CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Barbara Bel Geddes
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jacques Louvigny



Date et Lieu de naissance : 14 février 1884 (Bordeaux, France)►
Date et Lieu de décès : 9 février 1951 (Paris, France)►
Nom Réel : Jacques Charles Louvigny

ACTEUR
Image
1931 On purge bébé – de Jean Renoir avec Michel Simon, Marguerite Pierry, Nicole Fernandez & Fernandel
Image
1942 Félicie Nanteuil – de Marc Allégret avec Micheline Presle, Claude Dauphin, Louis Jourdan & Mady Berry
Image
1944 Le bossu – de Jean Delannoy avec Pierre Blanchar, Paul Bernard & Yvonne Gaudeau
Image
1950 Et moi j’te dis qu’elle t’a fait de l’œil – de Maurice Gleize avec Madeleine Lebeau & Bernard Lancret

Avec son visage bonhomme et son air goguenard, Jacques Louvigny disposait de quelques atouts pour jouer la comédie. Acteur français, il voit le jour le 14 février 1884 à Bordeaux. Il débute sa carrière artistique, entre théâtre et cinéma, à partir de 1912. Pour le grand écran, il joue d’abord dans des courts-métrages muets, notamment de Marcel Simon et de Georges Monca, puis cesse de tourner pendant 14 ans, se consacrant alors pleinement aux représentations théâtrales. Sa carrière décolle en 1931, avec le premier film parlant de Jean Renoir, adapté d’une pièce de Georges Feydeau, «On purge bébé». Il y tient le rôle titre de Bastien Follavoine, cocasse concepteur de pots de chambre incassables à destination de l’Armée Française! Cette comédie sans prétention et à petit budget remporte un vif succès. Dès lors, Jacques Louvigny ne quitte plus le grand écran pendant toutes les années suivantes jusqu’en 1950, diversifiant les genres comme les personnages auxquels il donne vie.

Les films s’enchaînent. Dans «Le cavalier Lafleur» (1934) de Pierre-Jean Ducis, comédie désopilante qui multiplie les imbroglios, il est le soldat Hyacinthe Lafleur, homonyme du héros joué par Fernandel. Il se mue en propriétaire du palace où se produit l’orchestre des Tulipes, aux côtés de Fernand Gravey, Ginette Leclerc, Gaby Basset, dans «Fanfare d’amour» (1935) de Richard Pottier, film qui a inspiré le célèbre «Certains l’aiment chaud» (1959) de Billy Wilder, avec Marilyn Monroe. Jacques Louvigny poursuit sa carrière dans «L’amant de Madame Vidal» (1936) de André Berthomieu, dans lequel il incarne le mari soupçonné d’infidélité par sa fantasque épouse Catherine Vidal, jouée par Elvire Popesco. Acteur fétiche de ce cinéaste, Jacques Louvigny tourne dans neuf de ses films. Il entretient également quelques fidélités à Jean Delannoy, Jean Boyer ou René Pujol, dont il est à l’affiche de quatre de ses productions pour la seule année 1937.

L’acteur troque la comédie pour le drame avec le célèbre «Hôtel du Nord» (1938) de Marcel Carné, aux côtés Louis Jouvet et Arletty. Et se renouvelle sans cesse. Il endosse les habits de baron, dans «Frederica» (1942) de Jean Boyer, ou de directeur d’une clinique psychiatrique dans «Fou d’amour» (1942) de Paul Mesnier, films dans lesquels il retrouve Elvire Popesco. Il côtoie Claude Dauphin et Micheline Presle dans «Félicie Nanteuil» (1942) de Marc Allégret. Il est l’amant de Simone Signoret dans «Le mort ne reçoit plus» (1943) de Jean Tarride, avec Jules Berry. Il se frotte au film historique avec «Le bossu» (1944) de Jean Delannoy, adapté du roman de Paul Féval, dans lequel il campe l’un des deux anciens maîtres d’armes de Philippe de Gonzague, Cocardasse, auprès de Paul Bernard, Pierre Blanchar et Yvonne Gaudeau. André Cayatte lui offre le rôle de l’imprésario du chanteur Sylvio, interprété par Tino Rossi, dans «Sérénade aux nuages» (1945). Un éclectisme qui l’amène à jouer dans d’autres films de poids, comme «La symphonie pastorale» (1946) de Jean Delannoy, aux côtés de Michèle Morgan, «Le cœur sur la main» (1948) de André Berthomieu, avec Bourvil, ou encore «Tous les chemins mènent à Rome» (1948), avec Gérard Philipe. L’acteur fait sa dernière apparition dans «Et moi, j’te dis qu’elle t’a fait de l’œil» (1950), comédie de Maurice Gleize sur les rapports universels entre femme, mari et amant. Quelques semaines après la sortie du film, Jacques Louvigny décède à Paris, le 9 février 1951. Il allait fêter ses 67 ans.

© Isabelle MICHEL

copyright
1913 CM Combat de boxe – de ? avec Pierre Palau
1914 CM Monsieur chasse – de Marcel Simon avec Lucy Jousset
CM Un fil à la patte – de Marcel Simon & Henri Pouctal avec Robert Saidreau
1916 CM Rigadin l’échappe belle – de Georges Monca avec Charles Prince
CM Rigadin cherche l’âme sœur – de Georges Monca avec Lucy Mareil
CM Le toutou de la danseuse – de Georges Monca avec Fernande Diamant
CM Deux maris, deux femmes et un commissaire – de ? avec Clo Marra
CM L’hôtel du libre échange – de Marcel Simon avec Jane Faber
1917 CM La leçon de flirt – de Ernest Lunel avec Marie-Ange Fériel
CM Le serment d’Anatole – de Georges Monca avec Gaby Morlay
CM Prête-moi ton habit – de Georges Monca avec Mathilde Cocyte
CM Pour épouser Gaby – de Charles Burguet avec Gaby Morlay
CM Germain hérite d’une huitre – de Marcel Simon avec Robert Saidreau
1931On purge bébé – de Jean Renoir avec Michel Simon
Delphine – de Roger Capellani avec Alice Cocéa
1932 CM L’aimable lingère – de Donatien avec Blanche Denège
1933Les surprises du sleeping / Couchette No 3 – de Karl Anton avec Florelle
1934N’aimer que toi – de André Berthomieu avec Josette Day
Le cavalier Lafleur – de Pierre-Jean Ducis avec Fernandel
1935Fanfare d’amour – de Richard Pottier avec Betty Stockfeld
Le bébé de l’escadron / Quand la ville était belle – de René Sti avec Suzy Prim
Folies-Bergère – de Marcel Achard & Roy Del Ruth avec Maurice Chevalier
CM Une drôle d’histoire – de Robert Péguy
1936Passé à vendre – de René Pujol avec Pierre Brasseur
L’amant de madame Vidal – de André Berthomieu avec Victor Boucher
Trois artilleurs au pensionnat – de René Pujol avec Raymond Cordy
1937La griffe du hasard – de René Pujol avec Pierre Larquey
Titin des Martigues – de René Pujol avec Suzanne Dehelly
Le plus beau gosse du monde – de René Pujol avec Pauline Carton
Mollenard – de Robert Siodmak avec Harry Baur
1938Hôtel du Nord – de Marcel Carné avec Arletty
Les rois de la flotte – de René Pujol avec Tichadel
1939Tempête / Révolte sur Paris / Tempête sur Paris – de Bernard-Deschamps avec Erich von Stroheim
1940Ce n’est pas moi – de Jacques de Baroncelli avec Léon Bélières
1941Fièvres – de Jean Delannoy avec Jacqueline Delubac
À vos ordres, madame – de Jean Boyer avec Jean Tissier
1942Frederica – de Jean Boyer avec Elvire Popesco
Pontcarral, colonel d’empire – de Jean Delannoy avec Pierre Blanchar
Félicie Nanteuil – de Marc Allégret avec Claude Dauphin
Fou d’amour – de Paul Mesnier avec Micheline Francey
1943Un seul amour – de Pierre Blanchar avec Micheline Presle
Je suis avec toi – de Henri Decoin avec Yvonne Printemps
Le mort ne reçoit plus – de Jean Tarride avec Jules Berry
L’île d’amour – de Maurice Cam avec Josseline Gaël
1944Florence est folle – de Georges Lacombe avec Annie Ducaux
Le bossu – de Jean Delannoy avec Paul Bernard
1945Sérénade aux nuages – de André Cayatte avec Jacqueline Gauthier
La femme fatale – de Jean Boyer avec Madeleine Sologne
J’ai dix-sept ans – de André Berthomieu avec Jacqueline Delubac
Étoile sans lumière – de Marcel Blistène avec Edith Piaf
1946Gringalet – de André Berthomieu avec Charles Vanel
La symphonie pastorale – de Jean Delannoy avec Michèle Morgan
Pas si bête – de André Berthomieu avec Suzy Carrier
Amours, délices et orgues – de André Berthomieu avec Gisèle Pascal
1947Colomba – de Émile Couzinet avec Charles Blavette
Carré de valets – de André Berthomieu avec Martine Carol
Blanc comme neige – de André Berthomieu avec Bourvil
Toute la famille était là – de Jean de Marguenat avec Marguerite Pierry
1948Aux yeux du souvenir / Souvenir – de Jean Delannoy avec Jean Marais
L’ombre – de André Berthomieu avec Marcel Pérès
Le cœur sur la main – de André Berthomieu avec Michèle Philippe
Tous les chemins mènent à Rome – de Jean Boyer avec Gérard Philipe
1949La maison du printemps – de Jacques Daroy avec Claudine Dupuis
1950Et moi j’te dis qu’elle t’a fait de l’œil – de Maurice Gleize avec Denise Provence
Fiche créée le 30 avril 2009 | Modifiée le 24 mai 2018 | Cette fiche a été vue 5142 fois
PREVIOUSJane Loury || Jacques Louvigny || Katia LovaNEXT