CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de George C. Scott
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jacques Martin



Date et Lieu de naissance : 22 juin 1933 (Lyon, France)
Date et Lieu de décès : 14 septembre 2007 (Biarritz, France)
Nom Réel : Jacques Claude Martin

ACTEUR

Jacques Martin naît le 22 juin 1933 à Lyon dans une famille aisée. Tout jeune orphelin de père il effectue une partie de sa scolarité au collège des frères Dominicains d’Oullins. Au début des années cinquante, il décide de monter à Paris pour suivre des cours d’art dramatiques puis c’est le Conservatoire et de la figuration à la Comédie-Française. Il est également un excellent chanteur lyrique. Il écrira même quelques années plus tard une comédie musicale. Après son service militaire, Jacques Martin retrouve les planches. Marié, il est bientôt le père d’Élise et de David, futur cuisinier, qui hérite de son père et son grand père, chef de cuisine du tsar Nicolas II, le don de l’art culinaire.

Au début des années soixante, Jacques Martin monte un premier spectacle de music-hall. En duo avec Jean Yanne il se fait animateur de radio et il travaille également pour la télévision. Il en devient et pendant une trentaine d’années la figure emblématique, innovante et impertinente avec des émissions de pure variété mais aussi plus caustiques comme «Le petit rapporteur», sans parler de son «École des fans», incontournable rendez-vous dominical où il fait chanter des enfants dont la petite Vanessa Paradis devant la France entière attendrie.

Jacques Martin débute au cinéma en interprétant un journaliste dans «L’amour avec des si» (1963), de Claude Lelouch, présenté au festival de Berlin en 1964. Durant la même décennie, il apparaît en gendarme dans «Monsieur le président directeur général» (1965) de Jean Girault, avec notamment Jacqueline Maillan, Michel Galabru et Paul Préboist; puis il fait partie, aux côtés de Annie Girardot, Jean Yanne et Francis Blanche, de «Erotissimo» (1968) de Gérard Pirès, adapté du roman de Nicole de Buron. En 1973, Jacques Martin se lance dans la réalisation et écrit le scénario et les dialogues de «Na!». Il met lui-même en scène cette comédie au comique pas vraiment des plus raffiné, tout en jouant le personnage central, un dénommé Jean-Marie Chalupot. Dans la distribution l’on retrouve Danièle Evenou, sa compagne de l’époque qui va lui donner deux fils Frédéric et Jean-Baptiste. Il ne renouvellera pas cette expérience qui n’a pas vraiment conquis son public. Durant les années soixante-dix, Jacques Martin redevient acteur pour «Sex-shop» (1971) de Claude Berri, avec Jean-Pierre Marielle, et Jean Tissier dont ce sera le dernier rôle. La décennie suivante, au sommet de sa gloire télévisuelle, il campe un gendarme, principal interprète du téléfilm «Le rescapé de Tikeroa» (1981) de Jean L’Hôte et Henri Hiro, tourné dans l’île de Huahiné en Polynésie Française. Il apparaît aussi dans «La passante du Sans-Soucis» (1981) de Jacques Rouffio, avec Romy Schneider. En 1984, Jacques Martin joue un moment au théâtre Marigny, un cardinal, dans la pièce de Raymond Vincy et Jean Valmy, «J’y suis, j’y reste» puis il monte en 1986, l’opéra-bouffe de Jacques Offenbach, «La Belle Hélène». Il est alors l’époux de la future Madame Sarkozy qui lui a donné deux filles. Remarié en 1992, il sera encore père d’un garçon et d’une petite fille.

En 1998, Jacques Martin est victime d’un accident cérébral. Très diminué, il cesse bientôt toute activité médiatique. Cet artiste original et talentueux est décoré par le Président Jacques Chirac de la Légion d’Honneur l’année suivante. Il s’éteint dans sa chambre d’un grand hôtel de Biarritz (Pays Basque), le 7 septembre 2007. Il avait soixante-quatorze ans.

© Caroline HANOTTE

copyright
1963L’amour avec des si… – de Claude Lelouch avec Guy Mairesse
DO La femme spectacle – de Claude Lelouch avec Janine Magnan
    Seulement apparition
1965Qui êtes-vous, Polly Maggoo ? – de William Klein avec Jean Rochefort
    Seulement apparition
Monsieur le président directeur général / Appelez-moi maître – de Jean Girault avec Jacqueline Maillan
1968Erotissimo – de Gérard Pirès avec Annie Girardot
1971Sex-shop – de Claude Berri avec Juliet Berto
1973Na ! – de Jacques Martin avec Danièle Evenou
    + adaptation, dialogues, scénario & musique
1974Les ordres – de Michel Bruault avec Jean Lapointe
1979 DO Claude François : Le film de sa vie – de Samy Pavel avec Line Renaud
    Seulement apparition
1981La passante du Sans-Souci / La passante – de Jacques Rouffio avec Romy Schneider
Fiche créée le 20 septembre 2007 | Modifiée le 20 septembre 2007 | Cette fiche a été vue 6672 fois
PREVIOUSDean Martin || Jacques Martin || Jean MartinNEXT