentine Chérie» de Pierre Chevalier, illustration cinématographique des célèbres dessins de Jean Bellus. La même année, elle fait ses débuts sur scène dans la reprise du vaudeville «Les portes claques» de Michel Fermaud avec Guy Bedos.

En 1963, France Anglade part à New-York étudier l’art dramatique notamment sous la direction de John Strasberg, fils de Lee et Paula Strasberg les créateurs de l’’Actors Studio. De retour sur le continent européen, elle tourne quelques comédies italiennes. Sur les écrans français, elle obtient le rôle principal de la comédie «Comment trouvez-vous ma soeur» de Michel Boisrond où Jacqueline Maillan et Michel Serrault incarnent ses parents. Par la suite, elle intègre la distribution du huis-clos «Le repas des fauves» (1964) de Christian-Jaque et interprète des sketches dans «Le lit à deux places» (1965) de Jean Delannoy et «Le plus vieux métier du monde» (1966) de Claude Autant-Lara. Puis, elle se perd dans des productions étrangères qui n’apportent rien à sa carrière. En 1968, elle reprend le rôle de Martine Carol dans le remake de «Caroline Chérie» par Denys de La Patellière d’après le roman de Cécil Saint-Laurent.

Marquée par son statut de jeune première, France Anglade n’est plus sollicitée dans les années soixante-dix. A l’instar de Dany Robin ou Pascale Petit, elle se consacre à l’éducation de sa fille née en 1964. Oubliée par la profession, elle essaye de relancer sa carrière avec des petits rôles. Au cinéma, elle est la mère de l’une des filles de «Madame Claude 2» (1981) de François Mimet avec Alexandra Stewart ou la femme de Jean-Claude Brialy dans «Faux et usage de faux» (1990) de Laurent Heynemann. Elle apparaît également furtivement dans la comédie «Aldo et junior» (1983) de Patrick Schulmann ou l’adaptation du best-seller de Paul-Loup Sulitzer «Money» (1990). Elle obtient des rôles plus conséquents à la télévision dans un épisode de la série «Julien Fontanes, magistrat» avec Jacques Morel ou de la sitcom «Maguy» avec Rosy Varte. En vain après une dernière apparition dans la saga estivale «Les yeux d’Hélène» (1994) avec Mireille Darc, elle cesse toutes ses activités professionnelles. France Anglade décède discrètement le 28 août 2014, à La Verrière dans les Yvelines, à l’âge de 72 ans.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1958Guinguette – de Jean Delannoy avec Zizi Jeanmaire
1961Les amours célèbres – de Michel Boisrond avec Edwige Feuillère
    Segment « Les comédiennes »
Le rendez-vous de minuit – de Roger Leenhardt avec Michel Auclair
Les parisiennes – de Marc Allégret, Claude Barma, Michel Boisrond & Jacques Poitrenaud avec Catherine Deneuve
    Segment « Sophie » de Marc Allégret
Les sept péchés capitaux – de Philippe de Broca, Claude Chabrol, Jacques Demy, Sylvain Dhomme, Max Douy, Jean-Luc Godard, Eugène Ionesco, Edouard Molinaro & Roger Vadim avec Dany Saval
    Segment « L’envie » de Edouard Molinaro
Comme un poisson dans l’eau – de André Michel avec Philippe Noiret
La dénonciation – de Jacques Doniol-Valcroze avec Maurice Ronet
Douce violence – de Max Pécas avec Pierre Brice
1962Les dimanches de Ville d’Avray / Cybèle / Cybèle ou les dimanches de Ville d’Avray – de Serge Bourguignon avec Hardy Kruger
Les bricoleurs – de Jean Girault avec Darry Cowl
Du mouron pour les petits oiseaux – de Marcel Carné avec Paul Meurisse
Les veinards – de Jean Girault, Philippe de Broca & Jacques Pinoteau avec Pierre Mondy
    Segment « Le yacht » de Jean Girault
Clémentine Chérie – de Pierre Chevalier avec Jean Tissier
1963Les motorisés ( le motorizzate ) de Marino Girolami avec Ennio Girolami
    Segment « Carmelitane Sprint »
Maskenball bei Scotland Yard : Die geschichte einer unglaublichen erfindung – de Domenico Paolella avec Bill Ramsey
Queste pazze pazze donne / Queste pazze, pazze, pazze, donne – de Marino Girolami avec Ignazio Dolce
    Segment « Il gentil sesso »
Comment trouvez-vous ma sœur ? – de Michel Boisrond avec Claude Rich
1964Le repas des fauves – de Christian-Jaque avec Francis Blanche
Chansons, fanfarons et jeunes poupées ( canzoni bulli e pupe ) de Carlo Infascelli avec Franco Franchi
1965Trafic à Beyrouth / Cinquante Millions pour Joe ( in Beirut sind die nächte lang / twenty- four hours to kill ) de Peter Bezencenet avec Mickey Rooney
Le lit à deux places ( the double bed / raccont i a due piazze ) de François Dupont-Midy, Jean Delannoy & Gianni Puccini avec Jean Richard
    Segments « Le berceau » de Jean Delannoy
James Tont opération DUE ( James Tont operazione D.U.E. ) de Bruno Corbucci avec Jacques Dufilho
1967Le plus vieux métier du monde / L’amour à travers les âges ( the oldest profession / the oldest profession in the world / l’amore attraverso i secoli / love trough the centuries / das älteste gewerbe der welt ) de Michel Pfleghar, Franco Indovina, Jean-Luc Godard, Mauro Bolognini, Philippe de Broca & Claude Autant-Lara avec Marcel Dalio
    Segment « Aujourd’hui » de Claude Autant-Lara
Caroline Chérie – de Denys de La Patellière avec Vittorio De Sica
1969La servante – de Jacques Bertrand avec Daniel Gélin
1981Madame Claude II – de François Minet avec Alexandra Stewart
1983Aldo et junior – de Patrick Schulmann avec Aldo Maccione
1988Sortis de route – de Bruno Mattei avec Bruno Pradal
1990Faux et usage de faux – de Laurent Heynemann avec Robin Renucci
Toubab Bi – de Moussa Touré avec Mouss Diouf
Money – de Steven Hilliard Stern avec F. Murray Abraham
Fiche créée le 1 mars 2016 | Modifiée le 22 août 2017 | Cette fiche a été vue 1722 fois
PREVIOUSTheo Angelopoulos || France Anglade || Álex AnguloNEXT