CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Lina Romay
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Renée Asherson



Date et Lieu de naissance : 19 mai 1915 (Londres, Royaume-Uni)
Date et Lieu de décès : 30 octobre 2014 (Londres, Royaume-Uni)
Nom Réel : Dorothy Renée Ascherson

ACTRICE
Image
1944 Henry V (Henry the fifth) de Laurence Olivier avec Laurence Olivier, Leo Genn & Robert Newton
Image
1951 La boite magique (the magic box) de John Boulting avec Robert Donat, Maria Schell & Robert Beatty
Image
1953 Tonnerre sur Malte (the Malta story) de Brian Desmond Hurst avec Alec Guinness & Jack Hawkins
Image
1965 Raspoutine, le moine fou (Rasputin: The mad monk) de Don Sharp avec Christopher Lee & Barbara Shelley

Renée Asherson est née à Londres le 19 mai 1915. Très tôt attirée par le théâtre, elle suit les cours de la Webber Douglas Academy of Dramatic Art. Elle débute sur scène en 1935, dans «Roméo et Juliette», avec John Gielgud. Deux ans plus tard, elle intègre la Birmingham Repertory Theatre Company, dans laquelle John Gielgud, Laurence Olivier et Peggy Ashcroft ont fait leurs débuts sur scène. Puis Renée Asherson joue dans «La tempête», en 1940, à l’Old Vic Theater et part en tournée, en 1940-41, avec l’illustre compagnie, apparaissant dans des œuvres comme «She stoops to conquer», de Oliver Goldsmith, «Le marchand de Venise» ou «The life and death of King John», deux pièces de Shakespeare.

Mais Renée Asherson n’est pas seulement une grande actrice shakespearienne. Avec sa diction impeccable, ses yeux bleus et son nez retroussé, elle peut aborder d’autres répertoires et notamment au Westminster Theatre, qui voit ses plus grands succès. En 1945, elle y triomphe notamment dans «The cure of love» de Walter Greenwood, avec son futur mari, Robert Donat (ils reprendront tous deux leur rôle à l’écran, dans le seul film réalisé par Robert Donat, en 1949). Deux ans auparavant, elle a déjà décroché, au Mercury Theatre, le rôle principal de «The mask of virtue» de Carl Sternheim (dans une adaptation anglaise de Ashley Dukes), qui, quelques années auparavant, avait rendu célèbre Vivien Leigh. C’est en la voyant dans cette pièce que Laurence Olivier l’engage pour son film «Henry V». En 1949, elle est Stella, dans la première production londonienne d’«Un tramway nommé désir». Jusqu’à la fin des années 1970, Renée Ashershon reste fidèle à ce qu'elle considère comme la meilleure école du comédien, le théâtre.

Quant au cinéma, il fait peu appel à son talent, et, de 1944 à la fin des années 1970, on ne la voit que de loin en loin sur les écrans. Ses débuts sont pourtant prometteurs: elle figure d’abord dans un film de Carol Reed, «L’heroïque parade» (1944), puis c’est Laurence Olivier qui lui confie le rôle important de la princesse française Catherine dans son «Henry V» (1944). Les scènes où elle apprend l’anglais avec sa dame de compagnie sont charmantes. Pour rendre son personnage crédible, la comédienne a pris des leçons intensives de français auprès d’un professeur qui considère malgré tout qu’elle parle la langue de Molière comme une Russe blanche. Dans «Le chemin des étoiles» (1945) de Anthony Asquith, elle incarne une jeune fille qui vit dans un hôtel et tombe sous le charme de John Mills, un pilote qui lui préfère son métier. Elle a un petit rôle dans «César et Cléopâtre» (1945), mais, très impressionnée par les caméras et furieuse contre son agent, qui a négocié un contrat qui l’empêche d’intégrer l'Old Vic, elle éclate en sanglots et ne parvient pas à tourner sa scène. On la voit encore dans «La mort apprivoisée» (1948) de Michael Powell et Emeric Pressburger ou «La boîte magique» (1951) de John Boulting, qui raconte la vie de William Freese-Greene , pionnier du cinéma anglais, incarné par Robert Donat.

Le petit écran offre beaucoup plus de rôles à Renée Asherson. Elle incarne la reine Victoria dans «Happy and glorious» (1952) et apparaît dans plusieurs épisodes de «Douglas Fairbanks Jr présente» (1953-56), ainsi que dans des séries comme «Clayhanger» (1976), «Armchair thriller» (1978) d’après un roman d’Antonia Fraser, «Goodbye darling» (1981) avec Neville Jason ou encore «Tenko» (1981) avec Ann Bell. Renée Asherson décède à Londres, le 30 octobre 2014, dans sa centième année.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1944L’héroïque parade / Le chemin du devoir ( the way ahead / the immortal battalion ) de Carol Reed avec David Niven
Henry V ( the chronicle history of king Henry the fifth with his battell at Agincourt in France / Henry the fifth ) de Laurence Olivier avec Leo Genn
1945Vers les étoiles / Le chemin des étoiles ( the way to the stars / Johnny in the clouds ) de Anthony Asquith avec Michael Redgrave
César et Cléopâtre ( Caesar and Cleopatra ) de Gabriel Pascal avec Stewart Granger
1948La mort apprivoisée ( the small back room / hour of glory ) de Michael Powell & Emeric Pressburger avec Jack Hawkins
Once a jolly swagman / Maniacs on wheels – de Jack Lee avec Dirk Bogarde
1949Cure for love – de Robert Donat avec Marjorie Rhodes
1950Les trafiquants de Dunbar ( Pool of London ) de Basil Dearden avec Earl Cameron
1951La boite magique ( the magic box ) de John Boulting avec Robert Donat
1953Tonnerre sur Malte ( the Malta story ) de Brian Desmond Hurst avec Alec Guinness
1954Time is my enemy – de Don Chaffey avec Dennis Price
The red dress – de Lawrence Huntington & Charles Saunders avec John Warwick
1961Le jour où la terre prit feu ( the day the earth caught fire / the day the sky caught ) de Val Guest avec Leo McKern
1965Raspoutine, le moine fou ( Rasputin : The mad monk ) de Don Sharp avec Christopher Lee
1969The smashing bird I used to know / Hell house girls / School for unclaimed girls – de Robert Hartford-Davis avec Dennis Waterman
1972Théâtre de sang ( theater of blood / much ado about murder / theatre of blood ) de Douglas Hickox avec Vincent Price
1999Grey Owl, celui qui rêvait d’être indien ( Grey Owl ) de Richard Attenborough avec Pierce Brosnan
2001Les autres ( the others ) de Alejandro Amenábar avec Nicole Kidman
Fiche créée le 8 novembre 2014 | Modifiée le 8 novembre 2014 | Cette fiche a été vue 1085 fois
PREVIOUSPeggy Ashcroft || Renée Asherson || Leon AskinNEXT