CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Lee Strasberg
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Pierre Schoendoerffer



Date et Lieu de naissance : 5 mai 1928 (Chamalières, France)
Date et Lieu de décès : 14 mars 2012 (Clamart, France)
Nom Réel : Pierre Schoendoerffer

REALISATEUR
Image
1964 La 317ème section – de Pierre Schoendoerffer avec Jacques Perrin, Bruno Cremer & Manuel Zarzo
Image
1977 Le Crabe Tambour – de Pierre Schoendoerffer avec Jean Rochefort, Jacques Perrin & Claude Rich
Image
1982 L’honneur d’un capitaine – de Pierre Schoendoerffer avec Nicole Garcia, Jacques Perrin & Charles Denner
Image
2003 Là-haut, un roi au-dessus des nuages – de Pierre Schoendoerffer avec Claude Rich & Bruno Cremer

Pierre Schoendoerffer est né le 5 mai 1928 à Chamalières (Auvergne), d’une famille ayant préféré quitter l’Alsace lors de l’annexion allemande de 1871. Jeune collégien rebuté par les études, il se découvre une vocation d’aventurier en lisant «Fortune carrée» de Joseph Kessel dont Bernard Borderie fera un film en 1954, avec Pedro Armendariz et Paul Meurisse. Quelques années plus tard il trouve tout naturel de s’embarquer comme matelot sur un chalutier. Puis engagé volontaire, il est en Indochine avec le Service Cinématographique des Armées. Deux ans plus tard il vit la reddition du camp retranché de Diên Biên Phù (1954). Libéré, il reste en Asie et travaille pour des médias français et anglo-saxons.

Pierre Schoendoerffer se met ensuite à écrire des romans qui deviendront des films et inversement. Il débute comme adjoint de Jacques Dupont sur le tournage en Afghanistan de «La passe du diable» (1956), à partir d’un scénario de Joseph Kessel. Le directeur de la photographie est Raoul Coutard, lui aussi ancien militaire. Dans l’équipe Georges de Beauregard, qui vient de produire deux films de Juan Antonio Bardem, complète un trio constitué pour poursuivre l’aventure. Et l’on aura en 1958 deux adaptions de Pierre Loti: «Ramuntcho» avec François Guérin, Gaby Morlay et la petite sœur de Brigitte, Mijanou Bardot; puis «Pêcheur d’Islande», transposition contemporaine avec Jean-Claude Pascal. En 1964 c’est la «317ème section», une coproduction franco-espagnole tournée au Cambodge, avec Jacques Perrin le lieutenant, Bruno Cremer l’adjudant ancien «malgré nous», deux personnages et acteurs récurrents de l’univers cinématographique et littéraire de Pierre Schoendoerffer, tandis que Manuel Zarzo, le voyou du cinéma espagnol interprète un soldat de métropole et Boramy Tioulong, futur réalisateur, un soldat indigène. Ce thème imprégnera aussi «Le Crabe Tambour» (1977), «Diên Biên Phù» (1991) avec Patrick Catalifo et l’ultime film du cinéaste «Là-haut» (2003). Les militaires du drame de l’Algérie française seront aussi présents par l’intermédiaire de «Objectif 500 millions» (1966) avec des dialogues écrits en collaboration avec Jorge Semprún, et «L’honneur d’un capitaine» (1982) avec Nicole Garcia. Il y a aussi bien sûr ses documentaires, ses livres dont «L’adieu au roi» et «L’aile du papillon», ses distinctions, son élection comme membre de l’Académie des Beaux Arts en 1988, sa famille dont son fils aîné Frédéric Schoendoerffer, réalisateur, et tant de choses encore.

Comment raconter Pierre Schoendoerffer qui vient de quitter ce monde, dans sa quatre vingt quatrième année, ce 14 mars 2012, à l’Hôpital d’Instruction des Armées Percy de Clamart en région parisienne. Comment le raconter en si peu de mots même s’il n’a réalisé qu’une poignée de films! Oui, mais quels films! Des films uniques, curieux mélange toujours le même mais néanmoins toujours renouvelé, tissage harmonieux et rugueux à la fois de documents et de fictions, de paysages d’une rare beauté et de natures hostiles, de protagonistes pitoyables marionnettes d’un monde inhumain qui les dépasse et où des prédateurs peuvent être rois, et pourtant aussi images de la grandeur et de dignité de l’homme indissociables de sa condition et qui faisaient déjà écrire à Calderón de la Barca que si l’argent et la vie dépendaient des forts, l’honneur était patrimoine de l’âme et que l’âme venait de Dieu. Merci Monsieur Pierre Schoendoerffer de nous avoir permis de ne pas l’oublier même aujourd’hui et malgré tout ce que les puissants de ce monde voudraient nous faire croire pour mieux nous dominer.

© Caroline HANOTTE

copyright
1956La passe du diable – de Pierre Schoendoerffer & Jacques Dupont avec Rahim
    + scénario
    Prix du Sénateur au festival international du cinéma de Berlin, Allemagne

    Prix de la Ville de Berlin, Allemagne
1957 CM Than le pêcheur – de Pierre Schoendoerffer
    + scénario
    Prix du Festival d’Edimbourg, Royaume-Uni
1958Ramuntcho – de Pierre Schoendoerffer avec Gaby Morlay
    + adaptation, dialogues & scénario
Pêcheur d’Islande – de Pierre Schoendoerffer avec Charles Vanel
    + adaptations & scénario
1963 CM Attention… Hélicoptère ! – de Pierre Schoendoerffer
    + scénario
    Etoile d’Argent au festival militaire de Versailles, France
1964La 317ème section – de Pierre Schoendoerffer avec Jacques Perrin
    + roman, adaptation, dialogues & scénario
    Prix du meilleur scénario au festival du cinéma de Cannes, France
1965Objectif 500 millions – de Pierre Schoendoerffer avec Bruno Cremer
    + adaptation, dialogues & scénario
1966 DO La section Anderson – de Pierre Schoendoerffer
    + scénario & production
    Oscar du meilleur documentaire, USA

    Prix Ruban Rouge au festival du cinéma de New York, USA

    Prix du Mérite de la BBC, Royaume-Uni
1973 CM Sept jours en mer – de Pierre Schoendoerffer
    + scénario
    Grand Prix au festival du cinéma de Cartagena, Colombie
1976 DO La sentinelle du matin – de Pierre Schoendoerffer
    + scénario
1977Le Crabe Tambour – de Pierre Schoendoerffer avec Jean Rochefort
    + roman, adaptation, dialogues & scénario
1982L’honneur d’un capitaine – de Pierre Schoendoerffer avec Nicole Garcia
    + scénario
    Prix de l’Académie Nationale du Cinéma, France

    Prix Jean Le Duc de l’Académie Française, France
1983Aldo et junior – de Patrick Schulmann avec Aldo Maccione
    Seulement apparition
1985 DO Al Maghrib al Aqsa – de Pierre Schoendoerffer
    + scénario
1986 DO Le défi – de Pierre Schoendoerffer
    + scénario
DO Les yeux brûlés – de Laurent Roth avec Mireille Perrier
    Seulement apparition
1987L’adieu au roi ( farewell to the king ) de John Milius avec Nick Nolte
    Seulement roman
1989 DO Réminiscence ou la section Anderson 20 ans après – de Pierre Schoendoerffer
    + scénario
1991Diên Biên Phù – de Pierre Schoendoerffer avec Donald Pleasence
    + scénario, voix, narration & production
2002Agents secrets – de Frédéric Schoendoerffer avec Monica Bellucci
    Seulement apparition
2003Là-haut, un roi au-dessus des nuages / Là-haut – de Pierre Schoendoerffer avec Claude Rich
    + roman & scénario
2011 DO Pierre Schoendoerffer, la sentinelle de la mémoire – de Raphaël Millet avec Costa-Gavras
    Seulement apparition
Fiche créée le 14 mars 2012 | Modifiée le 11 novembre 2016 | Cette fiche a été vue 3102 fois
PREVIOUSRomy Schneider || Pierre Schoendoerffer || Albrecht SchoenhalsNEXT