CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Joan Fontaine
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

May McAvoy



Date et Lieu de naissance : 8 septembre 1899 (New York, New York, USA)
Date et Lieu de décès : 26 avril 1984 (Los Angeles, Californie, USA)
Nom Réel : May McAvoy

ACTRICE
Image
1922 Misère (the top of New York) de William Desmond Taylor avec Walter McGrail, Pat Moore & Arthur Hoyt
Image
1925 Toubilllon de jeunesse (the mad whirl) de William A. Seiter avec Jack Mulhall & Myrtle Stedman
Image
1925 Ben Hur (Ben-Hur: A tale of the Christ) de Fred Niblo avec Ramon Novarro & Francis X. Bushman
Image
1928 L’auberge du mystère (the terror) de Roy Del Ruth avec Louise Fazenda, John Miljan & Edward Everett Horton

May McAvoy est née dans un quartier chic de New York, le 8 septembre 1899. Sa famille aisée possède et exploite une grande écurie. May, diplômée de Wadleigh High School, a l’intention de devenir professeur d’école, mais un ami lui suggère de tenter sa chance comme un mannequin de mode, ce qu’elle fait. C’est en regardant un ami jouer dans un théâtre de vaudeville, que la jeune femme est approchée par un chasseur de talent des studios Fox pour un contrat cinématographique. Après avoir reçu la bénédiction de sa mère, elle fait ses premiers pas dans un petit film publicitaire «Domino sucre» en 1916.

Petite brune au visage agréable, les yeux bleus et de long cheveux bruns bouclés, May McAvoy ne tarde pas à impressionner les autres réalisateurs, notamment Walter Richard Stahl qui lui offre un rôle d’adolescente dans «Hate» en 1917. Dans le drame familial, elle est une des cinq filles de «Madame Wiggs du Cabbage Patch» (1919) de Hugh Ford, Mary Carr y interprète une mère aimante qui vit dans un campement misérable, dont le mari l’a abandonnée, elle ment pour protéger ses filles contre l’orphelinat.

Dans les années 20, ses prestations de jeunes ingénues romantiques ou d’héroïnes de films d’aventure lui permettent de gravir petit à petit les échelons du vedettariat. Sa notoriété grandissante l’amène à être choisit pour être la Reine de la parade des Roses en 1923, un tournoi de défilés de chars fleuris dans la ville de Pasadena. En 1924, dans «Le cottage enchanté» de John S. Robertson, un vétéran infirme de la Première Guerre mondiale, Richard Barthelmess, habite un cottage isolé à la recherche de la solitude, il rencontre Laura, May McAvoy. Dans «L’éventail de Lady Windermere» (1925) de Ernst Lubitsch, un mélange de drame et d’émotion, elle joue une épouse qui vit dans l’insouciance jusqu’au jour où elle croit que son mari, Ronald Colman, entretient une relation avec une femme au passé scandaleux, elle va découvrir que c’est sa mère qu’elle croyait morte à sa naissance. Howard Hawks lui offre l’un de ses plus beaux rôles avec «L’ombre qui descend» (1925), elle est émouvante en jeune femme devenue aveugle suite à un accident de voiture, dans l’espoir de retrouver la vue, elle entretient une relation avec un prêtre. Dans «The lion and the mouse» (1928) de Lloyd Bacon, elle côtoie Lionel Barrymore, un génie de la finance, qui accuse en justice son père le juge Ross, Alec B. Francis, de pot de vin envers une entreprise pétrolière, sa fille Shirley, May McAvoy, arrive finalement à innocenter son père.

En 1927, dans «Le chanteur de jazz» (considéré comme le premier film parlant, plusieurs scènes chantées et quelques dialogues étant insérés au milieu des scènes muettes), Jakie, incarné par Al Jolson, est chanteur de jazz dans un night-club, il est remarqué par l’actrice Mary, May McAvoy, qui se propose de l’aider à faire carrière, grimé en noir, il obtiendra un immense succès. On la voit ensuite dans le film d’horreur parlant «L’auberge du mystère» (1928) de Roy Del Ruth, elle est l’une des clientes d’un ancien manoir anglais ou tous sont traquées par un mystérieux tueur connu seulement sous le pseudonyme «La Terreur». Bien que sa voix ne soit pas un handicap au parlant, May McAvoy décide de se retirer en 1929 et épouse Maurice Cleary, vice-président et trésorier de United Artists. Elle attend que son unique enfant soit scolarisé (et son divorce) pour tenter une retour en 1940, mais sans trop de succès, elle n’obtient que des petits rôles, souvent sans être crédité au générique. Elle décède d’une crise cardiaque, le 26 avril 1984.

© Gary RICHARDSON

copyright
1917Hate – de Walter Richard Stahl avec Jack McLean
1918To hell with the kaiser ! – de George Irving avec Karl Dane
A perfect lady – de Clarence G. Badger avec Rod La Rocque
I’ll say so – de Raoul Walsh avec George Walsh
1919Mrs. Wiggs of the Cabbage Patch – de Hugh Ford avec Marguerite Clark
The woman under oath – de John M. Stahl avec David Powell
The way of a woman / Nancy Lee – de Robert Z. Leonard avec Norma Talmadge
My husband’s other wife – de J. Stuart Blackton avec Robert Gordon
1920The sporting duchess – de George Terwilliger avec Percy Marmont
Man and his woman – de J. Stuart Blackton avec Herbert Rawlinson
The house of the tolling bell – de J. Stuart Blackton avec Bruce Gordon
The forbidden valley – de J. Stuart Blackton avec Charles Kent
The devil’s garden – de Kenneth S. Webb avec Lionel Barrymore
The truth about husbands – de Kenneth S. Webb avec Holmes Herbert
CM Love wins – de ? avec Violet Mersereau
1921Sentimental Tommy – de Stuart S. Robertson avec George Fawcett
A private scandal – de Chester M. Franklin avec Ralph Lewis
Everything for sale – de Frank O’Connor avec A. Edward Sutherland
Morals – de William Desmond Taylor avec William P. Carleton
A Virginia courtship – de Frank O’Connor avec Alec B. Francis
La conquête d’un mari ( a homespun vamp ) de Frank O’Connor avec Charles Ogle
1922Through a glass window – de Maurice Campbell avec Raymond McKee
Misère ( the top of New York ) de William Desmond Taylor avec Pat Moore
L’accordeur ( Clarence ) de William C. DeMille avec Wallace Reid
Un paria ( kick in ) de George Fitzmaurice avec Bert Lytell
CM Un voyage à Paramount-Ville ( a trip to Paramountown ) de ? avec Clarence Burton
    Seulement apparition
1923Grand-Papa ( Grumpy ) de William C. DeMille avec Conrad Nagel
Only thirty-eight – de William C. DeMille avec Elliott Dexter
Hollywood / Joligud – de James Cruze avec Hope Drown
    Seulement apparition
Her reputation – de John Griffith Wray avec George Larkin
West of the water tower – de Rollin S. Sturgeon avec Glenn Hunter
1924Le cottage enchanté ( the enchanted cottage ) de John S. Robertson avec Richard Barthelmess
Duel de femmes ( married flirts ) de Robert G. Vignola avec Conrad Nagel
    Seulement apparition
The bedroom window – de William C. DeMille avec Ricardo Cortez
L’étreinte du passé / Flétrissure ( tarnish ) de George Fitzmaurice avec Ronald Colman
Trois femmes ( three women ) de Ernst Lubitsch avec Lew Cody
CM The city of stars – de H. Bruce Humberstone avec Reginald Denny
    Seulement apparition
1925Toubilllon de jeunesse ( the mad whirl ) de William A. Seiter avec Jack Mulhall
Tessie – de Dallas M. Fitzgerald avec Robert Agnew
L’éventail de lady Windermere ( lady Windermere’ s fan ) de Ernst Lubitsch avec Bert Lytell
Ben Hur ( Ben-Hur : A tale of the Christ ) de Fred Niblo avec Ramon Novarro
L’ombre qui descend ( the road to glory ) de Howard Hawks avec Leslie Fenton
1926My old Dutch – de Lawrence Trimble avec Cullen Landis
The passionate quest – de J. Stuart Blackton avec Willard Louis
The savage – de Fred C. Newmeyer avec Ben Lyon
The fire brigade – de William Nigh avec Charles Ray
CM Calf-love – de ? avec Lee Moran
1927Matinee ladies – de Byron Haskin avec Hedda Hopper
Irish hearts – de Byron Haskin avec Jason Robards Sr.
La veuve blanche ( slightly used ) de Archie Mayo avec Conrad Nagel
Le chanteur de jazz ( the jazz singer ) de Alan Crosland avec Al Jolson
Yvette et son peintre ( a Reno divorce ) de Ralph Graves avec Anders Randolf
If I were single – de Roy Del Ruth avec Conrad Nagel
Princesse de Luna Park ( the little snob ) de John G. Adolfi avec John Miljan
1928The lion and the mouse – de Lloyd Bacon avec Lionel Barrymore
Caught in the fog – de Howard Bretherton avec Conrad Nagel
L’auberge du mystère ( the terror / terror ) de Roy Del Ruth avec Edward Everett Horton
Stolen kisses – de Ray Enright avec Claude Gillingwater
CM May McAvoy in Sunny California / Vitaphone No. 2239 – de Bryan Foy avec Richard Carle
1929No defense – de Lloyd Bacon avec Monte Blue
1940Two girls on Broadway / Choose your partner – de S. Sylvan Simon avec George Murphy
Phantom raiders / Nick Carter in Panama – de Jacques Tourneur avec Walter Pidgeon
Dulcy – de S. Sylvan Simon avec Ian Hunter
Un mari imaginaire ( third finger, left hand ) de Robert Z. Leonard avec Melvyn Douglas
CM The new pupil – de Edward L. Cahn avec Robert Blake
CM Hollywood : Style center of the world – de Oliver Garver avec George Lessey
CM Main Street on the march ! – de Edward L. Cahn avec Milton Kibbee
1941Folie douce ( love crazy ) de Jack Conway avec William Powell
The get-away – de Edward Buzzell avec Robert Sterling
Ringside Maisie / Cash and carry – de Edwin L. Marin avec Ann Sothern
Born to sing – de Edward Ludwig avec Leo Gorcey
CM Whispers / Dark River / Passing parade No. 20: Whispers – de Basil Wrangell avec John Burton
CM 1-2-3 go ! – de Edward L. Cahn avec Arthur Hoyt
1942 CM Mr. Blabbermouth ! – de Basil Wrangell avec Stanley Andrews
1943Commando en Bretagne ( assignment in Brittany ) de Jack Conway avec Jean-Pierre Aumont
CM My tomato – de Will Jason avec Robert Benchley
1944Deux jeunes filles et un marin ( two girls and a sailor ) de Richard Thorpe avec Van Johnson
CM Movie pests – de Will Jason avec Heinie Conklin
1945Week-end au Waldorf ( week-end at the Waldorf ) de Robert Z. Leonard avec Ginger Rogers
1948Amour en croisière ( luxury liner ) de Richard Whorf avec George Brent
1949Taxi, s’il vous plaît ( the yellow cab man ) de Jack Donohue avec Red Skelton
1950Le mystère de la plage perdue ( mystery street / murder at Harvard ) de John Sturges avec Ricardo Montalban
1952Les ensorcelés ( the bad and the beautiful ) de Vincente Minnelli avec Lana Turner
1954La tour des ambitieux ( executive suite ) de Robert Wise avec William Holden
1956La rançon ( ransom ! / fearful decision ) de Alex Segal avec Glenn Ford
1957L’aigle vole au soleil ( the wings of eagles ) de John Ford avec John Wayne
La femme modèle ( designing woman ) de Vincente Minnelli avec Gregory Peck
Terreur dans la vallée ( gun glory ) de Roy Rowland avec Stewart Granger
Le rock du bagne ( jailhouse rock ) de Richard Thorpe avec Elvis Presley
1959Ben-Hur ( Ben-Hur : A tale of the Christ ) de William Wyler avec Charlton Heston
Fiche créée le 16 janvier 2010 | Modifiée le 30 août 2018 | Cette fiche a été vue 3696 fois
PREVIOUSPaul Mazursky || May McAvoy || Mercedes McCambridgeNEXT