CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Nikos Koundouros
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jacques Morel



Date et Lieu de naissance : 29 mai 1922 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 10 avril 2008 (Paris, France)
Nom Réel : Jacques Jean Alphonse Houstraete

ACTEUR

Jacques Houstraete dit Jacques Morel voit le jour à Paris le 29 mai 1922. Rien ne le prédestine à l’art de la scène mais, pour gagner sa vie dans la capitale française occupée par les Allemands, il devient chansonnier et participe à des émissions radiophoniques. En 1943, il tâte un peu du cinéma en apparaissant dans la comédie de Jacques Daniel-Norman, «L’aventure est au coin de la rue» avec Raymond Rouleau, Michèle Alfa, Roland Toutain et Jean Parédès.

Dans l’immédiat après-guerre, Jacques Morel découvre le théâtre qu’il ne va plus quitter. Il continue néanmoins à jouer des rôles secondaires dans différentes productions cinématographiques. Nous le retrouvons notamment en 1948 dans le film policier de Henri Decoin «Entre onze heures et minuit» avec Louis Jouvet et Madeleine Robinson. Au début des années cinquante, le comédien fait partie de la distribution d’œuvres théâtrales portées à l’écran dont deux titres de Georges Feydeau, «La dame de chez Maxim’s» (1950) de Marcel Aboulker et «Le dindon» (1950) de Claude Barma; puis «Topaze» de Marcel Pagnol, pièce devenue film en 1951, avec Fernandel dans le rôle-titre. De cette décennie, citons encore: deux grosses productions sur les histoires romancées de Versailles et de Paris, orchestrées par Sacha Guitry avec qui Jacques Morel à travailler au théâtre; et «Marie-Antoinette»(1955) de Jean Delannoy, où le comédien en incarnant Louis XVI lui rend de belles qualités humaines que l’imagerie populaire révolutionnaire avait fait oublier.

Dans les années soixante, Jacques Morel est mieux connu de la France entière en devenant un habitué de la télévision. Il retrouve notamment son personnage de Louis XVI dans un épisode de «La caméra explore le temps» (1962), Giselle Pascal remplaçant Michèle Morgan dans le rôle de Marie-Antoinette. Mais il prête aussi, en 1967, sa voix paisible à Obélix, le célèbre ami d’Astérix, le malin petit Gaulois (en fait Roger Carel) pour le premier dessin animé tiré des célèbres albums de René Goscinny et Albert Uderzo. Et il doublera encore le porteur de menhirs (1967- 1968) puis le chef du village (1976), avant de participer à «La ballade des Dalton» (1978) d’après Morris.

En 1979, Jacques Morel tourne au cinéma son cinquante-deuxième et dernier film, un policier, «L’amour en question» de André Cayatte, avec Annie Girardot et Bibi Andersson. Puis pendant une dizaine d’années, il travaille essentiellement pour le petit écran. Il est notamment Honoré dans la série «Miss» (1979) avec Danielle Darrieux; un cardinal dans «J’y suis, j’y reste» (1984) avec Claude Gensac, pour l’émission «Au théâtre ce soir» pour laquelle il avait déjà mis en scène deux pièces; et bien sûr, le juge débonnaire de plus d’une vingtaine d’épisodes de «Julien Fontanes, magistrat» entre 1980 et 1989.

En 1993, Jacques Morel retrouve le théâtre en jouant aux côtés de Michel Serrault, la célèbre pièce de Jules Romains, «Knock». Mais à la suite de problèmes cardiovasculaires, il doit définitivement abandonner un métier qu’il exerçait d’une façon ininterrompue depuis un demi-siècle. Ce comédien de grand talent mais tout en discrétion, prend alors une retraite bien méritée. Il décède le 10 avril 2008, dans sa ville natale. Il allait prendre quatre-vingt six ans.

© Caroline HANOTTE

copyright
1943L’aventure est au coin de la rue – de Jacques Daniel-Norman avec Michèle Alfa
1945Seul dans la nuit – de Christian Stengel avec Sophie Desmarets
1947Toute la famille était là – de Jean de Marguenat avec Marguerite Pierry
1948Entre onze heures et minuit – de Henri Decoin avec Madeleine Robinson
CM Bonjour le monde – de Jean-Jacques Mehu avec Jean-Jacques Vital
1949Au p’tit zouave – de Gilles Grangier avec Dany Robin
Voyage à trois – de Jean-Paul Paulin avec Pierre Louis
1950Au fil des ondes – de Pierre Gautherin avec Pauline Carton
L’amant de paille – de Gilles Grangier avec Jean-Pierre Aumont
La dame de chez Maxim’s / La dame de chez Maxim – de Marcel Aboulker avec Saturnin Fabre
Topaze – de Marcel Pagnol avec Fernandel
Le dindon / La nuit des cocus – de Claude Barma avec Louis de Funès
1950La poison – de Sacha Guitry avec Michel Simon
    Seulement voix
Victor – de Claude Heymann avec Brigitte Auber
1952Une fille dans le soleil – de Maurice Cam avec Myriam Bru
Un trésor de femme – de Jean Stelli avec Renée Cosima
Les amours finissent à l’aube – de Henri Calef avec Georges Marshall
Nous sommes tous des assassins – de André Cayatte avec Raymond Pellegrin
1953Une nuit à Megève – de Raoul André avec Paul Cambo
Mandat d’amener – de Pierre Louis avec Micheline Francey
Rue de l’estrapade – de Jacques Becker avec Louis Jourdan
Si Versailles m’était conté – de Sacha Guitry avec Claudette Colbert
1954Après vous, Duchesse – de Robert de Nesle avec Jean Parédès
Les hommes ne pensent qu’à ça – de Yves Robert avec Louis de Funès
Escalier de service – de Carlo Rim avec Danielle Darrieux
1955Si Paris nous était conté – de Sacha Guitry avec Jean Marais
Les grandes manœuvres – de René Clair avec Brigitte Bardot
Marie-Antoinette / Marie-Antoinette reine de France – de Jean Delannoy avec Michèle Morgan
La môme Pigalle – de Alfred Rode avec Dora Doll
1956Folies-Bergère / Un soir au music-hall – de Henri Decoin avec Eddie Constantine
Elena et les hommes – de Jean Renoir avec Ingrid Bergman
L’homme aux clés d’or / L’homme aux clefs d’or – de Léo Joannon avec Annie Girardot
Les suspects / Quand le soleil montera – de Jean Dréville avec Anne Vernon
1957Le septième ciel ( la vedova elettrica ) de Raymond Bernard avec Noël-Noël
Clara et les méchants / Bourreaux d’enfants – de Raoul André avec Michel Serrault
Un certain monsieur Jo – de René Jolivet avec Michel Simon
1958Sacré jeunesse – de André Berthomieu avec André Luguet
Drôles de phénomènes – de Robert Vernay avec Sophie Desmarets
Madame et son auto – de Robert Vernay avec Jacques Fabbri
La vie à deux – de Clément Duhour avec Lilli Palmer
1959À rebrousse poil / Les piqués / Les mordus – de Pierre Armand avec Mathilde Casadesus
Maigret et l’affaire Saint-Fiacre – de Jean Delannoy avec Valentine Tessier
1960L’imprévu ( l’imprevisto ) de Alberto Lattuada avec Anouk Aimée
1961Le panier à crabes – de Joseph Lisbona avec Denise Grey
Rencontres – de Philippe Agostini avec Gabriele Ferzetti
1964La corde au cou – de Joseph Lisbona avec Magali Noël
Le gentleman de Cocody – de Christian-Jaque avec Liselotte Pulver
Les mordus de Paris – de Pierre Armand avec Micheline Dax
Pleins feux sur Stanislas – de Jean-Charles Dudrumet avec Nadja Tiller
1965Un milliard dans un billard ( diamantenbilliard ) de Nicolas Gessner avec Jean Seberg
1967 DA Astérix, le gaulois – de Raymond Leblanc
    Seulement voix
1968 DA Astérix et Cléopâtre – de René Gosciny, Lee Payant & Albert Uderzo
    Seulement voix
1969L’Auvergnat et l’autobus – de Guy Lefranc avec Fernand Raynaud
CM Le petit théâtre : Le dernier réveillon – de Jean Renoir avec Milly Monti
1976Ça fait tilt ! – de André Hunebelle avec Michel Constantin
DA Les douze travaux d’Astérix – de René Goscinny, Albert Uderzo & Pierre Watrin
    Seulement voix
1977L’exercice du pouvoir – de Philippe Galland avec Ginette Garcin
1978 DA La ballade des Dalton – de René Goscinny, Morris, Henri Gruel & Pierre Watrin
    Seulement voix
1979L’amour en question – de André Cayatte avec Bibi Andersson
Fiche créée le 12 avril 2008 | Modifiée le 16 novembre 2013 | Cette fiche a été vue 6303 fois
PREVIOUSJeanne Moreau || Jacques Morel || André MorellNEXT