CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Franklyn Farnum
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Gabrielle Rosny



Date et Lieu de naissance : 13 mars 1882 (Paris, France)►
Date et Lieu de décès : 24 janvier 1972 (Paris, France)►
Nom Réel : Gabrielle Félicie Maréteux

ACTRICE
Image
1930 Mon ami Victor – de André Berthomieu avec René Lefèvre, Pierre Brasseur & Simone Bourday
Image
1932 Quatorze Juillet – de René Clair avec Annabella, Georges Rigaud, Raymond Cordy & Raymond Aimos
Image
1935 À minuit, le sept – de Maurice de Canonge avec Paul Bernard, Raymond Cordy & Jeanne Fusier-Gir
Image
1948 Le cœur sur la main – de André Berthomieu avec Bourvil, Michèle Philippe & Jacques Louvigny

C’est au domicile de ses parents, rue de Saintonge dans le troisième arrondissement de Paris, que Gabrielle Rosny naît le 13 mars 1882. Son père, Edouard Maréteux est peintre et artiste dramatique, sa mère Marie (née Rony) femme au foyer et rentière. Cadette d’une fratrie de quatre enfants, elle a deux sœurs et un frère. Son oncle, époux de Jeanne, la sœur de sa mère, est le célèbre journaliste et écrivain Maurice Level (1875/1926). Après ses études, elle rentre au Conservatoire de musique dans la classe de Renaud-Maury, puis devient l’élève de Talbot, comédien à la Comédie-Française pendant deux ans.

C’est à la fin du XIXème siècle que Gabrielle Rosny fait ses débuts sur scène, dans une tournée avec le rôle de Maguelonne dans la pièce de Victor Hugo «Le roi s’amuse» où elle est la partenaire de son professeur Talbot. De retour à Paris, pour une saison au Théâtre des Fantaisies Modernes, elle joue les soubrettes dans, entre-autres, «Numa Roumestan» de Alphonse Daudet et «L’été de la Saint-Martin» de Henry Meilhac et Ludovic Halévy. On la voit aussi à l’Ambigu dans «La marchande de fleurs» (1903) de Xavier de Montépin et Jules Dornay, avant de repartir sur les routes de France avec la tournée Lina Munte. Elle se produit ensuite au Casino d’Enghien, au Théâtre Montparnasse dans des pièces comiques et des revues, et en Belgique, au Théâtre Royal d’Ostende où elle joue le répertoire comique. Le 31 décembre 1904, Gabrielle Rosny épouse le comédien Georges Desmoulins. Neuf mois plus tard, elle donne naissance à leur fils unique Jean (1905/93), ce qui explique son éloignement de la scène pour se consacrer à sa famille. Dans les années 30, elle fait son retour, principalement au Théâtre Déjazet. Elle est distribuée dans des pièces comme «Joseph est un cochon» (1933) de Robert Trémois, «Une robe en l’air» (1933) de Alfred Vercourt et Jean Bever, «Pour plaire aux femmes» (1935) de Franz Arnold et Ernst Bach ou «Le roi du sex-appeal» (1935) de Robert Bodet. Pour une de ses dernières prestations dans «Le retour» (1948) de Pierre-Maurice Richard, elle est mise en scène par Paule Rolle au Théâtre du Gymnase.

En comparaison avec son prolifique parcours sur scène, la carrière cinématographique de Gabrielle Rosny paraît bien pâle. En 1909, elle a figuré dans quatre cours métrages. En 1926, René Le Somptier lui offre son seul rôle marquant, celui de Sidonie Cazoules dans «Le p’tit Parigot», auprès de Georges Biscot et Georges Melchior. Par la suite, elle tourne dans une douzaine de films où elle joue les servantes («À minuit, le 7» - 1935), les cuisinières («L’empreinte rouge» - 1936), les vielles filles («L’ombre» - 1948) ou les grenouilles de bénitier («Le cœur sur la main» - 1948). Citons malgré tout ses apparitions au côté de Annabella dans deux films de René Clair, «Le million» (1931) et «Quatorze juillet» (1932). Signalons aussi sa présence dans «Miquette et sa mère» (1949) de Henri-Georges Clouzot, avec Louis Jouvet, Bourvil et la jeune Danièle Delorme dans le rôle titre. Dans «Souvenirs perdus» (1930) de Christian-Jaque, elle n’est plus que la silhouette d’une vieille femme.

Devenus grands-parents, Gabrielle Rosny et Georges Desmoulins élèvent leur petite-fille Catherine. Retirée de la profession depuis la disparation de son mari le 29 mars 1959, elle se consacre à l’éducation de Catherine. La comédienne décède le 24 janvier 1972, à l’âge de 89 ans, à son domicile de la rue Vercingétorix dans le quatorzième arrondissement de Paris.

© Pascal DONALD – Source Guy MILLIAU (Le Rideau Artistique)

copyright
1909 CM Le roman d’un jeune homme pauvre – de ? avec Jacques Varennes
CM Le petit qui a faim / Les petits meurent de faim – de Georges Denola avec Charles Prince
CM Les deux orphelines – de Georges Monca avec Edmond Duquesne
CM Simone – de ? avec Paul Capellani
1926Le p’tit parigot – de René Le Somptier avec Georges Biscot
    Sérial en 6 épisodes
    1 : Première partie
    2 : La belle inconnue
    3 : Le complot
    4 : Le mystère du Val d’Enfer
    5 : Zarka la sorcière
    6 : La loi des jeunes
1930Mon ami Victor – de André Berthomieu avec Pierre Brasseur
1931Le million – de René Clair avec René Lefèvre
1932Quatorze Juillet / 14 Juillet – de René Clair avec Georges Rigaud
1934 CM Surprise partie – de Marc Didier avec Roger Tréville
1935À minuit, le sept – de Maurice de Canonge avec Paul Bernard
1936Inspecteur Grey – de Maurice de Canonge avec Maurice Lagrenée
L’empreinte rouge – de Maurice de Canonge avec André Berley
1938Son oncle de Normandie / La fugue de Jim Baxter – de Jean Dréville avec Jules Berry
1948L’ombre – de André Berthomieu avec Fernand Ledoux
Le cœur sur la main – de André Berthomieu avec Bourvil
1949Dernière heure, édition spéciale – de Maurice de Canonge avec Paul Meurisse
Miquette et sa mère / Miquette – de Henri-Georges Clouzot avec Louis Jouvet
1950Souvenirs perdus – de Christian-Jaque avec Edwige Feuillère
Fiche créée le 6 avril 2014 | Modifiée le 25 avril 2020 | Cette fiche a été vue 4388 fois
PREVIOUSCathy Rosier || Gabrielle Rosny || Jacques RosnyNEXT