CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Germaine Kerjean
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jean-Louis Foulquier



Date et Lieu de naissance : 24 juin 1943 (La Rochelle, France)
Date et Lieu de décès : 10 décembre 2013 (Aigrefeuille-d’Aunis, France)
Nom Réel : Jean-Louis Max Yves Foulquier

ACTEUR

Né le 24 juin 1943 à La Rochelle, Jean-Louis Foulquier quitte sa région natale du Poitou-Charentes pour rejoindre Paris. Dès 1962, il se produit en tant que chanteur dans les cabarets où il côtoie Marcel Mouloudji, Jean-Roger Caussimon ou Thierry Le Luron. Il enregistre également quelques 45t sans grand succès. Parallèlement, pour subvenir à ses besoins, il devient standardiste à Maison de la Radio puis animateur à France-Inter. Ardent défenseur de la chanson française, il anime successivement diverses émissions sur cette station du service public dès 1975. La plus emblématique demeure «Pollen» (1984) dont le titre est inspiré d’une chanson de Pierre Barouh. Diffusée en public dans différents lieux parisiens, cette émission mélange artistes confirmés et artistes en devenir, devenant une référence en la matière. Après avoir assisté à «Francofête», festival autour de la francophonie au Québec, il décide de créer, dans sa ville natale, «Les Francopholies de La Rochelle», en 1985. Durant une vingtaine d’années, il assure la direction de ce festival qui s’engage à faire connaître et diffuser la chanson et les musiques actuelles, essentiellement d’expression française et francophone, auprès d’un large public. Après avoir animé l’émission «Tous talents confondus» (2003) consacrée aux jeunes talents, il est remercié par France-Inter le 29 août 2008 après plus de quarante années de fidélité.

Au début des années quatre-vingt, Jean-Louis Foulquier débute au cinéma dans un film d’horreur mis en scène par Francis Leroy «Le démon dans l’île» (1982) avec Jean-Claude Brialy et Anny Duperey. Ces débuts remarqués lui valent d’être sollicité par José Pinheiro pour l’adaptation du roman de Marie Cardinal pour «Les mots pour le dire» (1983) avec Nicole Garcia. Il devient l’un des interprètes fétiches de José Pinheiro qu’il retrouve au cinéma dans «Mon bel amour, ma déchirure» (1986) et «Ne réveillez pas un flic qui dort» (1988) avec Alain Delon et Michel Serrault ou à la télévision dans plusieurs téléfilms notamment dans des épisodes de «Navarro» avec Roger Hanin ou de «Fabio Montale» avec Alain Delon. Dès lors, il enchaîne les seconds rôles dans des films d’auteurs «Polar» (1982) de Jacques Bral, «Notre histoire» (1984) de Bertrand Blier ou «Rouge Baiser» (1984) de Véra Belmont. Il participe à des comédies plus ou moins réussies: «Sans peur et sans reproche» (1988) de et avec Gérard Jugnot, «La fête des pères» (1989) avec Thierry Lhermitte et Alain Souchon ou «Ripoux 3» (2002) avec Philippe Noiret et Thierry Lhermitte. Pour une de ses dernières apparitions à l’écran, il intègre la distribution de la comédie dramatique «Selon Charlie» (2005) de Nicole Garcia présentée au Festival de Cannes.

Dès le milieu des années quatre-vingt dix, la carrière de comédien se concentre sur le petit écran où il enchaîne les téléfilms et les séries. Il obtient un second rôle dans «Maigret et les plaisirs de la nuit» (1993) de José Pinheiro avec Bruno Cremer. Il participe à d’autres épisodes de séries à succès comme «Les bœuf-carottes» avec Jean Rochefort ou «Nestor Burma» avec Guy Marchand. Il est le partenaire de Annie Girardot dans «Noces cruelles» (1995) de Bertrand Van Effenterre ou de Miou-Miou dans «Ambre a disparu» (2003). Il est associé à la saga estivale «Dolmen» (2004) et à la collection «Chez Maupassant» avec «Hautot père et fils» (2006). Pour son dernier rôle, il interprète le père de Virginie Hocq dans les deux saisons de la série comique «Vive la colo!» (2011) avec Julien Boisselier et Titoff. Très malade depuis quelques mois, Jean-Louis Foulquier décède le 10 décembre 2013 à l’âge de 70 ans.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1978 CM Petits bateaux dans la tempête – de Solange Michoulier avec Patricia Cartier
1982Le démon dans l’île – de Francis Leroy avec Anny Duperey
Polar – de Jacques Bral avec Jean-François Balmer
1983Les mots pour le dire – de José Pinheiro avec Marie-Christine Barrault
Les fauves – de Jean-Louis Daniel avec Philippe Léotard
1984Notre histoire – de Bertrand Blier avec Alain Delon
J’ai rencontré le Père Noël – de Christian Gion avec Karen Chéryl
L’amour ou presque – de Patrice Gautier avec Elisabeth Depardieu
Rouge baiser – de Véra Belmont avec Marthe Keller
1986Irena et les ombre – de Alain Robak avec Farid Chopel
Mon bel amour, ma déchirure – de José Pinheiro avec Catherine Wilkening
1988Ne réveillez pas un flic qui dort – de José Pinheiro avec Michel Serrault
Sans peur et sans reproche – de Gérard Jugnot avec Victoria Abril
1989La fête des pères – de Joy Fleury avec Thierry Lhermitte
1992 CM Cinématon N° 1535 – de Gérard Courant
1996 CM Clueur – de Nicolas Bazz avec Barbara Schulz
2002Ripoux 3 – de Claude Zidi avec Philippe Noiret
CM En miettes / En miette – de Eve Guillou avec Cécile Richard
2003 CM Doux et mou – de Lucie Duchène avec Françoise Pavy
2004Le démon de midi – de Marie-Pascale Osterrieth avec Michèle Bernier
2005Selon Charlie – de Nicole Garcia avec Jean-Pierre Bacri
2006Tombé d’une étoile – de Xavier Deluc avec Rona Hartner
CM Comme un oiseau – de Judith Caen avec Michèle Brousse
CM Reconstruction – de Ron Dyens avec Mélanie Vaugeois
2007 CM Thank you satan – de Flavia Coste avec Jean-Pierre Bodin
2008 CM Cas de force majeure – de Renaud Ducoing avec Delphine Rivière
2010 CM Cette obscure tentation – de Renaud Ducoing avec Bruno Henry
CM La morte amoureuse – de Flavia Coste avec Jemima West
Fiche créée le 10 décembre 2013 | Modifiée le 23 septembre 2016 | Cette fiche a été vue 2015 fois
PREVIOUSSusanna Foster || Jean-Louis Foulquier || Giorgos FoundasNEXT