CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Kenneth More
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jack Hawkins



Date et Lieu de naissance : 14 septembre 1910 (Wood Green, Royaume-Uni)
Date et Lieu de décès : 18 juillet 1973 (Londres, Royaume-Uni)
Nom Réel : John Edward Hawkins

ACTEUR

Fils d’architecte, John Edward Hawkins naît le 14 septembre 1910 à Wood Green, au Nord de Londres. La vocation de la scène théâtrale vient très vite au jeune homme, puisqu’il étudie dès l’âge de treize ans à l’Italia Court School, école d’art dramatique où il fait ses première armes en interprétant «Where the rainbow ends». En 1928, il décroche même un rôle à Broadway, dans «Journey’s end». Ce parcours artistique précoce le mène au cinéma, au tout début des années trente, dans son pays d’origine. C’est ainsi qu’il apparaît en 1931 dans «Bird of prey» de Basil Dean, puis dans «Jack l’éventreur» (1932) de Maurice Elvey, remake du film de Alfred Hitchcock (1927). Pendant une dizaine d’années, Jack Hawkins accumule les seconds rôles pour des réalisateurs qui comptent parmi les plus respectés du cinéma britanniques: Victor Saville, Maurice Elvey ou Roy William Neill.

La Seconde Guerre Mondiale éclate bientôt et Jack Hawkins se porte volontaire dans les Royal Welsh Fusillers en 1940. En poste aux Indes, il y entraîne les troupes britanniques avant d’obtenir le grade de colonel dans l’ENSA. À la fin du conflit, Jack Hawkins, démobilisé, peut enfin reprendre le chemin des studios. Il figure dans «Première désillusion» (1948) de Carol Reed et «La rose noire» (1950) de Henry Hathaway, où l’acteur tient un rôle plus conséquent, aux côtés de Tyrone Power et Orson Welles. De même, Michael Powell le dirige dans «La mort apprivoisée» (1948) et «Le chevalier de Londres» (1949). C’est à cette époque seulement que sa carrière est véritablement lancée et que le public découvre enfin Jack Hawkins. Sa silhouette carrée et son physique solide en font un interprète de choix pour les rôles de militaires, policiers, médecins ou gangsters.

Avec un flegme tout britannique, Jack Hawkins incarne, à l’écran, l’ordre, la droiture, l’autorité ainsi qu’un certain conservatisme. Commandant de navire dans «La mer cruelle» (1953) de Charles Frend, il devient le pharaon Khéops dans la superproduction de Howard Hawks, «La terre des pharaons» (1954). Cette composition le rend mondialement célèbre et va alors le spécialiser dans le film à grand spectacle. David Lean lui confie alors le rôle du major Warden dans «Le pont de la rivière Kwai» (1957), qui triomphe à sa sortie. En 1959, il incarne le consul Quintus Arrius dans «Ben Hur» de William Wyler, avec Charlton Heston en vedette. La même année, «Hold-up à Londres» de Basil Dearden est un nouveau succès déterminant pour la carrière de l’acteur. La notoriété de Jack Hawkins atteint alors son apogée et il devient l’un des acteurs britanniques les plus populaires du moment.

Par la suite, il reste fidèle à ses personnages virils et retrouve David Lean pour «Lawrence d’Arabie» (1962). On peut également le voir à la télévision, ainsi que dans «Zoulou» (1963), film de guerre historique réalisé par Cy Endfield. Mais au milieu des années soixante, Jack Hawkins, gros fumeur, est victime d’un cancer de la gorge et subit une ablation du larynx qui le laisse totalement muet. Malgré ça, il continue sa carrière d’acteur, mais ses interprétations doivent être doublées. On le remarque encore dans plusieurs films, parmi lesquels «Waterloo» (1970), «Les griffes du lion» ou «Théâtre de sang» (1972). En 1973, il décide de se faire implanter un larynx artificiel, mais cette opération chirurgicale engendrera de graves complications. Hospitalisé à Londres, Jack Hawkins y décède d’une hémorragie le 18 juillet 1973.

© Simon BENATTAR-BOURGEAY

copyright
1931 Birds of prey / The perfect alibi – de Basil Dean avec C. Aubrey Smith
1932Jack l’éventreur / Meurtres ( the lodger / the phantom fiend ) de Maurice Elvey avec Ivor Novello
1933The good companions – de Victor Saville avec Jessie Matthews
L’empreinte du passé / La dernière symphonie ( the lost chord ) de Maurice Elvey avec Elizabeth Allan
I lived with you – de Maurice Elvey avec Ida Lupino
The jewel – de Reginald Denham avec Francis Drake
A shot in the dark – de George Pearson avec Dorothy Boyd
1934Autumn crocus – de Basil Dean avec Fay Compton
Death at broadcasting house / Death of a broadcast / The wigan express – de Reginald Denham avec Ian Hunter
1935Lorna Doone – de Basil Dean avec Victoria Hopper
Peg of Old Drury – de Herbert Wilcox avec Anna Neagle
1936Beauty and the barge – de Henry Edwards avec Margaret Rutherford
The frog – de Jack Raymond avec Noah Beery
1937Who goes next ? – de Maurice Elvey avec Charles Eaton
1938Un divorce royal ( a royal divorce ) de Jack Raymond avec Ruth Chatterton
1939Murder will out – de Roy William Neill avec John Loder
1940L’escadre volante / L’escadron volant ( the flying squad ) de Herbert Brenon avec Phyllis Brooks
1941The next of kin – de Thorold Dickinson avec Nova Pilbeam
1948Première désillusion ( fallen idol / the lost illusion ) de Carol Reed avec Michèle Morgan
La grande révolte / Le prétendant ( Bonnie Prince Charlie ) de Anthony Kimmins avec Margaret Leighton
La mort apprivoisée ( the small back room / hour of glory ) de Michael Powell & Emeric Pressburger avec Kathleen Byron
1949Le chevalier de Londres ( the elusive pimpernel / the fighting pimpernel ) de Michael Powell & Emeric Pressburger avec David Niven
1950Secret d’état ( state secret / the great manhunt ) de Sidney Gilliat avec Glynis Johns
La rose noire ( the black rose ) de Henry Hathaway avec Tyrone Power
Home at seven / Murder on Monday – de Ralph Richardson avec Margaret Leighton
The adventurers / Fortune in diamonds / The great adventure / South African story – de David MacDonald avec Grégoire Aslan
1951Le voyage fantastique ( no highway / no highway in the sky ) de Henry Koster avec Marlene Dietrich
1952Angels one five – de George More O’Ferrall avec Michael Denison
Mandy ( crash of silence / the story of Mandy ) de Alexander Mackendrick avec Phyllis Calvert
La femme du planteur ( the planteur’s wife / outpost in Malaya / white blood ) de Ken Annakin avec Claudette Colbert
La mer cruelle ( the crual sea ) de Charles Frend avec Virginia McKenna
DO The little ship – de Adrian Cooper & Ron Osborn
    Seulement voix & narration
1953Tonnerre sur Malte ( Malta story ) de Brian Desmond Hurst avec Alec Guinness
Twice upon a time – de Emeric Pressburger avec Hugh Williams
L’intrus / Le visiteur nocturne ( the intruder ) de Guy Hamilton avec Hugh Williams
La vie d’un journaliste ( front page story ) de Gordon Parry avec Eva Bartok
1954Les démons des mers du Sud / Moana, la fille des tropiques ( the seekers / land of fury ) de Ken Annakin avec Glynis Johns
La terre des pharaons ( land of the pharaohs ) de Howard Hawks avec Joan Collins
1955L’emprisonné / Le prisonnier ( the prisoner ) de Peter Glenville avec Alec Guinness
Ce que chat veut / Monsieur commande, madame décide ( touch and go / the light touch ) de Michael Truman avec June Thorburn
1956S.O.S. Scotland Yard ( the long arm / the third key ) de Charles Frend avec Dorothy Allyson
Flammes dans le ciel ( the man in the sky / decision against time / test pilot ) de Charles Crichton avec Donald Pleasence
Le manoir du mystère ( fortune is a woman / she played with fire ) de Sidney Gilliat avec Arlene Dahl
1957Le pont de la rivière Kwai ( the bridge on the River Kwai ) de David Lean avec William Holden
Inspecteur de service ( Gideon of Scotland Yard / Gideon’s day ) de John Ford avec Anna Lee
1958Chef de réseau ( the two-headed spy ) de André De Toth avec Gia Scala
1959Ben-Hur ( Ben-Hur : A tale of the Christ ) de William Wyler avec Charlton Heston
Hold-up à Londres / Colonel Hyde contre Scotland Yard ( the league of gentlemen ) de Basil Dearden avec Nigel Patrick
    Prix Zulueta du meilleur acteur au festival international du film de San Sebastián, Espagne
1961Anna et les Maoris ( two loves / the spinster ) de Charles Walters avec Shirley MacLaine
La Fayette – de Jean Dréville avec Renée Saint-Cyr
1962Five fingers exercise – de Daniel Mann avec Maximilian Schell
Lawrence d’Arabie ( Lawrence of Arabia ) de David Lean avec Peter O’Toole
1963Massacre pour un fauve ( rampage ) de Phil Karlson avec Robert Mitchum
Zoulou ( Zulu ) de Cy Enfield avec Ulla Jacobsson
Le secret du docteur Whitset ( the third secret ) de Charles Crichton avec Stephen Boyd
1964Lord Jim – de Richard Brooks avec Paul Lukas
Les canons de Batasi ( guns at Batasi ) de John Guillermin avec Richard Attenborough
1965Judith / Conflict – de Daniel Mann avec Sophia Loren
Double masques et agents doubles ( masquerade / operation masquerade / a shabby tiger ) de Basil Dearden avec Cliff Robertson
The party’s over – de Guy Hamilton avec Oliver Reed
    Seulement producteur exécutif – Non crédité
1966Opération opium ( the poppy is also a flower / opium connection / poppies are also flowers / danger grows wild ) de Terence Young avec Rita Hayworth
1968Shalako – de Edward Dmytryk avec Brigitte Bardot
La grande Catherine ( great Catherine ) de Gordon Flemyng avec Jeanne Moreau
Oh ! que la guerre est jolie / Ah ! Dieu que la guerre est jolie ( oh ! what a lovely war ) de Richard Attenborough avec Laurence Olivier
CM Stalked – de Rolf Forsberg avec Saeed Jaffrey
1969Gonflés à bloc / Le rallye de Monte Carlo / Montecarlo Rally ( those daring young men in their jaunty jalopsies / Monte Carlo or bust / Monte Carlo Rally / quei temerari sulle loro pazze, scatenate, scalcinate carriole / il ralleye di Montecarlo… e tutta quella confusione ) de Ken Annakin avec Tony Curtis
L’ange et le démon ( Twinky / Lola / the statutory affair ) de Richard Donner avec Charles Bronson
1970Le péché ( the beloved / restless / sin ) de George Pan Cosmatos avec Raquel Welch
Waterloo ( Ватерлоо ) de Sergueï Bondartchouk avec Rod Steiger
Les aventures de Gérard ( the adventures of Gerard / adventures of brigadier Gérard ) de Jerzy Skolimowski avec Claudia Cardinale
Jane Eyre – de Delbert Mann avec George C. Scott
1971Commando pour un homme seul / De l’or pour les requins ( when eight bells toll ) de Etienne Périer avec Robert Morley
Nicolas et Alexandra ( Nicholas and Alexandra ) de Franklin J. Schaffner avec Janet Suzman
Kidnapped – de Delbert Mann avec Michael Caine
The last lion – de Elmo De Witt avec Karen Spies
Les griffes du lion ( young Winston ) de Richard Attenborough avec Simon Ward
1972La fuite vers le soleil / Niet / Les amants de la steppe ( habricha el hashemesh / escape to the sun / הבריחה אל השמש ) de Menahem Golan avec Laurence Harvey
Théâtre de sang ( theater of blood / much ado about murder / theatre of blood ) de Douglas Hickox avec Vincent Price
Dieu est mon droit ( the ruling class ) de Peter Medak avec Harry Andrews
    Seulement production
1973Les contes de la terreur ( tales that witness madness / witness madness ) de Freddie Francis avec Kim Novak
Fiche créée le 6 juillet 2010 | Modifiée le 22 décembre 2014 | Cette fiche a été vue 4430 fois
PREVIOUSJune Havoc || Jack Hawkins || Howard HawksNEXT