CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Walter Steinbeck
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Luis García Berlanga



Date et Lieu de naissance : 12 juin 1921 (Valence, Espagne)
Date et Lieu de décès : 13 novembre 2010 (Madrid, Espagne)
Nom Réel : Luis García Berlanga Martí

REALISATEUR

Luis García Berlanga naît le 12 juin 1921 à Valence. Il appartient à une famille aisée, surtout dans cette Espagne du premier quart du vingtième siècle. Son grand-père a été député et sénateur sous la monarchie et son père José a suivi la tradition politique de la famille avant et après la proclamation de la Seconde République Espagnole. Le jeune Luis, de faible constitution, passe un an en Suisse. À son retour, il poursuit ses études chez les Jésuites, mais à la proclamation de la République, les congrégations religieuses enseignantes sont expulsées. La guerre civile va également l’empêcher de suivre une scolarité normale et le cinéaste dira plus tard avoir vécu «de grandes vacances». Son père, député modéré du Front Populaire, est persécuté par les factions d’extrême gauche, et doit paradoxalement s’enfuir de la zone républicaine pour sauver sa vie. Il se réfugie à Tanger mais il est ensuite fait prisonnier par les troupes nationales. Condamné à mort, sa peine sera commuée en prison où il restera jusqu’en 1952.

Dans les derniers mois de la guerre civile espagnole, Luis García Berlanga est appelé par anticipation pour faire son service militaire dans l’armée républicaine. Trois ans plus tard, il s’engage comme volontaire de l’État franquiste pour aller combattre sur le front de l’Est, contre les Soviétiques, et ainsi éviter la peine de mort à son père mais il dira aussi: «On a payé pour sauver la vie de mon père. Moi, en fait, je me suis plutôt engagé pour épater une fille». Réalité, pudeur ou fanfaronnade? C’est déjà tout Berlanga! De retour en Espagne il commence des études de Droit puis de Lettres et finalement il intègre en 1947 la première promotion de l’Institut de Recherches et d’Expérimentations Cinématographiques de Madrid où il fait la connaissance de Juan Antonio Bardem. En 1951, il tourne son premier long métrage à succès, une comédie douce-amère «Ce couple heureux», avec Fernando Fernán Gómez. L’année suivante il se retrouve au festival de Cannes avec «Bienvenue monsieur Marshall» et le génial José Isbert dans le rôle principal. Vont suivre quatorze autres longs métrages en quatre décennies, dans lesquels toujours avec un humour caustique, l’auteur parlera de la société espagnole, durant la guerre civile, à l’époque du franquisme mais aussi de la Transition puis du socialisme triomphant qui n’hésitera pas non plus à critiquer («Todos a la cárcel» 1993). Berlanga présentera également ses fantasmes érotiques, les hommes et leur défaillance face à la femme dans une conception plutôt castratrice, avec notamment Michel Piccoli qu’il dirigera dans «Grandeur nature (1973) et «Paris Tombouctou» (1998).

Luis García Berlanga sera aussi acteur, producteur, scénariste. Il travaillera également pour la télévision (feuilleton sur Blasco Ibáñez en 1997). Il fera un dernier court métrage en 2002. Marié en 1954 avec une demoiselle Manrique de Aragón, le couple aura quatre enfants: Carlos, musicien-compositeur, précurseur de la «movida» madrilène, décédé en 2002; José Luis (cinéaste TV); Jorge (scénariste); et Fernando, présentateur radio. Souffrant de la maladie d’Alzheimer dans les dernières années de sa vie, Berlanga décède chez lui à Madrid, le 13 novembre 2010. Il avait quatre-vingt-neuf ans. Réalisateur assez peu prolifique, avec une œuvre inégale mais quelques grands films inégalés, il a reçu de nombreux prix et honneurs, mais il a gardé, contrairement à beaucoup d’autres, une certaine distance face à la gloire et un scepticisme anarchisant à la Michel Audiard face aux idéologies de tous bords, c’est peut-être ce qui le rend son œuvre aussi attachante et originale.

© Caroline HANOTTE

copyright
1948 DO Paseo por una guerra antigua – de Luis García Berlanga
    + scénario
DO Tres cantos – de Luis García Berlanga
    + scénario
1949 DO Le cirque ( el circo ) de Luis García Berlanga
    + scénario
1951Ce couple heureux ( esa pareja feliz ) de Juan Antonio Bardem & Luis Garcia Berlanga avec Fernando Fernán Gómez
    + scénario
    Prix de la révélation « Jimeno » par le cercle des écrivains de cinéma, Espagne
1952Bienvenue monsieur Marshall ( ¡ bienvenido Mister Marshall ! ) de Luis Garcia Berlanga avec José Isbert
    + sujet & scénario
    Prix du scénario au festival du cinéma de Cannes, France

    Prix International du film de bonne humeur au festival du cinéma de Cannes, France

    Prix CEC du meilleur scénario original par le cercle des écrivains de cinéma, Espagne
1953Novio a la vista – de Luis García Berlanga avec Antonio Riquelme
    + scénario
Sang et lumière ( sangre y luces ) de Georges Rouquier avec Zsa Zsa Gabor
    Seulement adaptation & scénario
1955Calabuig ( Calabuch / the rocket from Calabuch ) de Luis García Berlanga avec Edmund Gwenn
    + dialogues & scénario
    Prix des meilleurs dialogues aux prix du syndicat national du spectacle, Espagne

    Prix OCIC au festival du cinéma de Venise, Italie
1956Les jeudis miraculeux ( los jueves milagro / arrivederci Dimas / miracles of Thursday ) de Luis Garcia Berlanga avec Richard Basehart
    + sujet & scénario
    Prix CEC du meilleur scénario original par le cercle des écrivains de cinéma, Espagne

    Mention d’Honneur au festival international du cinéma de Valladolid, Espagne
1957Familia provisional – de Francisco Rovira Beleta avec Arturo Fernández
    Seulement sujet & scénario
1958Tenemos 18 años / Tenemos dieciocho años – de Jesus Franco avec Isana Medel
    Seulement production
1959 CM Se vende un tranvía – de Juan Estelrich avec Pedro Beltrán
    Seulement sujet, scénario, interprétation & supervision
1961Placido, le prince des pauvres ( Plácido ) de Luis García Berlanga avec José Luis López Vázquez
    + sujet & scénario
    Prix CEC du meilleur réalisateur par le cercle des écrivains de cinéma, Espagne

    Saint Jordi du meilleur film espagnol aux prix Sant Jordi de Barcelone, Espagne

    Saint Jordi du meilleur réalisateur espagnol aux prix Sant Jordi de Barcelone, Espagne
1962Les quatre vérités ( las cuatro verdades / le quattro verità / three fables of love ) de Alessandro Blasetti, René Clair, Luis García Berlanga & Hervé Bromberger avec Ángel Álvarez
    + adaptation & scénario – Segment « La mort et le bûcheron »
1963Le bourreau ( el verdugo / la ballata del boia ) de Luis García Berlanga avec Nino Manfredi
    + sujet & scénario
    Prix CEC du meilleur scénario original par le cercle des écrivains de cinéma, Espagne

    Saint Jordi du meilleur film espagnol aux prix Sant Jordi de Barcelone, Espagne

    Prix FIPRESCI au festival du cinéma de Venise, Italie
1964El extraño viaje – de Fernando Fernán Gómez avec Tota Alba
    Seulement sujet
TV Les fables de La Fontaine – de Luis García Berlanga avec Rossano Brazzi
    Série – Seulement réalisation d’un épisode
1967La boutique ( las pirañas ) de Luis García Berlanga avec Ana María Campoy
    + sujet & scénario
Tuset Street – de Luis Marquina & Jorge Grau avec Sara Montiel
    Seulement interprétation
Días de viejo color – de Pedro Olea avec Andrés Resino
    Seulement interprétation
No somos de piedra – de Manuel Summers avec Lucia Bosé
    Seulement interprétation
CM Flash 01 – de Félix Martialay avec Rocío Jurado
    Seulement apparition
1968Mister Blymann / Tu mourras dans ton cercueil ( Sharon vestida de rojo ) de Germán Lorente avec George Chakiris
    Seulement interprétation
CM Flash 13 – de Félix Martialay avec Merche Esmeralda
    Seulement apparition
1969¡ Vivan los novios ! – de Luis García Berlanga avec Manuel Alexandre
    + sujet & scénario
1971 CM Apunte sobre Ana – de Diego Galán avec Pedro Olea
    Seulement interprétation
1973Grandeur nature ( tamaño natural ) de Luis García Berlanga avec Valentine Tessier
    + adaptation & scénario
1974Alla mia cara mamma nel giorno del suo compleanno – de Luciano Salce avec Lila Kedrova
    Seulement scénario
1977Una noche embarazosa – de René Cardona Jr. avec Lando Buzzanca
    Seulement scénario
1978La carabine nationale ( la escopeta nacional ) de Luis García Berlanga avec Luis Escobar
    + sujet & scénario
1979Cuentos eróticos – de Enrique Brasó, Jaime Chávarri, Fernando Colomo, Emma Cohen, Jesús García de Dueñas, Augusto Martínez Torres, Josefina Molina, Juan Tébar & Alfonso Ungría avec Juan Diego
    Seulement apparition
1980 CM Nostalgia de comedia muda – de Antonio Navarro & Javier Reyes avec Verónica Forqué
    Seulement interprétation
1981Patrimoine national ( patrimonio nacional ) de Luis García Berlanga avec Alfredo Mayo
    + scénario
    Saint Jordi du meilleur film espagnol aux prix Sant Jordi de Barcelone, Espagne

Un pasota con corbata – de Jesús Terrón avec Ángel Álvarez
    Seulement interprétation
CM Retratos en el retrete – de Isidro Moreno avec José Sacristán
    Seulement interprétation
1982Nacional III – de Luis Garcia Berlanga avec Luis Ciges
    + sujet & scénario
1984De mica en mica s’omple la pica = de Carlos Benpar avec Conrado San Martín
    Seulement interprétation
La vaquilla – de Luis García Berlanga avec Alfredo Landa
    + sujet & scénario
1985A la pálida luz de la luna – de José María González Sinde avec Esperanza Roy
    Seulement apparition
1987Moros y cristianos – de Luis García Berlanga avec Fernando Fernán Gómez
    + sujet & scénario
1990 DO El encargo del cazador – de Joaquim Jordà avec Manuel Delgado
    Seulement apparition
1993Todos a la cárcel – de Luis García Berlanga avec Chus Lampreave
    + sujet & scénario
    Goya du meilleur film, Espagne

    Goya du meilleur réalisateur, Espagne

    Prix CEC du meilleur réalisateur par le cercle des écrivains de cinéma, Espagne
1994 CM La vida siempre es corta – de Miguel Albaladejo avec José Sazatornil
    Seulement interprétation
1997 TV Blasco Ibáñez – de Luis García Berlanga avec Ramón Langa
    Série
1998Paris-Tombouctou ( París Tombuctú ) de Luis García Berlanga avec Michel Piccoli
    + sujet & scénario
    Prix du meilleur film Latino-américain au festival du cinéma de Mar del Plata, Argentine

    Prix OCIC au festival du cinéma de Mar del Plata, Argentine

Cuando el mundo se acabe te seguiré amando – de Pilar Sueiro avec Juan Becerra
    Seulement apparition
2000Corazón de bombón – de Álvaro Sáenz de Heredia avec Ágata Lys
    Seulement apparition
DO Extranjeros de sí mismos – de José Luis López-Linares & Javier Rioyo avec Barbara Jacobs
    Seulement apparition
2001 CM El apagón – de José María Caro avec Carmen Maura
    Seulement interprétation
2002 CM El sueño de la maestra – de Luis García Berlanga avec Santiago Segura
    + scénario
2004 CM De Kuleshov a Berlanga – de Guillermo García-Ramos avec Juan Manuel Cifuentes
    Seulement apparition
2005 DO Cineastas contra magnates – de Carlos Benpar avec Woody Allen
    Seulement apparition
DO Calle Bardem – de Alberto Leal avec José Luis Castro
    Seulement apparition
AUTRES PRIX :
      
    Prix Prince des Asturies, Espagne ( 1986 )

    Mention Spéciale aux prix Turia, Espagne ( 1992 )

    Prix Cinemania aux Prix Ondas de Barcelone, Espagne ( 1999 )

    Prix Spécial aux prix Fotogramas, Espagne ( 1999 )

    Prix d’Honneur aux prix ADIRCAE de Madrid, Espagne ( 2002 )
Fiche créée le 14 novembre 2010 | Modifiée le 12 juillet 2016 | Cette fiche a été vue 4434 fois
PREVIOUSGreta Garbo || Luis García Berlanga || Gabriel García MárquezNEXT