CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Ernest Torrence
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Gustav Fröhlich



Date et Lieu de naissance : 21 mars 1902 (Hanovre, Empire Allemand)
Date et Lieu de décès : 22 décembre 1987 (Lugano, Suisse)
Nom Réel : Gustav Fröhlich

ACTEUR

Gustav Fröhlich naît le 21 mars 1902 à Hanovre, capitale de la Basse-Saxe. Il envisage d’être journaliste mais se décide finalement pour les planches. Il fait ses premières tournées au début de la république de Weimar et poursuit une carrière théâtrale jusque dans les années trente.

Gustav Fröhlich fréquente néanmoins les studios de cinéma dès 1922. Son premier rôle est celui de Franz Liszt, face à Conrad Veidt qui joue «Paganini», dans le film homonyme de Heinz Golberg. Remarqué par Thea von Harbou, épouse à l’époque de Fritz Lang, le réalisateur autrichien de «Metropolis» (1926), il est engagé pour être Freder Fredersen, le fils du dirigeant de la «ville haute». Dans ce film muet de science-fiction, chef d’œuvre de l’expressionnisme allemand, il aime Brigitte Helm qui interprète à la fois la fille pauvre «du monde d’en bas» et l’androïde que George Lucas copiera dans sa guerre des étoiles. Cette œuvre, unique dans l’histoire du cinéma donne une notoriété exceptionnelle à Gustav Fröhlich. L’acteur joue encore de nombreux films muets dont «Les onze diables» (1927) du Hongrois Zoltan Korda, où s’affrontent une équipe de foot d’un quartier populaire et un club très médiatisé. En 1929, dans «Asphalte», un film de Joe May qui rappelle la veine créatrice de Metropolis, il est Albert Holk, le jeune policier qui compromet son devenir pour l’amour d’une voleuse jouée par Betty Amann. À l’avènement du parlant en 1930, la Warner le réclame à Hollywood pour tourner en allemand avec l’actrice Dita Parlo, sous la direction William Diertele, «La flamme sacrée» et «Kismet».

De retour en Allemagne, Gustav Fröhlich épouse une cantatrice hongroise Gitta Alpar. Leur fille Julika naît en 1934. L’acteur travaille avec les plus grands metteurs en scène de l’époque: Conrad Wiene, Carl Froelich, Max Ophüls, Robert Siodmak, Géza von Bolváry. Il est, en 1933, le partenaire de Annabella dans la double version de «Gardez le sourire» réalisée par Paul Féjos. Il s’essaie aussi à la réalisation dans une coproduction germano-hongroise «La marche de Rakoczy» avec Camilla Horn. Il récidive, en 1934, avec «Aventure d’un jeune homme en Pologne». En 1935, il a pour partenaire la belle actrice tchèque Lida Baarova dans «Barcarole» de Gerhardt Lamprecht et «Lieutenant Bobby, un diable d’homme» de Georg Jacoby. Gustav partage la vie de l’actrice. Mais cette dernière plait beaucoup à Joseph Goebbels. Fröhlich n’hésite pas à lui exprimer son ressentiment en public. Il aurait même souffleté son rival devant Hitler. L’acteur rétablira les faits dans ses mémoires qui paraîtront quarante ans plus tard sous le titre: «Waren das Zeiten – Mein Film-Heldenleben». En 1941, Gustav se remarie avec Maria Hajek. Il continue à tourner même si son activité se ralentit. Il est notamment dans une superproduction sur la vie de Frédéric II de Prusse «Le grand roi» (1942) de Veit Harlan. Puis il est incorporé dans la Wehrmacht. Dans les années 1944-1945, il tourne encore sept films, les studios fonctionnant toujours tandis que l’Armée Rouge franchit l’Oder.

Après guerre, Gustav Fröhlich est à l’affiche d’une quinzaine de titres dont «Le bal des nations» (1954) avec Claudine Dupuis. Il réalise aussi quatre films, fait du théâtre et de la télévision. En 1986, il assiste à Berlin à la projection de la version restaurée de «Metropolis». Il décède à l’âge de quatre-vingt-cinq ans, des suites d’une opération, dans la ville suisse de Lugano, le 22 décembre 1987.

© Caroline HANOTTE

copyright
1922Une nouvelle vie ( de bruut / ein neues leben ) de Theo Frenkel avec Erna Morena
1923Paganini – de Heinz Goldberg avec Eva May
Le chemin de la lumière ( der weg zum licht ) de Géza von Bolváry avec Berta Reuscher
1925Navire en détresse ! ( schiff in not ! ) de Fred Sauer avec Hans Adalbert Schlettow
La femme à la mauvaise réputation ( die frau mit dem schleften ruf / freie liebe / the woman who did ) de Benjamin Christensen avec Lionel Barrymore
Friesenblut – de Fred Sauer avec Hans Adalbert Schlettow
1926Metropolis – de Fritz Lang avec Brigitte Helm
Die frau, die nicht eein sagen kann – de Fred Sauer avec Hans Albers
Soucis féminins ( gehetzte frauen / lebende ware ) de Richard Oswald avec Asta Nielsen
1927Sans parler d‘obligation ( die pflicht zu schweigen / frauenbeichte ) de Carl Wilhelm avec Marcella Albani
La légère Isabelle ( die leichte Isabell ) de Eddy Busch avec Lee Parry
Les maîtres chanteurs de Nuremberg ( der meister von Nürnberg ) de Ludwig Berger avec Veit Harlan
La cigale et la fourmi ( jugendrausch ) de Georg Agasaroff avec Lydia Potechina
Ihr letztes liebesabenteuer / Ich heirate meine frau – de Max Reichmann avec Carmen Boni
Les onze diables ( die elf teufel ) de Carl Boese & Zoltan Korda avec Evelyn Holt
Schewre jungens, leichte mädchen – de Carl Boese avec Lissy Arna
Jahrmarkt des lebens – de Béla Balogh avec Alfred Abel
Der mann ohne gewissen – de ? avec Vera Schmitterlöf
1928Le chant du prisonnier ( heimkehr ) de Joe May avec Dita Parlo
Légion étrangère ( fremdenlegionär / wenn die schwalben heimwärts ziehen ) de James Bauer avec Oskar Marion
La lanterne rouge ( die rothausgasse / im haus zur roten laterne ) de Richard Oswald avec Grete Mosheim
Peur ( angst : Die schwache stunde einer frau / angst ) de Hans Steinhoff avec Elga Brink
Vive la vie ( hurra ! Ich lebe ) de Wilhelm Thiele avec Nathalie Lissenko
1929Asphalte ( asphalt / der polizeiwachtmeister und die diamantenelse ) de Joe May avec Hans Albers
Cœur embrasé ( das brennende herz ) de Ludwig Berger avec Ida Wüst
Trahison ( hochverrat ) de Johannes Meyer avec Gerda Maurus
L’immortel vagabond ( der unsterbliche lump ) de Gustav Ucicky avec Liane Haid
1930Duo d’amour / Incendie à l’opéra / Barcarole ( brand in der oper ) de Carl Froelich avec Gertrud Arnold
Zwei menschen – de Erich Waschneck avec Lucie Englisch
Liebeslied – de Constantin J. David avec Renate Müller
La flamme sacrée ( die heilige flamme ) de Berthold Viertel & William Diertele avec Dita Parlo
Kismet – de William Diertele avec Vladimir Sokoloff
1931Autour d’une enquête ( voruntersuchung ) de Robert Siodmak avec Charlotte Ander
Sang viennois, une page de la vie de Strauss ( Solang’ noch ein walzer von strauss erklingt / ein walzer vom strauß / Wiener g’schichten ) de Conrad Wiene avec Julia Serda
Gloria – de Hans Behrendt avec Brigitte Helm
L’amour commande ( liebeskommando ) de Géza von Bolváry avec Dolly Haas
Mon Léopold ( mein Leopold ) de Hans Steinhoff avec Hilde Hildebrand
1932Service secret ( unter falscher flagge ) de Johannes Meyer avec Charlotte Susa
L’amour au studio / Le studio amoureux ( die verliebte firma ) de Max Ophüls avec Anny Ahlers
Gitta découvre son cœur ( Gitta entdeckt ihr herz / das lied der Puszta ) de Carl Froelich avec Gitta Alpar
C’est un amour qui passe ( ein lied, ein kuß, ein mädel ) de Géza von Bolváry avec Martha Eggerth
J’ai peur de moi ( ich will nicht wissenn, wer du bist / das blaue vom himmel ) de Géza von Bolváry avec Jürgen Herrmann
Ein mann mit herz – de Géza von Bolváry avec Maria Matray
1933Ce que femme rêve ( was frauen traümen ) de Géza von Bolváry avec Nora Gregor
La nuit du grand amour ( die nacht der großen liebe ) de Géza von Bolváry avec Ellen Frank
Gardez le sourire ( sonnenstrahl ) de Paul Féjos avec Annabella
Gardez le sourire – de Paul Féjos avec Marcel Vibert
    Version française de « Sonnenthal »
La ronde aux millions / Une fois dans la vie ( rund um eine million ) de Max Neufeld avec Camilla Horn
La comtesse Wilma / Le hussard de l’amour / La marche de Rokoczy ( Rákóczi induló / Rakoczy-Marsch ) de Gustav Fröhlich & Steve Sekely avec Camilla Horn
1934L’aventure ( abenteuer eines jungen herrn in Polen / liebe und trompetenklang / ein gefährliches abenteuer / Reiterlied ) de Gustav Fröhlich avec Olga Tschechowa
Le fugitif de Chicago ( der flüchtling von Chicago ) de Johannes Meyer avec Luise Ullrich
Le policier Schwenke ( Oberwachmeister Schwenke ) de Carl Froelich avec Hilde Krüger
Barcarole – de Gerhardt Lamprecht avec Rudolf Klein-Rogge
1935Nuit de carnaval ( nacht der werwandlung / demaskierung ) de Hans Deppe avec Heinrich George
Lieutenant Bobby, un diable d’homme ( leutnant Bobby, der teufelskerl / ein teufelskerl ) de Georg Jacoby avec Lida Baarova
Stradivarius ( Stradivari ) de Géza von Bolváry avec Marcella Albani
Idylle ( liebesleute / Hermann und Dorothea von heute ) de Erich Waschneck avec Harry Liedtke
Es flüstert die liebe – de Géza von Bolváry avec Elma Bulla
1936Stadt Anatol ( kampf um das flüssige gold ) de Victor Tourjansky avec Brigitte Horney
L’enlèvement ( die entführung ) de Géza von Bolváry avec Elsa Wagner
La femme impossible ( die unmögliche frau / die herrin von Campina ) de Johannes Riemann avec Paul Henckels
L’heure de la tentation ( die stunde der versuchung ) de Paul Wegener avec Lida Baarova
Incognito ( inkognito ) de Richard Schneider-Edenkoben avec Maria Krahn
Gare Centrale ( gleisdreieck / alarm auf gleis B / männer im dunkel ) de Robert A. Stemmle avec Hilde Sessak
1937Gabriele : Eins, zwei, drei / Gabriele sucht abenteuer – de Rolf Hansen avec Grethe Weiser
Alarm in Peking – de Herbert Selpin avec Rosa Jung
1938Les étoiles brillent / Vedettes follies ( es leuchten die sterne ) de Hans H. Zerlett avec La Jana
    Seulement apparition
En mission secrète ( in geheimer mission ) de Jürgen von Alten avec Camilla Horn
Un amour en l’air ( die kleine und die große liebe / stewardess im luftexpress ) de Josef von Báky avec Jenny Jugo
Frau Sixta – de Gustav Ucicky avec Heidemarie Hatheyer
1939Adieu Vienne – de Jacques Séverac avec Lee Parry
Renate et le quatuor ( Renate im quartett ) de Paul Verhoeven avec Käthe von Nagy
Trafic au large / Alarme à la station III ( alarm auf station III ) de Philipp Lothar Mayring avec Berta Drews
Le secretaire privé / Son secretaire privé ( ihr privatsekretär ) de Charles Klein avec Maria Andergast
1940Alles schwindel – de Bernd Hofmann avec Hans Brausewetter
Les joyeux locataires ( Herz – Modern möbliert ) de Theo Lingen avec Hilde Krahl
Herz geht vor Anker – de Joe Stöckel avec Lotte Rausch
1941Six jours de vacances par foyer ( echs tage heimaturlaub ) de Jürgen von Alten avec Käthe Haack
Clarissa – de Gerhard Lamprecht avec Sybille Schmitz
1942Le grand roi ( der große könig ) de Veit Harlan avec Kristina Söderbaum
Mit den augen einer frau – de Karl Georg Külb avec Ada Tschechowa
1943Les invités du Bellevue / Une nuit pleine de folie ( tolle nacht ) de Theo Lingen avec Marte Harell
Le grand prix ( der große preis ) de Karl Anton avec Carola Höhn
1944La famille Buchholz ( familie Buchholz ) de Carl Froelich avec Henny Porten
Neigungsehe – de Carl Froelich avec Fritz Kampers
Das konzert – de Paul Verhoeven avec Grit Ellot
Une histoire de tous les jours ( ein alltägliche geschichte / alltägliche geschichte ) de Günther Rittau avec Marianne Simson
1945Der große fall – de Karl Anton avec Ruth Drexel
Leb’ wohl, Christina – de Gustav Fröhlich avec Dorothea Wieck
    Seulement réalisation & scénario
Dites la vérité ( sag’die wahrheit ) de Helmut Weiss avec Mady Rahl
1948Das verlorene gesicht – de Kurt Hoffmann avec Marianne Hoppe
Wege im zwielicht – de Gustav Fröhlich avec Sonja Ziemann
1949Je n‘oublierai jamais cette nuit ( diese nacht vergess ich nie ) de Johannes Meyer avec Hardy Kruger
Der bagnosträfling – de Gustav Fröhlich avec Paul Hörbiger
    Seulement scénario & réalisation
1950Confession d’une pécheresse ( die sünderin ) de Willi Forst avec Hildegard Knef
1951Le mensonge ( die lüge / mörder ohne mord ) de Gustav Fröhlich avec Cornell Borchers
    Seulement scénario & réalisation
Filles de feu ( Torreani ) de Gustav Fröhlich avec Inge Landgut
Stips ( Pauker Stips und die verliebte Mädchenklasse ) de Carl Froelich avec Hans Richter
1952Aventures à Vienne ( abenteuer in Wien / gefährliches abenteuer / ich war Jack Mortimer ) de Emil Edwin Reinert avec Cornell Borchers
Le mystère de la vie ( haus des lebens ) de Karl Hartl avec Curd Jürgens
Cupidon s‘en va-t-en guerre / On parlera d’amour plus tard ( von liebe reden wir später ) de Karl Anton avec Liselotte Pulver
1953Ehe für eine nacht – de Victor Tourjansky avec Hannelore Bollmann
La petite ville veut aller dormir ( die kleine stadt will schlafen gehen / die sieben sünder ) de Hans H. König avec Gert Froebe
1954Le bal des nations ( ball der nationen ) de Karl Ritter avec Zsa Zsa Gabor
Roses du Sud ( rosen aus dem Süden ) de Franz Antel avec Maria Holst
1955Sa fille Pierre ( seine tochter ist der Peter ) de Gustav Fröhlich avec Sabine Eggerth
    Seulement réalisation
1956Vergiß wenn du kannst / Sag nicht addio – de Hans H. König avec Hanna Rucker
Le premier jour du printemps ( der erste frühlingstag / es liegt was in der luft ) de Helmut Weiss avec Luise Ullrich
1958 DO Das gab’s nur einmal – de Géza von Bolváry avec Walter Ambrock
    Seulement apparition
1960…Und keiner schämte sich – de Hans Schott-Schöbinger avec Margrit Aust
AUTRES PRIX :
      
    Prix d’honneur aux Prix du cinéma Germanique, Allemagne ( 1973 )
Fiche créée le 12 mai 2006 | Modifiée le 9 mars 2017 | Cette fiche a été vue 6921 fois
PREVIOUSGert Froebe || Gustav Fröhlich || Maria FrometNEXT