CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Paulette Duvernet
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Pascale Pellegrin



Date et Lieu de naissance : 12 septembre 1962 (Paris, France)►
Date et Lieu de décès : 8 février 2018 (Toulon, France)►
Nom Réel : Pascale Françoise Louise Pellegrini

ACTRICE
Image
1982 Vivement dimanche! – de François Truffaut avec Jean-Louis Trintignant, Jean-Pierre Kalfon & Caroline Silhol
Image
1983 Viva la vie! – de Claude Lelouch avec Michel Piccoli, Charlotte Rampling, Charles Aznavour & Anouk Aimée
Image
1984 Train d’enfer – de Roger Hanin avec Karim Allaoui, Hammou Graïa, Roger Hanin, Henri Tisot & Gérard Klein
Image
1988 Juillet en septembre – de Sébastien Japrisot avec Anne Parillaud, Jean Gaven, Eric Damain & Giselle Pascal

De son vrai nom Pascale Pellegrini, Pascale Pellegrin, née le 12 septembre 1962, est la fille de Giselle Pascal et Raymond Pellegrin. Sa sœur aînée Danielle est née de l’union de son père avec l’actrice Dora Doll. Dès sa naissance, sa mère restreint ses activités cinématographiques pour se consacrer à l’éducation de sa fille.

Enfant de la balle, Pascale Pellegrin débute aux côtés de son père dans le téléfilm «L’homme de Hambourg» (1981) avec également Maurice Garrel. Pour son premier rôle au cinéma, elle compose une candidate au secrétariat dans «Vivement dimanche» (1982), le dernier film de François Truffaut avec Fanny Ardant et Jean-Louis Trintignant. Elle interprète la femme de Laurent Malet dans «Viva la vie» (1983) de Claude Lelouch avec Charlotte Rampling et Michel Piccoli. Elle apparaît furtivement dans «La femme publique» (1983) de Andrzej Zulawski qui révèle Valérie Kaprisky et «Train d’enfer» (1984) de et avec Roger Hanin. Pour son dernier film, elle décroche un second rôle conséquent dans «Juillet en septembre» (1987) de Sébastien Japrisot où le réalisateur reprend les ressorts de son livre «L’été meurtrier». L’héroïne interprétée par Laëtitia Gabrielli part sur les traces de sa naissance, Anne Parillaud et sa mère Giselle Pascal complètent la distribution de cette comédie dramatique qui passe inaperçue lors de sa sortie.

Par la suite, Pascale Pellegrin se consacre exclusivement à la télévision. Elle joue dans un épisode de la série comique «Merci Sylvestre» (1982) de Serge Korber avec Jean-Luc Moreau. Elle retrouve son partenaire dans le feuilleton «La pendule» (1984) de Eric Le Hung écrit par Jean-Paul Rouland et Claude Olivier. Dans un épisode tourné au sein du quartier de Pigalle, elle interprète une danseuse dans «Maigret au Picratt’s» (1985) où Jean Richard personnifie le commissaire, avec la présence de sa mère Giselle Pascal et Philippe Lemaire au générique. Elle apparaît dans le premier volet de la collection «Série Rose» intitulée «La gageure des trois commères» (1986) d’après Jean de la Fontaine, dont la réalisation est assurée par Michel Boisrond. Elle côtoie Jean-Pierre Cassel et Danielle Darrieux dans «Tu ne crois pas si bien dire» (1988), épisode de la collection «Série Noire» de Pierre Grimblat. En 1988, elle obtient l’un des rôles principaux de la série «Allô, tu m’aimes ?» diffusé pendant plusieurs mois l’après-midi sur FR3. Elle retrouve son père Raymond Pellegrin dans l’épisode-pilote de la série «Triplé gagnant» (1989) qui bénéficie de la participation de Darry Cowl. Sur la scène du Théâtre du Palais Royal, elle joue la pièce «Les clients» (1986) de et avec Jean Poiret dont la mise en scène est assurée par Bernard Murat.

Après la naissance de sa fille Mélanie en 1989, Pascale Pellegrin cesse peu à peu ses activités professionnelles. Elle apparaît une dernière fois dans un épisode de la série «Van Loc, un grand flic de Marseille» (1993) de Claude Barrois avec Georges Van Loc ainsi que Helmut Berger en participation exceptionnelle. Ses parents s’installent dans leur propriété de Camargue. Sa mère Giselle Pascal décède d’une hémorragie cérébrale début 2007, son père ne lui survit que quelques mois. Retirée dans le sud, Pascale Pellegrin décède le 8 février 2018 à l’Hôpital Sainte-Anne de Toulon, à l’âge de 55 ans. Une cérémonie civile a lieu au crématorium de La Seyne-sur-Mer dans les jours qui suivent.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1982Vivement dimanche ! – de François Truffaut avec Jean-Louis Trintignant
1983Viva la vie ! – de Claude Lelouch avec Michel Piccoli
La femme publique – de Andrzej Zulawski avec Valérie Kapriski
1984Train d’enfer – de Roger Hanin avec Karim Allaoui
1988Juillet en septembre – de Sébastien Japrisot avec Jean Gaven
Fiche créée le 22 février 2020 | Modifiée le 12 mai 2020 | Cette fiche a été vue 1863 fois
PREVIOUSSam Peckinpah || Pascale Pellegrin || Raymond PellegrinNEXT