CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Bill Nunn
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Gordon Heath



Date et Lieu de naissance : 20 septembre 1918 (New York, New York, USA)►
Date et Lieu de décès : 28 août 1991 (Paris, France)►
Nom Réel : Seifield Gordon Heath

ACTEUR
Image
1958 Opération Scotland Yard (Sapphire) de Basil Dearden avec Yvonne Mitchell, Nigel Patrick & Michael Craig
Image
1960 Les lâches vivent d’espoir – de Claude Bernard-Aubert avec Françoise Giret, Aram Stephan & Claude Berri
Image
1969 L’escalier (staircase) de Stanley Donen avec Richard Burton, Rex Harrison, Neil Wilson & Cathleen Nesbitt
Image
1982 L’Africain – de Philippe de Broca avec Catherine Deneuve, Philippe Noiret & Jean-François Balmer

Né le 20 septembre 1918 dans le quartier new-yorkais de San Juan Hill, Seifield Gordon Heath est l’enfant unique de Cyril Gordon Heath, un émigré de la Barbade employé d’une compagnie fluviale, et de son épouse Hattie (née Hooper). Enfant rêveur, il se passionne très tôt pour la musique, apprend le violon auprès d’une tante et s’essaye à d’autres instruments, avant de choisir la guitare. Il montre aussi un talent certain pour le dessin et s’enthousiasme pour le théâtre, jouant en amateur dans plusieurs troupes. Bien qu’il décroche des bourses pour deux écoles de musique, il préfère se lancer dans la comédie. Il travaille sur scène et commence à faire de la radio. En 1945, il rejoint la station WMCA de New-York et devient ainsi le premier animateur noir d’une radio importante aux Etats-Unis.

C’est au théâtre que Gordon Heath commence à se faire un nom. À Broadway, après une apparition dans la comédie musicale «South Pacific» (1943), il triomphe avec la pièce «Deep are the roots» de Arnaud d’Usseau et James Cow, mise en scène par Elia Kazan. 477 représentations, entre septembre 1945 et novembre 1946, où il joue un héros militaire confronté au racisme lorsqu’il revient chez lui après la guerre et tombe amoureux d’une femme blanche et riche. La pièce est ensuite présentée à Londres dans le West-End, nouveau succès encensé par la critique. En 1948, avec son amant Lee Payant, rencontré à New York au début des années 1940, il s’installe à Paris qu’il considère plus hospitalier envers les Noirs et plus libéral sur la sexualité. Un an plus tard, le couple devient propriétaire de l’«Abbaye», un club de Saint-Germain-des-Prés où le Tout-Paris se presse. Pendant près de trente ans, les deux hommes jouent de la guitare et chantent en duo des chansons folk et du blues. Ils enregistrent aussi plusieurs disques.

Sa carrière à l’écran commence au sein de la BBC au début des années 50. Gordon Heath se fait remarquer dans «Emperor Jones» (1953) de Eugene O’Neill, «Othello» (1955) de Shakespeare et l’adaptation du roman de Alan Paton «Pleure, ô pays bien-aimé» (1958). Jusqu’en 1988, on le voit au cinéma dans des rôles secondaires dans une douzaine de productions des deux côtés de l’Atlantique. Il est notamment le partenaire de Yves Montand et Maria Félix dans «Les héros sont fatigués» (1955) de Yves Ciampi; de Alain Delon et Anthony Quinn dans «Les centurions» (1965) de Mark Robson; de Katharine Hepburn dans «La folle de Chaillot» (1969) de Bryan Forbes. Claude Lelouch en fait un Général dans «L’aventure c’est l’aventure» (1972), Philippe de Broca un ministre dans «L’africain» (1982). Mais c’est Claude Bernard-Aubert qui lui offre son seul grand premier rôle dans «Les lâches vivent d’espoir» (1960), où il forme, avec Françoise Giret, un couple mixte rapidement mis à l’épreuve par les tensions raciales.

Dans les années 1960, Gordon Heath se tourne vers la mise en scène, travaillant pendant une décennie avec la compagnie anglophone «Studio Theatre of Paris», qui présente des pièces de Thornton Wilder, Arthur Miller et Bertolt Brecht, entre autres. En décembre 1976, Lee Payant meurt d’un cancer. Dévasté, Gordon se sépare de L’Abbaye et retourne aux États-Unis, où il passe cinq ans à jouer et diriger des pièces de théâtre. Finalement, il décide de rentrer en France auprès de son nouveau partenaire, Alain Woisson. Gordon Heath décède des suites de complications liées au SIDA, à la Clinique parisienne Edouard Rie, le 28 août 1991. Ses cendres sont dispersées dans le sud de la France.

© Pascal DONALD – Sources Linda Rapp de GLBTQ

copyright
1953 DO Man of Africa – de Cyril Frankel avec Frederick Bijuerenda
    Seulement voix & narration
1954 DA La ferme des animaux ( animal farm ) de Joy Batchelor & John Halas
    Seulement voix
1955Monsieur Arkadin : Dossier secret / Dossier secret ( Mr. Arkadin / confidential report ) de Orson Welles avec Patricia Medina
Les héros sont fatigués – de Yves Ciampi avec Maria Félix
Le secret de sœur Angèle – de Léo Joannon avec Sophie Desmarets
1958Tempête sur la Jamaïque ( passionate summer / storm over Jamaica ) de Rudolph Cartier avec Virginia McKenna
Opération Scotland Yard ( Sapphire ) de Basil Dearden avec Yvonne Mitchell
1960Les lâches vivent d’espoir – de Claude Bernard-Aubert avec Françoise Giret
1962Mon oncle du Texas – de Robert Guez avec Jess Hahn
1965Les centurions ( lost command ) de Mark Robson avec Anthony Quinn
1968 DA Aladin et la lampe merveilleuse – de Jean Image
    Seulement voix dans la version anglaise
1969L’escalier ( staircase ) de Stanley Donen avec Richard Burton
La folle de Chaillot ( the madwoman of Chaillot ) de Bryan Forbes avec Katharine Hepburn
    + chansons
La nuit bulgare – de Michel Mitrani avec Marina Vlady
1972L’aventure c’est l’aventure – de Claude Lelouch avec Lino Ventura
1974Les noces de porcelaine – de Roger Coggio avec Mylène Demongeot
1982L’Africain – de Philippe de Broca avec Catherine Deneuve
1984 DA Astérix et la surprise de César – de Paul Brizzi & Gaëtan Brizzi
    Seulement voix dans la version anglaise
1986 DA Astérix chez les Bretons – de Pino Van Lamsweerde
    Seulement voix dans la version anglaise
1988Sans espoir de retour ( street of no return / rua sem regresso ) de Samuel Fuller avec Keith Carradine
    Remerciements à Daniel Doyon pour ses recherches d’état-civil
Fiche créée le 12 septembre 2020 | Modifiée le 22 septembre 2020 | Cette fiche a été vue 1357 fois
PREVIOUSJohn Heard || Gordon Heath || Eileen HeckartNEXT